1. //
  2. // Demi-finales
  3. // Billet d'humeur

L’Allemagne, vraiment une surprise ?

Depuis hier soir, et la double victoire allemande face aux clubs espagnols, l’opinion publique s’extasie sur le football teuton et sur le « passage de pouvoir » entre Espagne et Allemagne. Oui, sauf que le foot allemand au haut niveau, c’est loin d’être une nouveauté. La preuve.

Modififié
0 70
Ce n’est pas encore acté. Mais, selon toute vraisemblance, nous aurons droit cette saison à une finale de Ligue des Champions 100% allemande. Pas la peine de sortir les almanachs : il s’agirait là d’une première dans l’histoire de la compétition. Supposition à prendre avec des pincettes, évidemment. Le Real Madrid n’est pas encore out, et une victoire 3-0 à Bernabeu reste envisageable même si, au vu de ce que l’on a vu hier soir, cela semble à l’heure actuelle une hérésie. Finale 100% allemande ou non, les avis sont déjà unanimes : le football allemand a affiché toute sa force cette semaine, face aux deux grands clubs espagnols. 4-0 d’une part, 4-1 de l’autre. De quoi impressionner, c’est sûr. A tel point que certains se laissent aller aux conclusions les plus hâtives : «  Le cycle du football espagnol est terminé, place au cycle du football allemand  » . Mais est-on vraiment sûr de ce que l’on dit ? Le football allemand n’est pas né cette semaine, messieurs. Loin de là. Et l’Italie, qui n’a désormais le droit de qualifier que trois clubs en Ligue des Champions, peut en témoigner. La Bundesliga a su se construire au fil des années, et imposer ses clubs au plus haut niveau avec, évidemment, le Bayern Munich comme locomotive. Car, pour ceux qui ont la mémoire courte, rappelons que l’an dernier, les Bavarois sont passés à deux minutes et à une séance de tirs au but de la C1.

Deuxième juste derrière l’Espagne

Point statistiques, toujours. L’Allemagne serait une hype de la saison. Est-on vraiment sûr de ça ? On a longtemps vanté les mérites de l’Espagne et de l’Angleterre, toutes deux capables chaque saison de hisser des clubs en demi-finales de la plus prestigieuse des compétitions. Mais quid de l’Allemagne ? Prenons une période significative, les cinq dernières saisons, par exemple. Sur cette période, l’Espagne a qualifié 8 clubs pour les demi-finales (Barça 5, Real 3), l’Angleterre 5 (Manchester United 2, Chelsea 2, Arsenal 1), l’Italie et la France un seul (Inter et Lyon). Et l’Allemagne ? La réponse est là : 5 aussi, comme l’Angleterre. Le Bayern Munich à trois reprises, Schalke 04 et le Borussia Dortmund une fois. C’est donc un fait : les clubs allemands sont là depuis cinq saisons, et, si l’on restreint cette période aux trois derniers exercices, l’Allemagne se place juste derrière l’Espagne, avec 4 représentants en demi-finales, contre 6 pour l’Espagne, 2 pour l’Angleterre et aucun pour l’Italie et la France.

S’ajoute à cela le fait que la sélection nationale allemande atteint quasiment toujours au moins le dernier carré des grandes compétitions, et ce, régulièrement depuis une dizaine d’années. Parler de début de cycle allemand cette saison, juste parce que la Bayern et le Borussia ont respectivement écrasé le Barça et le Real Madrid sur un match aller, serait donc réducteur. Réducteur pour le football espagnol, qui a certainement encore de beaux jours devant lui (avec quelques petites révolutions, quand même). Et réducteur, aussi, pour le football allemand, qui n’est pas sorti de sa boîte cette saison, mais qui truste le haut du pavé depuis au moins cinq ans.

Douze années de disette

Reste que pour s’affirmer réellement, il faut désormais un trophée. Parce que la réputation de losers commence sérieusement à coller à la peau. Les clubs allemands n’ont pas remporté le moindre trophée depuis 2001, et le triomphe du Bayern Munich contre Valence (un club espagnol, tiens donc). Depuis, c’est la lose. Trois clubs allemands se sont hissés en finale de Ligue des Champions, et deux en finale d’Europa League. Bilan : reçu cinq sur cinq. Cinq défaites. Et la sélection nationale ne fait pas mieux. Sur les cinq dernières grandes compétitions (trois Coupe du Monde et trois Euro), la Mannschaft a fait deux finales (perdues aussi) et trois demi-finales. Deuxième ou troisième, places du con. Une malédiction à laquelle, vraisemblablement (mais là encore, tout n’est pas encore joué), le football allemand va mettre un terme cette année.

