En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options

L'anti équipe type de Ligue 1

On attendait beaucoup d'eux. Trop sans doute. Après un premier semestre raté, ils sont déjà qualifiés pour les rattrapages de l'été prochain. Parfois, le travail ne suffit pas

Modififié

Titulaires :Mickaël Landreau (Lille - Pôle Emploi - Bastia) : Méconnaissable dans les buts du LOSC alors qu'il avait réussi l'exploit de revenir en équipe de France, Mika a préféré résilier son contrat entre deux défaites pour finalement rebondir à Bastia avec le record de Jean-Luc Ettori en vue. Une douce folie.
Cyril Jeunechamp (Montpellier) : Un an de suspension pour avoir confondu un journaliste de L’Équipe avec un sac de frappes, le latéral droit est l'exemple vivant de la nervosité qui s'est installée dans l'Hérault dans cette année post champion de France.Daniel Congré (Montpellier) : Les 5 millions d'euros de son transfert doivent traîner dans ses poches, tant l'ancien Toulousain galère à déplacer ses compas sur les pelouses de Ligue 1. Alors qu'il devait assurer le SAV défensif avec Yanga-Mbiwa, Congré a complètement raté sa moitié de saison. À l'image de sa nouvelle équipe.Bruno Éculé Manga (Lorient) : Il restera comme la première victime officielle de Zlatan Ibrahimović. En voulant contrer une frappe du Suédois, le défenseur lorientais s'est fait les croisés lors de l'ouverture de la saison. Depuis, Ruffier, Lovren ou encore Baysse sont passés sous les crampons du Z. Vous connaissez la différence entre un bon chasseur et un mauvais chasseur...Gregory van der Wiel (PSG) : On nous l'a vendu comme un international néerlandais plein de promesses. Bon, bah, force est de constater que l'ancien de l'Ajax est nettement moins fort à son poste que Sammy Traoré. C'est dire.
Kevin Anin (Nice) : Jacques Pradel et son émission Perdu de vue aurait aimé se saisir de l'affaire dans les années 90.Florent Balmont (Lille) : Qu'est-il arrivé au pitbull ? Sans haine ni violence, le milieu de terrain lillois s'est étiolé au fur et à mesure des matchs ratés de son équipe. On a presque frôlé l'humiliation sur certaines rencontres.Ryad Boudebouz (Sochaux) : « Ryad, casse-toi ! » Quand même le stade Bonal ne veut plus de son meilleur joueur, c'est que la demeure est en feu. Et quand en plus le milieu de terrain est victime d'insultes racistes à la maison, tout fout le camp. Vite Ryad, l'OM t'attend.Arnold Mvuemba (Lyon) : Intouchable à Lorient, le milieu de terrain joue des bouts de matchs à Lyon, où Steed Malbranque joue pour quatre. Avec Gourcuff, ils représentent cette Bretagne qui lose hors de sa région.Túlio De Mélo (Lille) : 200 000 euros par mois, aucun but, des blessures, un voyage au pays pour se ressourcer. C'est le De Mélo qu'on aime, ça. Hasard ou pas, l'écriture T9 propose mélodrame quand on veut écrire son blase.Florian Raspentino (Marseille) : Rémy et Gignac blessés, l'ancien Nantais aurait pu avoir sa chance au sein de l'attaque de l'OM. Et non. À Bordeaux, Élie Baup lui a même préféré un amateur de charcuterie. Depuis, Florian veut être prêté.RemplaçantsMacedo Novaes (Bastia) : Gardien titulaire de la plus mauvaise défense du pays. Doublé par Bonnefoi puis Landreau, le mec est au fond. Il est à deux doigts de balancer une saloperie sur Twitter.Sébastien Puygrenier (Nancy) : Dire que le mec a gagné une Supercoupe d'Europe contre Manchester United. Aujourd'hui, le Tarass Boulba lorrain tente de sauver ce qu'il peut dans l'Est de la France. Personne n'y croit. Pas même Damien Gregorini.Diego Lugano (PSG) : Le tricard le plus cher de France. 300 000 euros mensuels pour emmener son fils recevoir des câlins dans les vestiaires du PSG. Décidément, on n'a rarement fait mieux que les emplois fictifs parisiens.Sylvain Monsoreau (Troyes) : Galtier lui a servi de psychologue à Saint-Étienne. Ensuite, le joueur a demandé aux Verts plus de 2 millions d'euros avant de signer à Troyes où il n'est toujours pas en état de jouer. La plus belle quenelle de l'année. Adrian Mutu (Ajaccio) : Ça manque de dérapage, de cocaïne, de sexe et de buts. On ne peut qu'être déçu par un type avec une telle réputation. Au passage, le type accuse 14 buts de retard dans son pari en bois contre Ibrahimović.David Jarolím (Évian-Thonon) : 29 août, l'international tchèque signe à l'ETG. 20 novembre, il résilie son contrat pour des « raisons de convenances personnelles » . CQFD.Salomon Kalou (Lille) : On attendait sans doute trop de lui. Ébloui par sa place de titulaire lors de la dernière finale de Ligue des champions, on en a oublié l'essentiel : Kalou n'a jamais franchi le palier du simple espoir. À Lille, ses deux buts riment pour le moment avec désespoir. Au point de se mettre à croire en Gianni Bruno. Un mec qui a fait deux podiums sur le Tour de France


par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



vendredi 23 février OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 1
Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 17 Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 20 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 15
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 23 février Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24
À lire ensuite
Les chiffres de décembre