L’Atlético a-t-il le coffre pour suivre le Barça ?

Co-leader de Liga, l’Atlético de Madrid fait peur. Armés de Diego Simeone, ses Colchoneros ont la gueule d’un épouvantail, le talent d’un champion, les cojones d’une équipe prête à tout, et le soutien de tout un peuple. Bref, une bonne tête de vainqueur.

Modififié
0 41
« Le candidat  » , pour Marca. « Pichichi d’Espagne » , pour As. Au lendemain d’un week-end riche d’enseignements, la presse madrilène a fait son choix : l’Atlético fait la Une. Dans un championnat à deux têtes et une presse scindée entre Real et Barça, l’exploit est de taille. Retrouver en tête d’affiche le maillot des Colchoneros et la dégaine de Diego Costa en couverture de ces deux quotidiens relève donc de l’exploit. Et quel exploit ! Après huit journées de Liga, l’Atlético de Madrid a remporté tous ses matchs, détient la meilleure défense du championnat et profite de la forme étincelante d'un Costa, actuel Pichichi. Bref, un rythme de champion qui offre aux ouailles de Simeone le très symbolique «  meilleur départ de l’histoire du club » . Pour un club vieux de 110 ans, la performance est à souligner. De quoi redistribuer les cartes d’un championnat promis au FC Barcelone et au Real Madrid. Et émoustiller tout un peuple matelassier qui n’ose y rêver. Explication d’un succès qui doit beaucoup à Diego Simeone, à ses guerriers et à une ferveur retrouvée.

Luis Enrique : « Le rival le plus puissant »

Ce dimanche, après une huitième victoire consécutive, le Vicente Calderón était en fusion. Son XI, malgré une seconde période presque insipide, a bonifié le succès acquis une semaine plus tôt dans le derby de Madrid (1-0). Une victoire en patron (2-1 face au Celta Vigo) pour Luis Enrique, coach adverse et admiratif du parcours de son bourreau du jour : « Pour ce que j’ai vu jusqu’à aujourd’hui, il ne fait aucun doute que l’Atlético est un candidat pour le titre. C’est le rival le plus puissant que nous avons affronté. La Liga est très longue, mais, s’il continue ainsi, il serait absurde de ne pas penser à lui (l’Atlético, ndlr) comme un candidat. » Diego Simeone préfère, lui, tenir un autre discours. Adepte du « pour vivre heureux, vivons cachés  » , El Cholo n’a pas dérogé à sa règle à base de : «  Nous devons penser au match face à l’Espanyol dans deux semaines.  » Une stratégie au jour le jour qui permet à ses joueurs de rester en alerte sans se disperser. Pourtant, tous les signaux sont au vert pour rendre crédible la thèse d’un Atlético en haut de l’affiche en juin prochain.

Car l’Atlético de Simeone est un rouleau compresseur ordonné. Depuis le départ de Radamel Falcao, le jeu des Matelassiers est tourné vers son propre rendement. Autrement dit, l’Atlético qui « jouait pour Falcao » , dixit Diego Simeone, a laissé place à un Atlético qui joue pour son collectif. Le début de saison prolifique de Diego Costa (dix buts en huit matchs, champagne) ne change rien à cette nouvelle philosophie. Depuis l’Inter de Mourinho, jamais une équipe n’avait tant ressemblé à son coach. Tout en grinta, l’Atlético ne lâche jamais rien. Le derby face à l’ennemi merengue en a été la parfaite illustration : durant 90 minutes, les Colchoneros se sont jetés comme des morts de faim sur chaque ballon sans jamais perturber l’organisation de Simeone. En Ligue des champions, même topo : l’Atlético régale. Que ce soit face au Zénith (rejoint au score) ou à Porto (mené), le caractère des Madrilènes a fait la différence. Niveau talent, Koke, Arda Turan et David Villa sont là pour régaler. Et depuis cet été, même le banc de touche a pris de l’épaisseur (Leo Baptistão, Toby Alderweireld, Josuha Guilavogui).

