1. //
  2. // 50 ans, 50 histoires

L'année du K

Le 24 août 2013, la Bundesliga a « officiellement » soufflé ses 50 bougies. Pour l'occasion, voici 50 histoires, petites et grandes, qui ont fait la légende de ce championnat situé outre-Rhin. À déguster avec une bonne bière bien fraîche, bien sûr. 4e de notre classement, la folie du 1. FCK. En 1998, la Bundesliga s'offre un coup d'un soir. Une folie nommée Kaiserslautern, un promu qui devient champion d'Allemagne. La seule et unique fois dans l'histoire qu'un tel exploit est accompli, par la grâce de Rehhagel et d'un groupe mêlant Andreas Brehme à Michael Ballack.

Modififié
Le 18 mai 1996, le Bayer Leverkusen vient prendre un point à Kaiserslautern. Le match est décisif pour les deux clubs, menacés par la relégation. Pour que sa vedette Rudi Völler puisse partir à la retraite sans perdre la face, le Bayer est prêt à tout. Alors que Kadlec met le ballon en touche volontairement, Leverkusen ne le rend pas, continue de jouer, obtient un coup franc et marque. Sept minutes plus tard, c'est officiel : les Rote Teufel descendent. Un drame pour Kaiserslautern, qui jouera pour la première fois de son histoire à l'étage inférieur, après 33 ans au sein de la Bundesliga, soit 1118 matchs. Un drame pour un autre champion du monde 90, adversaire du soir de Völler : Andreas Brehme. Le joueur blessé lorsque Kadlec frappe en touche.

En 96, le K n'est plus un animal qui fait peur. Seuls restent le Dino, Hambourg et les boucs de Cologne. La faute à une attaque de Lautern en panne toute la saison : 31 buts marqués seulement. La sanction est donc directe, froide, sévère. Arrive alors un homme honni par le Bayern Munich, la même année. Otto Rehhagel n'a pas su garder sa place en Bavière plus de dix mois, malgré un départ canon et un beau parcours en Coupe UEFA. Il trouve refuge dans l'antichambre du pouvoir, dans ce club fraîchement descendu. Là, il décide pourtant de ne rien changer. L'équipe en place est conservée, mise en confiance et revient aussitôt. Le titre de 2. Bundesliga n'est qu'une formalité.

Otto et la nouvelle objectivité


Avec cette saison de transition, Otto fait tout ce qu'il faut à la perfection. Il modèle son équipe pour en faire une machine prête à un exploit qui restera sans équivalent. Rehhagel injecte notamment à son groupe quelques milieux créatifs, comme Ciriaco Sforza, et surtout un état d'esprit irréprochable.

Le groupe est dressé par Rehhagel pour ne faire qu'un. « Nous étions comme une famille. On le constate encore aujourd'hui. Nous sommes une dizaine à être restés en contact, ce qui est très inhabituel » , note Thomas Riedl. Lui a 21 ans cette année-là, tandis qu'Andreas Brehme affiche déjà 37 ans. Mais le constat est le même. Le champion du monde 90 se rappelle une « équipe très compacte, très cool » . Les vieux accompagnent et conseillent, les jeunes s'épanouissent. « La différence d'âge au sein de l'équipe n'était pas un problème, bizarrement. Si Andreas [Brehme] ne jouait pas beaucoup, il apportait quelque chose sur le terrain. Mieux, il était important dans le vestiaire. » Comme un père ? « En quelque sorte. Il avait tant atteint dans sa carrière, déjà, qu'il était un exemple à suivre pour nous, les jeunes. »

Dès l'ouverture de la saison contre le Bayern, champion sortant, les Rote Teufel font leur match. Costaud, solide, affamé et réaliste. L'exploit est déjà en marche. Une victoire 1-0 à l'Olympiastadion et trois points qui feront la différence neuf mois plus tard. « Nous avons gagné beaucoup de matchs 3-2 ou 2-1, en étant menés au score très souvent. Nous cherchions toujours à marquer un but de plus que l'adversaire, avec un jeu très offensif. » L'euphorie gagne les travées du stade et de la Westkurve, la tribune la plus dynamique. Sophie, membre de Generation Luzifer 98, raconte : « Après le début de la saison, tous les matchs à domicile ont été très rapidement à guichets fermés, avec 38 000 places vendues. À domicile, mais également à l'extérieur, l'ambiance était sensationnelle. Le public formait un véritable mur derrière son équipe. Même après une défaite – et la première arrive à la huitième journée –, l'équipe était félicitée comme il se doit. »

En compensation, pour éviter que le FCK ne perde le fil de son parcours, Rehhagel joue au père fouettard, comme il sait si bien le faire. « L'influence d'Otto Rehhagel dans l'équipe était très importante. C'était bien d'avoir un coach aussi expérimenté, qui n'a eu de cesse de nous remettre les pieds sur terre. C'était un des facteurs qui nous ont permis de gagner le championnat » , avoue Brehme. Car parfois, les joueurs du Betzenberg perdent. Mais cette saison-là, tout leur réussit. Lorsque c'est le cas, le Bayern en fait de même. Et ainsi, Lautern passe toute la saison en tête de Bundesliga à partir de la 4e journée.

