En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Qualif Amsud
  3. // Ce qu'il faut retenir

L’Argentine prend la tête, Gabriel Jesus montre la sienne

Sorti de sa retraite, Leo Messi a offert la victoire et la première place du groupe à l’Argentine. La Colombie s’est offert le Venezuela grâce à un grand James (2-0), pendant que Gabriel Jesus marquait son premier doublé avec la Seleção.

Modififié

L’équipe de la journée : Colombie


À Barranquilla, la Colombie est difficilement prenable. La chaleur, la pelouse approximative, un public bouillant, et une équipe transformée lorsqu’elle se présente au stade Metropolitano Roberto Meléndez. Tels sont les ingrédients de ce Colombie-Venezuela. Et les hommes de Pékerman n’ont pas déçu. Habitué à lustrer les bancs d’Espagne, James a pris l’habitude de renaître chaque fois qu’il porte le maillot de sa patrie. Le capitaine colombien a ouvert le score, du droit, juste avant la mi-temps.


Dans une deuxième période moins intéressante, c’est Macnelly Torres qui a doublé la mise, après une passe parfaite de James, juste après le raté de Carlos Bacca sur penalty.


Le joueur du Real Madrid avait l’occasion de conclure son match avec un doublé, mais a vu son penalty stoppé par Daniel Hernández, héros presque inutile coté vénézuélien.

Le joueur de la journée : Gabriel Jesus


L’ère des Gabriel a débuté au Brésil. Après l’or olympique, le Brésil se reconstruit. Et c’est Tite, qui connaît parfaitement le football local, qui est chargé de remettre une nation sur le droit chemin. Contre l’Équateur, la Seleção a souffert en première mi-temps, avant de tout lâcher. Neymar a ajouté un pion à son incroyable compteur sous le maillot jaune (46 buts en 70 sélections), sur penalty. Avant que Gabriel Jesus, recrue du Manchester City de Guardiola, s’amuse de la défense de la Tri. Le jeune Brésilien de dix-neuf piges a planté deux golazos, pour sa première sélection officielle avec le Brésil. Oui, Pep a encore eu le nez fin.

Le premier but de Gabriel Jesus :


Le second, pour le 3-0 :

La déclaration de la journée :


« James est un joueur très important, essentiel pour l'équipe. Il a tellement de talent à offrir dans la zone offensive. On a devant nous et pour nous l'un des meilleurs joueurs du monde. Il sait faire jouer tous ses partenaires. » José Pékerman à propos de son capitaine. Coucou Zizou.

Vous avez raté Bolivie-Pérou et vous n'auriez pas dû :


On le sait, il y a bien plus sexy comme affiche. La Bolivie et le Pérou squattent les bas-fonds du classement de la zone AmSud. Les locaux viennent de changer de sélectionneur (un homme qui a convoqué 93 joueurs pour le premier rassemblement de l’équipe nationale), alors que le projet de Gareca au Pérou ne décolle toujours pas. Et pourtant… Dans l’altitude de La Paz, les anciens Escobar (Pablo de son prénom) et Rables ont offert trois points à la Bolivie. Le meneur de jeu de trente-huit piges a notamment inscrit un magnifique coup franc pour ouvrir le score.

La polémique autour du maté : le rouge de Dybala est-il mérité ?


À vous de juger.

Le premier jaune :


Et le rouge pour la Joya :

La stat inutile :


Le but d’Oscar Romero est le premier marqué hors de la surface par les Paraguayens lors de cette campagne d’éliminatoires du Mondial 2018.

Et sinon ?


  • Le but de la journée, pour Oscar Romero, le meneur paraguayen.


  • Le classement, après cette septième journée.


  • Dans le dernier match de la soirée, le Paraguay a battu le Chili (2-1).

  • Tunnel. Par Messi.


  • Allez, sous un autre angle.


  • Ronald Raldes, un sacré blase.


  • Un rouge mérité :



  • Les larmes de Dybala après son carton rouge.



  • « Ne pars plus jamais, Leo. »


  • On a connu des entraîneurs argentins plus excités :


  • Vidal a la tête toujours aussi solide.


  • On ne montre pas du doigt, Leo.



  • Deux Lucas, Pratto et Alario, ont connu leur première sélection avec l'Argentine face à l'Uruguay.

  • La roulette de Neymar.



    Par Ruben Curiel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88