1. //
  2. // 1/4 finale aller
  3. // FC Porto/Bayern Munich

L'art et la Madjer

En 1987, le Bayern Munich et le FC Porto se sont déjà échangés des amabilités en finale de C1. C'était à Vienne et, ce soir-là, les Portugais sont revenus de nulle part, alors qu'ils étaient menés et à la rue à la pause. Mais la science tactique d'Artur Jorge et le talent de Rabah Madjer ont fait le reste.

Modififié
48 47
Artur Jorge est un entraîneur d'une autre époque. Diplômé de l'école des coachs de Leipzig, l'entraîneur du FC Porto parle donc parfaitement allemand. En 1987, le moustachu est méconnu et inconnu. Même son football ne correspond pas aux standards de l'époque. Son credo ? « Conserver la capacité à surprendre » ses adversaires. En 1987, il est d'ailleurs l'un des premiers entraîneurs à faire appel au turn-over. Lui, bien entendu, ne l'appelle pas comme ça. Pour Jorge, c'est « l'équilibreur de tension » . Normal, quand on sait que son équipe de Porto compte 27 joueurs, dont 23 internationaux. Dans son staff, un certain professeur Neto s'enfile des stats de match. Précurseur, on vous dit.

Pourtant, en finale de la C1, les Portugais arrivent sur la pointe des pieds. En face, le Bayern Munich - qui vient de marcher sur le Real Madrid en demi-finale - ne fait pas attention à eux. En Allemagne, on ne voit pas comment le Bayern peut passer à côté d'un nouveau sacre. À tel point que Franz Beckenbauer, l'ancienne gloire du Bayern, alors sélectionneur du pays, parle de Porto comme « d'une petite équipe portugaise » et des siens comme du « grand Bayern » . Le genre de sortie qui met très mal à l'aise Udo Lattek, le coach bavarois. Bon, entre les deux, la rancœur est tenace. Mais la pression est clairement sur les épaules bavaroises. Surtout face à un adversaire privé de nombreux cadres blessés (Lima, Gomes, Casagrande et Pacheco).

Renouveau européen


Scénario parfait pour Jorge ? Pas forcément. Dans une Europe privée de clubs anglais depuis le drame du Heysel, Artur Jorge doit faire face aux nouvelles superpuissances venues de l'Est (l'année précédente, Bucarest avait remporté la C1). Alors en demi-finale, l'ogre Dynamo Kiev d'Oleg Blokhine mord la poussière (2-1 pour les Portugais lors des deux matchs). En finale, c'est le Bayern de Lattek. Et sur le papier, c'est fort : Jean-Marie Pfaff, Andreas Brehme, Lothar Matthäus, Michael Rummenige, Dieter Hoeness. Et puis Lattek, c'est un coach corrosif, vindicatif, explosif, arrogant et surtout sûr de lui. Un coach qui doit quitter la Bavière pour Cologne en fin de saison. C'est donc son jubilé. Il veut partir sur un titre. En finale au Prater de Vienne, le Bayern domine logiquement la première période. Entre le pressing chirurgical et la pression athlétique, les Portugais sont noyés. Kögl ouvre logiquement la marque à la 24e. À la pause, Jorge sort le discours fédérateur : « Pourquoi n'osez-vous pas ?  » Et les Portugais vont oser. Ainsi, João Pinto, Paulo Futre, Juary et Rabah Madjer vont se rappeler qu'ils savent jouer au football. Et plutôt bien.

Équilibre du vestiaire et Madjer


En 200 secondes, le FC Porto va tout renverser. Juary, le Brésilien entré à la pause à la place du milieu défensif Quim, centre dans la surface. L'Algérien Madjer, dos au but, brevette une folie : il se laisse dépasser par la gonfle et la rabat de l'intérieur du talon : 1-1. La Madjer est née. Deux minutes plus tard, Madjer, toujours lui, rend la pareille à Juary et donne un avantage définitif à Porto. Victoire et surprise totale sur la scène européenne. À la fin du match, Jorge peut se la raconter. « Il est important que le football puisse démontrer que l'on peut gagner avec des qualités différentes. » Dans l'euphorie d'un vestiaire, Jorge regarde Madjer et lui dit : « Tu es fou d‘avoir tenté une chose pareille » . 25 ans après le doublé historique de Benfica en C1, la coupe aux grandes oreilles retrouve le Portugal. Dans l'avion du retour, les joueurs portugais ont la banane. Ils vont pouvoir se goinfrer avec une prime de 170 000 francs chacun. Une autre époque.



Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 2
Je sais que le football est un sport collectif, et même si je chie sur le ballon d'or. Créer un geste qui portera par la suite son nom c'est quand même la classe ultime.

À part la madjer et la panenka, est ce qu'il y en a d'autres?

La papinade c'est que en France non?

Bon sinon on va encore dire que je ramène tout au PSG mais celle là est carrément stylée.

https://youtu.be/1B_Nt36IjiU

(Desolé la vidéo est pourrie mais j'en n'ai pas trouvé d'autres)
Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
Demande a Arconada s'il trouve ça classe...
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Oui bon j'aurais du préciser "beau geste".

