1. //
  2. // 12e journée
  3. // Milan AC/Atalanta (0-0)

L'Atalanta gracie le Milan

C'est bien l'Atalanta qui a eu les meilleures opportunités dans ce derby lombard, un point, ce n'est pas cher payé au vu de la physionomie de la rencontre. La prestation des Bergamasques a mis à nu tous les défauts d'un Milan pas encore guéri.

Modififié
5 8

Milan AC 0-0 Atalanta Bergame


15 tirs à 8. 55% de possession, mais pour l'Atalanta qui peut avoir d'énormes regrets après avoir criblé de tirs le jeune Donnarumma pendant toute la seconde période. Le Milan était attendu pour une passe de quatre pouvant le propulser à deux unités de la tête l'espace d'un soir, il ressort redimensionné de cet affrontement et sonné après avoir frôlé la correctionnelle. La Dea, elle, confirme qu'elle peut viser plus qu'un maintien tranquille.

Niang réussit son retour


Trois victoires en dix jours et voici un Milan revigoré et projeté vers le haut du classement. La Curva Sud a d'ailleurs répondu présente, elle qui déroulait des banderoles de contestations il n'y a pas si longtemps. 4-3-3 de chaque côté et retour de M'Baye Niang dès la 1re minute de jeu après sa blessure au pied. L'ancien Caennais a la dalle et compte démontrer que son prêt de six mois du côté du Genoa lui a fait passer un cap (5 buts en 14 matchs). À première vue, c'est le cas. Plusieurs envolées balle au pied, de l'assurance dans ses transmissions, on est loin du joueur un peu paumé qui avait temporairement quitté le club l'hiver dernier.

Le retour du Français met un peu de piment dans une première mi-temps bien triste où celui qui a tiré le plus de fois au but est l'arrière gauche nerazzurro Giampaolo Bellini, pourtant entré en jeu à la 20e minute à la place de Bouka Dramé. Une percée de Bacca suivi d'un tir contré par la défense, un slalom d'Antonelli qui finit en sortie de but et quelques interventions maladroites de De Sciglio toujours plus proche de De Ceglie. Le Milan peine quand il s'agit de prendre le jeu à son compte et l'absence de Bonaventura, suspendu, se fait ressentir. En face, l'Atalanta ne panique pas.

Milan-Atalanta ou Atalanta-Milan ?


Le match reprend comme il s'était terminé, c'est-à-dire avec les blasphèmes des journalistes bergamasques à en faire ressusciter Giovanni XXIII. De Sciglio a fini son show et laisse place à Calabria, tandis que Niang continue le sien et prend un taquet par l'Amara Simba chilien. À l'heure de jeu, Paletta pique trop sa tête et San Siro pousse un ouf de soulagement. C'est le début d'une véritable séance de tirs pour les Atalantini. Une autre caboche à bout portant de Cigarini suivi d'un loupé, une frappe de Maxi Moralez, puis une tentative de Grassi. Donnarumma enchaîne les parades sans broncher, histoire de confirmer son talent, mais aussi les difficultés de ses défenseurs malmenés pendant toute la seconde période. D'ailleurs, une simulation de Papu Gómez aurait bien pu finir en penalty.

Inquiet, Mihajlović fait entrer Luiz Adriano et passe dans un 4-2-4 couillu au vu de la physionomie de la rencontre. Effectivement, le Milan continue de subir les offensives d'un trio Gómez-Pinilla-Moralez imprenable ce soir et ne réagit que par une tête de l'attaquant brésilien sur corner et sauvée sur la ligne par Cigarini. Les Rossoneri passent même tout proches du hold-up parfait avec une ultime contre-attaque 3 contre 2, mais la frappe de Cerci finit dans le petit filet. C'eut été injuste. On en restera à 0-0. Après le probant succès contre la Lazio, Sinisa avait de suite déclaré qu'une victoire contre l'Atalanta serait encore plus significative. Ses hommes l'ont trahi.

Par Valentin Pauluzzi, à San Siro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

jojolecrado Niveau : DHR
Que Milan s'en sort bien... leur jeune gardien est fort, mais ce soir c'étaient les attaquants adverses qui avaient décidéde ne pas marquer! quels râtés!!

En joueurs de champ, Niang est très très au-dessus des autres.
Du coup, quand on s'en rend compte on se demande "mais Niang c'est Messi ou les autres ont un petit peu nuls?"

et on répond vite, tristement
Mais Niang c'est un joueur du niveau de Coman pour moi. Il est juste trop immature pour le moment
Niang réussi son retour ???

C'est une plaisanterie j'espère ?

Le type même du joueur que je déteste. Ah oui, ça pour dribbler 2 joueurs, c'est très fort.
Tout comme s'empaller comme une huitre sur le troisième et perdre la balle.
Ses tirs sont merdiques et cette nonchalance sur le terrain, cette façon de marcher en phase défensive alors qu'en face ça va à 100 km/h....
MAis dégagez moi ce genre de joueur, ça n'a rien à faire à Milan bordel.

