1. //
  2. // 1/2
  3. // Athletic Bilbao/Sporting Portugal (3-1)

L’Athletic Bilbao au bout du suspense…

Dans un affrontement de nouveau dantesque, Bilbao n’a pris un avantage définitif qu’à deux minutes de la fin (3-1) contre un Sporting qui méritait également la finale. Trente-cinq ans après leurs aînés, les gamins de Bielsa rejouent une finale européenne.

Modififié
0 30
Athletic Bilbao-Sporting Club du Portugal (3-1) Buts: Susaeta (17è), Ibai Gomez (45è +1), Llorente (88è); Van Wolfswinkel (44è)

Depuis hier, on ne bâtit plus trop de châteaux en Espagne. Les fans de l’Athletic vous diraient que la cathédrale de San Mamès ne s’y situe pas puisqu’elle se trouve au Pays basque. Si le fantasme d’une finale Real-Barça appartient au pays des songes, tout Bilbao et alentour rêve d’une finale contre l’Atletico ou Valence. Les Portugais du Sporting regrettent encore la finale de la coupe de l’UEFA perdue à domicile contre le Spartak Moscou en 2005 (1-3). Ils perpétuent la série de clubs lusitaniens en demi-finale et succèdent à Benfica, Braga et Porto présents l’an dernier. Les hommes de Sà Pinto viennent en Espagne avec l’idée d’imiter Chelsea et le Bayern et de préserver leur maigre avantage.

Rythme soutenu

Malgré un Diego Capel virevoltant, l’Athletic doit faire le jeu –pas ce qu’il préfère. Fernando Llorente se heurte à Anderson Polga (4è, 13è). Ibai Gomez inquiète l’excellent Rui Patricio (16è) juste avant la digue ne saute : Sur un centre de Muniain, Llorente prolonge de la tête pour Susaeta qui ouvre le score dans la minute suivante (1-0). Le scénario idéal pour les basques qui vont voir venir. En guise de réponse, Capel trouve la tête de Pereirinha, hors-cadre (20è). Le Sporting n’abdiquera pas. Coup-franc de Fernandez dans la niche d’Iraizoz (30è). Sur un corner, le portier basque sauve sur une tête d’Anderson Polga (33è). La menace se précise même si Ibai Gomez inscrit un but en position de hors-jeu (32è). Comme à l’aller, le rythme est soutenu. Ibai Gomez puis Llorente rate l’occasion de faire le break (40è, 42è)…

La punition ne tarde pas : van Wolfswinkel, pourtant au supplice face à Javi Martinez, profite d’un ballon qui voyage plusieurs fois dans la surface d’une reprise écrasée du gauche (1-1, 44è). Le jeune néerlandais, qui rate beaucoup, avait déjà été décisif à Kharkiv. Mais comme cet affrontement est somptueux, Bilbao reprend l’avantage sur l’engagement. Balle sur Llorente en appui qui sert pour l’inévitable Ibai Gomez qui frappe du gauche (2-1, 45è +1). San Mamès hurle sa joie. Egalité parfaite, faites vos jeux, rien ne va plus…

35 ans après

L’excellent Carriço remplace Matias Fernandez. Ca repart furieusement. L’Athletic domine sans être trop dangereux. Ca ne dure pas longtemps. Muniain intenable envoie un missile de l’angle de la surface côté droit, Rui Patricio fait admirer sa classe (51è). Sur le corner, Javi Martinez envoie une tête sur le poteau alors que le portier de la Seleçao gobe les mouches. Trois minutes plus tard, c’est au tour d’Insua sur coup-franc, évidemment, de toucher le poteau. Bielsa maugrée sur la touche. Les locaux poussent encore et toujours mais le Sporting va incroyablement vite en contre. Pour peu de bénéfices pour l’instant. Les joueurs fatiguent, les fans des deux équipes se crispent, l’intensité et le suspense demeurent. Une mine d’Iturraspe (69è) et une tête de Llorente (73è), aux faux airs de Giroud, inquiètent – un peu- Rui Patricio, toujours impeccable. Ca se rapproche, ça tangue, ça braille. Anderson Polga sauve sur sa ligne (72è) à la suite d’une tête de Javi Martinez sur un coup-franc excentré.