Simeone redonne sa fierté aux Matelassiers

Surtout, l’Atlético dispose d’un soutien populaire sans commune mesure actuellement en Espagne. Si le Barça a les faveurs des bookmakers, et une expérience du haut niveau bien plus riche, son actuel dauphin a pour lui un entraîneur charismatique. Depuis décembre 2011 et l’arrivée de Diego Simeone, tout a changé. « Diego Simeone, avant d’être l’entraîneur de l’Atlético, en était joueur, rappelle César Colmenarejo, président de la peña Atlético Remedios. Il connaît très bien le club et a uni tout le monde : joueurs, salariés et supporters. Ceci, tu ne peux pas l’acheter avec de l’argent.  » Avec une Supercoupe d'Europe, une Europa League, et une Copa del Rey, le Cholo a redonné ses lettres de noblesse au club centenaire. « J’étais à toutes les finales, se souvient ce même César, abonné depuis les années 70. Pour sûr, la finale de Copa, au Bernabéu, face au rival du Real, reste un très grand souvenir.  » Et surtout, le début de quelque chose.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Qu'est-ce que je donnerai pas pour voir un club autre que le Barça ou le Real champion d'Espagne...
Je suis fan du barça mais quel bol d'oxygène ce que fait l'atletico, j'espère qu'ils vont suivre le rythme, j'ai juste peur qu'ils ne lâchent à un moment si Costa ou Arda se blessent... Mais ce serait vraiment super de les voir se battre jusqu'au bout pour le titre.
Robin, pour traduire les sites espagnols, pas la peine de vivre à Madrid, tu peux rester ici. ça te laissera le temps de te relire : "Une victoire en patron (2-1 face au Celta Vigo) que Luis Enrique, coach adverse et admiratif du parcours de son bourreau du jour: « Pour ce que j’ai vu jusqu’à aujourd’hui, il ne fait aucun doute que l’Atlético est un candidat..." t'as pas oublié un verbe en route ? Sans parler des participes passés à la place des infinitifs et de phrases mal foutues qu'on devine mal traduites en fait. Il ne suffit pas de comprendre le sens de la phrase de départ, encore faut-il que la phrase d'arrivée en ait... Allez, Robin, rentre, arrâte d'emmerder les madrilènes, ils n'ont pas besoin de ça, en plus...
Vraiment super content de ce début de saison réellement surprenant. Combien de personnes enterraient l'Atlético au départ du Tigre pour Monaco, même avec la venue, entre autres, de David Villa? Un gros paquet. Mais le truc c'est que l'équipe est vraiment très stable, avec une des meilleures défenses d'Espagne, quoiqu'en pensent certains, un milieu d'expérience et une attaque au niveau. Avec un top-player à chaque ligne du terrain, l'Atlético a de quoi impressionner, surtout par son mental et son état d'esprit. Simeone est costaud dans la gestion de son groupe. Maintenant, s'il faut toujours viser plus haut pour espérer atteindre les sommets un jour, je ne vois pas les Colchoneros bouger le Barça ou le Real jusqu'à la 38ème journée. On ne parle pas de la même profondeur de banc ni de sa qualité.

Mais cette équipe est toujours impressionnante, donc pourquoi pas après tout? Certains matchs du début de saison comme celui à Bernabeu ou à Porto montrent que cette équipe peut faire de très belles choses.
anigolemagicien
Désolé de faire le rabat-joie mais c'est grave que ce club soit le 3ème plus grand club d'espagne en terme de popularité. alors qu'il a dans ses rangs les supporteurs les plus haineux et racistes du royaume mais cela personne ose le dire je ne sais pourquoi alors que quand c'est les tifosi de la juve personne s'en prive.

Quand je vois Metekeo supporteur de l'OM et de l'Altetico je me pose des questions as-tu oublié les cris de singe à l'encontre de Mandanda et Niang.


