1. // Euro 2012
  2. // Eliminatoires
  3. // Ce qu'il faut retenir

L'Angleterre a dit oui

En attendant la France mardi prochain, les Anglais ont validé leur ticket pour le prochain Euro. Le Portugal devra se sortir les doigts mardi sous peine de rester à la maison pour les prochaines vacances.

Modififié
0 4
L'Angleterre s'invite en soirée, sans cavalier

Dans un groupe compliqué (Monténégro, Suisse, Bulgarie, Pays de Galles), les Britishs ont validé leur ticket pour l'Euro en ramenant un bon nul de Podgorica (2-2) en ayant mené 2 à 0. Même si le nul arrange tout le monde (les Anglais sont assurés de finir premiers et le Monténégro d'être barragiste), Fabio Capello a de quoi faire la gueule. Pourtant auteur d'un très bon match, Wayne Rooney a encore pété les plombs en filant un coup de pied à Dzudovic après une perte de balle. Rouge direct et surement 2/3 matches de suspension en vue. L'ancien chauve manquera le début de l'Euro prochain. Tout sauf une bonne nouvelle. Quoi qu'il en soit, le rajeunissement de l'effectif commence à payer. Jones (19 ans) a fêté sa première cape et le prochain départ de Rio Ferdinand en MLS ne devrait pas inciter Capello à rappeler l'ancien défenseur de Leeds. Dans les pas du jeune Mancunien, Welbeck est également venu trainer ses guêtres sur le pré en remplaçant Walcott. Baby boom rules.

Les petits surprennent

Arménie, Estonie, Monténégro... Sur l'échiquier européen, ils ne représentent rien. Ou si peu. Pourtant, ces trois nations sont à quelques encablures de s'inviter au prochain Euro. On l'a dit, le Monténégro de Jovetic et Vucinic s'est invité en barrages en arrachant le nul contre l'Angleterre. Costaud. L'Arménie, elle, s'est offert une finale en Irlande mardi prochain. Si les Arméniens l'emportent à Dublin, ils termineront barragistes devant leur victime du soir. Impensable il y a peu. Et que dire de l'Estonie, actuellement deuxième du groupe C derrière l'Italie mais devant la Serbie et la Slovénie. Les Estoniens n'ont plus leur destin entre leurs mains (ils n'ont plus de match à jouer). Mais mardi, le sort du match Slovénie-Serbie décidera de leur avenir. Une défaite serbe enverrait les Estoniens en barrages. Hallucinant. Une juste récompense pour un pays qui s'est déjà frotté à 51 des 52 pays de la zone UEFA. Seule la France manque à leur tableau de chasse. Le meilleur pour la fin ?

La Russie et la Grèce à la force des bras, le Portugal ric-rac

Grâce à un caramel de leur merveille Dzagoev, les Russes sont revenus de Slovaquie en vainqueurs. Un match qu'il ne fallait pas perdre pour les lascars de Dick Advocaat, qui avait prévenu qu'en cas de défaite, sa démission était déjà prête et son foie réceptif à la vodka. Avec deux points d'avance sur le second, les Russes n'ont plus qu'à finir le boulot en recevant Andorre mardi. Une formalité. Même observation pour les Grecs qui ont gagné le top match du groupe F contre la Croatie (2-0). Les pauvres de l'Europe sont leaders et se déplacent en Géorgie mardi où un seul point suffira pour assurer le maillot jaune. La Croatie, elle, est quasiment assurée d'être barragiste. Le Portugal est toujours insaisissable. Emmenés par un Nani de feu (doublé), les Gueshs en ont passé cinq aux Islandais. Le problème, c'est qu'ils en ont pris trois en échange. C'est moche. Mardi, les potes de CR7 iront au Danemark pour disputer une finale contre les Vikings (Danois et Portugais ont le même nombre de points, la Norvège, troisième, est à trois points).

Le bal des ratés

Quand vous tombez dans un groupe avec l'Allemagne, les Pays-Bas ou l'Espagne, vous savez que vous allez bouffer les restes. Ces trois nations ont tout gagné. Pour les calculs, il n'y a pas plus simple. Ça donne 25 victoires en 25 matches pour les trois pays. Alors oui, les seconds sont largués. Et c'est ainsi qu'on retrouve une République Tchèque avec 10 petits points (soit autant que la Géorgie, avant-dernière du groupe F) en mesure de s'inviter en barrages. Idem pour la Belgique dans le groupe de l'Allemagne et la Suède dans celui des Pays-Bas qui assurent, petit à petit, leur deuxième place dans l'ombre des invincibles. Des trois "petits", le moins chanceux est assurément belge. Les potes d'Eden Hazard joueront leur place à l'Euro en Allemagne pendant que le troisième du groupe, la Turquie, recevra l'Azerbaïdjan. Un seul point sépare les deux équipes. C'est con, les Belges s'y voyaient déjà...

Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Gilles Francois Niveau : CFA2
Du coup il va rater le début de l'euro le Roo
DIMITRI-SUR-LE-DON-S04 Niveau : Ligue des champions
C'est juste incroyable de voir l'Arménie et l'Estonie si bien positionnés. Ca m'étonnerait tout de même qu'ils aillent plus loin que les barrages, si ils doivent se farcir le Portugal, la France, la Croatie ou la Belgique.

Sinon, rien à voir mais j'accroche vraiment pas à votre nouveau style, sofoot...
Match plus que moyen du Portugal face à l'Islande.

Par contre faut réviser vos fiches, même avec une défaite le Portugal peut se qualifier directement en tant que meilleur 2e. Sauf si la Suède bat les Pays-Bas déjà qualifiés, la place de barragistes est assuré grâce à un meilleur goal average (sauf catastrophe +10 pour les lusitaniens, +1 pour la Norvège).
rien a voir avec l'article,mais la page est vraiment hideuse et il y a trop de publicités
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Les notes des Bleus
0 4