1. // Copa América 2015
  2. // Quarts de finale
  3. // Argentine/Colombie (0-0, 5 tab à 4)

L'Argentine au bout du suspense

Dans un match tendu et largement dominé par l'Argentine, les hommes de Tata Martino se sont qualifiés en demi-finale après une séance de tirs au but épique. Malgré un Ospina exceptionnel, la Colombie dit adieu à ses rêves de Copa América.

Modififié
237 59

Argentine 0-0 (5 tirs au but à 4) Colombie


C'était le quart de finale le plus relevé. La révélation du Mondial brésilien face au triste finaliste. « Une finale anticipée » , titraient les journaux des deux nations. Messi face à James. L'Estadio Sausalito de Viña del Mar n'a pourtant rien des stades où les deux génies ont l'habitude d'évoluer. 21 000 personnes et une petite colline d'où quelques policiers paresseux regardent le match. Finalement, l'opposition de styles aura bien eu lieu. La Colombie venue à Viña del Mar pour bétonner, face à une Argentine et sa conservation de balle parfois stérile. Une incroyable séance de tirs au but aura raison des Cafeteros.

Gracias Ospina


La Colombie nageait dans l'inconnu. Au milieu de terrain, l'interrogation persistait. Avec la suspension de Carlos Sánchez (jusqu'ici le Colombien le plus convaincant) et la blessure d'Edwin Valencia, Pékerman se retrouvait en galère de milieux défensifs. Finalement, le Profe concocte un 4-1-3-2 hasardeux. Cuadrado et Ibarbo collent les lignes. D'ailleurs, le sélectionneur des Cafeteros passe les cinq premières minutes de la rencontre à replacer le joueur de Chelsea. Santiago Arias a lui la tâche ingrate de suivre chaque pas de Messi. Les relances de la défense colombienne sont dangereuses. Dès la sixième minute, l'Argentine vient titiller le but d'Ospina : sur un centre de Di María, Pastore dévie et fait briller le gardien d'Arsenal. Capitaine d'un soir, James se retrouve totalement perdu entre les deux lignes. Le joueur du Real lâche toute sa frustration sur l'arbitre et sera rapidement averti pour protestation. L'expérience de Pékerman s'achève avant la demi-heure de jeu : Edwin Cardona remplace Teo, qui perdait tous ses ballons jusque-là. La Colombie retrouve alors un schéma de jeu plus classique. Alors que les Jaunes commencent à enfin apercevoir le cuir, l'Albiceleste s'énerve. Agüero et Messi forcent Ospina à réaliser un double arrêt exceptionnel.



L'ancien Niçois sera une nouvelle fois mis à l'épreuve après une déviation de Zapata qui filait vers son but. À la mi-temps d'un match tendu (déjà six cartons jaunes), le constat est simple : comme depuis le début de la compétition, l'Argentine domine, mais ne marque pas.

Messi se démène


Au retour des vestiaires, la foule colombienne demande l'entrée du Tigre (sur le banc au profit de Jackson Martínez) dans l'arène. L'Argentine continue de squatter le ballon. Ospina et Di María nous offrent un remake du choc Barthez-Ronaldo. Le spectacle est au bord du terrain. Un adjoint de Martino, visiblement agacé par le violent marquage subi par Messi, est exclu par l'arbitre. La technique de Pastore et un coup franc du génie de Barcelone viendront rompre la monotonie d'une seconde période absolument fermée. James est tout aussi isolé, et Jackson ne reçoit que des parpaings provenant de la charnière centrale colombienne. Jusque-là héros du soir, Ospina reçoit une affreuse passe en retrait et rate totalement son dégagement. Son homologue a enfin l'occasion de se servir de ses gants : sur un corner, Romero capte tranquillement une tête de Martínez. La Colombie, qui agit en contre depuis l'heure de jeu, commence à mettre en danger la défense argentine. Mascherano fait office de pompier quand les Colombiens s'approchent de la surface. À vingt minutes de la fin, les deux sélectionneurs s'activent : Tévez (dont la signature à Boca a été rendue officielle pendant le match) remplace le Kun Agüero, bien muselé par la charnière Murillo-Zapata. Falcao remplace lui Jackson Martínez. À peine entré en jeu, Banega fait frissonner tout le stade avec une frappe sur la barre d'Ospina. L'Argentine pousse : Otamendi touche le poteau à dix minutes du terme de la rencontre.