J'apprécie cette équipe avec de la grinta mais surtout du talent Koke ou Turan t'en a pas beaucoup dans le monde du football. Diego Costa est sous-estimé techniquement c'est un putain* de joueur mais aussi un putain* de vendu .
Merci à l'athlético de redonner un peu d’intérêt à la liga, ou en tout cas de raviver un peu le mien. Entre un barça excessivement "lisse" et un real beaucoup trop star-système à mon gout, l'athlético propose surtout une équipe et une identité dans laquelle beaucoup peuvent se retrouver.

Certes y'a du talent (Arda, Costa, Villa, Koke, Courtois, Oliver...) mais c'est la débauche d'énergie et le caractère bien trempé de cette équipe qui ressort avant tout.Ce caractère dans lequel se retrouvent ceux qui, comme moi, la suprématie des deux mastodontes avait lassé jusqu'à détourner l’intérêt de ce championnat.

Alors tous derrière cette équipe car, avec l'Athlético Madrid, le changement c'est maintenant (désolé).
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
Message posté par Mika-7
Qu'est-ce que je donnerai pas pour voir un club autre que le Barça ou le Real champion d'Espagne...


A part la machine à remonter le temps, je ne vois pas.

Pour moi c'est évident qu'ils vont s’essouffler, comme l'année dernière. Ils n'ont pas la profondeur du banc du Real ou du Barça (quoique le barça).

Le banc de l'Atlético et du Real lors de leur dernière rencontre :

Baptistao / Morata
Alderwereld / Carjaval
Aranzubia / Varane
Torres / Casillas
Raul Garcia / Modric
Guilavogui / Bale
Rodriguez / Casemiro

De plus ils jouent la Chapion's cette année.
Ils sont très fort, mais leur grinta va être la 1ère cause de leur échec.

La façon dont ils ont vaincu le Real et tenu tête au Barça, ça ne peut pas durer. Ils jouent d'une manière très éprouvante physiquement et mentalement, et sur le moyen terme ça va se ressentir.
Pas H à Atlético voyons ...
Je suis cette équipe son titre en 96, force est de constater qu'après la période creuse que le club à passer c'est jouissif de voir l'équipe au plus haut niveau depuis quelques saisons, pourvu que ca dure. Avec Simeone je n'en doute pas.
Note : 1
Non mais laissez tomber les gars, l'Atletico ça termine 2ème derrière le Barça. Et ça leur sera déjà suffisant, ils verront ça comme une victoire. Terminer devant le Real c'est comme remporter la Liga pour eux. Ca fait tellement de temps...
En tout cas, avec la Roma et Naples, c'est équipe plaisir de ce début de saison.
Message posté par TheDuke8
Et Liverpool ils puent?



c'est pas comparable. le barca a gagne tout ses matchs et l'atletico suit le rythme. En premier league c'est plutôt un départ diesel des gros sauf pour Arsenal
Ce qui est sûr, c'est que sans de multiples coups de pouces du corps arbitral et ces miracles répétés dans les 2 dernières minutes et temps additionnel, le Real et son fond de jeu dégueulasse aurait déjà Liga perdue.
Mothafucka Niveau : CFA
Note : 1
Le "problème", c'est que Simeone fait très peu tourner. La défense joue pratiquement tous les matchs, au milieu et devant, ça change rarement. À terme, j'ai peur pour l'Altético qu'ils craquent physiquement. Suffit de comparer avec le Barça ou Martino fait quand même pas mal tourner et n'aligne pratiquement jamais le même 11 deux matchs d'affilée.
Une chose est sûr maintenant, c'est que les problèmes de Villa au Barça n'étaient dus qu'à lui même.
Il y avait cette fameuse mode de dire que le Barça le bridait, que Messi était un tyran, etc... Mais force est de constater qu'à l'Atletico il rencontre les mêmes problèmes et que son début de saison est très moyen.
Message posté par anigolemagicien
Désolé de faire le rabat-joie mais c'est grave que ce club soit le 3ème plus grand club d'espagne en terme de popularité. alors qu'il a dans ses rangs les supporteurs les plus haineux et racistes du royaume mais cela personne ose le dire je ne sais pourquoi alors que quand c'est les tifosi de la juve personne s'en prive.

