1. //
  2. // Amical
  3. // Allemagne-Angleterre (2-3)

L'Angleterre domine et renverse l'Allemagne

Plus affamés, plus pressants, plus tranchants, les Anglais retournent les Allemands et sortent vainqueurs de ce duel. De bon augure avant l'Euro. En revanche, côté teuton, l'heure ne doit plus être aux interrogations.

Modififié
2k 56

Allemagne 2-3 Angleterre

Buts : Kroos (43e), Gómez (57e) pour l'Allemagne // Kane (61e), Vardy (71e), Dier (90e) pour l'Angleterre

Albion est perfide. Elle a attendu les arrêts de jeu pour planter le but de la victoire. Une réalisation d'Eric Dier, qui saute et plante une tête rageuse, tandis qu'André Schürrle (censé le marquer) est aux fraises. Un but à l'image de la rencontre. Tout au long du match, les Anglais n'ont cessé de bouger les Allemands, trop brouillons en défense et au milieu pour espérer tenir le résultat. Oui, l'Allemagne a mené de deux buts, mais cette victoire, elle devait être anglaise. S'ils continuent de se battre ainsi, les sujets de la reine Elizabeth II peuvent faire de très belles choses en France. Quant à la Nationalmannschaft, il faut vite qu'elle trouve un équilibre, sinon les choses risquent de se compliquer très vite, n'en déplaise à Gary Lineker.

À l'Angleterre la pression...


Une fois de plus, Joachim Löw a pris l'expression « test-match » au pied de la lettre, et a joué au chimiste derrière, en remettant Emre Can à droite (mais pourquoi ?) et Antonio Rüdiger dans l'axe. Du pain béni pour la ligne offensive anglaise, qui a pressé d'entrée de jeu. Hummels se retrouve débordé de travail, tout comme Kroos, et du coup, c'est toute l'équipe qui est déréglée. Au bout d'une dizaine de minutes de jeu, l'Allemagne croit sortir la tête de l'eau, mais l'Angleterre lui remet la tête dans le lavabo. Seulement, les Anglais, volontaires (à l'image de Bamidele Alli), se montrent trop maladroits. Si elle arrive à semer la panique dans l'arrière-garde teutonne, Albion ne parvient pas à inquiéter Manuel Neuer, ses tentatives étant trop enlevées.

À l'Allemagne les franches occasions


Finalement, l'histoire est un éternel recommencement. Une fois de plus, un juge de ligne donne son avis sur un but lors d'un Allemagne-Angleterre, et une fois de plus, il donne tort à l'Allemagne, qui avait raison. Feintant le centre, Sami Khedira trouve Mario Gómez (dédicace au VfB Stuttgart) qui trompe Jack Butland de près (27e). La sono est lancée, le buteur du Beşiktaş commence à célébrer son but, mais est stoppé net dans son élan par l'arbitre de touche, qui a levé son drapeau bien tard. Et à tort : Gómez n'était pas hors jeu. Tant pis. Quelques minutes plus tard, Gómez se trouvera une autre utilité : contraindre Butland a dégager vite, ce qui vaudra une blessure au gardien de Stoke. Une blessure qui l'empêchera d'intervenir correctement sur la frappe de Kroos au premier poteau, frappe qui finira dans les filets (43e). À vrai dire, même s'il avait été à 100% de ses capacités, pas sûr que Butland aurait pu arrêter la frappe de celui qui a grandi en ex-RDA et pour qui marquer à Berlin-Ouest était plus que symbolique.

Du fighting spirit à l'anglaise

Malmenée, l'Allemagne rentre donc aux vestiaires avec un but d'avance, et revient avec l'idée de poser sa marque sur la rencontre. La Nationalmannschaft voit sa domination prendre une forme concrète quand Khedira sert de nouveau Gómez qui trompe Forster de la tête. Cette fois-ci, le bon Mario n'est pas hors jeu selon le juge de ligne, et peut enfin célébrer son premier but en sélection depuis l'Euro 2012 (57e).


