1. // Ce qu'il faut retenir de la 5e journée de la zone Amsud

L’Argentine se replace, l’Équateur garde la tête

Après la cinquième journée, l’Équateur est toujours premier de la zone, derrière l’Uruguay. Malmenés au Chili, l’Argentine repart avec trois points. Les Brésiliens ont, eux, subi le retour de Luis Suárez.

Modififié
0 11

L’équipe du week-end : Uruguay


La fameuse garra uruguayenne. Malmenés par le Brésil et un Neymar étincelant (2-0 au bout de 28 minutes), les hommes d’Óscar Tabárez repartent de Recife avec un point. Et ce, grâce à la faible défense du Brésil, mais surtout à une excellente performance du duo qui se retrouvait. Edinson Cavani et Luis Suárez ont tout les deux marqué, offrant un point capital à la Celeste (2-2). L’attaquant du PSG a réduit le score à la demi-heure de jeu, sur une frappe du gauche. Et celui du Barça, qui a passé l’avant-match a échangé des câlins avec Neymar a profité de la passivité de David Luiz pour planter le second. Privés de la défense Godín-Giménez, l’Uruguay a montré d’énormes signes de fébrilité avant de se rattraper. Avec ce résultat nul, l’Uruguay est seconde derrière les surprenants Équatoriens.

Le joueur du week-end : Dario Lezcano


C’est un novice en sélection, mais il est en train tout doucement de gagner sa place. Depuis le début de ces éliminatoires pour le Mondial russe, Dario Lezcano, attaquant paraguayen qui évolue à Ingolstadt, a déjà marqué trois buts pour les Guaranis. Grâce à son doublé, la sélection de Ramón Diaz repart d’Équateur avec un point (2-2). Et reste à la quatrième place, devant l’Argentine.


Le but du 1-1 de Lezcano :


Le but du 2-1 face à l’Équateur :

Vous avez raté Bolivie - Colombie et vous n’auriez presque pas dû


Un match à La Paz dans les conditions de l’altitude est toujours intéressant. Face à la Bolivie, avant-dernière de la zone, les hommes de José Pékerman ont remporté trois points essentiels. Les Colombiens, qui menaient 2-0, ont failli laisser filer le match. Revenus à 2-2, les Boliviens ont craqué en fin de rencontre. C’est Edwin Cardona qui marque le but de la victoire dans le temps additionnel. Après un très mauvais début de campagne, la Colombie remonte à la septième place.

Le but de James :


La belle frappe de Chumacero :

La polémique : la Bolivie va encore couler


La stabilité n’est pas chose connue en Bolivie. Après la défaite contre la Colombie, Rolando Lopez, président de la Fédération, a encore exprimé ses doutes à propos de Júlio César Baldivieso, le sélectionneur : « On va le soutenir le temps qu’il faut. Chacun perçoit les choses différemment. On va voir ce qu’on fera après le match contre l’Argentine. On prendra des décisions en gardant la tête froide. » Un match contre l’Albiceleste sans cinq de ses titulaires, dont 3 écartés du groupe pour « décisions de l’entraîneur » . Ça sent la branlée…

Les golazos du week-end :


Di María, du droit :


Ou Renato Augusto, qui a enrhumé Muslera :

L’analyse définitive : l’Argentine se réveille, l’Équateur continue en tête, et le Brésil a trouvé son onze type


Ce n’était pas une vengeance selon les termes de Martino, mais cette rencontre représentait énormément pour les Argentins. Face au Chili, l’Albiceleste n’a pas brillé, n’a rien montré collectivement, mais est reparti de Santiago avec trois points. Emmenés par un Messi brillant et un Di María buteur, les vice-champions du monde ont profité des blessures de deux joueurs majeurs chiliens dès les vingt premières minutes (Matías Fernández et Díaz).


C’est Gabriel Mercado, latéral droit de River Plate qui a offert la victoire d’un superbe ciseau à bout portant. Son premier but en selection.


De son coté, l’Équateur reste toujours invaincu. L’équipe surprise de Gustavo Quinteros a égalisé dans le temps additionel contre le Paraguay et garde la première place du classement.


Dans la nuit de vendredi à samedi, le Brésil a perdu deux points face à l’Uruguay, alors que les hommes de Dunga menaient 2 à 0. Seule satisfaction coté brésilien, l’attaque. Alors qu’il tentait de jouer avec un réel avant-centre (Tardelli, Ricardo Oliveira et d’autres y sont passés), le sélectionneur a décidé d’aligner Neymar en pointe, entouré de Willian et Douglas Costa. Un trio impossible à contenir pour une défense et une entente déjà intéressante. Allez Dunga, rappelle Thiago Silva et t’auras enfin tout compris.

Les déclas du week-end :


« Maintenant, on regarde ces éliminatoires différemment. Si on prend six points sur ces deux journées, on pourra aller à la Copa América tranquillement. » Tata Martino, rassuré en conférence de presse.

