L’Argentine sous le charme de Trezeguet

Avec sept buts en huit apparitions sous le maillot de River Plate (dont la reprise de volée d’anthologie inscrite ce week-end face à Ferrocarril), David Trezeguet a définitivement conquis le pays où il fit ses premiers pas de footballeur.

Modififié
573 25
« Trezeguet est merveilleux, un joueur fantastique. Il fait tout ce que doit faire un attaquant. Avant (son arrivée), River était déjà une bonne équipe. Maintenant elle joue avec Treze » (jeux de mots en espagnol qui peut être également interprété comme « Elle joue à treize  » ). L’hommage est signé ni plus ni moins Juan Roman Riquelme, l’idole de Boca Juniors, l’ennemi juré des Millonarios, généralement avare de bons mots. Il aura suffi de deux mois et huit apparitions en championnat de Nacional B sous les couleurs de River Plate à David Trezeguet pour mettre l’Argentine à ses pieds. Et quels pieds ! Ou plutôt « Quel pied ! » , se sont écriés en cœur 60.000 personnes chavirant de bonheur dans les tribunes du Monumental, lorsque l’enfant de Vicente Lopez (banlieue nord de Buenos Aires) a expédié -d’une volée liftée du droit- un ballon qui traînait à l’angle de la surface de la réparation dans la lucarne gauche du gardien de Ferrocarril, samedi.

Même Boca lui tire son chapeau…

Depuis son retour dans le Rio de la Plata, le champion du monde 98 a déjà déballé l’ensemble de sa panoplie de goleador habituelle : coups de tête millimétrés, frappes opportunistes, buts de renards, pénalty plein de sang froid et reprise de volée prodigieuse. La presse et le public de River sont bien évidemment séduits. « Trezeguet est un bidon d’eau gelée au milieu du désert de talent du football argentin. Un spécimen rare du football local. Hormis Riquelme, Veron, « Chori » (Alejandro Dominguez), Cavenaghi et quelques autres rares exceptions, aucun joueur n’arrive aux crampons de Trezeguet. Le Français est un crack. Un champion du monde. Un numéro neuf qui se suffit à lui-même. Un autodidacte sur la pelouse. A qui il importe peu si son équipe joue bien, s’il reçoit le ballon ou non. Il se débrouille seul. Comme face à Merlo, lorsqu’il marqua un but splendide de la tête sur un centre flottant. Comme face à Ferro, clouant dans la lucarne une volée exquise et presque inédite dans ces contrées. Demandez à Vega (Ndlr : le gardien de River) sinon, lui qui s’est pris la tête dans les mains, incrédule, muet devant le génie de David (…)  » , s’extasiait hier le quotidien sportif Olé, dont il fait régulièrement la une depuis son arrivée et qui lui a attribué le « Prix Maradona » de cette journée de championnat. Tout un symbole.

Public, coéquipiers, médias et rivaux unanimes

Quelques minutes auparavant, Matias Almeyda s’était aventuré à sortir Dominguez et Cavenaghi, alors que le tableau d’affichage du Monumental était encore vierge. Après sa passe décisive pour Ramiro Funes Mori sur le premier but, son pénalty serein et son chef d’œuvre vu et revu sur YouTube, Trezeguet pouvait savourer l’ovation du plus grand stade d’Argentine. Et l’embrassade de ses coéquipiers, tous sous le charme du goleador, venus se jeter sur lui pour le féliciter. Avec un but inscrit toutes les cinquante-quatre minutes, quel Argentin osera encore contester l’apport essentiel de Trezegol dans la course à la montée de River Plate ? Si même Boca lui tire son chapeau…

A voir : le but extraordinaire de Trezeguet


Florent Torchut, à Buenos Aires
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

nadalito_15 Niveau : DHR
Je lui avais presque craché dessus quand il était parti aux Emirats, mais qu'est-ce que je suis heureux de le revoir se donner à fond dans un vrai championnat.
Et très bientôt dans l'élite! C'est le joueur qui me faisait rêver quand il plantait pour Monaco (remember le quart de champion's league contre ManU, avec le maillot bleu et jaune).
un joueur exemplaire à tout point de vue. Quel dommage qu'il ait eté placardisé par domenech, je suis sur qu'il nous aurait apporté encore beaucoup
Grand joueur, l'un de mes préférés. Quelle classe p*utain.
gastongaudio Niveau : Loisir
David Trezeguet le seul et unique, joueur authentique, à des années lumières du suce-boules en chef qui a trusté sa place en edf.
tumblingdice Niveau : Loisir
Je suis un immense fan de Trezeguet et c'est un vrai bonheur de le voir en Argentine plutôt qu'aux EAU.