Joie de courte durée cependant, puisqu'Harry Kane réduit la marque quelques minutes plus tard d'une jolie frappe croisée, non sans avoir placé auparavant une jolie dédicace à Johan Cruyff en reprenant son fameux « turn » (61e). Alors que les Allemands pensaient avoir mis les Anglais sous l'éteignoir, ceux-ci se réveillent de nouveau et profitent de la moindre erreur pour aller semer le doute devant les cages adverses. Ainsi, Manuel Neuer détourne une frappe d'Alli (69e), mais ne peut strictement rien faire sur la somptueuse talonnade de Jamie Vardy, entré quelques minutes plus tôt (71e), après avoir tranquillement endormi Antonio Rüdiger.


Cette nonchalance, l'Allemagne la paiera donc en fin de rencontre également. En cette année de jubilé, l'Angleterre avait à cœur de rappeler à l'un de ses meilleurs ennemis où se trouve le trophée de 1966. Et prouver à Gary Lineker qu'il n'a pas toujours raison. Par Ali Farhat
Modifié

Dans cet article

Peu d'enseignements à tirer d'un match AMICAL pré-compétition. Néanmoins, certaines constantes se confirment : Khedira est une nouvelle fois excellent en sélection (ça dure depuis l'Euro 2012 où il avait été le meilleur allemand) à l'inverse d'Ozil, une fois de plus exaspérant.
Ahmed-Gooner Niveau : CFA
Note : 1
Je suis d'accord avec toi tiens.

Je trouve le parcours des allemands pendant la CdM fait de hauts et de bas, même si un peu plus convaincant que celui des espagnols, le 7-1 pour moi n'est que Karma qui se retourne contre les brésiliens qui ont eu une chatte légendaire pour pouvoir arriver en 1/2, mais l'Allemagne face au Ghana, Algérie ou la France c'était chaud pour une équipe avec autant de talents, puis vouloir à tout prix recopier le système Guardiola fait perdre de la crédibilité à Joachim, déjà que je me rappelle à en 2012 face aux italiens lorsqu'il chamboule son équipe en mettant Kroos sur le côté pour défendre sur Pirlo, il a tout foutu en l'air ce jour là, et les matchs de qualifs des allemands c'était indigne d'un champion du monde (le match face à la Géorgie à Leipzig ou ils passent à 2 doigts de la correctionnelle).

Pas de jugements à tirer du match d'hier vu que la moitié des allemands s'en battait les couilles, mais je trouve Khedira de plus en plus indispensable, et cette une bonne idée de lui donner le brassard en l'absence de Schweini, et Gomez était pas mauvais je l'avais pas vu jouer depuis un bout de temps il semble avoir retrouver la forme ce qui éviterai un casse-tête à Löw.

Côté anglais, bien que fan des gunners, faut admettre que cette Angleterre version Spurs est la meilleur chose qui puisse arriver à cette équipe, ce vent de fraîcheur est de jeunesse avec ces Kane, Alli, Dier (quel volume de jeu lui) Rose voire Walker, reste à régler le chantier de la défense et il pourront aller loin.
Note : 1
Ce qui est dommage pour les Anglais, c'est qu'avec le John Terry de la saison dernière, le problème de la défense centrale ne serait pas pointé.
Sinon, Hodgson a raison de privilégier les manieurs de ballon que sont Dele Alli, Lallana ou Barkley, en lieu et place des poulets sans tête que sont Walcott, Oxlade ou Townsend qui n'ont jamais rien apporté, si ce n'est leur vitesse. Kane en profite grandement et avec un Vardy qui va tourner autour de lui, harceler les défenseurs (la défense allemande a reculé de 20 bons mètres quand il est entré), le jeu offensif des Anglais est bonifié.
Je pense également que les supporters anglais peuvent dire un grand merci à Pochettino d'avoir replacé Dier devant la défense, c'est l'une des meilleures trouvailles depuis longtemps même si les Spurs sont coutumiers du fait (reculer Modric, faire passer Bale en milieu offensif). Du coup, l'Angleterre retrouve le numéro 6 qui lui fait défaut depuis si longtemps, on pensait que Scott Parker allait occuper ce poste durablement mais il n'a jamais pu/su élever ses performances en sélection, et donc un équilibre qui libère Henderson d'une grosse part du travail défensif.
La problématique sera comment incorporer 2 titulaires en puissance que sont Rooney, rien de moins que le capitaine de cette équipe, et Sturridge, le génialissime intermittent.

