L'appétit des Lyonnaises

Le week-end dernier, les féminines de l'OL ont remporté un neuvième titre de championnes de France, ne laissant que des miettes à leurs adversaires. Retour sur l'histoire d'une hégémonie qui a débuté bien avant Aulas.

Modififié
818 21
Avant, il y a eu le FC Lyon. Parce que la véritable histoire de la machine à gagner qu'est devenue l'Olympique lyonnais débute ici, entre rugby et premiers titres de championnes de France : 1991-93-95 et 98. L'emprise sur l'Hexagone les oppose alors à Juvisy durant une dizaine d'année. Si, à la fin des années 90, le foot féminin voit en Hoda Lattaf - passée elle aussi par le FC Lyon - la signature du premier contrat professionnel à La Roche-sur-Yon pour 15 000 francs, le foot féminin est avant tout celui des déplacements et des sandwichs dans le bus avant de reprendre le travail le lundi matin. Du côté de la capitale des Gaules, l'émergence d'un autre ballon pousse à la porte.
Thierry Braillard, l'actuel secrétaire d'État chargé des sports du gouvernement Valls, est un grand amateur de l'ovalie et un Lyonnais supporter du LOU (Lyon olympique université). Toujours à la fin des années 90, il siège au conseil municipal de la ville de Lyon en tant qu'adjoint aux sports. Comme les amateurs de rugby, il ne voit pas d'un bon œil le partage du même stade entre les filles du foot et les mecs du rugby, à savoir le stade Vuillermet dans le 8e arrondissement. Mais impossible de lessiver une équipe qui engrange des titres. C'est à ce moment de la partie que Jean-Michel Aulas est approché pour récupérer la section foot féminin.

L'arrivée tendue des filles à la plaine des jeux de Gerland


Une poignée de mains entre les deux hommes influents et un compromis : plus de foot à Vuillermet, plus de rugby à la plaine des jeux de Gerland. Chacun son troupeau, et les moutons seront bien gardés. Mais dans les couloirs des Algéco de Tola Vologe, l'arrivée de « gonzesses » est loin de faire l'unanimité. En effet, avec leur statut en D1, les féminines sont alors prioritaires sur la réserve de l'OL en CFA, notamment pour les matchs du dimanche. Et certains ego masculins sont alors « malmenés  » quand il s'agit de jouer en lever de rideau des filles.

Début 2000, le FC Lyon arbore donc ses nouvelles couleurs, celles de l'Olympique lyonnais. Durant cette période de transition, l'OL ne remporte plus de titres, misant d'abord sur la formation. Puis, un premier épisode va enclencher cette soif insatiable de tout gagner. Farid Benstiti, entraîneur des premières heures de gloire de cet OL, voit arriver dans son vestiaire cinq Américaines, dont Fair, Solo, Wagner, des joueuses championnes du monde et olympique. Si la mayonnaise commence à prendre, le Montpellier de Loulou Nicollin tient toujours la barre du foot féminin. Parce que c'est bien dans la ville de l'indéboulonnable Georges Frêche que la première équipe professionnelle du foot féminin voit le jour, avec dans l'effectif Lattaf, Abily, Bompastor... Du côté de Juvisy, toujours dans le coup, les filles sont pour la majorité employées à la mairie, avec néanmoins un soutien essentiel, celui du Conseil général de l'Essonne. Aulas sait ce qui lui reste à faire pour redevenir compétitif : il drague les joueuses du MHSC.

