Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2012
  2. // Préparation
  3. // Norvège/Angleterre (0-1)

L'Angleterre, travailler plus pour gagner plus

Capello est mort, vive le Roy. L'ère Roy Hodgson vient de s'ouvrir sur une courte victoire en Norvège (0-1), qui va permettre au nouveau sélectionneur de travailler dans le calme. Buteur, Ashley Young a marqué des points.

Modififié
Pas le temps de tâtonner pour Roy Hodgson. Lors des séances d'entraînement de la semaine, le plus continental des entraîneurs anglais avait ainsi surpris en donnant des mots d'ordre so british. En somme, ne pas éterniser les phases de possession, et trouver le plus directement possible Andy Caroll, le « big man » . Conscient qu'il n'aurait pas le temps de cuisiner à sa manière les Three Lions, Hodgson a mis ses convictions de côté. En terme d'organisation tactique, l'ex-entraîneur de Fulham se repose ainsi sur les acquis anglais : un bon vieux 4-4-2.

À défaut d'entrevoir l'équipe qui affrontera la France le 11 juin, les joueurs de Chelsea et le Citizen Joe Hart étant laissés au repos, ce premier match amical pré-Euro a permis de mesurer l'emprise du nouveau sélectionneur sur son groupe. L'Angleterre est apparue appliquée, plutôt solide, respectant à la lettre les consignes de son nouveau coach. Associé à Andy Caroll, dans un rôle de deuxième attaquant, Ashley Young a fait forte impression. Une mauvaise nouvelle pour Jermain Defoe. Dès la huitième minute, l'explosif Mancunien a mis en évidence ce qu'il pouvait apporter dans l'axe, en ouvrant le score. Lancé par Caroll, Young s'est amusé avec Hangeland, le défenseur norvégien importé à Fulham par… Hodgson, avant d'ajuster proprement le portier. Young a inscrit quatre buts lors des quatre derniers matches de l'Angleterre. Une statistique pas anodine, alors que la sélection sera privée de Rooney, suspendu, lors des deux premiers matches de l'Euro.

Derrière le duo Carroll-Young, Hodgson avait opté pour associer Parker et Gerrard afin de contrôler la partie centrale de l'entre-jeu. Chargés de l'animation des couloirs, Milner, à droite, et Downing, à gauche, n'ont provoqué que peu de frissons. Enfin, Green, titularisé pour la première fois depuis sa calamiteuse Coupe du monde, commandait une défense qui peut être considérée comme bis. Jones, Jagielka, Lescott et Baines étant promis à laisser leur place à Johnson -s'il est remis sur pied à temps- Cahill, Terry et Cole. Au sein de la ligne défensive, c'est encore un Mancunien qui s'est mis en évidence. Généreux, Jones a apporté un volume de jeu supérieur aux siens, mais ses sautes de concentration trahissent encore sa jeunesse.


Outre la première d'Hodgson, la possible entrée d'Oxlade-Chamberlain constituait l'une des attractions de ce match amical. Entré à la place d'Ashley Young, le jeune et tonitruant Gunner n'a toutefois pu se mettre en évidence, la valse des changements opérés par le sélectionneur anglais étant mise à profit par les Norvégiens pour prendre le contrôle de la rencontre. Steven Gerrard avait été le premier anglais à sortir, remplacé par Gareth Barry dès le retour des vestiaires. Menés par un excellent John Arne Riise, les locaux se sont démenés en seconde période, mais n'ont toutefois jamais vraiment mis en difficulté Robert Green. Cette victoire sans éclat va permettre à Hodgson de pouvoir travailler dans la tranquillité jusqu'au prochain et dernier amical, face à la Belgique, le 2 juin. Étant données les circonstances, il ne pouvait vraiment en demander davantage.

Par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25