Au moins, si le Bayern et le Borussia se qualifient tous les deux pour la finale, bien que la rivalité soit forte, c’est tout un pays qui pourra mettre fin à douze années de disette. Un vrai ouf de soulagement, qui ne sera que la juste récompense d’une décennie où le football allemand a toujours été en embuscade, a ravi la troisième place du ranking UEFA à l’Italie, et s’est imposé durablement lors des grandes compétitions européennes, avec également de bons résultats en Europa League. On va attendre un peu avant de tirer des conclusions, de parler de passation de pouvoir, d’enterrer le football espagnol et d’ériger le football allemand au rang de nouveau roi. Mais force est de constater que nos voisins teutons, au cours des dernières années, n’ont cessé de progresser, et que cette saison 2012/13 pourrait être la juste récompense d’un travail abouti. Deutsche Qualität.

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ouf, merci. Marre de ces gens qui découvrent la Bundesliga aujourd'hui. On dirait qu'on parle du championnat estonien.
C'est tout le paradoxe du foot allemand actuel, une Nationalmannschaft et des clubs qui produisent du "jeu" mais vierge de trophée.

Une victoire cette saison en LDC validera ce projet.

En attendant 2014.
Quand les allemands mettent la machine en route, ils sont difficiles à arrêter!
J'espère que le Bayern et le Borussia iront au bout, j'ai l'impression que cela va être un déclencheur pour la Mannschaft, avec des joueurs majeurs qui auront enfin un grand succès européen sur leurs CV. Il manquait à l'équipe d'Allemagne une certaine rage de vaincre dans les moments cruciaux (je pense à des joueurs comme Lahm, Schweinsteiger), se retrouver sur le toit de l'Europe pourra certainement les rassurer sur leurs niveau de jeu
KillerCroc Niveau : CFA
Note : 2
Merci So Foot, ça apprendra à certains que Lewandowski est depuis longtemps un grand buteur, et que des équipes de milieu de tableau allemand, Hanovre, Mayence, Francfort, jouent 10 fois mieux que nos 2 ème et 3 ème de Ligue 1.

La Bundesliga c'est pas que des gros frappeurs, c'est une discipline tactique inégalée dans les autres grands championnats (n'est ce pas la Premier League?) à mon sens bien sur. Suffit de voir comment Dortmund à joué face à City en poules. Pis techniquement c'est pas dégueu du tout.

Le championnat allemand est passé depuis longtemps devant le championnat anglais, et talonne la Liga de près en terme de qualité de jeu, au moins les équipes du top 6 allemand.
Hier, dans un de ces grands débats qui se lancent dans ta tête quand tu cherches désespérément le sommeil je me suis demandé qui pourrait décrocher le ballon d'Or 2013 désormais.
Pas de compétition internationale donc tout se joue sur le champ et la LDC :

- en Espagne Messi s'est trop troué en LDC et un cinquième à la suite serait juste honteux. CR7 n'aura que la Copa del Rey, ça suffit pour Messi mais pas pour quelqu'un qui souffre d'un délit de sale gueule.
- France et Italie on peut skipper
- En Angleterre RVP est handicapé par le parcours en C1

Ce qui vient donc à dire que le prochain vainqueur se trouvera en Bundesliga. Au Bayern difficile de dégager une individualité au dessus du lot tant l'équipe entière est un rouleau compresseur. Lahm et Schweinsteiger sont pas assez flashy.
Pour que ce soit un joueur de Dortmund faudrait que le club gagne la LDC et là il est bien plus facile de dégager des individualités.

Voilà comment je me suis retrouvé à me dire qu'actuellement les quatre favoris pour le BO sont Muller, Lewandowski, Ribéry et Reus. Et ça c'est un putain* de coup de frais qui souffle sur cette cérémonie qui a perdu tant de crédibilité.
benbecker
Message posté par macdermot
C'est tout le paradoxe du foot allemand actuel, une Nationalmannschaft et des clubs qui produisent du "jeu" mais vierge de trophée.

Une victoire cette saison en LDC validera ce projet.

En attendant 2014.


C'est la faute au multicularisme.
E. Zemmour
Rakamlerouge Niveau : National
Je l'attendais, cet article!
Ces jours-ci les spectateurs de bfm.tv découvrent le foot allemand.

Ces résultats sont clairement le fruit d'un travail, qu'on pourrait faire remonter à 1998. Refonte de la formation, construction de nouveaux stades, partage équitable des droits TV, fondation d'une nouvelle philosophie de jeu, politique de transfert équilibrée. Ca porte finira par payer (cette année?), mais cela demande de la patience, comme le dit l'article, 12 ans de disette, point de victoire à crédit.
Message posté par Steth0
Ouf, merci. Marre de ces gens qui découvrent la Bundesliga aujourd'hui. On dirait qu'on parle du championnat estonien.


