1. //
  2. // Liga 1951-52

L’année où un club marocain a joué en Liga

Lors de la saison 1951-1952, le Club Atlético de Tetuán, club marocain aux origines espagnoles, dispute une saison entière dans l’élite ibérique. Retour sur une saison historique, entre protectorat espagnol, buteur convoité par le Barça et disparition à petit feu.

Modififié
Nous sommes en 1952. La vingt et unième édition du championnat espagnol regroupe seize équipes. Certaines écrivent déjà les pages de leur riche histoire. Le FC Barcelone, par exemple, remporte déjà son cinquième titre de champion, à l’issue d’une saison qui laissera quelques anecdotes historiques. Dans les bas-fonds du classement, on retrouve l’Atlético Tétuan. Oui, un club marocain qui joue dans l’élite ibérique le temps d’une année. L’équipe de la ville la plus andalouse du royaume termine la saison à la dernière place, reléguée en seconde division. À la fin de ce millésime historique du championnat espagnol, Chicha, deuxième meilleur buteur de l’équipe, est convoité par Barcelone. Mais l’attaquant marocain – Mohamed Lahcen de son vrai nom – refuse malgré le salaire minime qu’il perçoit chez lui. Devant son refus, le club catalan insiste et propose en échange n’importe quel joueur de son effectif, excepté László Kubala. Mais l’étoile marocaine, habile joueur d’un mètre cinquante qui tirait les penaltys en regardant les tribunes, éconduit les dirigeants barcelonais.

Une histoire, deux versions


Pour comprendre l’histoire de l’Atlético Tétuan, il faut dépoussiérer le livre Tetuán y su Atlético de Julio Parres Aragonés. On y apprend que l’histoire de la fondation de ce club au nom hispanique est floue.
Le premier maillot est rouge et blanc et le short bleu. Une sorte de relique du passé du joueur de l’Atléti.
Une version affirme que Fernando Fuertes de Villavicencio, ancien joueur de l’Atlético de Madrid, est l’homme à l’origine de ce club, créé en 1933, sous le nom d’Athletic Club Tetuán. Le premier maillot est rouge et blanc, et le short bleu. Une sorte de relique du passé du joueur de l’Atléti. L’autre version affirme que le club est né à l’initiative d’un sergent nommé Lorite. Qui aurait profité du grand nombre de footballeurs en plein service militaire dans la ville de Ceuta (petit territoire espagnol sur la côte du Maroc) pour fonder l’équipe. Le club joue ses premiers matchs amicaux en 1933, et débute officiellement un an plus tard, sous le protectorat espagnol.


Le football local vit logiquement sous l’influence de son puissant voisin. La sélection espagnole vient jouer un match amical en 1938, tandis que l’Athletic Club Tetuán dispute pour la première fois la Coupe d’Espagne, après son titre de champion du Nord du Maroc. Mais la guerre civile espagnole va tout changer. Jusqu’en 1940, l’Athletic tombe dans l’anonymat. Cette même année, la Fédération de football nord-africain est créée, affiliée à la fédé espagnole. Pendant le conflit civil, le football perd logiquement de la vitesse au Maroc. Tout comme en Espagne, où la fin de la guerre marque une révolution dans le sport roi. Sous le régime de Franco, le club est d’abord contraint de changer de nom, le dictateur interdisant les noms à consonance étrangère. Le Club Athletic Tetuán devient Club Atlético de Tetuán. Une deuxième division provisoire est créée et trois clubs marocains y sont invités : Ceuta Sport, Escuela Hispano Árabe de Tánger et Atlético Tetuán. Les deux premiers acceptent, tandis que l’Atlético refuse. Le club décide de disputer le championnat hispano-marocain.

L’épopée de l’Atlético


L’année 1943 – celle de la restructuration du football espagnol – marque un tournant pour le club marocain. Une troisième division est créée en Espagne, et l’instance du football ibérique y inscrit le club de Tétouan. Après deux saisons, le club descend dans la catégorie inférieure, celle des championnats régionaux. L’Atlético fait l’ascenseur un an plus tard, lors de la saison 1945-1946. En 1949, la montée en deuxième division fait passer le club et la ville de Tétouan dans une autre dimension. L’épopée se poursuit deux ans plus tard. En 1951, Tétouan termine premier de la seconde division et devient le premier club africain à monter en première division espagnole. Une année historique où le club marocain tente de subsister dans la plus haute catégorie du football espagnol.


Le championnat regroupe alors seize équipes. Les deux derniers descendent et les deux suivants disputent un play-off.
Les chroniques de l’époque racontent que le joueur a célébré son but face au Real Madrid au sol, mains vers le ciel, tandis que ses coéquipiers séchaient leurs larmes de bonheur.
L’équipe type est alors composée de huit joueurs marocains qui ont obtenu le permis de travail grâce à un carnet militaire obtenu dans des conditions floues. Le baptème de l’Atlético de Tétouan en première division se termine par une défaite 1-0 contre Saragosse. La journée suivante, Patricio plante le premier but de l’histoire du club au stade Chamartín (ancêtre de Santiago-Bernabéu), lors d’une défaite 4-2 contre le Real Madrid. Les chroniques de l’époque racontent que le joueur a célébré son but au sol, les mains vers le ciel, tandis que ses coéquipiers séchaient leurs larmes de bonheur. Lors de la troisième journée, le Celta Vigo va subir la foudre de l’équipe marocaine. Une victoire 2-1, qui reste à jamais comme le premier exploit du club. À la fin du match, les portes du stade ont été fermées et le terrain envahi.