Il m'est toutefois difficile de laisser passer le "pénalty plein de sang froid", qui ne me semble pas franchement être sa marque de fabrique (contrairement à la tête millimétrée).
Je ne suis sûrement pas objectif mais personnellement je le prendrais comme 4eme attaquant à l'Euro. Je ne peux que croire que ce mec pourrait apporter énormément en terme d'expérience et de talent dans ce groupe. Et il reste tjs meilleur que beaucoup d'attaquants français.
Il faut re-situer le contexte quand Roman parle de Trezeguet. Il a sorti cette phrase avant même son doublé de ce week end. L'interview date de vendredi, et River a joué samedi. Et quand Roman sort des compliments, c'est jamais dans le vent. C'est la première fois que je le vois parler d'un joueur.
Bravo aux clubs francais qui n en voulaitent pas, commme l om et deschamps
Travis Bickle Niveau : Ligue 1
Pas un demeuré pour écrire que le championnat argentin est une compétition de seconde zone, qui plus est lorsqu'il s'agit de l'étage inférieur et c'est tant mieux !
Les champions [les vrais] ont quelque chose d'éternel.
David en fait partie. Il en a encore sous la semelle...
J'ai toujours aimé ce joueur inclassable à une époque où les passements de jambes et autres comportements d'otarie font loi.
Trezeguet est chirurgical, dans la lignée des plus grands fauves. Ces chasseurs de buts hors pair qui ont fait le bonheur de tant d’amoureux du ballon rond.

@ Dragan, merci à toi de remettre également quelques informations en perspective.
Deschamps est une "tringle" et le fait qu'il ait été pro-Henry n'arrange rien à l'affaire.
Trezeguet mais quelle classe ... J'ai tellement hâte de retrouver River dans l'élite pour savourer de nouveau les soirées de superclasico a insulté tout ce qui bouge pendant 90 minutes ... et avec Trezeguet sa ne sera que meilleur :D
MC NightO Niveau : DHR
quelle classe! un joueur qui a compris qu'il n'avait rien a faire aux émirats et qui finit sa carrière chez lui pour le plaisir de tout le monde. J’espère sincèrement qu'il aura la même influence en première division.
Bazibouzouk Niveau : CFA2
Moi je me dis surtout : quel gâchis ses cinq dernières années européennes !
Florent Torchut , toujours sympa de lire tes articles mais cependant comme tu le sais il est coutume que des joueurs se complimente malgré le faite de jouer pour un autre maillot ..
Ca aurait etait Veron del Pincha ou Roman aurait dit le plus grand bien .. ne veut pas dire que Boca le complimente !
Des joueurs s'apprécient entre eux ni plus ni moins , mais pas toute une institution et encore moins les supporters surtout s'ils vient de riBer !
Abrazo
Tout a fait d'accord avec Xeneize, d'ailleurs il me semble que le Riquelme a aussi dit de Veron que c'etait un crac, si je me souviens bien, les joueur s'apprecient mais les institutions pas forcement.
Cela dit, je suis content pour RiBer, pour lui parce que c'est un tres bon buteur, pour le championnat argentin.
théomélanome Niveau : Loisir
@humiller, une compète ne durant qu'un mois trezeguet devrait être selectionné ...son sens du but est d'un niveau mondial ...et il va relever la concurrence ...zidane était cramé en 2006 pour une saison ...mais sur un mois il était encore le meilleur...
on a eu notre gerd muller avec trezeguet ...mais pas les coach ...
Si tu reprends Trezeguet tu peux reprendre Henry qui claque pas mal de buts et qui n'a rien perdu de son talent.

Je pense que cet euro doit servir a préparer du mieux possible la prochaine coupe du monde au brésil, mais c'est sur que je serais pas forcément contre ... mais c'est quand meme compliqué de faire ce genre de choix
Ceci dit en y pensant le retour d'un ancien quelqu'il soit ferait plus de bien que de prendre gameiro
@Travis Bickle: Ben je vais me lancer alors.

Trezeguet a été un très grand champion et il a de beaux restes comme on dit, mais faut pas déconner, on parle de la deuxième division argentine et en plus dans une équipe qui n'a rien à y faire.

Il mérite des applaudissements, mais "l'Argentine à ses pieds" c'est un peu beaucoup, ou alors il faudrait élever nos bons buteurs de L2 au statut de héros...

Bon après avoir un peu tempéré tout ça, c'est sur que ça fait plaisir. Il avait pas eu la fin de carrière qu'il méritait, là c'est parfait.
Note : -1
@ Pincha , cheee vos sos pincharrata ?
que bueno jejeje
Note : -1
@ Pincha , cheee vos sos pincharrata ?
que bueno jejeje
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
573 25