En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Juventus-Lazio (2-0)

L'Argentine fait gagner la Juve

Dybala et Higuaín : la doublette gagnante de la Juventus a encore frappé. Deux buts rapides en première mi-temps pour mettre la Lazio genou à terre, et Turin n'avait plus qu'à attendre la fin des 90 minutes sans faire de bourde.

Modififié

Juventus 2-0 Lazio

Buts : Dybala (5e) et Higuaín (17e) pour la Juve

Pour que les gens arrêtent de ne parler que du nouveau logo de la Juventus, il suffisait de leur donner autre chose à commenter, tout simplement. Une opération diversion qui n'a pris que cinq minutes à Paulo Dybala, buteur précoce dans un Juventus stadium magnifique. Une remise de la tête de Mandžukić à l'entrée de la surface, une frappe du gauche sèche et immédiate de Dybala, un Marchetti très court sur son plongeon, et la Juve était lancée. Peu importe que le flacon ressemble à un double J blanc bizarre sur fond noir, tant que Dybala la pépite continue de fournir l'ivresse. Un coup de canon argentin juste avant celui d'Higuaín, et la Juve était à l'abri et obtenait le droit de gérer sa deuxième mi-temps en se faisant un peu secouer, mais pas trop. Sans jamais s'affoler, la Juve grappille les trois points contre un membre du top 5 et est assurée de terminer cette 21e journée en tête.

Argentina first


Gianluigi Buffon, qui avait le soleil en plein dans les yeux en première mi-temps, n'a pas dû très bien voir l'ouverture du score. En fait, il n'a pas dû voir grand-chose puisque les Romains, sans forcément se faire rouler dessus, ont très peu attaqué en première mi-temps et sont restés à bonne distance de la cage de Gigi. Du côté de la Juve, avec une défense à quatre inhabituelle, on quadrille derrière et on fait proprement la différence devant. La Lazio a à peine le temps de se remettre de ce premier coup reçu sur la tête que dix minutes plus tard, un centre de Cuadrado termine entre les pieds de Gonzalo Higuaín. À bout portant et sans contrôler, il double la mise et poursuit le festival argentin. Une action qui montre à quel point la défense romaine est passive, avec Radu à dix mètres de Cuadrado sur le centre et Stefan de Vrij complètement en retard sur Higuaín. La réponse des Biancocelesti, c'est une frappe non cadrée, puis quelques fautes d'énervement, avant de construire dans le dernier quart d'heure et de chauffer un peu la défense de la Vieille Dame. Parolo frappe, Immobile entre en piste, Lombardi est à la besogne, mais sans aucun tir cadré à la clé. Turin termine en échangeant les rôles, avec Mandžukić intraitable en défense et Bonucci tout près de mettre le troisième juste avant la mi-temps.

Barzagli, oui c'est bien lui


Si la Lazio veut une chance de revenir, elle doit se débarrasser de son imprécision en défense, mais aussi dans ses phases offensives. Les hommes de Simone Inzaghi reviennent donc en jouant un cran plus haut, et Buffon finit par toucher son premier ballon à la main. La Juve court après le ballon, et Dybala fait semblant de sonner la révolte, mais dévisse sa première frappe de la mi-temps. La Lazio sent que le vent peut tourner, envoie Jordan Lukaku et et Filip Djordjevic dans la mêlée pour donner un coup de fouet au match, mais une action éclair et presque fructueuse de la connexion Higuaín/Dybala rappelle aux Romains qu'ils peuvent sombrer à tout moment. Nous sommes à l'heure de jeu, et les gars d'Allegri remettent les mains dans le cambouis. Ça donne quelques actions pas toujours franches, une possession de balle assumée, et moins de temps passé à défendre. Mais la vraie animation de cette fin de match, c'est l'arrivée sur le terrain d'Andrea Barzagli, revenu après cette luxation de l'épaule qui lui a coûté deux mois d'arrêt, qui remplace Lichtsteiner pour le dernier quart d'heure. La deuxième mi-temps a été ennuyeuse, mais la victoire et la belle gueule de Barzagli étaient là pour réchauffer les cœurs. Les fans peuvent profiter, ils auront tout le temps de recommencer à parler du nouveau logo dès demain.


  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 58 minutes La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 3
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 23:28 Le low-kick fou de Tony Chapron 164
    À lire ensuite
    Le Napoli garde le cap