1. // Groupe D
  2. // Allemagne/Serbie

L'Appel de Löw

Une victoire des Allemands et c'est la qualification pour le prochain tour quand les Serbes jouent leur va-tout après une prestation médiocre contre le Ghana : rencontre sur fond de relations toujours équivoques entre les deux Nations.

Modififié
0 3
« Le match clé pour nous »

Ils sont 5 dans le 23 Serbes à évoluer dans le championnat allemand dont Neven Subotic, la perle du BVB 09 Dortmund. A 21 ans, le défenseur central est à la lutte pour une place de titulaire en équipe nationale avec Aleksandar Lukovic. Après la défaite contre le Ghana, il confirme que le match contre « l'Allemagne est le match clé pour nous » . Car la Serbie, au bord de l'abime, doit augmenter son volume de jeu, sous peine de passer à la moulinette teutonne. « Nous n'avons pas encore montré tout notre potentiel » ajoute t-il pour se rassurer. Afin d'expliquer la pauvre prestation produite lors du premier match, l'entraineur Radomir Antic annonce que son équipe « était nerveuse » à l'image de l'expulsion de Kuzmanovic.

« Nous devons nous attendre à un combat »

Compte tenu de l'obligation de résultat de l'opposition adverse, Löw a alerté ses troupes : « Nous devons nous attendre à un combat de tous les instants. La Serbie est comme un boxeur sonné mais notre équipe est affamée » . Une rencontre qui risque fort de ressembler à celle contre la Bosnie de Dzeko en match de préparation, un match remporté 3-1 par la Nationalmannschaft, après avoir souffert durant toute la première mi-temps. La défense allemande doit jouer très resserrée avec un duel Zigic-Mertesacker plus qu'attendu. Friedrich : « On se doit d'avoir un remède contre un tel joueur, mais ce n'est pas toujours nécessaire de gagner tous les duels de la tête. Le plus important, c'est d'être à la retombée de la balle » .

« Prêts pour la guerre »

Les relations diplomatiques entre la Serbie et l'Allemagne n'ont jamais été les meilleures du monde. Si la France est culturellement pro-serbe, la République fédérale penche vers la Croatie comme l'a encore démontré la guerre en ex-Yougoslavie en 1990. Il n'est donc pas étonnant de retrouver un lexique guerrier, plein de sous-entendus et fertile en relents nationalistes, à propos de cette rencontre. Pantelic : « Nous sommes dangereux pour les Allemands » ; tandis que l'ancien joueur du Werder Bremen, Duran Tosic, annonce la couleur : « Les Allemands doivent se tenir prêts pour la guerre. Oui, sur le terrain, ce sera un champ de bataille! » . Ce à quoi, plein de diplomatie, le journal populaire et populiste Bild répond : « Les garçons ! Finissez- en avec eux ! » .

« Aucune raison d'être euphorique »

Si la presse d'outre-Rhin s'est montrée dithyrambique juste après la performance contre l'Australie, une analyse plus minutieuse des hebdomadaires et des spécialistes chroniqueurs du football allemand appelle à la modération. « Il n'y a aucune raison d'être euphorique » tonne Löw. Un appel qui doit être entendu ce 18 juin.

Les équipes probables :

Allemagne : Neuer, Lahm-Mertesacker-Friedrich-Badstuber, Khedira-Schweinsteiger, Müller-Özil-Podolski, Klose.


Serbie : Stojkovic, Ivanovic-Vidic-Subotic-Kolarov, Milijas-Stankovic, Krasic-Pantelic-Jovanovic, Zigic.

Polo

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Allemagne Serbie : je ne peux m'empecher de penser à la coupe du monde 90 et le but de Lothar apres une course de 40m et une frappe de mule,croisée ,petit filet !

belle victoire de la Serbie avec l'aide d'un arbitre qui a eu la main jaune pour l'Allemagne
... lire cet article après le match est instructif... J'ai hâte de voir ton compte-rendu du match. En tout cas, très bon article Polo.
du vocabulaire guerrier, il y en a avant tous les matchs à fort enjeu, rien de plus banal.
C'est marrant, dès qu'on parle des Balkans,on voit du nationalisme partout là où ailleurs on ne verrait que de la motivation.

Duran Tosic n'existe pas, Dusko Tosic oui. Et puis c'est Lukovic qui a été expulsé. Kuzmanovic s'est contenté de jouer au volley-ball dans sa surface.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Ce rêve bleu
0 3