Quatre finales de Ligue des champions


En 2007, le président est aux anges avec le premier titre de champion de France pour l'OL. Farid Benstiti, aujourd'hui coach du PSG, aligne chaque week-end les meilleures Françaises : Abily, Lattaf, Bompastor, Necib, Georges, mais aussi les premières étrangères dont deux Brésiliennes et une Costaricienne géniale, Shirley Cruz, elle aussi aujourd'hui au PSG. Plus personne n'arrêtera leur ascension. Des succès à répétition qui ne se sont pas construits uniquement grâce à un portefeuille. L'OL d'aujourd'hui est en effet bâti sur de solides fondations, celles du FC Lyon. En 1991, il est le premier club français à faire venir une étrangère, une Russe, Irina Gregorieva. Actuellement, le président Aulas prend régulièrement conseil auprès d'un certain Paul Piemontese, véritable fil conducteur de cette histoire. Employé chez Renault truck, Piemontese s'est pris au jeu du foot féminin bien avant tout le monde et est aujourd'hui président de la section féminine de l'OL. Et comme le malheur des uns profite aux autres, la baisse de régime de Junhino et consorts aide à la mise en lumière des filles.

Aulas ne pouvant plus rivaliser au plus haut niveau, il mise sur les filles pour mettre en avant le club, du pain béni. De 2010 à 2013, elles enchaînent quatre finales de Ligue des champions pour deux titres (2011/12). À la tête de l'équipe, un nouveau coach, Patrice Lair, un gars franc du collier qui offrira à l'OL ses lettres de noblesse internationales. Toujours dans l'objectif de faire parler, mais aussi de renforcer plus encore l'effectif, l'Américaine Megan Rapinoe, considérée comme l'une des meilleures joueuses du monde, signe à l'OL en 2013. Elle ne restera pourtant que 6 mois avant de rentrer à Seattle. L'un des rares couacs du recrutement. Cette saison, sous la conduite de Gérard Prêcheur, Camille Abily et Wendy Renard, des filles abonnées à l'Olympique lyonnais depuis le début, viennent d'enfiler un 9e titre de championnes de France avec des stats extraterrestres pour l'équipe : un record de 132 buts en une saison qui sera battu, un Grand Chelem en championnat quasi certain (il reste deux matchs), la Suédoise Lotta Schelin qui fait passer Lacazette pour un joueur qui se cherche encore, avec 38 buts en 27 matchs.

À ses côtés, Eugénie Le Sommer fait aussi bien avec 34 buts en 27 matchs, sans oublier la Norvégienne Ada Hegerberg, 30 buts en 28 matchs. Forcément, avec un tel arsenal, les adversaires ramassent les miettes. Même le PSG et son budget deux fois supérieur (environ 7 millions d'euros) s'essouffle à espérer les suivre. Pourquoi ? Peut-être parce que le foot féminin reste encore amateur, ce qui explique ces différences énormes. Alors que la grande majorité des joueuses sont étudiantes ou employées, elles ne sont pas plus d'une dizaine en France à gagner environ 20 000 euros par mois, alors qu'une internationale lambda avoisine les 5 000 euros mensuels. D'ailleurs, là aussi, le parallèle avec les hommes tient le pavé. Après la sortie de route du bus de Knysna, la fédé a voulu se racheter une conduite en misant sur le foot féminin. Qu'en sera-t-il si DD offre un bel Euro à la France ? Pour les filles de l'OL, le prochain titre se jouera à Calais, lors de la finale de la Coupe de France contre Montpellier. Un trophée accroché à Lyon depuis 2012...

Par Cédric Perrier, avec Denis Dupont
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

RitonlaFrisette Niveau : District
Non vraiment je m'excuse d'avance, mais 'L'appétit des Lyonnaises', ça fait vraiment mauvais boulard franchouillard des années 90.
Jacquietmichelderzakarian Niveau : CFA2
Ahah exac, "oh les petites coquines!"
C'est possible d'avoir un article sur le Foot Féminin sans avoir tout les gros lourds qui en profitent pour faire une blague de beauf ?

