1. // Mondial 2014
  2. // Éliminatoires
  3. // Zone Europe

L’Angleterre en démo, la Belgique en orbite

L'Espagne a été tenue en échec, la France s'est imposée tranquillement. Mais 42 autres équipes ont également lutté aujourd'hui sur les pelouses européennes. Entre confirmations, surprises et déceptions, petit tour du Vieux continent.

Modififié
0 12
Groupe A

Bon, bah, ça y est hein, on connaît les deux premiers du groupe A. Si on ne sait pas encore qui de la Belgique ou de la Croatie sera directement qualifié pour le Mondial, ces deux sélections, en s’imposant ce soir, ont écrasé toute concurrence. Et c’est surtout vers Zagreb qu’il faut se tourner pour s’en expliquer. Ce soir, les Croates recevaient la Serbie. Le second contre le troisième, sachant que les coéquipiers de Srna comptaient déjà six points d’avance. Et avec un succès, validé dès la première période grâce à Mandžukić et Olić, les Croates sont désormais à +7 en tête du groupe – les Gallois ayant repris la troisième place à la faveur d’une victoire en Écosse (1-2). Une première place qu’ils partagent avec la Belgique, vainqueur ce soir en Macédoine (0-2), grâce à De Bruyne et Hazard, auteur d’un pénalty. Pour le suspense, mieux vaut repasser, et attendre le 11 octobre prochain une confrontation directe entre les deux ogres.

Groupe B

L’Italie ayant disputé hier un amical face au Brésil (2-2), elle était exemptée d’éliminatoire pour la journée. Les Azzurri auront donc pu constater, devant leur téloche, que ce sont bien les Bulgares qui s’annoncent comme leur principal adversaire. Larges vainqueurs de Malte sous la neige (6-0, avec un triplé notable du milieu du Lech Poznan Alksandar Tonev), les Yaourts sont provisoirement revenus à un point de la tête du groupe, et donc, de la Squadra. Pendant ce temps, se jouait un duel entre deux participants au dernier Euro : la République Tchèque et le Danemark. Deux équipes qui traînaient jusque-là une sacrée gueule de bois. Et curieusement, ce sont les plus mal en point au classement, à savoir les Danois, qui se sont imposés. Et de belle manière, avec un cinglant 3-0 en terres tchèques, grâce aux réalisations de Kjaer, Cornelius et Zimling (0-3). Une victoire qui ne fait que creuser les écarts de points, ces deux sélections demeurant à quatre points de la Bulgarie.

Groupe C

L’Allemagne déroule. Déjà en tête de sa poule, la Mannschaft a conforté son leadership ce soir à la faveur d’une victoire au Kazakhstan. Un succès construit en début de match, avec deux buts inscrits coup sur coup aux alentours de la 20e minute. Schweinsteiger – suite à un bel enchaînement – fut le premier, Götze le second, Müller concluant la démonstration en fin de rencontre (3-0). Mais si les Allemands ont assuré, ils pourront aussi se satisfaire du nul de leurs deux poursuivants directs, l’Irlande et la Suède, qui s’affrontaient ce soir. Un 0-0 qui permet à la bande de Löw de prendre cinq points d’avance en tête du classement, et qui permet aussi à l’Autriche, qui a claqué les Îles Féroé 6-0, de revenir dans la course à la seconde place. Elle est désormais à hauteur de l’Irlande, à un seul petit point de Zlatan.

Groupe D

A l’instar des Allemands, les Néerlandais ont également confirmé leur supériorité. Sans surprise, les Oranje ont pris le meilleur sur la plus faible Estonie. Ils ont cependant attendu la seconde période pour faire la diff’, van der Vaart, van Persie et Schaken assurant alors le spectacle (3-0). En vrai, le plus intéressant se trouve derrière, où se profile une belle bataille entre la Hongrie et la Roumanie. Les deux sélections s'affrontaient d'ailleurs ce soir dans une confrontation directe pour la seconde place. Une confrontation qui restera sans doute en travers de la gorge des Hongrois, qui ont mené deux fois au score, grâce à Vanczak et Dzsudzsak. Mais Mutu – d’un péno qui lui permet d'égaliser le total de Hagi au nombre de buts en sélection – et Chipciu au bout des arrêts de jeu, en décideront autrement. Au classement, les deux équipes laissent donc les Pays-Bas filer, cinq points devant, mais voient également revenir la Turquie. Larguée jusque-là, la formation d’Abdullah Avci a dominé sans souci Andorre, grâce aux Selçuk Inan et Burak Yilmaz (0-2). De quoi se tenir en embuscade.

