1. //
  2. // Demi-finale
  3. // USA-Argentine (0-4)

L’Argentine encore en finale

Grâce à un premier but de Lavezzi et à un Messi désormais détenteur du record qui appartenait à Batistuta, l’Argentine se qualifie pour la finale de la Copa América Centenario (0-4) face à une équipe américaine limitée.

Modififié
1k 53

États-Unis 0-4 Argentine

Buts : Lavezzi (4e), Messi (32e), Higuaín (50e, 85e) pour l'Argentine

On dit qu’il est là parce qu’il est drôle. Parce qu’il est très ami avec un certain Lionel Messi. Parce qu’il est celui auquel on a envie de se joindre lorsque vient l’heure du maté. Mais Ezequiel Lavezzi sait montrer au monde entier qu’il est encore un très bon joueur de football. Gaitán absent, Di María encore convalescent, Tata Martino a décidé de titulariser l’exilé chinois et de laisser Lamela sur le banc. Et bien lui en a pris. Parfaitement servi par le quintuple Ballon d’or dès la quatrième minute, l’ancien du PSG a trompé Guzan de la tête et ouvert la voie vers le succès argentin. Messi s’est lui chargé de devenir le meilleur buteur de l’histoire de la sélection argentine (55 buts, devant Batistuta) avec un coup franc exceptionnel. L’Albiceleste est en finale, pour la troisième fois consécutive après la Coupe du monde et la dernière Copa América au Chili. Et ira chercher un titre après 23 ans de disette.

Pocho comme la braise


Rapidement, l’Argentine impose son rythme, son idée de jeu, symbolisée par un Banega rayonnant depuis le début de cette Copa América Centenario. Et les États-Unis vont craquer sur la première occasion de l’Albiceleste. Après un corner joué à deux, Messi sert parfaitement Lavezzi qui trompe de la tête un Guzan hésitant. Troisième passe décisive pour le capitaine argentin depuis le début de la compétition.


Le stade de Houston, sous un cagnard de 30 degrés (avec la climatisation s’il vous plaît) fait tout de suite moins de bruit. Sonnés après ce but, la Team USA passe tout près d’un second en moins de dix minutes, avec une frappe de Messi au-dessus du cadre. L’équipe de Klinsmann survit grâce à quelques coups francs trop mal frappés pour inquiéter Romero. Potes en dehors du terrain, Messi et le Pocho Lavezzi se régalent en début de match dans la trop faible défense américaine. Augusto Fernández, magnifique remplaçant de Biglia pendant cette Copa, se charge lui de gérer le tempo de cette rencontre. Le milieu de terrain américain décide d’augmenter le pressing, mais rien n’y fait. Messi se balade, et les hommes de Jürgen Klinsmann n’arrivent pas à gérer les montées des latéraux Mercado et Rojo. Higuaín se permet même de rater un face-à-face avec Brad Guzan. Frustrés, les Américains multiplient les fautes. Et Wondolowski, attaquant contraint de défendre, va faire celle de trop. Sur un coup franc incroyable (avec une petite aide de Guzan), Messi marque le but du 2-0. Son cinquante-cinquième en sélection, histoire d’effacer Gabriel Batistuta des tablettes.


Rideau. Le temps pour le public américain de se rendre compte qu’il peut admirer, pendant encore quarante-cinq minutes, l’un des plus grands joueurs de tous les temps.

Higuaín pour le festival


Au retour des vestiaires, Klinsmann tente de bouger son équipe en faisant entrer Pulisic et ses 17 piges. Il faut bien, puisque les stats indiquent que la Team USA n’a pas frappé une seule fois au but en première période. Mais le plan ne va pas vraiment être utile. Sur la première action argentine, Lavezzi offre un but tout fait à Higuaín, qui s’y reprend tout de même à deux reprises pour tromper le portier ricain.


Point noir pour les Argentins, la blessure d’Augusto Fernández, remplacé par Biglia, qui a fait son retour à la compétition en quarts de finale contre le Venezuela. Et les soucis vont vite s’accumuler. Rojo semble blessé, et Lavezzi chute gravement sur le côté du terrain en voulant contrôler de la poitrine une chandelle de Mascherano.


Auteur d’un très bon match, l’ancien Parisien est remplacé par Lamela. L’Argentine se contente tranquillement de gérer la fin de rencontre. Et de profiter des erreurs des Américains. À cinq minutes du terme, Messi offre le quatrième but à Higuaín.