Quand je vois Metekeo supporteur de l'OM et de l'Altetico je me pose des questions as-tu oublié les cris de singe à l'encontre de Mandanda et Niang.


J'apprécie cette équipe avec de la grinta mais surtout du talent Koke ou Turan t'en a pas beaucoup dans le monde du football. Diego Costa est sous-estimé techniquement c'est un putain* de joueur mais aussi un putain* de vendu .


T'es pas un rabat joie t'es un âne bien pensant...

Si Niang ou Mandanda sont si faible mentalement que ca les déstabilise ce sont des tocards (ha mais oui en fait !!!)

Quand t'es supp tout est bon pour déstabiliser l'adversaire en plus y'en a eu des blackos et y'en a encore a l'atléti ; mais c'est curieux ils sifflent pas leur joueurs blacks? ils ont le racisme sélectif tu crois? Ou en fait ils font ca en grande majorité pour que les mecs d'en face se chient dessus se déconcentrent...
Moi j'opte pour la 2, c'est ptêtre de mauvais gout pour les pov âmes sensibles des plumeaux de so foot mais franchement depuis quand les 10000 mecs qui traînent sur le net sont représentatif de l'opinion... Et de toute façon depuis quand 250 excités sont représentatif d'un public et d'un club!

La grinta ouais c'est le troisième club le plus populaire et ils ont la grinta; moi je connais des sardines qui sont paraît il le club le plus populaire en France et la grinta ils doivent pas connaitre, y'a qu'a voir avant hier...

HOU HA HA HA HA HA HOU HOU HOU HOU
anigolemagicien
Le mec arrive quand même à justifier les cris de singes je trouve ça hallucinant. T'es le genre de mec qui sort des phrases du style : " Un noir c'est bien mais pas plus." Sombre merde.

Quand t'as tout un stade qui fait des cris singes à l'encontre de Samuel Eto'o car il a pas la couleur de peau, tu trouves ça normal oui c'est pour le déstabiliser, c'est le folklore. Encore un mec qui justifie la bêtise avec des propos incongrus.

Le racisme sélectif existe tocard, Essien en a fait l’expérience à Bastia il suffisait qu'il rate 2-3 matchs d'affilé pour se faire insulter de singe.


Faut être réaliste t'as certains pays ou régions arriérés et l'Espagne en fait partie.
Rien que pour ce chiffre chiant a mourir:
Sur les 30 dernieres liga, 25 remportees par les 2 ogres.... suspense, quand tu nous tiens
Paulo Verratti Niveau : DHR
Bordel si l'Atlético gagne la Liga, je prierai tous mes jours restants en direction du Vicente Calderon.
Thibdakar Niveau : DHR
Message posté par anigolemagicien
Le mec arrive quand même à justifier les cris de singes je trouve ça hallucinant. T'es le genre de mec qui sort des phrases du style : " Un noir c'est bien mais pas plus." Sombre merde.

Quand t'as tout un stade qui fait des cris singes à l'encontre de Samuel Eto'o car il a pas la couleur de peau, tu trouves ça normal oui c'est pour le déstabiliser, c'est le folklore. Encore un mec qui justifie la bêtise avec des propos incongrus.

Le racisme sélectif existe tocard, Essien en a fait l’expérience à Bastia il suffisait qu'il rate 2-3 matchs d'affilé pour se faire insulter de singe.


Faut être réaliste t'as certains pays ou régions arriérés et l'Espagne en fait partie.


Je pensais pas que ca arriverait un jour mais pas le choix, faut bien le reconnaître, je suis totalement d'accord avec anigolemagicien...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 41