1. //
  2. // Gr. D
  3. // Argentine-Chili (2-1)

L'Argentine se venge (un peu) du Chili

Face à un Chili sans idées, l'Argentine a remporté le duel que tout le monde attendait (2-1). Sans Messi et grâce à un énorme Di María, l'Albiceleste a réussi son entrée en matière dans cette Copa América Centenario.

Modififié
4k 15

Argentine 2-1 Chili


Buts : Di María (51e) et Banega (59e) pour l'Argentine // Fuenzalida (93e)

Si toute la presse parlait de revanche, chaque international argentin qui se présentait devant un micro refusait d’utiliser ce terme. Et pourtant… Contre le Chili, l’Albiceleste a tout fait pour cicatriser la blessure de l’an dernier. Sans Messi, c’est Ángel Di María qui s’est occupé de mener l’Argentine à la victoire (2-0). Face à un Chili sans idées et désordonné, l’ailier du PSG a ouvert le score, avant d’offrir le second but à Éver Banega. Pour son entrée dans cette Copa América Centenario, la sélection de Tata Martino se rassure face à l’adversaire le plus coriace du groupe.

L'Argentine désordonnée, le Chili attentiste


Après la cascade de blessures, Tata Martino devait faire des choix. Augusto Fernández remplace Biglia, et Gaitán, futur soldat du Cholo Simeone à l’Atlético de Madrid, a la lourde tâche de faire oublier Messi et ses lombaires douloureuses. Pour son premier ballon, le joueur formé à Boca touche la barre de Claudio Bravo après un délicieux centre de Di María. Le premier quart d’heure passe, et le Chili n’a toujours pas mis en danger Sergio Romero. Derrière, les erreurs de la Roja offrent quelques occasions à l’Argentine. Di María se balade à droite, Gaitán met Mena en difficulté. Alors qu’il réclamait un penalty quelques minutes auparavant, Vidal se rappelle que ce match-là est une sorte de Clásico et envoie un énorme tacle sur Gaitán.


Le plan argentin semble évident : laisser la possession à la sélection de Pizzi, et compter sur l’ailier parisien pour les contre-attaques. Après une énorme course du Fideo, Higuaín voit sa talonnade contrée par Vidal. Une équipe argentine déséquilibrée qui se met en danger seule. La sortie de balle désastreuse de Funes Mori offre au Chili une énorme opportunité. Mais Alexis tombe sur un immense Romero.


En fin de première période, Rojo sauve la patrie sur un centre de Beausejour. Sinon, rien à signaler.

Di María et Banega décisifs


Dès le retour des vestiaires, Mascherano doit directement gueuler sur ses coéquipiers. Une erreur d’inattention permet à Díaz de mettre en danger Romero. Mais c’est le Chili qui va payer cher le premier égarement. Parfaitement servi par Banega, Di María ouvre tranquillement le score.


Le joueur du PSG fête son but en pleurs en le dédiant à sa grand-mère décédée dans la journée. Quelques minutes plus tard, face à une équipe chilienne totalement désorganisée, l’Argentine double le score avec un copier-coller du premier but. Di María rend l’offrande à Banega, et le futur milieu de l’Inter trompe Bravo. 2-0, sans forcer.


Dépassé, le Chili lâche ses nerfs sur son adversaire. Vidal flirte avec le rouge, et Medel tente de faire sortir Di María de la rencontre avec la recette maison, insultes et coups dans le dos. Coté football, les Chiliens attendent un exploit d’Alexis. Qui ne viendra pas. C'est Romero, auteur d'un match parfait, qui offre la réduction du score à la Roja, par Fuenzalida, après une sortie catastrophique.


Grâce à un énorme Ángel Di María, l’Argentine vainc une partie de ses démons et se place pour une qualification tranquille en quarts de finale. Le tout sans Messi, qui a passé la rencontre à rigoler avec Lavezzi sur le banc. L'Argentine, force tranquille de cette Copa ? Par Ruben Curiel, à Buenos Aires
Modifié

Dans cet article

Beefheart Niveau : DHR
C'était chouette. Clairement les favoris pour moi au vu des premiers matchs. Après cette défense en bois peut craquer à tout moment, heureusement que Mascherano est un cochon.

Sinon vous avez personne pour faire des lives ? Je sais que les horaires sont pas tops, mais c'est justement dans ces moments là qu'on veut trouver des mecs du forums avec qui discuter le bout de gras. Perso je suis outre atlantique, donc les horaires sont bons, mais je suis surtout entouré par des fans de NBA.
Leave-Her-Pool Niveau : DHR
J'ai fait l'impasse sur celui-ci mais tu n'es pas seul, rassure-toi.
kim jung kill Niveau : CFA
dégouté le Chili c'est crées des belles occases mais 'Argentine était nettement au dessus. Valdivia me manque putain.
Sinon Peñarol a raison les stade aux usa sont grand et beau mais l'ambiance est pourri , le public est pus occupé a faire une ola que regardé le match. Les ramasseur de balle on envoyer plusieurs fois 2 ballons sur le terrain.
Je suis satisfait d'une chose on voit que les joueurs cadres on faim, certain un peu trop, Vidal et Medel, mais avec cette défense en carton le Chili n'ira pas loin
Di Maria m'a fait mal au coeur quand il s'est effondré en interview post match. Énorme performance malgré le deuil, grand respect à lui.
C'est là où tu ressens clairement le manque de Valdivia pour le Chili. En créativité on était pas loin du néant coté Chili.
belle prouesse tactique de la part del Tata Martino! Ils ont effectivement laissé le ballon au Chili mais avec un excellent pressing et une remontée de balle rapide avec Banega, Di María et Gaitán. Tactique payante, Banega a vraiment pris une autre dimension depuis un an, j'espère qu'il jouera au même niveau à l'Inter.
L'Argentine fait plus que jamais partie des favoris, Messi n'a pas joué, Agüero qui entre pour 20 minutes...
The Admiral Niveau : DHR
J'ai eu l'impression qu'ils ont de nouveau merdé avec les hymnes, notamment avec celui du Chili. Heureusement qu'au moins cette fois ci le stade n'était pas vide.
Richie Incognito Niveau : CFA2
Mais arretez tous votre mauvaise foi, l'ambiance etait enorme au stade hier, ca gueulait "Argentina" etc... non stop, t'es plutot degouter parce qu'on entendait pas les supporters Chiliens.

