Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour

L’an II Klopp : l’heure du renouveau intégral ?

Face à Arsenal le 14 août prochain, Jürgen Klopp démarrera véritablement son aventure avec Liverpool, après avoir redressé un navire en dérive quelques mois auparavant. Avec, déjà, l’attente d’une saison riche en trophées.

Le chant est presque devenu un tube. Sur un air de Live is Life d’Opus, les supporters de Liverpool ont pris pour habitude de chanter les louanges de leur entraîneur allemand durant chaque rencontre. « Il ne fait que commencer, il va nous apporter la gloire, et il déteste ce putain de Sun » , peut-on notamment entendre derrière l’accent scouse. Une chose semble sûre, Jürgen Klopp est adulé par le peuple rouge. Peu de temps après avoir repris le club en octobre 2015, il parvient à rétablir une communion véritable entre les joueurs et Anfield. La saison passée étant donc une transition plus qu’un exercice décisif, Klopp échappait habilement aux critiques sur les résultats en dents de scie des Reds. Seulement, à l’aube d’un exercice où la Premier League n’aura jamais été aussi équilibrée, l’ancien du BvB doit d’ores et déjà être capable de constituer une équipe capable d’aller sérieusement disputer le titre.

Le nouveau sauvage


Depuis son arrivée, Klopp a coaché Liverpool lors de 52 rencontres, pour 46,15% de victoires. Un premier bilan intéressant lorsque l’on connaît le tumulte qui précédait sa prise de fonctions. Surtout, il a redonné à Liverpool certaines de ses lettres de noblesse. À savoir celles d’un club capable d’absolument tout, comme de marquer 5 buts lorsqu’il s’en prend 4 ou encore de retourner des situations incroyables (Dortmund s’en souvient encore). Aussi, après de trop nombreuses années de marasme, si ce n’est d’absence sur la scène continentale, Klopp a ravivé la culture européenne qui sommeillait chez le quintuple vainqueur de la C1, en allant jusqu’en finale de Ligue Europa.


Les graines plantées en automne dernier n’ont ainsi pas tardé à porter leurs fruits. Des fruits généreux, goûteux, qui, avec beaucoup d’attention, d’amour et de travail, ont fini par révéler leur vraie nature. Entre autres performances sous les ordres de l’autoproclamé « Normal One » , Origi est devenu un attaquant décisif, Dejan Lovren un défenseur enfin régulier et Roberto Firmino un danger permanent pour la défense adverse. Fervent représentant d’un football passionnel, Klopp est parvenu, en l’espace de quelques mois, à donner une identité de jeu propre à sa nouvelle écurie. « Un style sauvage » , selon ses propres dires.

Passer du scepticisme à l’optimisme


Pour le moment, le mercato des Reds n’est pas des plus agités. Seule grosse signature, celle de Sadio Mané contre une quarantaine de millions d’euros. Assortie au retour de prêt de Marković et à la venue de Joël Matip, l’ancien défenseur de Schalke 04, elle devrait permettre à Klopp de disposer d’une profondeur de banc assez avantageuse. Sans compétition européenne à disputer la saison prochaine, Klopp et son groupe seront focalisés sur le championnat. Un titre que les Reds essaient tant bien que mal de récupérer depuis 1990.


« Nous devons évoluer du statut de sceptique à celui d’optimiste. Dès maintenant » , posait l’Allemand lors de sa première conférence de presse. Force est de constater qu’il s’agit, là aussi, d’un pari réussi. Souvent moqué pour leur tendance à se remémorer leur passé glorieux plutôt qu’à faire face au présent plus terne, les fans de Liverpool peuvent désormais regarder la réalité en face, sans sentiment de honte. Avec (déjà) deux finales perdues en 2016, Jürgen Klopp n’aura plus le droit de décevoir les attentes des Scousers. À Dortmund, dans un contexte bien différent, il lui avait fallu trois ans pour décrocher ses premiers titres. Si le board des Reds n’est pas nécessairement prêt à attendre autant, il est déterminé à créer une véritable histoire d’amour entre le LFC et son entraîneur, qui vient fraîchement de signer une prolongation de contrat de six ans.

Par Eddy Serres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde il y a 5 heures Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT)
Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 dimanche 17 juin Lozano climatise l'Allemagne 5 dimanche 17 juin Maradona, le cigare et les yeux tirés 63 dimanche 17 juin La liesse des supporters mexicains à Moscou 2