« C’est le retour rêvé. Je voulais donner le meilleur pour mon équipe et j’ai réussi à égaliser. C’était très émouvant, nous avons souffert avec ma famille. » Luis Suárez is back. Et ça vaut bien une vidéo de Desailly.

« C’est une énorme fierté. On repart avec trois points extrêmement importants. Et on a réussi à renverser le match. » Gonzalo Higuaín, probable titulaire contre la Bolivie.

« Ça fait mal qu’avec si peu, l’Argentine nous batte. » Gonzalo Jara, après la défaite contre l’Albiceleste. À une olive près.

Et sinon, que pasa ?


Le Pérou et le Venezuela ont fait match nul 2-2.

Lavezzi, grand reporter :

Tomando unos mates con los chicos y dándole la bienvenida a @facuroncaglia10 a instagram

Une vidéo publiée par Ezequiel Lavezzi (@pocho22lavezzi) le


Un tweet de la fille de Martino (rapidement supprimé) a enflammé l’Argentine. Un jeu de mot facile entre Chile et « silencio » , silence en VF.


À River comme en sélection, Mercado et Funes Mori s’imposent.


Arévalo Ríos a forcé sur l’asado.


On ignorait la love story entre Chevantón et Dani Alves.


Avec son but face au Brésil, Luis Suárez a marqué contre toutes les équipes de la CONMEBOL.

Fernando Muslera entre dans l’histoire du football uruguayen en devenant le gardien avec le plus de sélections (78 à 29 ans).

L’Argentine a battu le Chili avec seulement deux tirs cadrés. Précis.

Avant la rencontre, l’Argentine a demandé à jouer avec un brassard noir pour les victimes de la dictature. Une requête refusée par l’institution du football sud-américain.


La sélection de Tata Martino sera privé de Funes Mori et Otamendi en défense contre la Bolivie. Musacchio et Demichelis devraient les remplacer.

Avec son carton jaune contre l'Uruguay, Neymar va rater le match contre le Paraguay. À la fin de la rencontre, le capitaine brésilien a été calmé par Suárez, alors qu'il s'embrouillait avec Fucile. Par Ruben Curiel
Modifié

Dans cet article

zinczinc78 Niveau : CFA
Jai buggé 5 secondes sur "Neymar en pointe entouré de Willian et Diego Costa"
Puis j'ai compris..
Peñarol mi Amor Niveau : National
Hahaha il est génial le tweet sur Arévalo !
Top-player Niveau : CFA
Sinon faudrait pas penser a une refonte du système d'éliminatoires en Amsud ? Les placer en différents groupes comme en Europe au lieu de faire un mini tournoi pour la CDM et la Copa America ?
Parce que ça devient tout le temps les memes affiches que ce soit en éliminatoires ou en compétition c'est dommage..
Peñarol mi Amor Niveau : National
Note : 1
Message posté par Top-player
Sinon faudrait pas penser a une refonte du système d'éliminatoires en Amsud ? Les placer en différents groupes comme en Europe au lieu de faire un mini tournoi pour la CDM et la Copa America ?
Parce que ça devient tout le temps les memes affiches que ce soit en éliminatoires ou en compétition c'est dommage..


Quel refonre tu voudrais faire ?
Des groupes comme en Europe ? C'est impossible, tu compare un continent a plus de 50 pays avec un autre à 10. Moi je trouve que ce systéme est le meilleur, c'est un championnat sur 3 ans dans lequel les 4 meilleurs se qualifient et le cinquiéme passe aux barrages. Aprés c'est tout à fait normal que les affiches soit toujours les mêmes vu qu'il n'y a que 10 pays affiliés à la CONMEBOL...
J'ai veillé pour les deux chocs de la journée et, alors que je m'attendais à une purge pour Brésil - Uruguay, c'est finalement le Chili - Argentine qui m'a déçu. Avec le départ canon de l'Equateur ça fera une de ces équipes en barrages et je vois surtout la Colombie se faire éliminer. Le Chili a quand même malmené l'Argentine malgré l'absence de leur milieu de terrain type + Vargas donc je ne me fais pas trop de soucis pour eux. J'espère juste que le nouvel entraineur conservera la philosophie de jeu de Bielsa/Sampaoli. Un peu inquiet quand je vois Beauséjour ailier dans le 4-2-3-1, j'espère juste que c'était les circonstances et pas le fait de s'adapter contre une grosse équipe
Heiseinberg Niveau : CFA
Perso je vois plus le Brésil sauter.
Ok l'Argentine de Tata Martino a un jeu degueulasse qui ne compte que sur les fulgurances de Di Maria ou Messi qui doit remonter la balle de son propre camp mais le brésil de Dunga est vraiment très grotesque. Avec Gimenez et Godin ils se font balayer à domicile par l'uruguay.
David Luiz c'est tout sauf un défenseur, déjà se passer de Thiago Silva pourquoi pas mais foutre Marquinhos sur le banc alors qu'il doit être le meilleur DC brésilien ...
Gustavo et Fernandinho c'est mignon mais c'est vraiment pas du tout le niveau international. L'attaque est vraiment pas mal entre neymar willian doudou costa coutinho etc il y a vraiment de quoi faire mais ils ont pas d'alchimie entre eux, je sais pas si ça va prendre un jour ...
Pour toutes ces raisons je les vois soit aller au barrage soit être puni de mondial ...
d equateur Niveau : DHR
L Equateur ne tiendra pas la distance. Ils ont eu de la moule au debut, mis n ont aucun fond de jeu. la defense est ... surprenante. Montero, Noboa, et quelques autres tiennent la baraque, mais c est tres fragile.
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Pour le Chili, cette dernière performance est quand même à relativiser, il leur manquait la totalité du milieu vainqueur de la Copa, cad leur gros point fort et quasiment leurs meilleurs joueurs (avec Alexis Sanchez) : Vidal, Aranguiz et Valdivia... + Vargas également absent et qui est toujours bon en sélection.
Même si Sampaoli risque de manquer, une fois que tous ces joueurs seront de retour, le Chili devrait quand même retrouver son jeu (pour moi, ils sont pas loin d'avoir le meilleur milieu du continent).