Otto dit, les autres la ferment


Pourtant, selon Thomas Riedl, les joueurs ne prennent « conscience qu'il est possible de faire quelque chose qu'à l'avant-dernière journée contre Wolfsburg » . La prise de conscience qu'il est vraiment possible d'aller au bout du travail et de faire ce que personne n'a encore fait en Allemagne : enchaîner un titre en 2. Bundesliga avec celui de la première division. Soit revenir du purgatoire et monter au sommet plus vite que Frank Underwood. Pour couronner le tout, c'est un grand spectacle qui est offert au Betzenberg, avec une des rares larges victoires : 4-0. La soirée peut alors s'allonger à tout jamais, et pour tous, du jeune Ballack au vieux Kadlec, encore présent et enfin prêt à repartir dans sa République tchèque originelle. Le K a réussi. Le K l'a fait. Le K est de nouveau un animal dangereux, un squale qu'il ne faut pas croiser.

Youtube

À la fin de la saison, quand on demande à Otto Rehhagel ce qu'il pense du parcours de son équipe, le Roi exulte autant qu'il exprime du ressentiment : « Si au théâtre, quelqu'un réussit une mise en scène telle que celle que j'ai faite, passant de la 2e division au sommet de la Bundesliga, alors il ne peut se passer qu'une chose dans la salle : les gens ferment leur gueule et applaudissent. » D'autant plus que la pièce ne devrait pas être rejouée de sitôt en Bundesliga, de l'avis de tous.

Les onze (autres) revanchards


Si le titre est une surprise, le gouffre entre la saison de la descente et celle de 98 n'est peut-être pas si béant. Dès 96, lors de la descente, l'équipe n'est même pas blâmée par ses supporters, qui savent qu'ils viennent de boire un cocktail qui a mal tourné jusqu'à la lie : des blessures à répétition, quelques postes qui n'ont pas été comblés lors du mercato et une terrible accumulation de matchs nuls. D'ailleurs, ce sont 30 000 Lauterer qui se déplacent à Berlin quelques jours après l'officialisation de la descente pour voir leur équipe triompher de Karlsruhe et remporter la Coupe d'Allemagne.

Alors l'effectif, similaire, profite de son année d'expérience supplémentaire et de la confiance engrangée à l'étage inférieur. Brehme le dit lui-même : « C'était bien d'avoir gardé toute l'équipe, au final. C'était le plus important. » L'ensemble est homogène, cohérent, combatif. Difficile d'en sortir des individualités, bien que certains joueurs aient un peu plus la cote auprès du Betzenberg : Martin Wagner et Harry Koch, prêts à ne rien lâcher ; Olaf Marschall, bien entendu, pour son rôle de buteur souvent décisif et spectaculaire ; et un petit Brésilien, Ratinho, surnommé « Zaubermaus » (sorte de petite souris magique). « C'était un joueur très technique, proche des gens, qui jouait avec le cœur et donnait ainsi tout ce qu'il avait sur le terrain. » À l'image du reste de l'effectif, Ratinho devient un enfant du coin. Il revient même s'installer, après avoir fini sa carrière de joueur, pour travailler avec les jeunes… et ouvrir « un steakhouse brésilien » . Sophie n'a pas précisé s'il était aussi bon qu'un titre éternel d'Aufsteiger Meister.

Youtube

Bundesliga 50 ans, 50 histoires (1 à 9)
Bundesliga 50 ans, 50 histoires (10 à 18)
Bundesliga 50 ans, 50 histoires (19 à 27)
Bundesliga 50 ans, 50 histoires (28 à 36)
Bundesliga 50 ans, 50 histoires (37 à 45)
Bundesliga 50 ans, 50 histoires: Quand une garden-party dynamitait la Bundesliga (n°46)

Par Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

The Truth Niveau : DHR
C'est beau, le foot
Mais où est Ali Farhat?????
Hier à 22:17 La douceur de Bruma 8
Hier à 12:35 Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 Hier à 12:17 Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 Hier à 11:50 Le FC Sochi prend une année sabbatique 16
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4
jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2