Avec ses bretelles et ses manches faussement reprisées, Sà Pinto fait le show sur le bord de la touche. Le Sporting est acculé mais tient son rang. On s’achemine vers la prolongation quand Ibai Gomez fait un drôle de numéro sur l’aile gauche et centre à ras de terre, la balle est touchée, et par un défenseur portugais puis par Llorente qui la propulse dans le but de Rui Patricio via le poteau sans qu’on sache s’il l’a fait exprès (3-1, 88è). Liesse, bonheur, hurlements et Bielsa marmonne le long de la touche la tête baissée. Le Sporting peut être dépité et fier, il aurait fait aussi un finaliste tout ce qui a de plus présentable. Ce sera donc Athletic-Atletico, une finale pour hommes forts à Bucarest. Bilbao retrouve une finale européenne trente-cinq ans après la finale contre la Juve en 1977.

Par Rico Rizzitelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Les basques ont été prendre des cours chez Busquets.
Aaahhhh Llorente, quelle classe... Des mouvements et des gestes géniaux, une justesse délicieuse. Quel putain* de joueur!!
Grand match de foot dans un stade et une ambiance fantastique !

J'ai vu plus de "foot" dans ce match que dans les deux demi-finales de LDC.

L'homme du match est sans aucun doute Llorente, qui quelque fois semble un peu lourd, a tout fait à la défense lusitanienne. Jeu dos au but, remises, frappe, tête et but vainqueur.

L'Athletic a par moment produit de véritable séquences de jeu à une touche de toute beauté, des décalages. Avec des joueurs de couloir virevoltant et toujours dans le bon tempo.

Le tournant du match, enfin deux, le but juste avant la mi-temps, et la sortie à la mi-temps de Fernandez, qui a coupé les ailes du Sporting.

Bravo au Sporting pour les deux matchs, le plus fort est passé.

Chapeau mister Bielsa !
A la vue de ce match, si Bielsa, a l'allure d'un charclo, entraine le Barça l'annee prochaine, les qatarlans auront des joueurs encores plus plongeurs et simulateurs mais surtout une defense encore plus pourrie... de grace Bielsa, signe a Barcelone!!! On va bien rigoler...
le Sporting a perdu la qualif au stade ALVALADE,une victoire 2-1 trop courte vu le nombre d'occases qu'ils se sont procuré au match aller.A cette heure ci ils peuvent se prendre la tête,notamment Ricky Van Wolf qui a besoin de progresser au niveau jeu.Bref tous les lions Portugais sont deg :-( Félicitations tout de même au Basques !
Aupaaaaa Athletic!! Quel match, et des deux équipes!! Largement meilleur que la LDC! Et quel bonheur: 11 ans après ALAVES Vitoria, un club basque en finale de coupe d'europe!
P.S: En 2005, c'était le CSKA moscou qui a battu le sporting en finale, et non le spartak moscou.
Joli parcours tout de même pour le SCP qui était à la ramasse à tous les niveaux en milieu de saison. Dommage pour la finale : une autre fois, avec un peu plus de réalisme, ça passera.
Dommage pour mon Sporting ils étaient pas loin.
J'ai du mal à comprendre le 11 de départ de Sà Pinto. Mettre Pereirinha pour prêter main forte sur le coté droit à João Pereira pourquoi pas mais se priver de Carriço sérieux??? Le gars sort de très bons matchs actuellement. D'ailleurs il rentre dès le retour des vestiaires pour soulager la défense qui a beaucoup souffert en 1ère. Sinon sur l'ouverture du score de l'Athletic je suis persuadé qu'il y a une faute sur Schaars au départ de l'action mais bon...
Le tournant du match selon moi: le 2ème but de Bilbao juste après l'égalisation des Leões. Les Basques n'ont même pas eu le temps de douter qu'ils avaient déjà égalisé sur les deux matchs. Et le 3ème but qui arrive au pire moment... Les supporters lisboètes regretteront encore longtemps le pétard d'Insua sur le poteau. Bravo à Bilbao! Beau jeu, beau public!

@RB : +1. J'ai vu des airs de Drogba en Llorente ce soir: costaud, 1m90 mais qui tombe comme une feuille au moindre contact surtout dans la surface.
Ryan Joseph Wilson Niveau : DHR
Bravo à Bilbao, quelle belle équipe !
@Peyroteo: en fait c'est surtout Ibai Gomez qui a simulé plusieurs fois (dont un jaune) et deux milieux de l'Athletic en fin de match se rouler par terre pour perdre du temps, pas vu Llorente plonger. Au passage j'ai vu les joueurs du Sporting faire la même lors de la demi-finale retour contre City donc bon... C'est devenus le leitmotiv des équipes en passe de se qualifier dans les dernières minutes...
El Je Madrileño Niveau : DHR
Qui a dit que le football espagnol allait mal? Ah mais oui c'est vrai,pardon. Il n'y a que le Real et le Barça en Espagne,le reste c'est de la D2 écossaise comme j'ai pu le lire ailleurs.
Bravo à Bilbao!