Sinon j'ai eu l'impression de voir Barcelone-Milan hier soir.
Chaque attaque créait le danger.
Les lignes n'étaient pas du tout ressérées, il y avait des espaces béants en défense et il fallait bien au moins 3 défenseurs sur un joueur pour être certain qu'il y ait une récupération.

Mexes est lent mais lent... il se fait bouffer en vitesse par n'importe quel joueur moyen de Série A.

Les seules satisfactions sont Donnarumma qui affiche un sang froid impressionnant pour un mec de son âge.
Il a sauvé le point du match à lui tout seul.
Et Calabria qui montre à certains sénateurs la gniac qu'il faut avoir sur un terrain de foot.
Voilà, des mecs de 16 et 19 ans...

Sinon Bacca semble bien seul, il se bat mais c'est un 9, il faut donc qu'on lui donne des ballons.
NE comptez pas trop sur Cerci, très bon aux CF et corner mais capable de rater un face à face alors qu'il n'y a qu'à décaler son partenaire pour la pousser dans le but vide.
Ne pas compter non plus sur Montolivo, joueur sans volume, à la technique intéressante mais dont on ne retient au final...pas grand chose, on se demande même s'il est sur le terrain parfois.
Milan_forza18 Niveau : CFA
De siglio montolivo poli moi j'en peux plus de c 3 chevre sans deconner ils sont plus que nul!
the lizard king Niveau : District
Message posté par jojolecrado
Que Milan s'en sort bien... leur jeune gardien est fort, mais ce soir c'étaient les attaquants adverses qui avaient décidéde ne pas marquer! quels râtés!!

En joueurs de champ, Niang est très très au-dessus des autres.
Du coup, quand on s'en rend compte on se demande "mais Niang c'est Messi ou les autres ont un petit peu nuls?"

et on répond vite, tristement


Oui bah évidemment.. Et je dirai même plus, Niang est le meilleur joueur du Milan depuis Shevchenko.
Message posté par Eden95
Mais Niang c'est un joueur du niveau de Coman pour moi. Il est juste trop immature pour le moment


Niang est meilleur que Coman, tellement meilleur. Il a une vraie caisse physique, sait conserver un ballon dos au but, rien à voir avec Coman qui tombe dès qu'on le pousse à l'épaule.

Cette hype Coman en ce moment, c'est complètement disproportionné, le mec est à 50 kms d'être un attaquant de haut niveau.

Vous verrez contre l'Allemagne ou l'Angleterre s'il joue avec les bleus.
the lizard king Niveau : District
Montolivo a pas été mauvais hier soir, simplement quand tu es entouré de Kucka et surtout de Poli, c'est tout de suite plus compliqué de créer du jeu.
Les absences de Jack et de Bertolacci ont fait énormément de mal.
Le résultats n'est pas si surprenant que ça. L'Atalanta, on commence à connaitre. Une équipe dont on ne peut jamais savoir si on va la torcher facilement ou si, inversement, elle va décider de nous torcher.

Bon, j'espère que ce match a fait comprendre à tout le monde à quel point De Sciglio est nul. C'est insupportable. Je me demande si c'est pas le pire latéral qu'on ait eu depuis la période pré-Berlusconi. Abate revient ! Et en attendant, Calabria titulaire. Faut pas déconner.
Antonelli a été bon, il confirme être une valeur sure.
Et Niang, s'il a été effectivement peu incisif et efficace, effectue un retour prometteur. Il ne faut pas oublier qu'il n'avait plus joué depuis près de 6 mois, et qu'il débarque dans une équipe qu'il ne connait pas du tout.
the lizard king Niveau : District
Message posté par bofbof2004


Niang est meilleur que Coman, tellement meilleur. Il a une vraie caisse physique, sait conserver un ballon dos au but, rien à voir avec Coman qui tombe dès qu'on le pousse à l'épaule.

Cette hype Coman en ce moment, c'est complètement disproportionné, le mec est à 50 kms d'être un attaquant de haut niveau.

Vous verrez contre l'Allemagne ou l'Angleterre s'il joue avec les bleus.


Je pense qu'il a osé la comparaison pour évoquer que, au même titre que Coman, Niang est le type de joueur qui, du fait de sa jeunesse, est peu incisif et a une intelligence de jeu logiquement limitée.

Maintenant, je suis d'accord avec toi, Niang est très talentueux. Techniquement, il a vraiment quelque chose, il est rapide, puissant, endurant, discipliné tactiquement quand il le veut...
Dommage qu'il ait perdu du temps depuis son arrivée chez nous. Son prêt à Gènes lui a fait du bien; il y avait été très bon (cf son contrôle orienté magnifique face à la Lazio, à la suite duquel il provoque un penalty sur lequel le Genoa remporte le match).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 8