La revanche de Tévez


Le match se dirige vers les tirs au but. Le moment choisi pour lancer les jokers : Muriel pour la Colombie, et Lavezzi pour l'Albiceleste entrent en jeu pour disputer leurs premières minutes de la Copa América. L'homme de la fin de match s'appelle Jeison : Murillo, désormais joueur de l'Inter Milan sauve tout : sur sa ligne d'abord, puis sur l'aile, après un tacle somptueux sur Tévez. Banega envoie le dernier coup franc argentin dans les nuages. Les tirs au but décideront du sort de ce quart de finale. À ce jeu-là, le sang-froid de Carlos Tévez et un point de penalty apparemment abîmé seront décisifs. En quarts de finale de la Copa América 2011, Tévez avait raté son tir au but, face à l'Uruguay. Cette fois-ci, l'Apache envoie l'Argentine en demi-finales, après une séance au suspense hitchcockien et aux ratés incroyables. Tévez était déjà un héros bleu et jaune. Il l'est désormais en bleu et blanc.

Par Ruben Curiel, à l'Estadio Sausalito de Viña del Mar
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Quelle est décevante cette sélection Argentine!
La fin du match c était une tragédie grecque, vraiment tous les éléments y étaient
Redondo minot Niveau : Loisir
Message posté par The Ant
Quelle est décevante cette sélection Argentine!


Et que dire de la Colombie dans ce cas!

L'Argentine n'est quand même pas aussi mauvaise qu'on ne le lit, ils nous ont montré de belles séquences depuis le début de cette copa même si on peut évidemment s'attendre à mieux.
Note : 10
Le Chili sinon rien
Otamendi touche le poteau sur une énorme parade de Ospina, faut pas oublier!
Sinon match chiant, avec des arrêts de jeu toutes les 3 minutes.
Ca fait plaisir de voir Pastore se regaler avec l'Argentine!
Par contre va falloir qu'on me dise ce que ManU trouve à Rojo, c'est le Sagna du pauvre, le mec sait pas se servir de ses pieds.
Thierry-henry-the-best Niveau : DHR
Pour moi messi homme du match, malgré le gros gros match d'ospina (coucou Wenger).

Mais di Maria on peut pas le sortir du onze ou c'est quoi le problème ?

L'argentine m'a laissé une bonne impression malgré ces tir aux buts et je crois qu'on peut arrêter de nous vendre aguero comme indiscutable à la pointe de l'attaque (suarez est officiellement le meilleur 9 en activité).

La Colombie qu'est-ce que cette équipe a été degueulasse et détestable ces derniers matchs avec des joueurs qui auraient dû être expulsés depuis contre le Brésil

Concernant l'arbitrage, j'ai l'impression que les sud-américains ont décidé de battre les français dans ce domaine mais ils leur restent du chemin. Je me demande encore comment certaines actions ont été délibérément oubliées par lui

C'est grave
Note : 10
Elle a fait un très bon match, seulement en face y'avait que des casseurs. On se demande comment ils finissent le match à 10 avec toutes leurs fautes d'anti-jeu. Et ils n'ont strictement rien proposé du match. J'ai même pas regardé la séance de TAB, avec leur moule + Ospina (qui gagnait du temps dès la 1ère demi-heure), je le sentais trop mal. J'ai maté celle des meufs, ça l'a pas fait...


