Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2012 – Groupe D – Suède/Angleterre (2-3)

L'Angleterre renvoie la Suède chez elle !

A l'issue d'un match de dingos, l'Angleterre a battu (3-2) la Suède grâce, notamment, à l'entrée de Théo Walcott, décisif sur les deux derniers buts de la sélection de Roy Hodgson. Ils rejoignent la France en tête du groupe D et renvoient les Suédois à la maison.

Modififié
Suède/Angleterre: 2-3
Buts : Mellberg (2x) pour la Suède. Carroll, Walcott et Welbeck pour l'Angleterre.

Finalement, il n'y a pas besoin de beaucoup de maîtrise technique pour faire un match excitant. Dans un stade olympique de Kiev où les Suédois, question supporters, ont mis la pâté aux Anglais, les deux sélections ont affiché une envie qui faisait peut-être écho à leurs limites collectives et individuelles. À l'image d'Andy Carroll, l'avant-centre de Liverpool, titularisé par Roy Hodgson. L'homme au catogan souffre un peu du même syndrome que Guillaume Hoarau. Un type que l'on regarde avec un peu de pitié pendant vingt minutes et dont on se demande ce qu'il fait sur un terrain de football. Et puis, à la 23e minute, alors qu'on était en train de se dire qu'il restait encore de beaux restes dans le pied droit de Steven Gerrard, le milieu de terrain anglais délivrait de la droite un centre moulé à la louche vers Carroll qui montait très, très haut dans le ciel ukrainien, avant de placer une tête piquée dans le filet droit des buts d'Eriksson.

En face, la dépendance des Suédois, malgré la bonne activité de Larsson et Kallström, au bon vouloir du prince Zlatan leur offre peu d'occasions réelles. Ibra, quand il daigne faire une course de plus de trois mètres, évolue quasiment dans une position à la Pirlo. Du coup, il laisse Elmander se démerder tout seul. L'ex-Toulousain est trop court sur une remise de Larsson pour la seule demi-occasion des Suédois dans cette première mi-temps. La suite ne sera que montée d'acmé et rebondissements de folie. C'est d'abord la Suède qui égalise, suite à un coup franc d'Ibrahimović repoussé par Hart dans les pieds de Mellberg qui force Johnson à marquer contre son camp. Puis Mellberg, encore, qui reprend de la tête un coup franc de Larsson pour donner l'avantage à la Suède. On croit les Anglais alors à la ramasse. Pourtant, sur un corner mal dégagé par la défense suédoise, c'est Walcott, entré à l'heure de jeu, qui égalise d'un tir étrange en plein centre du but d'Isaksson.

Derrière, les Suédois se créent deux occasions de reprendre l'avantage. Tout d'abord par Ibrahimović, qui envoie, sans pas d'élan, une frappe de 25 mètres du droit que Joe Hart détourne des deux poings. Puis Kim Källstrom est à la réception d'un débordement de son latéral droit, Martin Olsson, mais son tir passe au-dessus de la transversale. Alors que le match entre dans le money time, Théo Walcott s'enfonce sur le côté gauche de la défense suédoise et trouve au premier poteau Dany Welbeck qui, d'une talonnade du gauche à mi-hauteur, prend à contre-pied Isaksson. Un geste qui ressemble à un best of des meilleurs moments du tournoi à lui tout seul. Pour la route, les Anglais se créent une dernière occasion sur une contre-attaque de Walcott ponctuée d'une reprise de volée de Gerrard et détournée par Isaksson dans les arrêts de jeu. Dans le stade Olympique de Kiev, on n'entend plus que la minorité anglaise qui reprend « Football is coming home » .

Par Joachim Barbier, au Råsunda Stadion
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17
À lire ensuite
Dudka, le couteau suisse