1. //
  2. // 2e journée
  3. // Saint-Étienne/Bordeaux

L'ASSE se refait une beauté en attaque

Pointé du doigt depuis quelques saisons pour son manque de réalisme en attaque, l'ASSE a décidé de renouveler sa ligne offensive à l'aube de ce nouvel exercice. Un pari axé sur la jeunesse avec les arrivées de Maupay et Bahebeck, saupoudré d'une pincette d'expérience avec celle de Roux. Reste à savoir si la sauce prendra, cette fois.

Modififié
7 9
Deux ans. Voilà maintenant deux longues saisons que l'AS Saint-Étienne est orpheline de son attaquant gabonais, Pierre-Emerick Aubameyang, parti voir si les tribunes étaient plus jaunes du côté de Dortmund. Une éternité car, depuis, le front de l'attaque stéphanoise n'a jamais retrouvé une réelle force de frappe. Pourtant, ils sont nombreux à avoir essayé d'endosser le costume de buteur maison. Mais de Brandão à Erding en passant par Van Woflswinkel, aucun n'a su convaincre son monde. Seul Gradel, finalement, aura régulièrement trouvé le chemin des filets, terminant même la saison dernière avec 17 buts au compteur. Pas mal, pour un joueur n'évoluant même pas à la pointe de l'attaque. Mais ces quatre-là désormais partis, l'ASSE a dû faire venir du sang neuf pour essayer, enfin, de bâtir une attaque digne de son rang. Les arrivées des trois recrues, Maupay, Bahebeck et Roux, ont été faites dans cette optique-là. Mais si l'opération financière est déjà une réussite avec seulement 2,6 millions d'euros dépensés pour trois joueurs, les doutes sur la réussite du trio dans le Forez sont bien présents.

Roux à la place d'Erding et Van Wolfswinkel


Dès la fin de saison dernière, les dirigeants de l'ASSE le savaient : le principal chantier aurait lieu sur le front de l'attaque. Là même où les Stéphanois se sont montrés trop souvent maladroits l'année dernière, notamment en Ligue Europa. Et pour rebâtir, souvent, il est préférable de prendre du neuf. Sans surprise, les Verts n'ont pas levé l'option d'achat d'un Ricky van Wolfswinkel plus que décevant tout au long de la saison. Au cœur du mois de juillet, l'ASSE est donc à la recherche d'un nouvel attaquant, d'autant que Mevlüt Erding, qui semblait pourtant avoir les faveurs de Christophe Galtier, s'est envolé vers Hanovre, quittant ainsi un championnat dont il était le meilleur buteur en activité. Plus une seconde à perdre, les Stéphanois passent la seconde et officialise, trois jours après le départ du Turc, l'arrivée de Nolan Roux. Condamné à un rôle de remplaçant avec l'arrivée d'Hervé Renard sur le banc du LOSC, l'ancien Brestois a donc préféré faire ses valises et venir se refaire une santé du côté du Forez. Un choix mûrement réfléchi comme il l'a annoncé lors de sa présentation : « J'ai eu d'autres contacts au début, mais je ne les ai pas acceptés parce que j'avais en tête de venir ici. » Mais si l'intéressé est ravi de son nouveau club, les supporters, eux, doutent légèrement d'un joueur qui a peu à peu perdu de sa superbe ces derniers temps, du côté de Lille. Il n'empêche qu'avec neuf buts inscrits la saison dernière, sans être un titulaire indiscutable, Nolan Roux semble en avoir encore sous la semelle. Surtout, l'attaquant n'aura coûté que deux millions d'euros à Sainté. Une opération financière plus qu'intéressante pour un joueur présent depuis plusieurs années maintenant, dans le paysage footballistique hexagonal. Le patron du banc, Christophe Galtier, s'en félicite également lors de la conférence de présentation du joueur : « Nolan est un joueur que je suis depuis longtemps. Il était déjà l'un de mes objectifs quand il a quitté Brest en 2012. Cette année, à partir du moment où Mevlüt Erding a émis le souhait de partir, l'idée de l'engager est redevenue une évidence. Nolan connaît très bien notre championnat et il vient d'un club où il y a une grande exigence au niveau des résultats. » La première partie des travaux est alors terminée.