Sinon, il faut espérer que la montée du foot féminin français fassent beaucoup de pubs, et que l'on se retrouvent dans 10 ans avec suffisament de talent pour avoir beaucoup plus de professionnel, et gagner encore en médiatisation.
Mais bon, le handball et consort nous montrent bien que même si on a les meilleurs équipes du monde, ça suffira juste à faire 10 minute au 20H le jour de la finale et basta ..
Tiens la dernière fois il y avait des critiques sur le fait qu'on ne parle pas beaucoup de l'OL féminine mais surtout du PSG dans Sofoot et comme par hasard 1 semaine plus tard paf reportage sur l'OL ......
dede62137 Niveau : DHR
Mouais même médiatisé, pas sûr que ça marche plus que ça... franchement le foot féminin, c'est tellement chiant à regarder... Tout les beaufs qui disent "elles mouillent le maillot au moins pas comme les hommes"... ils regardent pas les matchs visiblement, vu le rythme qu'il y a elles doivent pas mouiller grand chose. Le dimanche matin, sur des terrains pourris je vois autant de rythmes de la part de mecs qui sont encore bourrés de la veille...
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 1
Tiens Bernard Lacombe est sur SoFoot...
RitonlaFrisette Niveau : District
Message posté par Laodhy
C'est possible d'avoir un article sur le Foot Féminin sans avoir tout les gros lourds qui en profitent pour faire une blague de beauf ?

Sinon, il faut espérer que la montée du foot féminin français fassent beaucoup de pubs, et que l'on se retrouvent dans 10 ans avec suffisament de talent pour avoir beaucoup plus de professionnel, et gagner encore en médiatisation.
Mais bon, le handball et consort nous montrent bien que même si on a les meilleurs équipes du monde, ça suffira juste à faire 10 minute au 20H le jour de la finale et basta ..


C'est possible d'avoir un article sur le Foot Féminin sans avoir tous les chevaliers blancs qui en profitent pour montrer combien eux ne sont pas misogynes en développant des postures complètement artificielles style "Ohlala le foot féminin en parle pas assez" ?

Je ne me prive pas de faire des vannes lourdingues quand y'a 22 paires de burnes sur le pré, et je ne crois qu'interdire de faire des vannes (même lourdes) sous prétexte qu'il s'agit de foot féminin revient à le respecter.
Ceux qui critiquent le rythme des matches feminins n'ont rien compris, oui les femmes n'ont pas la masse musculaire il n'y aura jamais la même intensité. Est-ce qu'il n'y a aucun interet pour autant? Je crois pas, en athletisme elles font de moins bonnes performances par exemple mais ca reste interessant, il faut voir que les qualités ne sont pas les même et la technique est loin d'être ridicule au contraire je dirais qu'elle est plus pure, il faut pas regarder le foot feminin en t'attendant à voir le même sport, c'est autre chose.

Et puis franchement l'etat d'esprit est rafraichissant.
dede62137 Niveau : DHR
Moi si je regarde du foot c'est pour du foot... Techniquement oui c'est vrai y a vraiment un truc, mais à part ça... je m'ennuie ferme, après je m'ennuie ferme devant pas mal de matchs masculins, c'est pas exclusif l'ennui.
Aulas a tout pompé à Loulou concernant le foot Féminin et d'ailleurs Nicollin perd pas une occasion de le dire.

Pour que ce championnat soit pris au sérieux, il faudrait que le niveau soit homogène pck les 16 - 0, c'est sympa quand on supporte Lyon mais sinon c'est ridicule.

Je regarde de temps en temps les matchs de ldc de Lyon ou ceux contre Paris mais même là, le niveau de jeu est faible. Il n'y a aucun engagement physique, c'est lent et tactiquement c'est faible (et ça je comprends pas pourquoi).

Bref, d'ici la Coupe du monde en France, le truc se sera peut être amélioré pour avoir une compétition sympa avec un minimum d'engouement.
@Nainfort,

A mon avis tu n'as toujours pas compris ce qu'est le football féminin.
Si tu t'attends à du football masculin chez les femmes, c'est que tu t'es trompé de stade ou de match !
Va voir si le tennis feminin c'est pareil que le tennis masculin? non. C'est différent du fait de la corpulence des filles par rapport aux hommes.