En meme temps les chaines francaises ne médiatisent pas du tout la bundesliga, c'est un championnat assez difficile a suivre, 1 match sur bein le samedi aprem a 15h30 c'est peu.
Le calcio ce championnat chiant aux stades pourris est beaucoup plus médiatise...triste
Südkurve28 Niveau : CFA
Plus que de me palucher sur la Bundesliga que je défends depuis des années contre vents et marées, j'aimerais souligner le "vent de fraicheur" apporté par ces clubs, et notamment le BvB. Après l'hégémonie du Barça sur la C1, ça fait quand même du bien de voir autre chose.
FCB Stern des Südens Niveau : Ligue 2
Message posté par Jamz
Hier, dans un de ces grands débats qui se lancent dans ta tête quand tu cherches désespérément le sommeil je me suis demandé qui pourrait décrocher le ballon d'Or 2013 désormais.
Pas de compétition internationale donc tout se joue sur le champ et la LDC :

- en Espagne Messi s'est trop troué en LDC et un cinquième à la suite serait juste honteux. CR7 n'aura que la Copa del Rey, ça suffit pour Messi mais pas pour quelqu'un qui souffre d'un délit de sale gueule.
- France et Italie on peut skipper
- En Angleterre RVP est handicapé par le parcours en C1

Ce qui vient donc à dire que le prochain vainqueur se trouvera en Bundesliga. Au Bayern difficile de dégager une individualité au dessus du lot tant l'équipe entière est un rouleau compresseur. Lahm et Schweinsteiger sont pas assez flashy.
Pour que ce soit un joueur de Dortmund faudrait que le club gagne la LDC et là il est bien plus facile de dégager des individualités.

Voilà comment je me suis retrouvé à me dire qu'actuellement les quatre favoris pour le BO sont Muller, Lewandowski, Ribéry et Reus. Et ça c'est un putain* de coup de frais qui souffle sur cette cérémonie qui a perdu tant de crédibilité.


Tu te lances des grands débats tout seul qui sont vraiment sympa :) Si Dortmund passe, je vote Reus (même en étant supporter du Bayern) tant son apport dans le jeu est important mais j'aimerais que ce soit Schweinsteiger.

Mais avec la Fifa, peut-être que maintenant ce sera remporter la Liga et marquer le plus de but dans ce championnat qui sera le nouveau critère. La Fifa: tu peux pas test, ils ont toujours raison...
alvar_hanso Niveau : DHR
Message posté par Jamz
Hier, dans un de ces grands débats qui se lancent dans ta tête quand tu cherches désespérément le sommeil je me suis demandé qui pourrait décrocher le ballon d'Or 2013 désormais.
Pas de compétition internationale donc tout se joue sur le champ et la LDC :

- en Espagne Messi s'est trop troué en LDC et un cinquième à la suite serait juste honteux. CR7 n'aura que la Copa del Rey, ça suffit pour Messi mais pas pour quelqu'un qui souffre d'un délit de sale gueule.
- France et Italie on peut skipper
- En Angleterre RVP est handicapé par le parcours en C1

Ce qui vient donc à dire que le prochain vainqueur se trouvera en Bundesliga. Au Bayern difficile de dégager une individualité au dessus du lot tant l'équipe entière est un rouleau compresseur. Lahm et Schweinsteiger sont pas assez flashy.
Pour que ce soit un joueur de Dortmund faudrait que le club gagne la LDC et là il est bien plus facile de dégager des individualités.

Voilà comment je me suis retrouvé à me dire qu'actuellement les quatre favoris pour le BO sont Muller, Lewandowski, Ribéry et Reus. Et ça c'est un putain* de coup de frais qui souffle sur cette cérémonie qui a perdu tant de crédibilité.


mais putain, on se br anle du Ballon d'or.
C'est une obsession chez certains !
Südkurve28 Niveau : CFA
Ah et si ça pouvait inciter les gens (les français à fortiori) à s'intéresser au foot allemand ça serait pas plus mal. Hallucinant comment la Bundesliga est sous-représentée dans les médias français. Par contre on échappera pas aux "supporters" du dimanche...
La Bundesliga, pour le peu que j'ai pu en voir (disons, une douzaine de matches réellement + les résumés avec ce bon vieux JC Sabatier sur Canal), je trouve ça sympa, pas à se taper le cul par terre mais franchement regardable. Je préfère le championnat italien (quoique ça baisse assez allégrement).