Quant au Brésil, c'est vrai que cette attaque Willian-Douglas Costa-Neymar a de la gueule sur le papier. Si Dunga arrête ces conneries et se décide à ajouter un relayeur comme Allan au milieu avec Coutinho + un vrai 6, et à enfin remettre Thiago Silva en défense centrale, ça pourrait donner un truc sympa... Alors bien sûr, c'est plus le grand Brésil et sans remonter très loin dans le temps, les individualités sont moins impressionnantes qu'en 2006 par exemple, mais c'est pas non plus la bérézina que l'on présente un peu partout !
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Message posté par Heiseinberg
Perso je vois plus le Brésil sauter.
Ok l'Argentine de Tata Martino a un jeu degueulasse qui ne compte que sur les fulgurances de Di Maria ou Messi qui doit remonter la balle de son propre camp mais le brésil de Dunga est vraiment très grotesque. Avec Gimenez et Godin ils se font balayer à domicile par l'uruguay.
David Luiz c'est tout sauf un défenseur, déjà se passer de Thiago Silva pourquoi pas mais foutre Marquinhos sur le banc alors qu'il doit être le meilleur DC brésilien ...
Gustavo et Fernandinho c'est mignon mais c'est vraiment pas du tout le niveau international. L'attaque est vraiment pas mal entre neymar willian doudou costa coutinho etc il y a vraiment de quoi faire mais ils ont pas d'alchimie entre eux, je sais pas si ça va prendre un jour ...
Pour toutes ces raisons je les vois soit aller au barrage soit être puni de mondial ...


Pour l'Argentine, j'aimerais beaucoup voir tester une attaque à trois avec Messi et Dybala un peu en électrons libres, associés à une pointe comme Higuain ou Aguero.
Le Chilie est en difficulté dans ces éliminatoires
faut pas que l'argentine pense qu'elle a gagné(faire le plus difficile) a battre le Chilie, ce serait une grosse erreur

Pour le Brésil je vois un match très compliqué face au Paraguay en plus avec Neymar déjà a barcelone ils auront de la merde sur les mains
Le Brésil a dominé la première période et s'est écroulé en seconde.
Filipe Luis et David Luiz sont coupables sur le premier but, David Luiz sur le second et il a offert une balle de match a Suarez en fin de match.

Le système choisi par Dunga est pas mauvais mais faut changer quelques joueurs.
David Luiz out, Filipe Luis aussi renato augusto idem.
Marquinhos titulaire et ramener T.Silva. Dire que Dunga va mettre Gil titulaire et laisser Marquinhos sur le banc arf.
Renato augusto sort et on met Coutinho. Devant Neymar ne peut pas jouer en 10 mais sur un côté comme à Barcelone, et il faut lui enelever le brassard, il pète un plomb encore trop facilement.
Devant contre le paraguay il va mettre R. Oliveira qui a 40 ans .. arf
Séléction du Brésil pour le match de demain
Alisson - D. Alves, GIl, Miranda, F.Luis - Fernandinho, Luiz Gustavo, Renato Augusto - William, Douglas Costa et Ricardo Oliveira.

Malgré tout je pense que le Brésil peut s'en sortir vu que l'équipe jouera un peu moins pour Neymar.

Par contre ceux qui voient le Brésil sauter je pense que c'est prématuré. Le Brésil est 3e avec le même nombre de points que l'Argentine, le Paraguay à deux points de l'uruguay et 1 pt devant le CHili alors que la Seleção a joué contre: Le chili à l'extérieur, L'Argentine à l'extérieur,et L'Uruguay à domicile. C'est pas super mais ca va encore.

Le match de demain peut être un tournant.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 11