Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Éliminatoires – Mondial 2014
  2. //
  3. // Ce qu'il faut retenir

L’Argentine ne traîne plus

Avec quatre victoires à domicile, il ne faisait pas bon se déplacer ce week-end en Amérique du Sud. Bilan, des confirmations, avec l’Argentine un ton au-dessus de ses petits camarades, et le Paraguay et la Bolivie hors du coup. Pour le reste, ça se resserre.

Modififié
Après des débuts hésitants, l’Argentine est lancée. Trois victoires consécutives, une première place de cette zone Amsud et le Brésil qui se rapproche à grands pas. La bande à Sabella semble commencer à exploiter son immense potentiel, offensif tout du moins, avec un Messi enfin à l’aise sous le maillot national. Libéré, le numéro 10 a inscrit face au Paraguay (3-1) son troisième but en trois matchs, un superbe coup franc des 25 mètres. Autour de lui, d’autres leaders s’affirment. Di María, excellent dans son rôle de liant entre milieu et attaque, est devenu indispensable, tandis qu’aux avant-postes, Higuaín continue à enfiler les pions (5 en 6 matchs).

Derrière, c’est plus fragile, même si la charnière Garay-Fernandez a enchaîné une deuxième performance convaincante. À voir contre de vrais attaquants. Sans Agüero ni Tévez, l’Argentine a dominé sans difficulté un Paraguay inoffensif et bon dernier de la zone. Les temps sont durs pour les Guarani depuis le départ de Gerardo Martino (quart-de-finaliste du Mondial et finaliste de la Copa América avec la sélection paraguayenne), qui fait désormais des merveilles à la tête de Newell’s Old Boys.

L’Uruguay sur le recul

Derrière, ça s’est resserré avec le retour en force de l’Équateur et de la Colombie. Baffée à Buenos Aires il y a trois mois, la Tri a depuis enchaîné deux succès pour revenir dans la course à la qualif’. Ce week-end, elle s’est contentée d’une courte victoire dans les 2900 mètres de Quito, face à un autre habitué de l’altitude, la Bolivie (1-0). Un pénalty (imaginaire) de Felipe Caicedo, l’ancien de Manchester City, de retour en sélection après un an d’absence du fait de désaccords avec les dirigeants, a suffi pour dominer des Boliviens qui squattent la dernière place avec le Paraguay. L’Équateur continue avec son parcours fait de victoires à domicile (4) et de défaites à l’extérieur (2).

Mardi prochain, l’objectif sera de ramener au moins un point de Montevideo, où l’Uruguay devra réagir pour ne pas se faire décrocher. Écrasés en Colombie (4-0), les hommes de Tabárez ont reculé à la 4e place et vu Falcao et les siens revenir à un point. Le buteur de l’Atlético Madrid a mis les siens sur la bonne voie en ouvrant le score après à peine deux minutes de jeu, avant que la Celeste ne s’effondre en deuxième période. Avec deux leaders (Forlán et Lugano) sur le déclin, l’Uruguay n’a plus la fougue de ces deux dernières années, lorsqu’elle dominait clairement le continent. Le retour de Suárez, suspendu ce week-end, devrait faire du bien aux siens mardi prochain au Centenario.


Le Pérou reprend espoir

Avec le Brésil automatiquement qualifié, il y a une place de plus à prendre chez les Latino-Américains. Une chance inouïe pour des pays qui n’ont pas ou peu connu les joies d’une Coupe du monde. C’est le cas du Pérou (absent des joutes mondiales depuis 1982) et du Venezuela (aucune participation), tous les deux demi-finalistes déchus de la dernière Copa América et qui s’affrontaient hier soir à Lima. Rondón et les siens voulaient conforter leur place dans le Top 5 et pensaient réussir leur coup après avoir ouvert le score juste avant la mi-temps par Arango. Mais Farfan a frappé deux fois au retour des vestiaires et redonné espoir à un Pérou qui restait sur quatre défaites dans ces éliminatoires. « C’est une autre histoire qui commence » , s’est réjouit Sergio Markarián, le sélectionneur péruvien. 6e et 7e de la zone, Venezuela et Pérou visent la 5e place, synonyme de barrage contre la zone Asie.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 10
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
À lire ensuite
La belle impression belge