Fête perpétuelle à Tétouan


La saison du club marocain en première division espagnole est aussi marquée par l’incroyable ambiance à Tétouan et l’engouement que le club crée au Maroc et en Espagne. Quand le club reçoit le Real ou le Barça, la fête est exceptionnelle. Certains y voient une sorte de revendication contre l’ostracisme d’un peuple marocain qui se sentait espagnol le temps d’un match de football. Les mauvais résultats (dont la défaite écrasante 8-0 contre l’Atlético de Madrid, emmené par le Franco-Marocain Larbi Benbarek) n’y changeront rien. Le nombre grandissant de sympathisants du club préfèrent célébrer la victoire historique 5-1 contre Santander ou le match nul arraché 3-3 arraché au puissant Real Madrid, lors du match retour. Pour sa première saison dans l’élite ibérique, le club maghrébin atteint aussi les quarts de finale de la Coupe d’Espagne, avant d’être éliminé par le Barça.


La saison se termine pourtant comme prévu : à la dernière place. 19 points, 51 buts marqués, 89 encaissés, tel est le bilan de l’année historique du Club Atlético de Tetuán.
En 1956, le Maroc devient indépendant. Un changement radical qui va conduire à la scission inévitable du club.
Alors que le Barça convoite ardemment Chicha à la fin de saison, l’idole du club décide de rester à Tétouan. Quatre joueurs entreront aussi pour l’éternité dans l’histoire : Andrés Mateo, Iriondo, Ramoní et Lesmes, qui deviennent internationaux espagnols. Suite à cette année historique, le club végète en seconde division. Et la politique va une nouvelle fois changer son destin. En 1956, le Maroc devient indépendant. L’Atlético de Tétouan ne peut plus disputer de compétitions espagnoles. Un changement radical qui va conduire à la scission inévitable du club. Une partie se joint au Club Atlético Ceuta, tandis que le Club Atlético de Tetuán se transforme en Moghreb Athlétic de Tétouan, nom qu’il porte encore aujourd'hui.

Premier titre de champion en 2012


Si les racines espagnoles du club sont toujours présentes de nos jours, les liens ont été renoués ces dernières années. Abdelmalek Abroune, président du MAT (surnom du club au Maroc) signe un accord historique avec l’Atlético de Madrid, en 2007 : l’ouverture d’une école de football et d’une association de supporters. « Je suis heureux de savoir que les dirigeants du club espagnol nous aident. Au-delà de l’aspect sportif, c’est très important. Aujourd'hui, nous devons exploiter cette union avec l’un des clubs les plus connus dans le monde pour promouvoir le football dans notre pays, surtout à Tétouan » , explique Abroune pour la presse marocaine. Après être entré dans l’histoire du football espagnol, le Moghreb de Tétouan se fait une place dans son pays. Le 28 mai 2012, le club marocain décroche le premier titre de champion de son histoire. Avec un clin d’œil à ses origines ibériques, évidemment. Lors des célébrations, les joueurs arborent un tee-shirt « Siempre hay una primera vez » (Il y a toujours une première fois, en VF). Et la leur était parfaite.



Par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Personne pour réagir à cet article et y ajouter des précisions? Le sujet n’intéresse personne ou personne ne connaît de détails sur cette histoire?

Bref, personellement, c'est le genre d'histoire qui me passionne. Juste merci
On n'en parle pas beaucoup c'est vrai mais l'Espagne possède encore des terres au Maroc, vestiges du passé colonial, qu'il nomme les "Plazas de soberanía" ou lieu de souveraineté, comme Ceuta, Melilla ou encore les îles Zaffarines, et que les rapports hispano-marocains sont tendus.
Très bon article de Sofoot comme ils savent faire. Mais il était temps que ca se fasse !

Je me rappelle que Sofoot avait fait une interview il y a quelques mois d'un artiste qui expliquait que beaucoup de gens au Maroc vibraient pour une des deux grosses écuries espagnoles sans aller plus loin.

Résultat : quelques commentateurs pas très fut-fut ont considéré que les marocains étaient des footix de suivre un autre championnat et de s'y intéresser comme le leur.

Il faut savoir que dans le nord du Maroc, il y a bien plus de vestiges de la colonisation espagnole que française et les habitants sont souvent trilingues. Le moment où cette partie du pays s'est mis à suivre le championnat espagnol date de l'épique décrite dans l'article : et quand on voit le niveau du championnat marocain, on peut comprendre que certains aient décidé de continuer à suivre la Liga.
Message posté par outah
Personne pour réagir à cet article et y ajouter des précisions? Le sujet n’intéresse personne ou personne ne connaît de détails sur cette histoire?

Bref, personellement, c'est le genre d'histoire qui me passionne. Juste merci


Le club a été créé en 1922 et non en 1933 comme dit dans l'article. Et il n'y a pas grand chose à ajouter par rapport à la période espagnole du club tout y est dit dans l'article sauf que depuis l'Indépendance du Maroc, le club était un habitué de l'ascenseur entre la D1 et la D2 marocaine jusqu'à sa montée en 2005 et il est depuis devenu un habitué du Top 5 et a remporté 2 titres de champion...
dexterstrife Niveau : DHR
Merci, c'est tout à fait le genre d'articles qui font l'originalité de So Foot.
mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8 Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11
mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4