L'affaire était déjà pliée depuis longtemps, mais les Argentins ont tenu à enfoncer la Team USA. Klinsmann affirmait détenir la recette pour contrer Messi et l’Argentine. Le plan a totalement échoué. L’Argentine se qualifie pour sa deuxième finale de Copa América consécutive. Et espère effacer les démons de Santiago.

Par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

ThisIsAnfield Niveau : Ligue 2
Note : 1
Je n'ai jamais vu l'Argentine jouer aussi bien que depuis le début de cette Copa ( avec Messi en patron hein, je parle pas de toute l'Histoire du football argentin). Résultat merité tant les Etats Unis ont rien montré ce soir.
Mais quel match de Messi sérieux ... Le mec t'envoie des passes décisives de Xavi ou Iniesta.
Mais ce qui m'aura marqué c'est le coup franc, il l'a met coté gardien mais elle est tellement en lucarne qu'il ne peut rien faire Guzan. Et en plus ça fait de lui le meilleur buteur de la séléction argentine devant Batigoal.
Et cette Copa est 100 fois mieux que l'Euro niveau jeu et intention
ThisIsAnfield Niveau : Ligue 2
Message posté par ThisIsAnfield
Je n'ai jamais vu l'Argentine jouer aussi bien que depuis le début de cette Copa ( avec Messi en patron hein, je parle pas de toute l'Histoire du football argentin). Résultat merité tant les Etats Unis ont rien montré ce soir.
Mais quel match de Messi sérieux ... Le mec t'envoie des passes décisives de Xavi ou Iniesta.
Mais ce qui m'aura marqué c'est le coup franc, il l'a met coté gardien mais elle est tellement en lucarne qu'il ne peut rien faire Guzan. Et en plus ça fait de lui le meilleur buteur de la séléction argentine devant Batigoal.
Et cette Copa est 100 fois mieux que l'Euro niveau jeu et intention


*digne de Xavi ou Iniesta
Message posté par ThisIsAnfield
Je n'ai jamais vu l'Argentine jouer aussi bien que depuis le début de cette Copa

A dire vrai, c'est la plus grande nation de football, depuis quelques années déjà.

Tu remarqueras que dans les grosses compétitions, dernièrement ils perdent contre le Chili et l'Allemagne, les deux meilleures équipes du monde, ces dernières saisons.

Le succès du Chili me semble cependant ne pas devoir durer et il ne manque à l'Argentine que la consécration pour se poser en meilleure équipe du monde.

En 2018, s'il y a bien une nation qui mériterait d'être sacré, c'est bien l'Argentine.

Ils ne sont parfois pas brillants mais je crois qu'ils sont globalement au dessus de tous. Peut-être même de l'Allemagne.
Mouais pas vraiment d'accord. Les USA ont ete catastrophique. L'Argentine a fait le boulot mais les "montées des 2 lateraux" euh... Ils ont du faire 1 centre chacun dans ce match ca te situe le rythme des montées. Globalement l'Argentine c'etait des mecs qui touchent le ballon l'arrete, regarde puis font la passe en retrait. Pas fameux ... Quand ils voulaient construire une action ils passaient la balle a Messi qui n'a avait aucun pressing. Lavezzi et Banega ont ete bon, le reste ca casse pas 3 pattes a un canard. J'espere que l'Argentine tombera sur la Colombie qui est joueuse et ouvrira le jeux que le Chili qui monte en puissance niveau bloc equipe, sinon j'ai peur du meme resultat qu'il y a 1 an.
Message posté par Calimeroi
Lavezzi et Banega ont ete bon, le reste ca casse pas 3 pattes a un canard.

Le match était plié à la 30ème. Face à une équipe US résolue et toute heureuse d'en être là.

Ceci étant, oui à quasi chaque match on ressort frustré, ils ont de tels joueurs, c'est un rêve éveillé cette sélection.
Pour avoir vu le match en entier, il n'y a rien à redire sur l'article (aux latéraux près, +1 Calimeroi). Messi n'avait aucun pressing, d'accord, mais c'est en partie grâce à la supériorité du milieu argentin qui mettait toujours les US hors de position. Côté qualité individuelle, il y avait aussi une classe d'écart entre les deux équipes poste pour poste. Bref, ce n'était pas aussi déséquilibré que le Mexique-Chili que j'ai eu la chance de voir live samedi à Santa Clara, mais pas loin. La demie Chili-Colombie de demain ne devrait pas être trop mal, mais le Chili va sans doute passer sur ce que j'ai vu. Une finale Chili-Argentine vaudra à coup sûr le détour !
Message posté par sox75
Le match était plié à la 30ème. Face à une équipe US résolue et toute heureuse d'en être là.

Ceci étant, oui à quasi chaque match on ressort frustré, ils ont de tels joueurs, c'est un rêve éveillé cette sélection.


De tels joueurs... au gardien près. Romero ne m'a jamais convaincu et c'est un point faible récurrent en Argentine depuis Fillol, le dernier à avoir eu le niveau international. Au Chili, leur adversaire probable en finale avec une équipe pas sale du tout non plus, ils ont Claudio Bravo qui, lui, est vraiment du lourd. Peut-être le détail qui fera la différence ?
Message posté par g-g-g
De tels joueurs... au gardien près. Romero ne m'a jamais convaincu et c'est un point faible récurrent en Argentine depuis Fillol, le dernier à avoir eu le niveau international. Au Chili, leur adversaire probable en finale avec une équipe pas sale du tout non plus, ils ont Claudio Bravo qui, lui, est vraiment du lourd. Peut-être le détail qui fera la différence ?


Autant Bravo est un point fort pour le Chili autant Romero n'en est pas un, sans non plus être le cauchemar numéro un des Argentins.

Mais c'est vrai qu'il fait un peu tâche si on s'attarde sur lui. Ce n'est pas non plus le seul de la sélection à ne pas être au niveau de certains.

Je pense que le réel désavantage est le staff technique et les décisionnaires argentins qui, eux, ne sont peut-être pas au niveau de la génération de joueurs qu'ils ont.

A contrario le Chili est récompensé du travail accompli.

Malgré tout je pense que l'Argentine confirme année après année son retour au plus haut niveau.
Earvin Johnson Niveau : DHR
Bon match de l'Argentine qui semble enfin pouvoir concrétiser toutes les attentes qui reposent sur elles. Après il ne faut pas se leurrer, cette équipe a encore de grosses lacunes essentiellement au niveau de la créativité. On sentait que le ballon devait absolument passer par les pieds de Messi ou de Banega pour amener le danger dans le camp adverse, ça passe face au Venezuela, USA et autres équipes de seconde zone, mais il sera intéressant de voir comment il se débrouilleront face à des équipes qui qui appliqueront un marquage serré aux créateurs argentins un peu comme l'avait fait le Chili l'an dernier.

Bon pour parler des points positifs, on peut citer le très bon pressing du milieu de terrain qui a permis plusieurs fois à Messi and co d'aller en contre attaque, et par la même occasion d'annihiler toutes les attaques placés américaines, les joueurs sont en confiance, et la défense a été bonne sur le peu de travail qu'elle a eu à faire.

Bref cette équipe est encore largement perfectible, mais quand on voit le niveau des sélections européennes, je me dis que les voir triompher en 2018 n'aurait rien d'étonnant.
Earvin Johnson Niveau : DHR
Message posté par sox75
A dire vrai, c'est la plus grande nation de football, depuis quelques années déjà.

Tu remarqueras que dans les grosses compétitions, dernièrement ils perdent contre le Chili et l'Allemagne, les deux meilleures équipes du monde, ces dernières saisons.

Le succès du Chili me semble cependant ne pas devoir durer et il ne manque à l'Argentine que la consécration pour se poser en meilleure équipe du monde.

En 2018, s'il y a bien une nation qui mériterait d'être sacré, c'est bien l'Argentine.

Ils ne sont parfois pas brillants mais je crois qu'ils sont globalement au dessus de tous. Peut-être même de l'Allemagne.


L'argentine en 2014, c'est un peu un miracle si ils se retrouvent en finale, c'était extrêmement poussif et l'animation offensive se résumait à "donnez le ballon à Messi, et laissez le se débrouiller" même si c'est vrai que depuis 2 ans cette équipe monte en puissance.


Et à ceux qui pensent que Romero peut être le point faible de l'Argentine, il ne faut pas oublier qu'en 2014 il est avec Masherano et Messi le principale facteur de l'épopée Albiceleste.

Bravo lui a fini sa saison au Barça sur une blessure et semble ne pas avoir totalement récupéré. A titre personnel je l'ai vu coûter 2-3 buts à sa Team.
Megamegazord Niveau : DHR
Je rêve ou un des commentateurs espagnol a la même voix que Franck Sauzée mais qui parlerait en espagnol ?!
Frenchies Niveau : CFA
Note : -2
sans déconner, Messi est entrain de mettre un CF somptueux tous les 2/3 matchs depuis quelques mois ...