Mais bon pour les gardiens il est vrai qu'en général leur nom est plutôt associé aux boulettes.
Jeu direct Niveau : CFA
Sauf que la plupart du temps, on appelle Madjer un geste qui n'a pas grand chose à voir avec ce geste là.
Ce qu'on appelle souvent Madjer, c'est en fait une Crespo :
https://www.youtube.com/watch?v=8jPS5aRf9mw

Le but de Madjer est juste une talonnade dos au but dans la cage vide. J'ai jamais trouvé qu'il était exceptionnel.
L'action précédent la Madjer est magnifique
Rakamlerouge Niveau : National
Joao Pinto ? Un homonyme du Joao Pinto du Sporting et de Benfica, collegue de Figo, je présume ? Ou une erreur ?
Rakamlerouge Niveau : National
Uli Hoeness, alors jeune manager du Bayern parle après le match de "la pire defaite de sa carrière". Il ne se doute pas encore du scénario ignoble de Barcelone en 1999 et de Munich en 2012.
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Tout ce que Porto tente comme innovation quand même. Les feuilles de stats, le turnover, la cellule de recrutement, la nomination de Mourinho... C'est ce type de gestion qui fait du bien au foot et que les clubs français devraient suivre.
@ Rakam

Oui un homonyme, c'était un ARD, capitaine emblématique, joueur adulé et respecté par les fans. Il a fait toute sa carrière à Porto.
Lamine Turgut Niveau : CFA
Message posté par PauletaSusicGaucho
Je sais que le football est un sport collectif, et même si je chie sur le ballon d'or. Créer un geste qui portera par la suite son nom c'est quand même la classe ultime.

À part la madjer et la panenka, est ce qu'il y en a d'autres?

La papinade c'est que en France non?

Bon sinon on va encore dire que je ramène tout au PSG mais celle là est carrément stylée.

https://youtu.be/1B_Nt36IjiU

(Desolé la vidéo est pourrie mais j'en n'ai pas trouvé d'autres)




Les plus belles figures artistiques du football qui resteront à jamais gravées dans nos mémoires comme d'excellents souvenirs se terminent toutes par un A :

- la Panenka
- l'Arconada
- Le scorpion d'Higuita et …
- la main de Vata
Gros Noblois Niveau : CFA2
Message posté par Jeu direct
Sauf que la plupart du temps, on appelle Madjer un geste qui n'a pas grand chose à voir avec ce geste là.
Ce qu'on appelle souvent Madjer, c'est en fait une Crespo :
https://www.youtube.com/watch?v=8jPS5aRf9mw

Le but de Madjer est juste une talonnade dos au but dans la cage vide. J'ai jamais trouvé qu'il était exceptionnel.


Jean-Michel Jechipote
Je pense qu'il faut recadrer le but dans son contexte! Faire ca en finale, en etant mené par un plus puissant: fallait oser ce geste encore jamais vu a ce niveau.

Apres y'a surement un tas de joueur qui l'ont fait avant.

C'est un peu comme Zidane:

- double coup de crane en finale de WC

- volée magistral contre leverkusen en finale de CL

- panenka qu'il fallait osé en finale de WC!

Faut dire qu'il y a des joueurs qui savent comment marquer les esprits!
Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
@lamine

Je rajouterais le high kick de Cantona
Mes deux préférées sont celles des deux Mancini, pour les deux clubs de Rome:

Roberto :

https://www.youtube.com/watch?v=8GA1O3HWB6s

Et Amantino dans sa version volante:

https://www.youtube.com/watch?v=GP8bl6iTkZ4

Rakamlerouge Niveau : National
Message posté par macdermot
@ Rakam

Oui un homonyme, c'était un ARD, capitaine emblématique, joueur adulé et respecté par les fans. Il a fait toute sa carrière à Porto.


Merci!
Message posté par Lamine Turgut




Les plus belles figures artistiques du football qui resteront à jamais gravées dans nos mémoires comme d'excellents souvenirs se terminent toutes par un A :

- la Panenka
- l'Arconada
- Le scorpion d'Higuita et …
- la main de Vata


Tout comme les filles de joie : Clara, Natacha, Camilla, Elena....
PenoIndirect Niveau : Loisir
Message posté par Lamine Turgut




Les plus belles figures artistiques du football qui resteront à jamais gravées dans nos mémoires comme d'excellents souvenirs se terminent toutes par un A :

- la Panenka
- l'Arconada
- Le scorpion d'Higuita et …
- la main de Vata


Et pour tout le reste y'a MaradonA.....
gerard menfroid Niveau : Loisir
Message posté par PauletaSusicGaucho
Je sais que le football est un sport collectif, et même si je chie sur le ballon d'or. Créer un geste qui portera par la suite son nom c'est quand même la classe ultime.

À part la madjer et la panenka, est ce qu'il y en a d'autres?

La papinade c'est que en France non?

Bon sinon on va encore dire que je ramène tout au PSG mais celle là est carrément stylée.

https://youtu.be/1B_Nt36IjiU

(Desolé la vidéo est pourrie mais j'en n'ai pas trouvé d'autres)


La Terry: Se taper la femme de son coéquipier
Message posté par Jeu direct
Sauf que la plupart du temps, on appelle Madjer un geste qui n'a pas grand chose à voir avec ce geste là.
Ce qu'on appelle souvent Madjer, c'est en fait une Crespo :
https://www.youtube.com/watch?v=8jPS5aRf9mw

Le but de Madjer est juste une talonnade dos au but dans la cage vide. J'ai jamais trouvé qu'il était exceptionnel.


oh l'enculeur de mouche ptdrrrr Donc si on suit ta logique, marquer d'une talonnade dans les cages vides c'est une madjer, en mouvement c'est une crespo...donc si on la fait à l'arrêt contre le Rayo Vallecano on appelle ça une CR7 ?? une madjer c'est une madjer peu importe la façon dont tu la fait, tu marque un but en talonnade c'est une Madjer, ni plus ni moins :D
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
48 47