En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Gr. D
  3. // Argentine-Chili (2-1)

L'Argentine se venge (un peu) du Chili

Face à un Chili sans idées, l'Argentine a remporté le duel que tout le monde attendait (2-1). Sans Messi et grâce à un énorme Di María, l'Albiceleste a réussi son entrée en matière dans cette Copa América Centenario.

Modififié

Argentine 2-1 Chili


Buts : Di María (51e) et Banega (59e) pour l'Argentine // Fuenzalida (93e)

Si toute la presse parlait de revanche, chaque international argentin qui se présentait devant un micro refusait d’utiliser ce terme. Et pourtant… Contre le Chili, l’Albiceleste a tout fait pour cicatriser la blessure de l’an dernier. Sans Messi, c’est Ángel Di María qui s’est occupé de mener l’Argentine à la victoire (2-0). Face à un Chili sans idées et désordonné, l’ailier du PSG a ouvert le score, avant d’offrir le second but à Éver Banega. Pour son entrée dans cette Copa América Centenario, la sélection de Tata Martino se rassure face à l’adversaire le plus coriace du groupe.

L'Argentine désordonnée, le Chili attentiste


Après la cascade de blessures, Tata Martino devait faire des choix. Augusto Fernández remplace Biglia, et Gaitán, futur soldat du Cholo Simeone à l’Atlético de Madrid, a la lourde tâche de faire oublier Messi et ses lombaires douloureuses. Pour son premier ballon, le joueur formé à Boca touche la barre de Claudio Bravo après un délicieux centre de Di María. Le premier quart d’heure passe, et le Chili n’a toujours pas mis en danger Sergio Romero. Derrière, les erreurs de la Roja offrent quelques occasions à l’Argentine. Di María se balade à droite, Gaitán met Mena en difficulté. Alors qu’il réclamait un penalty quelques minutes auparavant, Vidal se rappelle que ce match-là est une sorte de Clásico et envoie un énorme tacle sur Gaitán.


Le plan argentin semble évident : laisser la possession à la sélection de Pizzi, et compter sur l’ailier parisien pour les contre-attaques. Après une énorme course du Fideo, Higuaín voit sa talonnade contrée par Vidal. Une équipe argentine déséquilibrée qui se met en danger seule. La sortie de balle désastreuse de Funes Mori offre au Chili une énorme opportunité. Mais Alexis tombe sur un immense Romero.


En fin de première période, Rojo sauve la patrie sur un centre de Beausejour. Sinon, rien à signaler.

Di María et Banega décisifs


Dès le retour des vestiaires, Mascherano doit directement gueuler sur ses coéquipiers. Une erreur d’inattention permet à Díaz de mettre en danger Romero. Mais c’est le Chili qui va payer cher le premier égarement. Parfaitement servi par Banega, Di María ouvre tranquillement le score.


Le joueur du PSG fête son but en pleurs en le dédiant à sa grand-mère décédée dans la journée. Quelques minutes plus tard, face à une équipe chilienne totalement désorganisée, l’Argentine double le score avec un copier-coller du premier but. Di María rend l’offrande à Banega, et le futur milieu de l’Inter trompe Bravo. 2-0, sans forcer.


Dépassé, le Chili lâche ses nerfs sur son adversaire. Vidal flirte avec le rouge, et Medel tente de faire sortir Di María de la rencontre avec la recette maison, insultes et coups dans le dos. Coté football, les Chiliens attendent un exploit d’Alexis. Qui ne viendra pas. C'est Romero, auteur d'un match parfait, qui offre la réduction du score à la Roja, par Fuenzalida, après une sortie catastrophique.


Grâce à un énorme Ángel Di María, l’Argentine vainc une partie de ses démons et se place pour une qualification tranquille en quarts de finale. Le tout sans Messi, qui a passé la rencontre à rigoler avec Lavezzi sur le banc. L'Argentine, force tranquille de cette Copa ?

Par Ruben Curiel, à Buenos Aires
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4 vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3