1. //
  2. // Éliminatoires
  3. // GR. E
  4. //
  5. // Slovénie/Angleterre (2-3)

L'Angleterre arrache sa victoire slovène

Dans une rencontre plus compliquée que prévue, les Anglais sont venus à bout de la Slovénie grâce à un doublé de Wilshere et un but en fin de partie de Rooney. Et si l'adversaire s'est fait tenace, les hommes d'Hodgson sont pratiquement en France.

Modififié
3 13

Slovénie 2-3 Angleterre

Buts : Novakovič (37e), Pečnik (84e) pour la Slovénie / Wilshere (57e et 73e), Rooney (86e) pour l'Angleterre

6 sur 6. Plus forte que Julien Lepers, l'Angleterre n'a pas raté l'occasion de poursuivre sa série d'invincibilité dans ces éliminatoires pour l'Euro 2016. Pourtant, et malgré l'implacable vérité de cette statistique, le boulot n'est pas terminé pour Roy Hodgson. Car après avoir vécu une rencontre compliquée et marquée par un chassé-croisé au tableau d'affichage, les Three Lions ne peuvent pas totalement être rassurés sur leur niveau. Apathiques en défense, souvent maladroits en attaque, les Anglais s'en sont remis à Jack Wilshere, puis Wayne Rooney dans les dernières minutes pour se sortir d'un piège slovène pas si tendu. Oui, la qualification est sans doute là. Mais les points à corriger restent nombreux pour se faire compétitif lors des phases finales.

La punition slovène


À Ljubljana, les Anglais semblent pourtant chez eux. Grâce à un milieu composé de Delph, Wilshere et Townsend, les hommes d'Hodgson ne mettent que peu de temps à capturer un ballon qui leur tend les bras. Faciles, les Three Lions déroulent, comme à leur habitude dans cette campagne de qualification, et se font d'entrée pressants sur les cages d'Handanović. Forcément, le duo Rooney-Sterling est celui de tous les dangers. Dès la 7e minute, le joueur de Liverpool enveloppe une frappe qui vient taquiner l'équerre droite. Puis, après une série de crochets dont le nain monté sur ressorts a le secret, c'est le poteau qui sent le souffle du cuir le chatouiller. Enfin, Handanović met en échec le tir, cadré cette fois, du Mancunien pour maintenir le 0-0.

Qu'importe que le ballon ne finisse pas sa course au fond : l'Angleterre n'a pas d'opposition, si ce n'est ces corps bruts qui se jettent pour tenter de contrer la moindre incursion. D'autant qu'offensivement, la Slovénie est aussi menaçante qu'un teckel placé sous morphine. Mais la confiance, soit-elle justifiée, va se faire boomerang en quelques secondes. Accélération d'Iličić, passe dans le dos d'une charnière Cahill-Smalling aussi attentive que celle de l'équipe de France, et Novakovič s'en va tromper Hart d'un tir mou mais placé. Tout le paradoxe d'un premier acte largement dominé, mais galvaudé par l'inefficacité des maillots rouges.

Wilshere en deux taffes


Face à une seconde mi-temps qui se veut un copier-coller de sa petite sœur, Phil Jones en moins, Lallana en plus, le scénario du hold-up se précise. Si les intrusions en surface adverse sont nombreuses, des pieds et un corps font toujours office de rempart efficace. Mais puisque que l'Angleterre ne peut décemment se résoudre à s'incliner en terre si limitée, Jack Wilshere prend les choses en main. Une fois la clope écrasée, le bad boy d'Arsenal va trouver la faille en reprenant un classique : la chiche des 25 mètres. La première est dégainée à la 57e suite au bon travail de Lallana, la seconde à la 73e avec, là encore, une jolie déviation de l'entrant de la mi-temps.

Deux parpaings pour une victoire, cela aurait pu suffire au bonheur des Anglais si leur défense ne se faisait pas aussi statique lorsque le danger approche. Sur un centre venu de la gauche, Gibbs se prend Pecnik sur la tronche, et voit la tête de l'attaquant terminer sa course au fond des filets. Ljubjana est en feu, l'Angleterre à sang. Un bonheur de très courte durée, puisque Rooney, auteur de ratés phénoménaux durant la rencontre, ne manque pas son dernier duel de la partie face à Handanović. Et si les Three Lions ne laisseront pas un souvenir impérissable à l'issue de la rencontre, reste que les partenaires du capitaine enchaînent une sixième victoire dans ce groupe en autant de rencontres, et valident quasiment leur billet pour la France, à un an de l'évènement. De quoi s'offrir un wagon dans l'Eurostar à moindre frais.

Par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Parait que Rooney a encore été dégueulasse?
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Note : 3
"L'adversaire balte" pour parler de la Slovénie?

A part ça, l'Angleterre est partie pour être la tête de série la mieux qualifiée. Reste à savoir ce qui va encore lui arriver pour ne pas dépasser les 1/4 de finale
snocxuatrom83 Niveau : Loisir
On est pas a 2000 bornes pres concernant la geographie
Timorcheck Niveau : DHR
Rooney a raté 2 grosses occases avant mettre le 2-3. Ils ont bien géré les anglish. Ils ont créés dujeu et des occases.
Chimikhooney Niveau : Ligue 1
Message posté par Johnny Rep
Parait que Rooney a encore été dégueulasse?