Je suis d'accord avec Curtis, les surcoteros.
Cette equipe d'Argentine est triste sur plusieurs points. Le premier c'est Tata. Rarement de ma vie je n'ai vu un coach aussi incompetent. Pourquoi garder Di Maria 84 minutes alors qu'il foire tout depuid le debut et que ca se voit qu'il est en manque de confiance? Pourquoi faire rentrer Tevez aussi tardivement alors que Aguero ne donne rien pendant tout le match?

Les mecs attendent clairement que Messi fasse tout c'est pas possible! Alors il doit aller chercher le ballon, eliminer 3 adversaires, trouver un relais et ce dernier est incapable de faire sa part de boulot, il veut imperativement lui redonner la balle et le pauvre doit se debrouiller pour trouver la cle! Il s'est vraiment battu ce soir, limite il faisait de la peine. Cette equipe a vraiment une belle mentalite de tapette. Avoir 2 fois la possibilite de plier les TAB et les rater demontre simplement d'un mental fragil. J'ai toujours soutenu cette equipe, mais la j'en peux plus!
Ce soir, je remercie le destin footballistique de nous donner le vainqueur le plus méritant.
Notre hollandais préféré a rebaptisé l'équipe colombienne "Surcoteros" dans les articles précédent et il est difficile de lui donner tort sur cette compétition.

Quelle tristesse offerte par les colombiens ! Un jeu de passe inexistant au pays du Toque, un comble innommable, une agressivité mal placée et une disposition plus digne du Feng Shui que de Pekerman (ah l'Argentine de 2006 !).
Ospina a été stratosphérique et il fallait au moins ça pour donner une chance aux jaunes : j'ai toujours beaucoup aimé ce gardien que je trouve particulièrement complet, dans le domaine aérien, dans le jeu au pied ou l'impulsion vers le sol.

A côté de ça, l'Argentine ressemble enfin à quelque chose depuis un an et on ne va pas s'en plaindre. Certes, le jeu collectif est loin d'être abouti, mais je commence à reprendre du plaisir à les voir jouer sur certaines phases. Je me suis même mis à espérer un bon match de Di Maria au début lorsque je l'ai vu dans ce qui ressemblait à la gestuelle d'un joueur en bonne forme physique : c'était peine perdu.

A côté de ça, quelle élégance chez Messi et Pastore (qui a disparu en seconde période) !!
Mon questionnement ne réside en fait plus qu'à deux postes : celui du catastrophique Di Maria, donc, mais aussi sur celui de Rojo qui est plutôt solide défensivement, mais en dessous de tout lorsqu'il faut faire appel à la technique.

Certains diront que le Kun est aussi sur la sellette : je lui fais confiance pour ma part car c'est un joueur unique qui sort de la boite tel un joker, comme face à l'Uruguay.

PS : Martino est insupportable. Des suiveurs peuvent-ils me dire s'il a toujours été comme ça ?
Premier match de cette Copa America que je regarde... Putain qu'est-ce que c'est faible. L'Argentine méritait quand même davantage que la Colombie, qui n'a à peu près rien montré. Mais à part la séance de pénos à gros suspense, et la prestation hénaurme d'Ospina, pas grand chose à retenir.

A titre personnel, petite déception que Tevez n'ait pas eu le courage d'aller tirer son péno plus tôt (septième tireur ? sérieusement ?). Matches de Di Maria et Agüero inintéressants au possible, Pastore à peine mieux, Messi passable. Faiblesse absolue de la relance colombienne. Bien aimé Cuadrado et Murillo, par contre.

Le grand concours de gueules de petites frappes a été remporté par Romero.
Il s'est passé quoi en un an pour la Colombie et leur équipe enthousiasmante pendant toutes les qualifs et la coupe du monde ? Incompréhensible. Sinon Murillo m'a l'air énorme et si Eder Alvarez Balanta tient ses promesses ils ont une charnière pour de longues années, avec Ospina... exceptionnel les parades qu'il fait ce soir.
RobertoBaggio Niveau : DHR
Sympa le retour du catch à la télé le vendredi soir.
Note : 10
Je vois que beaucoup d'entre vous se plaignent du niveau de l'Argentine. Alors, certes, ce n'est pas équivalent à certaines de ses devancières, mais je trouve vraiment que l'équipe va dans le bon sens en proposant enfin quelque chose de "logique".

Depuis un peu moins de 10 ans, les différentes formations qui se sont suivies semblaient n'avoir ni queue, ni tête.
Là, je trouve que cette équipe a une cohérence certaine qui ne demande qu'à être cultivée. Mais je la trouve prometteuse, surtout quand on voit qu'aucun des joueurs importants de cette sélection n'a 55 ans.

Les clés ont été données à Messi et Pastore. Dans deux-trois ans, suivez mes yeux, ça pourrait être une véritable tuerie.
En attendant, les éclairs sont présents et c'est déjà pas mal.
Johanromabatimessi Niveau : Loisir
Message posté par Algiers
Ce soir, je remercie le destin footballistique de nous donner le vainqueur le plus méritant.
Notre hollandais préféré a rebaptisé l'équipe colombienne "Surcoteros" dans les articles précédent et il est difficile de lui donner tort sur cette compétition.

Quelle tristesse offerte par les colombiens ! Un jeu de passe inexistant au pays du Toque, un comble innommable, une agressivité mal placée et une disposition plus digne du Feng Shui que de Pekerman (ah l'Argentine de 2006 !).
Ospina a été stratosphérique et il fallait au moins ça pour donner une chance aux jaunes : j'ai toujours beaucoup aimé ce gardien que je trouve particulièrement complet, dans le domaine aérien, dans le jeu au pied ou l'impulsion vers le sol.

A côté de ça, l'Argentine ressemble enfin à quelque chose depuis un an et on ne va pas s'en plaindre. Certes, le jeu collectif est loin d'être abouti, mais je commence à reprendre du plaisir à les voir jouer sur certaines phases. Je me suis même mis à espérer un bon match de Di Maria au début lorsque je l'ai vu dans ce qui ressemblait à la gestuelle d'un joueur en bonne forme physique : c'était peine perdu.

A côté de ça, quelle élégance chez Messi et Pastore (qui a disparu en seconde période) !!
Mon questionnement ne réside en fait plus qu'à deux postes : celui du catastrophique Di Maria, donc, mais aussi sur celui de Rojo qui est plutôt solide défensivement, mais en dessous de tout lorsqu'il faut faire appel à la technique.

Certains diront que le Kun est aussi sur la sellette : je lui fais confiance pour ma part car c'est un joueur unique qui sort de la boite tel un joker, comme face à l'Uruguay.

PS : Martino est insupportable. Des suiveurs peuvent-ils me dire s'il a toujours été comme ça ?


Oui Martino a toujours été comme ça, il ne sert a rien, au Barca c'était Xavi qui faisait l'équipe. Il se dit que dans le vestiaire Argentins, les joueurs le charrie car il est complètement dépassé.

Je ne comprend pas comment peut on donner les clé d'une équipe a un mec pareil et des équipes prestigieuses comme le Barca ou la selection Argentine.
Ahmed-Gooner Niveau : National
Putain mais Aguero avec la sélection son niveau est juste affligeant, et ça date pas d'hier, il est toujours pas dans le tempo, ne prend presque jamais la profondeur, ne cherche pas à toucher le ballon, faut oser le mettre sur le banc comme c'est le cas avec Higuain.

