1. // Euro 2012
  2. // Préparation
  3. // Norvège/Angleterre (0-1)

L'Angleterre, travailler plus pour gagner plus

Capello est mort, vive le Roy. L'ère Roy Hodgson vient de s'ouvrir sur une courte victoire en Norvège (0-1), qui va permettre au nouveau sélectionneur de travailler dans le calme. Buteur, Ashley Young a marqué des points.

Modififié
1 2
Pas le temps de tâtonner pour Roy Hodgson. Lors des séances d'entraînement de la semaine, le plus continental des entraîneurs anglais avait ainsi surpris en donnant des mots d'ordre so british. En somme, ne pas éterniser les phases de possession, et trouver le plus directement possible Andy Caroll, le « big man » . Conscient qu'il n'aurait pas le temps de cuisiner à sa manière les Three Lions, Hodgson a mis ses convictions de côté. En terme d'organisation tactique, l'ex-entraîneur de Fulham se repose ainsi sur les acquis anglais : un bon vieux 4-4-2.

À défaut d'entrevoir l'équipe qui affrontera la France le 11 juin, les joueurs de Chelsea et le Citizen Joe Hart étant laissés au repos, ce premier match amical pré-Euro a permis de mesurer l'emprise du nouveau sélectionneur sur son groupe. L'Angleterre est apparue appliquée, plutôt solide, respectant à la lettre les consignes de son nouveau coach. Associé à Andy Caroll, dans un rôle de deuxième attaquant, Ashley Young a fait forte impression. Une mauvaise nouvelle pour Jermain Defoe. Dès la huitième minute, l'explosif Mancunien a mis en évidence ce qu'il pouvait apporter dans l'axe, en ouvrant le score. Lancé par Caroll, Young s'est amusé avec Hangeland, le défenseur norvégien importé à Fulham par… Hodgson, avant d'ajuster proprement le portier. Young a inscrit quatre buts lors des quatre derniers matches de l'Angleterre. Une statistique pas anodine, alors que la sélection sera privée de Rooney, suspendu, lors des deux premiers matches de l'Euro.

Derrière le duo Carroll-Young, Hodgson avait opté pour associer Parker et Gerrard afin de contrôler la partie centrale de l'entre-jeu. Chargés de l'animation des couloirs, Milner, à droite, et Downing, à gauche, n'ont provoqué que peu de frissons. Enfin, Green, titularisé pour la première fois depuis sa calamiteuse Coupe du monde, commandait une défense qui peut être considérée comme bis. Jones, Jagielka, Lescott et Baines étant promis à laisser leur place à Johnson -s'il est remis sur pied à temps- Cahill, Terry et Cole. Au sein de la ligne défensive, c'est encore un Mancunien qui s'est mis en évidence. Généreux, Jones a apporté un volume de jeu supérieur aux siens, mais ses sautes de concentration trahissent encore sa jeunesse.

Outre la première d'Hodgson, la possible entrée d'Oxlade-Chamberlain constituait l'une des attractions de ce match amical. Entré à la place d'Ashley Young, le jeune et tonitruant Gunner n'a toutefois pu se mettre en évidence, la valse des changements opérés par le sélectionneur anglais étant mise à profit par les Norvégiens pour prendre le contrôle de la rencontre. Steven Gerrard avait été le premier anglais à sortir, remplacé par Gareth Barry dès le retour des vestiaires. Menés par un excellent John Arne Riise, les locaux se sont démenés en seconde période, mais n'ont toutefois jamais vraiment mis en difficulté Robert Green. Cette victoire sans éclat va permettre à Hodgson de pouvoir travailler dans la tranquillité jusqu'au prochain et dernier amical, face à la Belgique, le 2 juin. Étant données les circonstances, il ne pouvait vraiment en demander davantage.

Par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

RahXephon Niveau : CFA
Euh. Tais-toi, on a compris ?
Si l'auteur de cet article a suivi la PL jusqu'au bout, il devrait savoir que Lescott est un titulaire en puissance, il a formé la meilleure charnière défensive avec Kompany donc si la logique est respectée, c'est Terry, inexistant ces 5 derniers mois, qui saute (évoluant dans l'axe gauche).Le capitaine des Blues n'est plus au niveau, en 2 matchs à la fin de la saison, Carroll lui a mis une de ces misères et Chelsea a enfin gagné la finale de la C1 avec cet abruti dans les tribunes...Cahill est plus solide mais moins expérimenté.
Jones n'est pas vraiment convaincant à droite, Johnson voire Kelly sont des spécialistes du poste. A gauche, Ashley Cole est indéboulonnable même si Baines est un excellent contre-attaquant.
J'aimerais bien que Hodgson livre cette compo : Hart - Johnson, Cahill, Lescott, Cole - Parker, Gerrard - A.Johnson, Young, Downing (faute de mieux...) - Carroll.
Le souci étant qu'il manque un autre milieu relayeur pouvant travailler avec Parker et laissant à Gerrard, qui n'a plus le coffre suffisant pour faire 90 minutes d'allers-retours, la liberté de jouer plus haut. Je ne vois que Milner, sachant qu'Henderson est trop léger et Lampard...bah on sait que lui et Gerrard sur le terrain, ça ne marche pas. Scholes aurait été pas mal. Dans ce schéma, Gerrard aurait été épaulé par Adam Johnson à droite (que je trouve supérieur à Downing) et Ashley Young à gauche. Et Carroll devant en pointe, en attendant le retour de l'"Infernal" Wayne Rooney.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1 2