Heureusement que tu mets ce "Parait" qui veut dire que tu n'as pas vu ce match, sinon t'avais le droit à une insulte de ma part.

Rooney offre une balle de but à Sterling en première mi-temps que Mr. Sterling réussit à complètement rater en la mettant au-dessus, il a aussi tenté un tir du gauche croisé que Handanovic sort tout juste, Henderson était presque parti célébrer avec Rooney :).
Tout le reste du match il était concentré et là pour aider à créer et essayait de suivre les actions (ils étaient que 3 en 1ère mi-temps en attaque : Rooney-Sterling-Wilshere, d'où le transfert à la mi-temps de Lallana pour Jones qui a donné une cartouche supplémentaire à l'attaque). Rooney "ratés phénoménaux" = 1 but sur 3 vraies tentatives.
Il avait toujours deux défenseurs sur le dos, ce qui donnait pas mal d'espaces à Sterling et Townsend qui n'a pas réussi beaucoup de choses Lallana en seconde a fait un bon boulot même si il y avait des petites erreurs entre lui et Sterling dans le dernier geste. Sterling lui a enflammé pas mal ce match, mais le problème c'est pareil qu'il ne fait pas souvent le bon dernier geste mais bon on peut pas lui en vouloir il fait ce qu'il doit faire à chaque fois : fixe et accélère.
Le joueur qui a été assez décevant défensivement pour moi c'est surtout Gibbs qui a laissé des espaces géants et raté pas mal de défense sur (le milieu droit slovène).
Ailier Gauche Niveau : DHR
Je sais bien qu'à l'est du rideau de fer, ils sont tous un peu bolcho et tournent des films d'horreur, mais les pays baltes, c'est pas le même coin!
Wilshere quand il veut, c'est quelque chose quand même ...

Premier but : http://streamable.com/oxbw
Second but : http://streamable.com/3w7m

Ca fait plaisir de le voir plus enclin à tenter sa chance, parce que c'est vraiment ce qui manquait dans son jeu ... Avec le match d'aujourd'hui, il est désigné 6ème fois homme du match sur les 7 dernières rencontres de l'Angleterre.

Message posté par Johnny Rep
Parait que Rooney a encore été dégueulasse?


Ignoble ouais. Mais il est pas loin de battre le record de buts de la sélection, alors bon ...
Message posté par Steak
Wilshere quand il veut, c'est quelque chose quand même ...

Premier but : http://streamable.com/oxbw
Second but : http://streamable.com/3w7m

Ca fait plaisir de le voir plus enclin à tenter sa chance, parce que c'est vraiment ce qui manquait dans son jeu ... Avec le match d'aujourd'hui, il est désigné 6ème fois homme du match sur les 7 dernières rencontres de l'Angleterre.



Ignoble ouais. Mais il est pas loin de battre le record de buts de la sélection, alors bon ...


RVP aux PB aussi et pourtant, c'est pour moi le pire AC de l'histoire des oranje.
Comme quoi........
Huntelaar Niveau : CFA2
RVP quasi 100 sélections, pour 49 buts, aucun réellement décisif.
Huntelaar, même pas 75 sélections pour seulement 8 buts de moins, en étant meilleur à chaque fois.

Pourquoi toujours accordée autant de crédit à RVP ?

Wijnaldum en 10, Robben et Depay en ailiers et Huntelaar en 9, non ?
J'appelle ça de tous mes voeux!!!
Avec Luuk De Jong comme remplaçant de Huntelaar.
J'ai halluciné de voir RVP titularisé contre le Costa-Rica après la rentrée de Huntelaar contre le Mexique.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Message posté par Huntelaar
RVP quasi 100 sélections, pour 49 buts, aucun réellement décisif.
Huntelaar, même pas 75 sélections pour seulement 8 buts de moins, en étant meilleur à chaque fois.

Pourquoi toujours accordée autant de crédit à RVP ?

Wijnaldum en 10, Robben et Depay en ailiers et Huntelaar en 9, non ?


Y'a quand même cemagnifique coup de caboche contre l'espagne! Et puis j'ai bien aimé son mondial à RVP, vous êtes durs toi et Ian. Après ton pseudo ne respire pas l'objectivité sur ce sujet ;)
Message posté par pierre ménès 2.0


Y'a quand même cemagnifique coup de caboche contre l'espagne! Et puis j'ai bien aimé son mondial à RVP, vous êtes durs toi et Ian. Après ton pseudo ne respire pas l'objectivité sur ce sujet ;)


Pierrot,
C'est toute l'injustice du foot, on se rappellera de son but de légende et on oubliera qu'il a probablement coûté 2 CDM aux PB.
Whoscored avait sorti un article à son sujet, il avait battu le record de hors-jeux et de la note la plus basse mais pourtant, on se rappellera de son but contre l'Espagne..
Note : 1
On se rappellera de l'un et de l'autre Ian. D'un joueur élégant, capable de marquer des buts splendides, mais coupables d'absences avec sa sélection quand on l'attends le plus. C'est un mondial à son image.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 13