1. //
  2. // Argentine/C.Rica

L'Argentine au pied du mur

Seule une victoire assurera à l'Albiceleste la qualification pour les quarts de finale. Messi et ses partenaires sont attendus au tournant.

Modififié
0 2
« Lundi, c'est une autre Copa América qui commence pour nous » . Les mots sont du capitaine de l'Argentine, Javier Mascherano. Le peuple ciel et blanc n'attend que ça. En écho à ces déclarations, Sergio Batista va procéder à quatre changements par rapport au dernier match contre la Colombie (0-0). Cambiasso, Banega, Tévez et Lavezzi sortent. Gago, Di Maria, Agüero et Higuain entrent. Exit Messi en pointe, qu'il laisse à l'avant-centre du Real Madrid, pour se retrouver au cœur de l'action, juste derrière ce dernier, épaulé par ses deux « socios » des Jeux Olympiques de 2008, Agüero et Di Maria. Derrière eux, une paire de récupérateurs composée de Mascherano et Gago, ce dernier étant chargé d'apporter « plus de mouvement dans la circulation du ballon » , selon Batista. « L'idée, comme toujours, c'est de construire l'équipe autour de Messi, pour qu'il se sente mieux. De mettre en place une équipe basée sur Lionel » . Pour ce faire, fini le 4-3-3 et bonjour le 4-2-3-1, comme aux JO de Pékin, avec un avant-centre de métier, censé apporter « plus de profondeur, ce qui a manqué contre la Bolivie et la Colombie » , toujours d'après le sélectionneur.

Un schéma « made in Pékin »

Dans le onze initial de cet affrontement décisif face au Costa Rica, on retrouve d'ailleurs sept joueurs titulaires de la finale contre le Nigéria (1-0). Messi occupait alors le poste d'Higuain. Aujourd'hui il occupera celui de Riquelme, ce qui rend immédiatement toute comparaison tactique sans intérêt, tant le jeu des deux numéros 10 est différent. Mais la Pulga sera entouré des quatre mêmes partenaires du milieu de terrain qu'à Pékin (Mascherano, Gago, Agüero et Di Maria, à qui il avait délivré la passe décisive en finale), sans oublier Zabaleta et Romero, avec Batista aux manettes. Checho a sans nul doute gagné ses gallons de sélectionneur en ce mois d'août 2008, grâce à cette formule plaisante. Etrangement, ce n'est qu'après s'être fourvoyé dans un système à trois milieux aux caractéristiques de récupérateur/relanceur similaires, qu'il a décidé de sacrifier l'un de ses trois « 5 » , comme on les appelle en Argentine. Ainsi, il apporte plus de peps à son animation offensive et confie à Messi -égaré depuis le début du tournoi- les clés du jeu, en reprenant son schéma mis en place aux JO.

Messi marqué par un étudiant

Un jeu inexistant, hormis sur deux ou trois actions, face à la Bolivie et la Colombie. Pas de rythme, peu d'occasions de but, quelques frayeurs et énormément de frustration : voilà à quoi se résume pour l'instant le parcours de l'Argentine dans cette Copa América. Signe des temps, la presse locale s'accorde à dire que le meilleur élément actuel de la formation albiceleste se nomme Sergio Romero. Le portier a sauvé son équipe du naufrage à plusieurs reprises, notamment contre la Bolivie, à 1-0 pour la Verde, lorsque Marcelo Martins se présenta seul face à lui à l'heure de jeu. Batista réclame de la patience, une vertu que ses compatriotes ont avalé à toutes les sauces ces derniers temps, désormais épuisée. « Nous devons être conscients que ce match se gagnera sur les quatre-vingt dix minutes et non dans le premier quart d'heure » , a-t-il martelé en conférence de presse. Messi sera marqué par Francisco Calvo...un étudiant en criminologie de l'Université de Houston né en Guadeloupe, 18 ans à peine, de l'insouciance et une énorme envie de s'offrir le scalp du meilleur joueur de la planète. L'Argentine doit s'imposer pour ne pas dépendre des autres. Les autres, ce sont les équipes des deux autres groupes, avec qui elle se retrouvera en concurrence directe pour les deux places de "meilleur troisième" si elle venait à faire match nul. Batista a parlé cette semaine d'une « finale avant l'heure » . Sûrement pas celle que les Argentins rêvaient de jouer. Mais une finale qu'il faudra gagner pour espérer jouer la vraie, dans un peu moins de deux semaines.

