Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Atlético de Madrid-Betis Séville (5-1)

L’Atlético atomise le Betis

Modififié

Atlético de Madrid 5-1 Betis Séville

Buts : Torres (37e), Griezmann (42e, 81e), Juanfran (65e), Partey (91e) pour les Colchoneros // Rubén Castro (79e) pour le Betis

À quelques jours de son duel européen face au FC Barcelone, l’Atlético de Madrid n’a pas fait dans la dentelle.

Malgré de nombreux absents, et une charnière expérimentale composée du jeune Français Lucas Hernandez et du canterano Nacho, l’Atlético de Madrid a écrabouillé le Betis de Séville durant 90 minutes. Le festival s’entame par une ouverture du score de Fernando Torres, puis par un pion d’Antoine Griezmann avant la pause. Un double avantage qui, en plus de faire chavirer de bonheur le Vicente-Calderón, permet au Cholo de faire tourner son effectif.

Si bien qu’après la pause, les minots Ángel Correa, Thomas et Kranevitter font leurs entrées en jeu et poursuivent l’entreprise de domination des Colchoneros. Le premier cité, chaud comme la braise, est d’ailleurs à l’origine de nombreuses situations chaudes. Pour les buteurs, il faut aller les chercher du côté du latéral droit Juanfran, du Ghanéen Thomas et, surprise, du Français de Mâcon qui donne à cette promenade de santé des airs de manita.

On en oublierait presque de rappeler que Rubén Castro réduira anonymement l’écart en seconde période (5-1).


  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga RD
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier Podcast Football Recall Épisode 31: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses