L'architecte du Parc déglingue le nouveau Vélodrome

Modififié
14 27
Avec Bielsa aux commandes, Marseille est devenu une vraie machine de guerre, trustant la 1re place de Ligue 1 devant le Paris Saint-Germain second.

Une lutte aux sommets qui renoue cette bonne vieille rivalité OM/PSG, qui a bercé l'âge d'or du championnat de France, dans les 90's. Roger Taillibert, l'architecte du Parc des Princes, revient donc aux bonnes vieilles habitudes en défendant son camp et en taclant par derrière le Vélodrome – fraîchement restauré. « Je ne vois pas de structure extraordinaire, je ne vois pas une réflexion extraordinaire. Je ne crois pas qu'il y ait eu une grande réflexion architecturale. Ils ont fait une couverture dont l'association avec le volume du stade n'est pas très heureuse. On a l'impression que la couverture est un peu hors d'échelle…. La couverture du stade est une espèce de forme molle qui n'a pas de vrai équilibre » , analyse finement l'expert interrogé par France Football.

Le classique du 9 novembre prochain a déjà démarré, mais sur un terrain inattendu : celui des architectes. FB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Il a oublié de dire que ça ne faisait pas fini...
green manba Niveau : Loisir
les fientes de mouettes , faut s 'en proteger connard !
Briggy1897 Niveau : DHR
Et l'architecte de l'invasion de la Crimée déglingue la Donbass Arena. Sale temps pour les stades.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
San Siro sera vert
14 27