Le pari de la jeunesse


Mais un chantier n'est jamais de tout repos. Et début août, à quelques jours du début du championnat, nouveau coup dur pour l'effectif stéphanois : Max-Alain Gradel s'en va, préférant retourner gambader sur les prés anglais, du côté de Bournemouth. Son meilleur buteur du dernier exercice parti, l'ASSE doit à nouveau se pencher sur le recrutement d'un élément offensif. Et c'est là que les dirigeants stéphanois ont frappé fort. Et bien. Les arrivées conjointes de Jean-Christophe Bahebeck et Neal Maupay. Le premier prêté par le PSG et le second acheté 600 000 euros à l'OGC Nice. Les soldes avant l'heure. En dégainant un chèque ridicule au vu des prix du marché actuel, les dirigeants stéphanois se sont offert deux grandes promesses du football français. 22 ans pour le Parisien et 19 ans pour le Niçois. Surtout, le club s'offre deux joueurs désireux de montrer de quoi ils sont capables. Barrés dans leurs anciens clubs, les deux minots ont bien l'intention de combler leur dalle de temps de jeu en donnant le maximum sur le terrain. Pour eux, l'heure est venue de montrer qu'ils en ont dans le bide. Une bouffée de fraîcheur pour l'ASSE. Car si leur manque d'expérience peut faire tache au sein d'une équipe soucieuse de faire ses preuves sur la scène européenne, il n'empêche que la jeunesse de ces deux joueurs, associée à l'expérience d'un Roux, mais également à tous les joueurs derrière eux tels que Hamouma, Lemoine, Mollo ou Corgnet, peut amener un nouveau souffle vital à l'effectif stéphanois. Bien sûr, comme tous les paris, la part de risque est bien présente. Mais au vu de la somme misée, la perte ne serait pas énorme. Alors qu'en cas de succès, le gain, lui, pourrait bien être très intéressant.

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Un poil excessif l'article peut être, non ?
"Mais au vu de la somme misée, la perte ne serait pas énorme. "

Financièrement ok cela ne serait pas une grosse perte, mais en cas de descente en l2, faute de buts, c'est pas une " perte énorme"?
Message posté par Moudma
Un poil excessif l'article peut être, non ?


C'est de la soupe. Des mots alignés les uns après les autres et aucune analyse. Roux est un mauvais joueur à la mentalité douteuse et les deux autres ressemblent à des flops, basta.
"C'est de toute beauuuuté"
Désolé mais elle est moche, cette attaque...
Polskajestfajna Niveau : Loisir
Aquatre sérieusement, comment peux tu envisager une descente des verts... Alors oui pour 2,6M ces trois recrues sont une affaire!
J espere que l'article est ironique... Sinon c est triste qu'on puisse bander sur une attaque mollo-roux-bahebeck....

Sachant que Maupay, si c etait le futur aguero, il aurait joué jouer plus et nice ne l'aurait pas vendu 34x moins cher qu'un Cliton NJie, et un club plus ambitieux que se serait positionné...
ZidaneLeMagnifique Niveau : DHR
Le vrai problème, c'est qui va leur donner les ballons pour scorer. Avec un milieu sans créateur (Corgnet blacklisté, Cohade out), compliqué.
Message posté par Polskajestfajna
Aquatre sérieusement, comment peux tu envisager une descente des verts... Alors oui pour 2,6M ces trois recrues sont une affaire!




Bah pas par ce que je leur souhaite de descendre, mais Nantes ou Monaco ces dernières années quoi.
Objectivement leur attaque fait un peu frêle, perdre des piliers et des jeunes pousses pour les remplacer par des wannabes piliers ou possibles espoirs...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Paulo Wanchope la porte
7 9