Le foot c'est pareil. Les filles tapent moins fort dans le ballon, sautent moins haut, courent moins vite mais sont plus respectueuses de l'arbitrage, font moins et meme le plus souvent pas du tout de simulations, ne cherchent pas à tacler fort pour imposer leur puissance physique et casser le niveau de jeu de la joueuse taclée.
Les filles pratiquent donc un football académique qui justement me ravi.
Le football pro masculin me saoule avec toutes ses fautes. Où l'arbitre ne peut pas s'emplecher de siffler toutes les minutes ou minute trente pour fautes, simu, contestation, balle perdue.

Quand tu vois Mathieu Valbuena sur un terrain de foot, c'est surtout pour obtenir des coups de pieds arrétés. Alors il n'arrete pas de simuler des fautes pour pouvoir obtenir des coups-francs et à la fois des cartons jaunes ou rouges contre ses adversaires.
Les filles ne jouvent pas à ce jeu là.

Bref j'adore le football féminin (je suis un homme), je le suis de plus en plus assidument au détriment du football masculin qui m'exaspere de plus en plus et que je suis de moins en moins.
Par exemple je ne regarde plus les matchs de l'EDF masculine, je prefere voir un match de football féminin à la place. Plus de jeu, plus d'action, plus de plaisir à voir jouer.

Et sinon pour parler des filles de l'OL, j'adore Lotta Schelin. Je n'aime pas leur gardienne, Sarah. J'adorais Rapinoe, je suis déçu qu'elle soit parti.
Je n'aime pas l'OL Masculin mais j'adore l'OL féminine.
Cependant le PSG fille les a battu en LDC et j'espere que le PSG fille ira jusqu'au bout.
Note : 1
Sinon pour relancer l'intérêt pour le foot féminin, faire comme le football américain féminin. Le jour où je suis tombé sur un match de football américain féminin, j'ai pas mal halluciné. ET j'ai compris que les critères de sélection dans l'équipe féminine n'avaient rien à voir avec ceux pour jouer au football américain masculin.

Allez voir les images pour vous faire une idée. ;)
Il y a un peu de temps de ça, dans les rubriques résumés de twitter on retrouvait souvent une jeune fille footballeuse. Je ne me souviens pas de son nom mais c'était clairement pas l'intelligence qui l'etouffait, quelqu'un saurait il m'aiguiller quand à son identité et son évolution sportive ? Il me semble qu'elle jouait au PSG.. Merci
"La chatte à sa mère"
Message posté par rent
Ceux qui critiquent le rythme des matches feminins n'ont rien compris, oui les femmes n'ont pas la masse musculaire il n'y aura jamais la même intensité. Est-ce qu'il n'y a aucun interet pour autant? Je crois pas, en athletisme elles font de moins bonnes performances par exemple mais ca reste interessant, il faut voir que les qualités ne sont pas les même et la technique est loin d'être ridicule au contraire je dirais qu'elle est plus pure, il faut pas regarder le foot feminin en t'attendant à voir le même sport, c'est autre chose.

Et puis franchement l'etat d'esprit est rafraichissant.


en athlétisme elles sont moins rapides...et beaucoup moins interessantes a regarder (tu peux me dire qui est championne du monde du 200 m sans aller fouiller sur le net? ), au tennis elles tapent moins fort, et sont beaucoup moins interessantes...je pourrais passer la journée a faire ça mais...tout ça pour dire que le sport féminin doit disposer des mêmes moyens de promotion que le sport masculin, mais tu ne peux pas reprocher aux gens de ne pas s'interesser à un sport pro. car même si "l'état d'esprit est rafraichissant" etc etc...nous au final on se tape les matchs de foot en espérant voir du spectacle, si Lionel Messi n'était pas aussi bon on va pas s'attarder a l'admirer sous pretexte que c'est un nain chargé d'hormones qui a le courage d'aller sur un terrain, il faut peut être arrêter de se croire dans le monde des bisounours, si les gens critiquent le foot feminin bah c'est leur choix, moi je trouve ça légitime pke même moi je m'emmerde sevére quand je regarde un match des françaises (et dieu sait si je m'interesse a beaucoup de choses)
Message posté par RitonlaFrisette


C'est possible d'avoir un article sur le Foot Féminin sans avoir tous les chevaliers blancs qui en profitent pour montrer combien eux ne sont pas misogynes en développant des postures complètement artificielles style "Ohlala le foot féminin en parle pas assez" ?