Groupe E

Le groupe E paiera assurément sa surprise. Si la Suisse – qui affronte demain Chypre – possède le statut de favori, derrière, les outsiders se bousculent. Parmi eux, l’Albanie et l’Islande, a.k.a les deux grands gagnants de la soirée. La première nommée est ainsi allée battre la Norvège sur son terrain, un petit but de Salihi à l’heure de jeu a suffi (0-1). Même topo pour l’Islande donc, qui a quant à elle battu la Slovénie, également à l’extérieur. Novaković a allumé une première mèche avec un bel enroulé dans le petit filet, une ouverture du score qui n’aura pour conséquence que de réveiller Sigurdsson. Le milieu des Spurs a claqué un doublé pour permettre aux siens de l’emporter, dont un splendide coup-franc, pleine lulu, des 25 mètres (1-2). Les deux équipes reviennent donc provisoirement à un petit point des Suisses.

Groupe F

On le sentait venir. On ne s’était pas trompés. Le Portugal a réalisé une nouvelle contre-performance cet après-midi en Israël, dans un match capital pour l’obtention de la deuxième place de son groupe. Les Portugais ont obtenu un nul 3-3, ce qui dans le fond n’est pas si troublant au regard du classement. Dans la pratique en revanche, c’est on ne peut plus inquiétant. Pas capables de concrétiser leur globale domination, les coéquipiers de CR7 ont attendu d’être menés 3-1 pour réagir et revenir à hauteur de courageux et réalistes Israéliens. La Selecção demeure donc troisième, mais la Russie aura l’occasion demain, en cas de victoire en Irlande du Nord, de prendre pas moins de sept points d’avance en tête de sa poule. A noter qu’il n’y a pas eu de vainqueur dans le match des petits. Luxembourg et Azerbaïdjan se sont quittés sur un triste nul (0-0).

Groupe G

La Bosnie en a marre de jouer les barrages et d’être la victime du Portugal. Bonne nouvelle, elle a pris une belle option, ce soir, pour la première place de groupe. Les Bosniens se sont en effet imposés face à la Grèce, le plus gros morceau de la poule, et sur un score pour le moins convaincant de 3-1. Étonnamment, c’est le duo Džeko- Ibišević qui a fait parler la poudre, le premier plantant un doublé, le second suivant bien le péno raté de son collègue Misimović. Au classement, si rien n’est fait, la Bosnie prend tout de même trois points d’avance sur son adversaire du soir. Les Helléniques pourront d’ailleurs souffler. Parce que cette défaite aurait bien pu profiter à l’outsider slovaque. Alors, heureusement que l’équipe de Marek Hamšík n’a pas été capable de prendre le meilleur sur la plus faible Lituanie. Surprise en début de match, elle n’obtiendra pas mieux qu’un nul (1-1), restant donc à distance. Autre enjeu, le Lichtenstein a glané son premier point des éliminatoires, en obtenant un nul face à la Lettonie (1-1). Pas fanny, c’est déjà ça.

Groupe H

Il est là, le carton de la soirée. Enfin, pas vraiment étonnant hein, sachant qu’on parle du loser continental, Saint-Marin. A domicile, il s’est vu infliger une sacrée rouste par une équipe anglaise en mode démo. Après un contre son camp malheureux – comme s’ils avaient besoin de ça, les pauvres – Oxlade-Chamberlain, Young, Lampard, Rooney, Sturridge et Defoe par deux fois, ont scoré pour porter la marque à 8-0. Facile. Enfin, facile, tout est relatif. Parce que les Three Lions ne marchent pas sur leur poule. Devant eux, il y a le Monténégro. Une sélection qui compte bien ne pas lâcher ses deux petits points d’avance en tête du classement, et qui a su les conserver ce soir, au terme d’un match difficile en Moldavie, où le seul Vucinić a marqué (0-1). L’écart se creuse entre ces deux nations et le reste du groupe, puisque dans le même temps, dans le duel des derniers organisateurs de l’Euro, l’Ukraine est allée taper la Pologne sur sa pelouse (1-3). Ces deux outsiders se retrouvent désormais largués à six points de la seconde place.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Yaya-letour Niveau : CFA2
Les supporteurs du Saint-Marin, c'est pas possible comme ils doivent souffrir a chaque fois que leur equipe nationale souffre.. Sinon Debruyne c'est quelque chose ce joueur.
Mothafucka Niveau : CFA
Note : 5
Bonne victoire des Belges dans un match pas forcément facile. Mais bon, ces matchs-là, on les perdait y'a un an ou deux.
L'union fait la force!

Sinon, le groupe E, c'est un putain de scandale quand même. Quel groupe pourri quoi.
C'est tout à fait ça! Il y a deux ans, ce match là on le perdait, ou alors on faisait match nul en encaissant à la 88ème minute.

Match assez similaire à celui contre la Serbie en fait. On est à la rue dans les 10 premières minutes où, sans un grand Courtois, on s'en prend facilement un ou deux. Puis on redresse doucement la tête et le salut vient, comme en Serbie, des pieds de De Bruyne.
Les PB ont pas été top aujourd'hui.
Van Gaal a été un peu frileux en titularisant Sneijder, Robben et RVP et en remplaçant Sneijder par VDV.
Ca ronronnait, un peu chiant quoi!
Sinon, bad news for VDW, il est désormais 3ème au classement des latéraux droits néerlandais, janmaat,énorme, a fait 2 passes dec
"les hellèniques", vraiment? pour moi "les hellènes" suffisait.
Fellaini est déterminé a récupérer ses gants!
Cela commence à sentir bon pour nous. Par contre, va falloir faire quelque chose avec ce premier quart d'heure car cela devient inquiétant.