Sinon superbe match, entre celui ci et Mexique-Uruguay, y a eu des matchs plutot pas mal. Le pressing des argentins etait incroyable hier, ils etaient agressifs comme pas possible et mis a part deux tacles beaucoup trop violent, ils ont livré une leçon dans ce style de recuperation.

Superbe match de l'Ange ainsi qu'Ever, en esperant voir Jesus "Flaco" Christ d'ici la fin du tournoi s'il va mieux.
Je trouve qu'en première mi-temps, Banega a été assez moyen, voire inutile. Il se rattrape en deuxième en étant beaucoup plus juste.

En ce qui concerne Di Maria, je ne peux pas m'empêcher de rester toujours un peu sur ma faim.. Le mec a un potentiel énorme, il fait partie selon moi des rares joueurs à n'avoir aucune limite technique (il peut faire globalement ce qu'il veut à partir du moment où il y pense) mais il n'a pas l'intelligence de jeu qui va avec.
Il lui arrive trop souvent de faire le grigri de trop ou une passe à contre-temps, ce qui ne l'empêche ni d'être décisif, ni d'être bon voire très bon hein. Mais c'est juste décevant parce que s'il sentait un peu mieux le jeu, il pourrait être monstrueux et dans les tous meilleurs joueurs du monde.
La récupération argentine en seconde mi-temps était hallucinante, bien aidée par la précipitation chilienne qui aboutissait à quelques imprécisions techniques régulières.

De manière générale, le football sud-américain est très rafraîchissant à voir jouer, c'est un mélange d'explosivité (ça se projette très vite, sans forcément poser le jeu), d'agressivité et de technique qui rend le tout très agréable. C'est tactiquement moins abouti car on est plus à la recherche de qui va le craquer le plus vite et les défenses se prêtent plutôt bien au jeu car à part Otamendi et Rojo un peu, les deux défenses n'ont pas brillé hier.

Je compte regarder quelques autres matchs, ce serait sympa s'il pouvait y avoir un live SoFoot !
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Comme à chaque Chili-Argentine, mon coeur balance entre mes deux sélections de coeur hors EDF...
Double remarque sur la Roja :
- Je suis pas objectif car grand fan de Sampaoli mais j'ai vraiment peur que son départ coupe la dynamique impulsée depuis l'arrivée de Bielsa... Après je connais pas très bien Pizzi, je lui laisse encore un peu le bénéfice du doute mais je suis pas forcément convaincu par ses premiers matchs.
- Mon grand regret reste l'absence de Valdivia, joueur que j'adore (l'un des derniers vrais "10 à l'ancienne") et qui apporte la qualité de passe et la touche de créativité qu'aucun autre joueur Chilien ne peut amener. Je sais que le joueur lui-même s'est un peu mis hors-jeu avec son départ dans le Golfe mais à la place du sélectionneur, je l'aurais quand même pris rien que pour les raisons citées plus haut. Il y a clairement un Chili avec ou sans Valdivia, d'autant plus qu'avec le forfait de Matias Fernandez, seul joueur capable de remplacer numériquement El Mago (pas avec la même qualité malheureusement), la Roja n'a plus de vrai créateur !
kim jung kill Niveau : CFA
Message posté par Richie Incognito
Mais arretez tous votre mauvaise foi, l'ambiance etait enorme au stade hier, ca gueulait "Argentina" etc... non stop, t'es plutot degouter parce qu'on entendait pas les supporters Chiliens.

Sinon superbe match, entre celui ci et Mexique-Uruguay, y a eu des matchs plutot pas mal. Le pressing des argentins etait incroyable hier, ils etaient agressifs comme pas possible et mis a part deux tacles beaucoup trop violent, ils ont livré une leçon dans ce style de recuperation.

Superbe match de l'Ange ainsi qu'Ever, en esperant voir Jesus "Flaco" Christ d'ici la fin du tournoi s'il va mieux.


t'es satisfais juste parce que ça gueulais " ARGENTINA" ?? quand on connait les chants que les argentins sont capable de créer
Richie Incognito Niveau : CFA2
Message posté par kim jung kill
t'es satisfais juste parce que ça gueulais " ARGENTINA" ?? quand on connait les chants que les argentins sont capable de créer


Bah ouais, les matchs internationaux ne sont jamais aussi chaud que les gens pensent, en particulier les confrontations d'Am Sud. La copa america de l'annee derniere n'etait pas plus bruyante en tribunes. Et y avait d'autres chants mais je ne les comprenais pas.
L'argentine est définitivement meilleure en contre attaque.


En première période c'était très stérile avec des centres de Rojo de merde et un di maria inoffensif.
Il a donné quoi Banega? Il a joué en 10 ou un poil plus bas?

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4k 15