En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du Roi
  2. // 8es
  3. // Atlético-Las Palmas (2-3)

L'Atlético à qui perd gagne

Battu à domicile par Las Palmas (2-3), l'Atlético de Madrid s'en fout : il avait fait le plus dur à l'aller en gagnant 2-0. En plus, Griezmann a marqué.

Modififié

Atlético 2-3 Las Palmas

Buts : Griezmann (48e) et Correa (61e) pour l'Atlético // Livaja (57e et 89e) et Garcia (93e) pour Las Palmas

On joue la 63e minute lorsque le public du Vicente-Calderón se lève comme un seul homme pour applaudir de manière chaleureuse Antoine Griezmann. Buteur au retour des vestiaires, l’international français, qui avait déjà marqué à l’aller (0-2), a évité aux Colchoneros de douter en inscrivant son troisième but en 2017, pour autant de rencontres disputées. Sachant le travail accompli, Griezmann savoure sa standing ovation en affichant un large sourire aux coins de ses lèvres, bien loin de celui forcé qu’il exhibait lundi soir lors de la cérémonie de la FIFA à Zurich. Cérémonie dont Grizou est revenu bredouille après avoir vu Cristiano Ronaldo remporter le trophée de meilleur joueur, et Luis Suárez lui piquer sa place dans l’équipe type de l’année. Mais Antoine s’en moque, ici à Calderón, c’est lui le roi.

Un premier acte manqué


Malgré le résultat du match aller, Diego Simeone a voulu assurer en alignant une équipe quasi type, tout en offrant du temps de jeu à Ángel Correa, Nicolás Gaitán et au Français Lucas Hernandez, positionné à gauche de la défense des Colchoneros. S’ils ont volontiers laissé l’usage du ballon aux visiteurs, les Madrilènes se sont montrés les premiers dangereux par l'intermédiaire de Griezmann qui voit sa première frappe captée par le gardien adverse (23e), avant d’envoyer la seconde quelques centimètres au-dessus de la barre transversale (24e). De son côté, Quique Setién a fait, lui, une totale revue d’effectif, où Mateo García est le seul rescapé du onze qui a débuté ce week-end en Liga contre Gijón. Une équipe bis qui va pourtant poser des problèmes aux Colcheneros avec son jeu bien léché, fait de passes courtes et de redoublements. Las Palmas aurait même pu ouvrir le score si Miguel Ángel Moyá n’avait pas sorti une énorme parade sur la tête à bout portant de Marko Livaja (32e).

La défense de l'Atlético absente


Histoire de regagner la bataille du milieu de terrain, Diego Simeone fait alors entrer à la pause son fidèle soldat Gabi, à la place de Lucas Hernandez visiblement touché au quadriceps. Pari gagnant, l’Atlético joue mieux, et à la suite d’un double une-deux entre Antoine Griezmann et Nicolas Gaitán, l’attaquant français ouvre le score (48e). En difficulté, Las Palmas se met à croire à une folle remontada à la suite de l’égalisation de Livaja qui profite d’une glissade de Godín pour tromper Moyá d’une jolie frappe croisée (57e). Un espoir qui ne durera pas plus de trois minutes et le but de Correa qui s’impose en vitesse et en physique sur David Garcia avant d’aller finir d’un pointu entre les jambes de Raúl Lizoain (61e). L'Atlético de Madrid entre alors dans ce qu'il sait faire de mieux, tenir un résultat. Serein, Simeone offre sa chance à l'attaquant albanais Keidi Bare de disputer sa première sous le maillot rojiblanco. Mais cette saison, les Colchoneros ne sont plus aussi solides que les autres années et le prouvent une nouvelle fois. Un premier mauvais alignement de la défense sur une transversale de cinquante mètres de Lemos qui permet à Livaja d'égaliser et de s'offrir un doublé par la même occasion (89e). Rebelote sur un coup franc de Viera, lorsque, seul au second poteau, Mateo Garcia donne la victoire à Las Palmas sur le buzzer (93e). L'Atlético n'aura finalement pas le temps de douter pour la qualification, mais ne se rassure pas pour la suite de la saison.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 23:28 Le low-kick fou de Tony Chapron 89
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 13 janvier Landon Donovan sort de sa retraite et signe au Mexique 21