Messi = Iniesta + 1 but (plus de CF que de peno) / match


dire que des gens ne réalisent même pas devant quel monstre nous sommes (pour lui préférer un pot de gel qui fait de la muscu franchement)
kim jung kill Niveau : CFA
 //  09:00  //  Supporter du Chili
bon se soir le Chili joue contre la Colombie sans Vidal suspendu, on verra bien se que ça donne, mais mon kiff aurai été de voir une finale USA- Chili et taper les gringos chez eux
Note : 1
Message posté par Frenchies
sans déconner, Messi est entrain de mettre un CF somptueux tous les 2/3 matchs depuis quelques mois ...


Messi = Iniesta + 1 but (plus de CF que de peno) / match


dire que des gens ne réalisent même pas devant quel monstre nous sommes (pour lui préférer un pot de gel qui fait de la muscu franchement)


On a le droit d'apprécier les deux, ou est-ce obligatoire d'en choisir un et de dénigrer l'autre ?
Ronniesheva Niveau : CFA
Message posté par g-g-g
De tels joueurs... au gardien près. Romero ne m'a jamais convaincu et c'est un point faible récurrent en Argentine depuis Fillol, le dernier à avoir eu le niveau international. Au Chili, leur adversaire probable en finale avec une équipe pas sale du tout non plus, ils ont Claudio Bravo qui, lui, est vraiment du lourd. Peut-être le détail qui fera la différence ?


je me souviens quand même de roa, un très bon gardien mais qui avait arrêté prématurément sa carrière pour devenir moine si mes souvenirs sont bons
Ronniesheva Niveau : CFA
sinon personne pour critiquer higuain maintenant? ^^
Frenchies Niveau : CFA
Message posté par AlexMinot
On a le droit d'apprécier les deux, ou est-ce obligatoire d'en choisir un et de dénigrer l'autre ?


j'ai pas dit qu'il anormal d’apprécier CR7 (je respecte énormément son mental par exemple)
j'ai dit que je trouvais anormal de le préférer à un "artiste".

dans la vie il n'y a pas que le premier qui compte hein ...
pourquoi systématiquement croire que le second, troisième, quatrième bref le reste du "gratin" est dénigré parce qu'il n'est pas le #1 ???

certes je l'ai caricaturé !
m'enfin il s'y prête bien en même temps, à tout le temps se foutre à poil pour exhiber ses 3000 abdo/jours...
Naturezza Niveau : DHR
Message posté par Frenchies
j'ai pas dit qu'il anormal d’apprécier CR7 (je respecte énormément son mental par exemple)
j'ai dit que je trouvais anormal de le préférer à un "artiste".

dans la vie il n'y a pas que le premier qui compte hein ...
pourquoi systématiquement croire que le second, troisième, quatrième bref le reste du "gratin" est dénigré parce qu'il n'est pas le #1 ???

certes je l'ai caricaturé !
m'enfin il s'y prête bien en même temps, à tout le temps se foutre à poil pour exhiber ses 3000 abdo/jours...


Disons que le désigner par un "pot de gel qui fait de la muscu" ça sonne beaucoup comme un dénigrement de l'immense joueur qu'il est. On peut d'ailleurs dire immenseS joueurS en parlant de C.Ronaldo puisqu'il a exceller dans 2 styles différents.
Mais je veux bien te croire quand tu dis que ce n'était pas ton intention.


Pour continuer sur le sujet d'ailleurs je sens bien un afflux massif de suiveurs déferler pour encenser Messi (à base de comparaison avec "Ronaldo ki é pa decisiphe il fé pa gagné son ékip national tou seul trolol") en cas de victoire finale de l'Argentine.
Évidemment les mêmes qui ont descendu Messi il y a 2 ans pour la raison inverse.
Naturezza Niveau : DHR
Message posté par Naturezza
Disons que le désigner par un "pot de gel qui fait de la muscu" ça sonne beaucoup comme un dénigrement de l'immense joueur qu'il est. On peut d'ailleurs dire immenseS joueurS en parlant de C.Ronaldo puisqu'il a exceller dans 2 styles différents.
Mais je veux bien te croire quand tu dis que ce n'était pas ton intention.


Pour continuer sur le sujet d'ailleurs je sens bien un afflux massif de suiveurs déferler pour encenser Messi (à base de comparaison avec "Ronaldo ki é pa decisiphe il fé pa gagné son ékip national tou seul trolol") en cas de victoire finale de l'Argentine.
Évidemment les mêmes qui ont descendu Messi il y a 2 ans pour la raison inverse.


excellé*
Mdr cette passage sur le 1er but. Normal.

Messi qui confirme encore une fois ce que je disais l'autre jour, à savoir qu'il faisait partie des meilleurs tireurs de CF du monde cette saison.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 53