Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Mondial 2014
  2. // Éliminatoires
  3. // Groupe H
  4. // Pologne/ Angleterre (1-1)

L’Angleterre n’avance pas

Tenue en échec par la Pologne (1-1), un mois après l’Ukraine, l’Angleterre peine à affirmer son statut de grande nation du football. Avec un match de plus que le Monténégro et la Pologne, elle pourrait perdre sa place de leader du groupe dès la prochaine journée.

Modififié
Pologne 1-1 Angleterre

Buts : Glik (70e) pour la Pologne ; Rooney (31e) pour l’Angleterre


Pas tendre avec les petits du groupe (5-0 contre la Moldavie et Saint-Marin), l’Angleterre de Roy Hodgson a confirmé ses difficultés face aux rivaux un poil plus sérieux en étant tenue en échec à Varsovie (1-1), chez l’un des deux (ou trois) outsiders de ce groupe H. Un petit point qui lui suffit à conserver la tête du groupe, mais avec un match de plus que le Monténégro et la Pologne, bien décidés à jouer les trouble-fêtes.


Gerrard-Rooney, paire décisive

Cette fois, le moderne Stade national de Varsovie a bien fermé son toit. Pluie ou pas pluie, les deux équipes vont en découdre, et tant pis pour les Polonais qui jouent en championnat après-demain. Double buteur face au Saint-Marin, Welbeck est néanmoins remplacé par Defoe dans un onze de départ que retrouve Gerrard, de retour de suspension, mais que quitte Walcott, découpé par le portier du troisième plus petit État d’Europe vendredi dernier. Dans la même configuration qu’à l’Euro, les Polonais emmerdent les Anglais par beaucoup de rigueur défensive (accrochage limite sur Rooney dans la surface) et d’énergie offensive. Hart assure une première sortie décisive dans les pieds de Krychowiak, le nouveau milieu du Stade de Reims. La deuxième brèche est l’œuvre de Lewandowski, qui résiste à Cleverley, s’enfonce dans la surface et tire en touche. Les Trois Lions, eux, ont deux cadors. Gerrard, le capitaine, qui obtient un corner et le dépose sur la tête de Rooney, le vice-capitaine, qui ouvre le score. Il en faut plus pour faire perdre le sourire au petit rigolo qui s’est pointé au stade avec une bouée autour du cou et des lunettes de piscine sur le front. Les Anglais tentent de contrôler, mais les Polonais insistent. Lewandowski dépose une louche géniale par-dessus la défense anglaise, gâchée par Grosicki.


Hart foire sa sortie


Ça reprend sur le même rythme, avec des Polonais plus entreprenants et des Britishs en quête de contrôle du ballon. Jagielka foire son intervention dans la surface, mais Johnson sauve les meubles, avant que Hart ne claque une frappe tendue d’Obraniak. De l’autre côté, Rooney, mi-attaquant, mi-meneur de jeu, joue juste et donne un bon ballon à Gerrard, que les Anglais bafouillent. Les Three Lions jouent bas, mais se déploient rapidement. Un bloc compact que n’arrive pas à fissurer les locaux, malgré une nouvelle belle occasion pour Piszczek, l’arrière droit du Borussia.

Sur un coup franc de Gerrard, puis sur une remise de Welbeck, fraîchement entré, Rooney manque deux balles de break que l’Angleterre paye cash. Suite à un corner bien botté par Obraniak, Hart tente une sortie kamikaze et Glik égalise. Une juste récompense. Hodgson parie alors sur la jeunesse et lance Oxlade-Chamberlain à la place de Rooney pour le dernier quart d’heure. Sans résultat. L’euphorie de l’égalisation passée, les Polonais prennent moins de risques et reculent d’un cran. Avec ce nul, les joueurs de Fornalik restent eux aussi invaincus et plus que jamais en course, au moins pour la deuxième place. L’Angleterre, elle, avance peu. Elle devrait d’ailleurs se faire dépasser par le Monténégro, qui accueillera Saint-Marin lors de la prochaine journée.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17