Je lis encore des avis très critiques voire négatifs sur Vardy et Kane et je me dis que qu'ils étaient Italiens, Espagnols ou Argentins, on leur pomperait le dard sans aucune décence...
Immobile, Zaza, Insigne, Pelle, El Shaarawy, Alcacer ou Aduriz n'ont absolument rien de plus.
zinczinc78 Niveau : CFA
Message posté par Top-player
Vous êtes trop méchant avec Rooney.
D'accord ce n'est plus le Rooney de 2009 ou de 2011 mais il reste quand même très important de par son expérience d'abord. Désormais, il est le seul anglais avec une réelle expérience des grands rdv et l'unique leader de l'équipe.
De plus ces derniers temps Wazza est resté décisif en sélection malgré sa méformes en club.

Et depuis janvier, ça allait vraiment mieux (8buts en 10 matchs e crois) c'est très dommage que sa blessure l'ait coupé dans son elan. D'ailleurs son absence se ressent dans le jeu de Man U

Je trouve que la meilleur solution serait de placer Rooney en soutien de Kane


Nimporte quoi..
Y'a aussi Jihn Terry et Gary Cahill
tshaolinsoul Niveau : District
Note : 1
Mmmm Rooney jouera cet euro 2016 en milieu de terrain, non ?
Et Low n'avait pas l'air trop stressé par cette défaite, je pense que la Mannschaft est en train d'endormir tout le monde, mais qu'on les verra bien durs à jouer pendant l'euro..
Lampard-Gerrard, le plus beau des gâchis. Quand on pense que dans cette équipe il y avait également Terry, Ferdinand, Beckham ou Ashley Cole au sommet de leur art...tout ça pour rien en fait. Il y avait eu l'essai Hargreaves pour équilibrer le milieu incompatible avec les 8 de Chelsea et Liverpool, sans succès. L'équipe d'Angleterre, c'était une suite d'expérience ratées (on peut également citer Scholes qui a préféré se retirer assez tôt, ou Owen qui hormis son but d'anthologie contre l'Argentine en 98, n'a pas laissé de souvenirs transcendants).
Carrick a été le grand oublié et tu as raison, c'est dommage, alors certes ce n'est pas un milieu défensif dur sur l'homme, mais son intelligence largement au dessus de la moyenne et sa qualité de relance ont été sous utilisées...

La nouvelle génération est porteuse d'espoirs et pour moi il manque principalement 2 choses : un leader en défense car le Cahill est en recul depuis 1 an et demi et Smalling est encore un peu tendre au niveau international et surtout une mentalité de gagneurs. C'est indéniablement une nation de guerriers mais dont les jambes tremblent et le mental s'écroule dans les confrontations à enjeux. Mais quand je vois un mec comme Vardy qui se fout de la pression et joue comme si sa vie en dépendait, je me dis que les Anglais n'ot jamais été aussi près de remporter un nouveau titre, du moins figurer dans le dernier carré d'une grande compétition.
Note : 2
L'enseignement qu'on peut tirer de ces matchs amicaux c'est globalement l'euro 2016 sera celui des maillots moches ou ne sera pas.
souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
Hier Deschamps était une merde tactique, aujourd'hui c'est Joachim Low, magnifique, ne changez rien.

En même temps avachi sur son canapé la biniouze à la main c'est certainement le lieu idéal pour étaler toute sa science et comprendre comment une sélection doit jouer pour s'exprimer au mieux.
Ça me fera toujours marrer ce genre de phénomène, le ponpon dans le genre ce sont les ritals, ils se sentent obligé de parler tactique avant chaque match conseillant leurs joueurs et entraîneurs, je vous jure c'est drôle à voir, alors quand ça ne va pas forcément on aurait dû les écouter et leur entraîneur et joueurs sont les pires connards, paye ton âme de supporter en bois, amour du club, maillot ils se torchent avec.
Par contre quand ça fonctionne leur entraîneur les a surpris et c'est le meilleur tacticien du monde, c'te malhonnêteté c'est horrible mouhahaha

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 56