Je ne me prive pas de faire des vannes lourdingues quand y'a 22 paires de burnes sur le pré, et je ne crois qu'interdire de faire des vannes (même lourdes) sous prétexte qu'il s'agit de foot féminin revient à le respecter.


le débat atteint des hauteurs philosophiques inexplorées
Message posté par RitonlaFrisette


C'est possible d'avoir un article sur le Foot Féminin sans avoir tous les chevaliers blancs qui en profitent pour montrer combien eux ne sont pas misogynes en développant des postures complètement artificielles style "Ohlala le foot féminin en parle pas assez" ?

Je ne me prive pas de faire des vannes lourdingues quand y'a 22 paires de burnes sur le pré, et je ne crois qu'interdire de faire des vannes (même lourdes) sous prétexte qu'il s'agit de foot féminin revient à le respecter.


Apparement on a supprimé mon commentaire, bon ...

Comme je disais : Tu crois que j'ai écrit ça pour qu'une joueuse de l'OL croit que je suis un bo goss ? Que-ce que j'en ai à faire des avis d'une bande de mec qui matte du foot ?
C'est juste que c'est mega lourd. Si encore on avait ce genre de blague de temps en temps, oui c'ets frais c'est rigolo, mais là à CHAQUES article sur le foot féminin, c'est TOUJOURS la même blague. On se croirait dans un PMU à voir ça.
Si t'es pas capable de lire un phrase avec les mots "appétit" et "femme" dedans sans pouffé de rire comme un gamin de 3 ans, et bien retourne à la maternelle. Sinon je t'invite à diversifié ton répertoire, ou à contrario de trouver un peu de respect.
Si toi le foot féminin t'intéresse pas, on s'en tape. Moi en l'occurrence ça m'intéresse et je suis pas le seul.
MarquisDeSade Niveau : District
Message posté par Brice_I
Sinon pour relancer l'intérêt pour le foot féminin, faire comme le football américain féminin. Le jour où je suis tombé sur un match de football américain féminin, j'ai pas mal halluciné. ET j'ai compris que les critères de sélection dans l'équipe féminine n'avaient rien à voir avec ceux pour jouer au football américain masculin.

Allez voir les images pour vous faire une idée. ;)


Si tu penses a la lingerie football league, ce n'est pas vraiment du football américain féminin :-). C'est un show avec des joueuses qui ont un statut légal proche de celui des actrices de porno, et qui pratiquent un sport de contact en sous-vêtements.
MarquisDeSade Niveau : District
Message posté par Finlay
Il y a un peu de temps de ça, dans les rubriques résumés de twitter on retrouvait souvent une jeune fille footballeuse. Je ne me souviens pas de son nom mais c'était clairement pas l'intelligence qui l'etouffait, quelqu'un saurait il m'aiguiller quand à son identité et son évolution sportive ? Il me semble qu'elle jouait au PSG.. Merci
"La chatte à sa mère"


Nabilla est a @MedinaCrewz, ce que Nietzsche est a BHL.
Message posté par MarquisDeSade


Nabilla est a @MedinaCrewz, ce que Nietzsche est a BHL.


Medina m'est à moi ce qu'Arielle Dombasle est à BHL : une âme soeur
Message posté par MarquisDeSade


Nabilla est a @MedinaCrewz, ce que Nietzsche est a BHL.


Medina m'est à moi ce qu'Arielle Dombasle est à BHL : une âme soeur
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
818 21