Et sinon, outre le grand match d'Ospina (qui j'espère ne partira pas), l'autre rayon de soleil dans cette décevante équipe colombienne c'est Murillo, il y a un bon coup à faire dans ce mercato (même si je voudrais le voir faire une saison à l'Udinese).
Johanromabatimessi Niveau : Loisir
S'il y a des Argentins sur sofoot, je lance un contrat sur la tête de Di Maria et Tata Martino. Me contacter pour le paypal
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Note : 1
Heureusement y a une justice ! L'Argentine, bien qu'un peu décevante au vu de son potentiel, méritait cent fois de passer, entre la double parade exceptionnelle d'Ospina en 1ère mi-temps, le poteau d'Otamendi, le ballon sauvé sur sa ligne par Murillo. Mais j'ai vraiment du match avec le coaching de Martino qui aurait dû sortir Di Maria bien plus tôt.
Sinon côté Colombien, match énorme d'Ospina ! Mais contenu très décevant sur tout le contenu de la Copa.

Je pense qu'on sera tous d'accord pour dire que le Chili est de loin la plus belle équipe de cette Copa America. Par moments, c'était même un régal à voir jouer, que ce soit contre le Mexique, la Bolivie ou la 1ère mi-temps contre l'Uruguay.
Rien que pour cette équipe, je ne suis pas déçu par cette Copa (j'ai vu la plupart des matchs), ils m'auront au moins donné du plaisir. Hommage à Sampaoli pour proposer autant de jeu. Et puis, c'est surtout l'occasion de voir El Mago Valdivia, le meilleur joueur du tournoi pour l'instant, qui nous a sorti quelques actions magique. Un 10 à l'ancienne et un vrai esthète, superbe footballeur !!

Pour le football, il faut souhaiter une victoire finale de la Roja. Perso, une petite finale Chili-Argentine m'irait très bien.
Quant à ma belle surprise, pour moi c'est le Pérou que je trouve plutôt surprenant depuis le début : les vieux briscra
@Pelusa Messi passable??? Je vais finir par croire que t'es un anti Leo parce que justement ce soir, il a sorti un de ses meilleurs matchs en selection. Que ce soit dans l'envie, la percussion ou la technique. Mais bon quand tu dis passable, j'imagine que ca fait mention "tres bien" pour un joueur normal.

Homme du match sans aucun doute.
Heu malgré la défaite, celui qui ne dit pas qu'Ospina est l'homme du match a du plomb dans le cerveau. Il a tout sorti, malgré son style parfois spécial.
Johanromabatimessi Niveau : Loisir
Message posté par Alain Proviste
Heureusement y a une justice ! L'Argentine, bien qu'un peu décevante au vu de son potentiel, méritait cent fois de passer, entre la double parade exceptionnelle d'Ospina en 1ère mi-temps, le poteau d'Otamendi, le ballon sauvé sur sa ligne par Murillo. Mais j'ai vraiment du match avec le coaching de Martino qui aurait dû sortir Di Maria bien plus tôt.
Sinon côté Colombien, match énorme d'Ospina ! Mais contenu très décevant sur tout le contenu de la Copa.

Je pense qu'on sera tous d'accord pour dire que le Chili est de loin la plus belle équipe de cette Copa America. Par moments, c'était même un régal à voir jouer, que ce soit contre le Mexique, la Bolivie ou la 1ère mi-temps contre l'Uruguay.
Rien que pour cette équipe, je ne suis pas déçu par cette Copa (j'ai vu la plupart des matchs), ils m'auront au moins donné du plaisir. Hommage à Sampaoli pour proposer autant de jeu. Et puis, c'est surtout l'occasion de voir El Mago Valdivia, le meilleur joueur du tournoi pour l'instant, qui nous a sorti quelques actions magique. Un 10 à l'ancienne et un vrai esthète, superbe footballeur !!

Pour le football, il faut souhaiter une victoire finale de la Roja. Perso, une petite finale Chili-Argentine m'irait très bien.
Quant à ma belle surprise, pour moi c'est le Pérou que je trouve plutôt surprenant depuis le début : les vieux briscra


Tu as tout dit, les deux plus belles équipes de cette Copa vont se rencontrer en 1/2, Chili vs Perou et je rajouterais Cueva, joueurs que j'ai découvert.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
237 59