En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options

L'ASSE réagit aux tweets d'Aulas

Modififié
Les Verts en ont assez.

Il faut dire qu'être la cible permanente de Jean-Michel Aulas sur Twitter, c'est pesant. Dimanche dernier, le président lyonnais s'en était donné à cœur joie sur le réseau social après Saint-Étienne – Marseille (2-2), interpellant même certains Stéphanois par des élégants « Oh les autistes » . Des plaisanteries qui n'ont pas du tout plu aux dirigeants stéphanois qui réagissent ce mardi dans un communiqué publié sur le site du club : « L'AS Saint-Étienne déplore que Jean-Michel Aulas provoque, depuis plusieurs semaines, les supporters du club par des tweets insultants et déplacés. Alors que l'ASSE s'applique à maintenir les conditions d'une rivalité saine et sportive, le président de l'Olympique lyonnais crée d'ores et déjà un climat pesant autour du prochain derby. »

Les Verts en remettent ensuite une couche sur le devoir d'exemplarité du président des Gones : « Les messages de Jean-Michel Aulas ne peuvent qu'écorner l'image du football et sa valeur éducative fondamentale de respect que tous les clubs professionnels se doivent de véhiculer quotidiennement, notamment au sein de leurs centres de formation. »

On attend le tweetclash.


MF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 16 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 16 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 6