Pourtant, le Sporting est supérieur collectivement. J'ai flippé pendant tout le match.

Mais Bilbao a Llorente.
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
c'est moi ou y a quand même une MILF basque sur la photo de l'article? ^^

Sinon, pas vu le match à mon grand regret mais content de voir que Bilbao soit passé.
Une très belle équipe qui m'a fait plaisir à voir aux tours précédents.

La finale promet, ca va être autre chose que la purge de la LDC avec entre un Bayern chez lui et l'équipe B de Chelsea...
@Tato: Oui Ibai Gomez c'était la plus flagrante mais j'ai bien le souvenir de 2 simulations toutes aussi grossières de Llorente au contact de Polga dans la surface .
Et puis je parlais surtout du match dans son ensemble. Les joueurs "blessés" dans les dernières minutes c'est "normal", toutes les équipes le font malheureusement.
Katapulta Niveau : CFA
Franchement les gars,on ne voit pas une seule équipe de ‘haut niveau’ qui ne simule pas,qui ne met pas de coups et surtout qui joue ‘la balle’…Et non pas ‘le joueur'
Autre chose,il faudrait mettre des arbitres compétents pour ces gros matches…
À l’aller,les basques s’étaient pris une leçon de foot,au retour,les ‘tos’ se sont pris une leçon de ‘Street Fighter 1’…
J’ai pensé(á cause de tout ce que l’on nous tartinait sur Bilbao),que ça allait être un match de haute volée,technique et surtout ‘propre’…Bah non…
Après,on va me dire que le foot ‘c’est un sport d’hommes’,’de contact’…Ouais,sauf qu’il y a encore une différence entre le Rugby et le Foot…
C’était pas beau à voir,et l’arbitre a aidé a ce que ce soit encore plus moche…
Les basques ne méritent pas de passer.Et pour ceux qui disent que Llorente est un génie,je pense qu’ils sont trop habitués a voir les matches de L1.
Il y en a même qui vont jusqu’a le comparer a Drogba…Les gars…!
Oui, dans sa propention a tomber par terre...
Katapulta Niveau : CFA
@ saviola07
Ouais,mais même ça,il le fait mieux...
@Katapulta

Tu m'as mal compris: quand je dis que Llorente a fait du Drogba c'est dans le fait de se laisser tomber à chaque contact alors que ce sont tous les deux de grands gaillards bien carrés.

Concernant l'arbitrage je suis assez d'accord avec toi. En 1e mi-temps M. Atkinson a été vachement indulgent avec l'engagement parfois à la limite des Basques. Ensuite en 2e il s'est mis à tout siffler. Une autre action-clef du match: la charge de brute de Amorebieta sur Capel. Il y va vraiment pour faire mal avec le coude, la jambe, le postérieur et aucune intention de jouer le ballon. Un exemple parmi beaucoup d'autres de la tactique défensive hier des Basques qui ont empêché les joueurs rapides du Sporting de partir en contre-attaque en faisant systématiquement la faute qui permet de se replacer. On peut regretter que l'arbitre n'ait pas sorti le carton quelques fois. D'ailleurs Sá Pinto devenait fou sur la touche, à chaque contre un de ses joueurs se faisait descendre.

Bien sûr Bilbao pratique un beau football mais leurs petites fautes pour casser les contres des Leões m'ont bien agacées.
De là à dire que Bilbao ne mérite pas de passer, il y a un pas que je ne franchirai pas.
Katapulta Niveau : CFA
Avec un ‘vrai’ arbitre,Llorente se serait fait sortir a coup de cartons pour simulations(c’est ce que j’appelle une m.e.r.d.e. plate,m.p.).
Katapulta Niveau : CFA
C’est surtout ça qui fait ‘iech' au bout du compte,on s’attend a un grand match de foot,et ça se résout a grands coups de coudes…
Je crois que les arbitres ne font rien pour crédibiliser leur fonction,et que c’est un vrai problème de fond.Pas parce-que le Sporting s’est fait sortir,mais parce-que dans tous les ‘grands’ matches,si on regarde bien,il y a toujours 2/3 actions douteuses(de l’arbitre),qui finissent par changer le cours du match…Et je ne parle pas de penaltys...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 30