PS : l'arbitre a été bien sympa avec Fellaini sur son coup de coude...
quand est-ce qu'ils vont décider dans les hautes sphères du foot européen,à modifier les éliminatoires.il suffit deux créer deux groupes(A-B),y mettre dans le -B- des équipes au ratio (très) faible,se disputant l'accession au groupe-A-.créer des poules de 4 voire 5.ce qui aurrait pour conséquence de relever le niveau,d'alléger le calendrier,etc.......dehors les st-marin,andorre et autres kazakstan.
les bulgares sont vraiment surnommés les Yaourts ? ^^'
Hop Hop Hop, ça commence à sentir bon la première participation à une compétition majeure pour la Bosnie!
Par rapport aux Grecs, ça fait un 4-2 sur les deux matchs, trois point d'avance, et une différence de +15 (!) contre +2.
Je ne sais pas à combien ça remonte la dernière fois où les Grecs en ont pris 3 dans la musette. Et puis alors défensivement aussi, match maîtrisé, avec une aisance assez impressionnante, notamment dans la rotation du ballon. Faut dire que Misimovic, ça aide! Et Ibisevic, honteusement sous-côté en France, a bien enrhumé à plusieurs reprises ses adversaires directs. Dzeko, ben il a fait son Dzeko, point d'ancrage, déviations, et deux têtes au fond. A noter que Pjanic n'a pas pu prendre part à la rencontre, et que c'était un handicap notable, c'est de l'huile dans les rouages en équipe nationale ce garçon.
bergkamp-laudrup Niveau : CFA2
Bon quel bilan tirer: Pays-Bas, Allemagne, Russie tiennent la corde et ont creusé l'écart pour le reste des groupes ça va être serré et passionnant jusque au bout!

Croatie-Belgique sera l'autre gros duel de ces éliminatoires, ça risque de péter le 11 octobre prochain gros match à mort en perspective surtout que je ne vois pas l'une ou l'autre équipe baisser le pied d'ici là. Dommage pour Bale, Ramsey et leur clique qui placés dans le groupe E ou G auraient tout explosé.

Pour le groupe B, derrière l'Italie j'ai l'impression que le Danemark s'est enfin trouvé, ça fait plaisir, les Bulgares ne tiendront pas il va falloir qu'ils aillent les chercher pour aller en barrages.

L'Allemagne aurait un boulevard en battant le Kazakhstan mardi, les irlandais toujours aussi accrocheurs joueront leur va-tout contre l'Autriche pour essayer d'emmerder encore la Suède.

Le groupe D ne peut pas échapper à l'épouvantail néerlandais qui font le sans faute pour le moment. Derrière la Hongrie a complètement raté le coche en se faisant rejoindre dans les derniers instants, leur calendrier est très difficile, il se déplacent aux Pays-Bas, en Roumanie et d'abord en Turquie mardi. Du coup la Turquie pourrait revenir à un point. Difficile de se prononcer mais ça devrait se jouer entre turcs et roumains avec un léger avantage pour les roumains.


Groupe E, la Norvège avec un groupe aussi facile c'est un scandale de faire un début d'éliminatoires aussi pourri, vraiment une très, très grosse déception.

Groupe F, la Russie a un putain de boulevard maintenant, même en perdant au Portugal ils jouent 2 fois le Luxembourg et reçoivent Israel je vois pas comment ils pourraient ne pas aller au Brésil. Ils sont qualifiés à 80%. Quand au Portugal, ils se sont encore sabordés et devront jouer leur traditionnel barrage, à moins qu'Israel...

Groupe G alias "Groupe Mickey" ou autre "Groupe Pokémon", la Bosnie en gagnant son double duel contre les grecs a fait le plus dur, vraiment. A moins que les Slovaques ne les niquent sur la double confrontation.

Le Groupe H est bizzare, je ne sais pas trop quoi penser du Monténégro, vont ils tenir jusque au bout et envoyer l'Angleterre en barrages? Ce serait trop beau mais c'était déjà le même cas de figure aux qualifs du dernier euro et les rosbeefs avaient fini par prendre le dessus a l'expérience. Le Monténégro leader fragile donc, mardi sera le match de football le plus important de leur histoire pas mal de choses vont se jouer là il va falloir qu'ils claquent fort leurs couilles. Si ils le font, ils pourront envoyer des cartes postales du Brésil aux voisins serbes.

Groupe I pour moi un match nul minimum mardi et c'est bon! Les espingouiches en barrages le pied que ce serait! Un grand merci aux finlandais, pour la peine je vais ressortir mon vieux Nokia 3310 du grenier tiens...
La Hongrie pourrait perdre en Turquie donc si les PB battent la roumanie mardi, ils collent 8 points à leurs poursuivants
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 12