Florent Torchut, à Cordoba

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je sens le déblocage du compteur but pour Messi ce soir, je vais pas rater ça
Pas pour lui helas mais quel match tout de même..avec un Higuain plus chanceux on aurait gagne 6-7 a 0....contre une equipe nettement inferieure,le jeu etait là au moins
Hier à 17:27 Pronostic Manchester City Monaco : jusqu'à 560€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions ! Hier à 10:20 315€ à gagner avec City-Monaco, Séville & Caen-Nancy
Hier à 20:41 Des joueurs de Viry-Chatillon accusés d'avoir parié sur leur match Hier à 17:00 Une bicyclette en D5 belge Hier à 16:33 Brésil : l'arbitre annule le match avant de donner le coup d'envoi Hier à 16:15 Guardiola a hâte de voir Bielsa à Lille
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 16:05 CDM 2018: les sponsors ne se bousculent pas Hier à 15:34 Acheampong fête la victoire sur un adversaire Hier à 15:06 Neil Warnock veut qu'on le hue à sa mort Hier à 14:43 Christian Bassogog part toucher le jackpot en Chine Hier à 13:47 L'entraîneur d'America joue le douzième homme Hier à 12:08 Le poirier du coach des Rangers Hier à 11:29 Une sacrée quetsche en D2 belge
Hier à 11:25 Quand le gardien de Sutton était approché pour poser nu Hier à 11:00 Une prime de 5000 livres pour les joueurs de Lincoln Hier à 11:00 La chevauchée fantastique de Mavididi Hier à 10:35 Berbatov cherche un club Hier à 10:33 Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 26e journée Hier à 10:19 Un joli coup franc du milieu de terrain Hier à 10:06 Les golazos de Youri Tielemans Hier à 09:35 Superbe geste technique raté au Mexique Hier à 01:15 Volés par l'arbitre, ils protestent en laissant leur adversaire marquer trois fois dimanche 19 février Coup du foulard de l'espace chez les U15 de Wigan dimanche 19 février Le golazo d'Insigne face au Chievo dimanche 19 février Le tifo gigantesque des fans du Standard dimanche 19 février Le golazo de Rudy Gestede dimanche 19 février Les supporters de Millwall envahissent la pelouse dimanche 19 février Ancelotti, un homme (de doigt) d'honneur dimanche 19 février Ribéry rend visite à Théo dimanche 19 février Favre en colère contre Letizi dimanche 19 février Chamakh va rebondir en Serie B dimanche 19 février Thibaut Courtois chanté par Shay dimanche 19 février Pronostic PSG Toulouse : jusqu'à 390€ à gagner sur l'affiche de Ligue 1 ce week-end ! samedi 18 février La virgule petit pont de CR7 samedi 18 février Le but somptueux de Thauvin samedi 18 février Ronaldo explique son départ du Barça samedi 18 février Dwight Yorke refoulé des États-Unis samedi 18 février Suspendu six matchs pour avoir bousculé un ramasseur de balle samedi 18 février Cyril Hanouna veut racheter Guingamp samedi 18 février Un club norvégien signe un défenseur grâce au crowdfunding samedi 18 février Momo Sissoko de retour en Europe, en Serie B samedi 18 février CR7 à la télé turque avec Angelina Jolie samedi 18 février André-Pierre Gignac marque enfin samedi 18 février Suspendu 47 matchs pour avoir frappé l'arbitre vendredi 17 février Le coup franc soyeux de Dybala
Article suivant
Le Mexique, monarque absolu
0 2