En revanche, je déteste le délire du moment autour de ce champ (en fait, surtout autour des 2 ou 3 équipes un peu hype). J'ai envie de voir crever tous les Kevin qui se découvrent une passion soudaine pour le Borussia ou Munich. Je vous raconte pas ce été les soirées déboire au Cap d'Agde avec tous les gus et leurs maillots Gotze ou Reus floqués en Comic Sans.

Atroce.
ce que je constate c'est que le foot allemand a retrouvé ses fondamentaux et sa rage de vaincre, son esprit compétiteur.
Je m'explique, si on regarde les 2 confrontations les 2 clubs ont jouait jusqu'au bout mettant une racléé alors que certains aurait levé le pied a 2-0 contre le Barça par ex. De plus sur les buts et les duels on retrouve la puissance et la hargne des teutons qui ont gagné tous les duels et mis un gros impact physique.
Message posté par Jamz
Hier, dans un de ces grands débats qui se lancent dans ta tête quand tu cherches désespérément le sommeil je me suis demandé qui pourrait décrocher le ballon d'Or 2013 désormais.
Pas de compétition internationale donc tout se joue sur le champ et la LDC :

- en Espagne Messi s'est trop troué en LDC et un cinquième à la suite serait juste honteux. CR7 n'aura que la Copa del Rey, ça suffit pour Messi mais pas pour quelqu'un qui souffre d'un délit de sale gueule.
- France et Italie on peut skipper
- En Angleterre RVP est handicapé par le parcours en C1

Ce qui vient donc à dire que le prochain vainqueur se trouvera en Bundesliga. Au Bayern difficile de dégager une individualité au dessus du lot tant l'équipe entière est un rouleau compresseur. Lahm et Schweinsteiger sont pas assez flashy.
Pour que ce soit un joueur de Dortmund faudrait que le club gagne la LDC et là il est bien plus facile de dégager des individualités.

Voilà comment je me suis retrouvé à me dire qu'actuellement les quatre favoris pour le BO sont Muller, Lewandowski, Ribéry et Reus. Et ça c'est un putain* de coup de frais qui souffle sur cette cérémonie qui a perdu tant de crédibilité.



Je suis d'accord sur le 5ème ballon d'or, je trouverai ça honteux aussi, mais je me disais ça aussi pour le 4ème, avec seulement cette copa del rey.
Le problème c'est qu'il est bien capable de remettre dans les 80 buts sur l'année civile et vu que cela semble suffisant et que la honte n'est pas un problème pour la FIFA (voir aussi l'équipe type), je serais à peine étonné...
Après c'est clair qu'avoir un des 5 que t'as cités ferait vraiment du bien...
Enfin, on est qu'au mois d'avril, on a encore bien le temps de se faire bassiner avec le ballon d'or...
Message posté par fullgrinta
Je vous raconte pas ce été les soirées déboire au Cap d'Agde avec tous les gus et leurs maillots Gotze ou Reus floqués en Comic Sans.



Sauf qu'au cap d'adge en général tu ne portes pas de maillot.
Sochaux Stern des Ostens Niveau : Ligue 1
Message posté par Jamz
Hier, dans un de ces grands débats qui se lancent dans ta tête quand tu cherches désespérément le sommeil je me suis demandé qui pourrait décrocher le ballon d'Or 2013 désormais.
Pas de compétition internationale donc tout se joue sur le champ et la LDC :

- en Espagne Messi s'est trop troué en LDC et un cinquième à la suite serait juste honteux. CR7 n'aura que la Copa del Rey, ça suffit pour Messi mais pas pour quelqu'un qui souffre d'un délit de sale gueule.
- France et Italie on peut skipper
- En Angleterre RVP est handicapé par le parcours en C1

Ce qui vient donc à dire que le prochain vainqueur se trouvera en Bundesliga. Au Bayern difficile de dégager une individualité au dessus du lot tant l'équipe entière est un rouleau compresseur. Lahm et Schweinsteiger sont pas assez flashy.
Pour que ce soit un joueur de Dortmund faudrait que le club gagne la LDC et là il est bien plus facile de dégager des individualités.

Voilà comment je me suis retrouvé à me dire qu'actuellement les quatre favoris pour le BO sont Muller, Lewandowski, Ribéry et Reus. Et ça c'est un putain* de coup de frais qui souffle sur cette cérémonie qui a perdu tant de crédibilité.


Et depuis quand un joueur qui gagne la LDC gagne le Ballon d'or?

Reus est Très fort mais Schürrle est pas loin d'avoir le même niveau.
D'après moi Schweinsteiger ou Lahm sont les seuls candidats valables. Je vote Lahm perso.
Bizarre de parler de "pas assez flashy" parce que vu la gueule du charisme de Messi !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 70