En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2012
  2. // Équipe d'Angleterre

L'Angleterre sans Ferdinand ni Richards

Un sélectionneur désigné à peine deux mois avant la compétition, John Terry au milieu d’une meute qui ne le désire pas vraiment et quelques oubliés notables comme Richards, Johnson ou Rio Ferdinand: l'Angleterre est prête pour son aventure casse-gueule.

Modififié
GARDIENS

Robert GREEN (West Ham United)
Joe HART (Manchester City)
John RUDDY (Norwich City)


C’est sans doute le poste le plus sensible de la sélection anglaise. L’Angleterre prie pour que Joe Hart arrive intact en Europe de l’Est en juin. Car dans les cages, les Three Lions sont sans filet ou presque. Robert Green, le numéro 2, a évolué toute la saison en deuxième division avec West Ham. Enfin, John Ruddy est un choix par défaut. Ben Foster, qui gardait la cage de West Bromwich cette saison, aurait pu intégrer le groupe des 23 s’il n’avait décidé de refuser toute sélection depuis mai 2011, afin de faire souffler un corps qu’il sent fragile.



DÉFENSEURS

Leighton BAINES (Everton)
Gary CAHILL (Chelsea)
Ashley COLE (Chelsea)
Glen JOHNSON (Liverpool)
Phil JONES (Manchester United)
Joleon LESCOTT (Manchester City)
John TERRY (Chelsea)


Gary Neville, le bras droit de Roy Hodgson, avait prévenu dans le Guardian : «  On se doit de former un nouveau groupe avec de jeunes joueurs. Maintenant, il est temps de nettoyer les étagères et d’entrer dans la compétition avec une approche nouvelle, avec des joueurs qui n’ont pas été touchés par des erreurs et une certaine dose de cynisme. » L’ancien Mancunien, si ça n’avait tenu qu’à lui, aurait laissé à la maison et John Terry et Rio Ferdinand, définitivement brouillés depuis l’affaire de racisme supposé entre le défenseur des Blues et le frère de Rio, Anton. Roy Hodgson a préféré écarter Rio, parce que sa forme n’était, paraît-il, pas optimale, même si le défenseur des Red Devils n’a jamais paru autant en forme que depuis le début du printemps. Plus étrange encore est la non-sélection de Micah Richards, un jeune, surtout après la défection sur blessure de Kyle Walker, le meilleur latéral droit de l’année et élu meilleur espoir de la Ligue anglaise cette année. Le couloir droit sera dévolu à Phil Jones et à Glen Johnson, ce dernier entretenant des relations très fraîches avec Hodgson depuis son court temps à la tête de Liverpool. Sur le côté gauche, on reste dans du classique avec Ashley Cole en option numéro 1 et Leighton Baines en suppléant. Dans l’axe, Lescott et Gary Cahill intègrent sans surprise le groupe, même si ce dernier, tout juste revenu de blessure, ne devra pas se péter pendant la finale de C1 contre le Bayern.



MILIEUX

Gareth BARRY (Manchester City)
Stewart DOWNING (Liverpool)
Steven GERRARD (Liverpool)
Frank LAMPARD (Chelsea)
James MILNER (Manchester City)
Scott PARKER (Tottenham Hotspur)
Alex OXLADE-CHAMBERLAIN (Arsenal)
Theo WALCOTT (Arsenal)
Ashley YOUNG (Manchester United)


Non, Hodgson n’a pas cédé à la tentation Paul Scholes, malgré un lobbying de fin d’année pour que le rouquin, après sa retraite en club, sorte aussi de sa retraite internationale. Tant pis pour l’Angleterre et tant mieux pour Terry qui voit un autre taulier, qui ne le porte pas franchement dans son cœur, écarté. Les anciens Frank Lampard et Steven Gerrard sont bien du voyage. La Lamps devra néanmoins se trouver une place au milieu où les Barry et Parker tiennent la corde depuis le début de saison. Steven Gerrard, le premier appelé par le Roy lors de sa prise de fonction, sera vraisemblablement capitaine, au détriment de l’ancien premier de la promotion Capello, Scott Parker. Sur les postes plus offensifs, Hodgson a joué la surprise en choisissant Axel Oxlade-Chamberlain (AOC), perforateur inexpérimenté, et le fantomatique Stewart Downing, tout en laissant sur la paille Adam Johnson, qui a tout de même un peu plus de bouteille que AOC mais qui paie sans doute, et de façon injuste serait-on tenté d’ajouter, sa fin de saison anonyme. De toute façon, quels que soient les choix, l’absence majeure du groupe anglais était connue depuis belle lurette : Jack Wilshere. Dommage.




ATTAQUANTS

Andy CARROLL (Liverpool)
Wayne ROONEY (Manchester United)
Daniel WELBECK (Manchester United)
Jermain DEFOE (Tottenham Hotspur)


Sans Wayne Rooney, suspendu pour les deux premiers matches de poule, Roy Hodgson n’a pas cherché à gonfler son contingent d’attaquants et mise pour le coup sur la jeunesse. Andy Carroll, qui a retrouvé au printemps et via la Cup la confiance qui lui manquait tant, est bien du voyage, prenant sans doute le siège d’une autre grande tige, Peter Crouch, prévenu par Hodgson au téléphone en début de semaine. Danny Welbeck sera l’atout technique et félin des Anglais, à condition que son physique le laisse tranquille, et Jermain Defoe l’homme d’expérience, qui donnera sans doute masse d’idées pour occuper les temps libres si dévastateurs pour la sélection anglaise en Afrique du Sud en 2010. On n’aurait pourtant pas craché sur les déhanchés de Daniel Sturridge, qui n’est malheureusement considéré que comme réserviste.



Conclusion

Roy Hodgson sait, de toute manière, qu’il a accepté une sale mission : reprendre une équipe qui a perdu Capello en cours de route, qui commencera sans son meilleur joueur (Wayne Rooney) et qui a perdu, avec cette affaire Terry-Ferdinand, le peu d’unité qu’il lui restait du Mondial 2010. Quid de l’entente Phil Jones / John Terry ? Quid des relations entre Welbeck et Terry, qui se sont soigneusement évités lors de la poignée de mains du dernier Man United / Chelsea. Si l’Angleterre échoue, on peut d’ores et déjà annoncer les contours des prochaines polémiques : les conséquences du cas John Terry et une recrudescence des joueurs de Liverpool, pourtant un des gros les plus décevants de l’année. Franchement, Downing…

Réservistes : Jack Butland (Birmingham), Phil Jagielka (Everton), Jordan Henderson (Liverpool), Adam Johnson (Man City), Daniel Sturridge (Chelsea)

Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 45 minutes Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger
Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4 Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 35 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 85 lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40