1. // Match Amical
  2. // Allemagne/France

L’Allemagne, vraiment au-dessus de tous?

Depuis des mois et des mois, on entend à droite à gauche que l’Allemagne a la meilleure équipe d’Europe, du monde, de l’univers. C’est vrai que cette Mannschaft de jeunots est plaisante à voir jouer. Mais elle n’est pas encore arrivée à maturité. C’est une équipe diminuée qui se présentera à Brême face à la France, une équipe qui ne cesse de progresser, certes, mais qui a intérêt à corriger quelques « défauts » si elle ne veut pas passer à côté de quelque chose de grand.

Modififié
5 25
Le 15 mai 2010, Kevin-Prince Boateng blessait Michael Ballack à la cheville et obligeait le célèbre numéro 13 à regarder ses compatriotes s’éclater en AfSud, à la télé ou depuis les tribunes. Quelque part, l’enfant terrible du ghetto de Berlin-Wedding avait rendu service à sa nation d’origine. Le chat (noir) absent, les souris se sont mises à danser. Et il se trouve qu’elles se démerdent pas mal. A l’image d’un Arsenal « libéré » (dixit Cesc Fabregas) à la suite du départ de Thierry Henry, l’absence de Ballack a semble-t-il définitivement libéré les ouailles de Löw. C’est un fait, la Nationalmannschaft, qui s’est remise à décoller en 2006 après son fameux « conte de l’été » à la maison.

Youtube

Depuis, « le motivateur » Jürgen Klinsmann est parti; Joachim Löw, le tacticien, lui, est resté. Et si l’Espagne a remporté le titre de MVP (ou MVT, pour être un peu plus raccord) en 2008 puis en 2010, force est de constater que l’Allemagne, elle, est en mode MIP/MIT. Les années passent, les matchs se succèdent, et cette équipe ne semble pas vouloir s’arrêter de progresser. Joachim Löw a réussi à redonner une âme à la Mannschaft, et par-dessus tout, il lui a donné un style. Ce qui, dans un pays où tous les étudiants portent des sacs à dos avec les bretelles serrées au max et des poches extérieures pour transporter leurs bouteilles, n’était pas forcément évident.

Du coup, grâce au Nachwuchsarbeit (travail sur la formation, ndlr) opéré outre-Rhin depuis une dizaine d’années environ, une foule de jeunes joueurs se presse au portillon, tous étant désireux de revêtir le maillot de l’Aigle, tous voulant simplement faire partie de la grande aventure. Car du plaisir, il y en a dans cette Mannschaft. De l’extérieur, ça donne une équipe agréable à voir jouer, qui relance propre derrière, qui prend son temps au milieu, avant de placer un formidable coup d’accélérateur, comme on sait le faire au pays de Porsche, BMW, Mercedes. De l’intérieur, c’est surtout une bande de jeunes qui a envie de jouer ensemble. En toute logique, on pourrait dire que, involontairement, Kevin-Prince Boateng a fait les choses comme il fallait. Sauf que…

Un leadership par défaut

Sauf que c’est pas aussi simple que ça. En mettant Ballack sur la touche, Boateng a réglé un « problème » tout en en créant un autre. « Il Capitano » ayant été déchu, il n’y a plus personne pour gueuler sur les troupes pour les faire réagir. L’an dernier, dans une interview accordée à 11Freunde, Lewis Holtby avait déclaré que, dans une équipe où tous se considèrent comme égaux et éprouvent le plaisir de jouer tous ensemble, « un mâle dominant ne pourrait pas [y] trouver sa place  » . Fini les gueulards, donc, place aux élèves-modèles. Sauf que le gueulard, c’est celui qui fait gagner la compétition à son équipe. Dans l’équipe actuelle, qui serait en mesure d’assurer un véritable leadership ? Bastian Schweinsteiger, « poste pour poste » ? Mouais. Philipp Lahm ? Bof. Déjà qu’il a été promu capitaine de manière un peu chaotique ( « Je rendrai le brassard à Ballack quand il reviendra » - « Ah bah finalement non, pas envie » , pour résumer), c’est pas top. Et puis franchement, se faire engueuler par un type qui a une dégaine à se faire voler son goûter pendant l’étude…

Philipp Lahm, justement. Il est fort, très fort même, voire trop fort. Du moins en comparaison du reste de la défense. Autant en attaque, ça se passe à fond, autant au milieu, c’est homogène, autant en défense, c’est parfois laborieux. Seul le capitaine du Bayern et de la Mannschaft surnage. Pour le reste, Löw galère un peu. A gauche, c’est bon. Mais qui mettre à droite ? Höwedes, Boateng, voire Lahm ? Et dans l’axe ? Mertesacker est de toute façon out jusqu’à la fin de la saison. Pour le moment, c’est la paire bavaroise Boateng-Badstuber qui tient la corde. Toutefois, Mats Hummels n’est jamais loin. Si l’élégant défenseur du Borussia Dortmund arrêtait de faire son Philippe Méxès à l’ancienne (je suis impérial avec mon club / je laisse ma sérénité à la maison quand je vais en sélection), peut-être pourrait-il prétendre à beaucoup mieux.

Une formidable armada

Dans l’absolu, ce n’est pas dramatique, hein. La défense n’est pas faible non plus, elle tient la route. En plus, derrière, il y a le bionique Manuel Neuer (non, mais ses relances à la main qui dépassent largement le milieu du terrain, sérieusement?) qui tient la baraque. Mais quelque part, heureusement qu’il y a le milieu et l’attaque qui cartonnent tout. Dans le rôle de l’ « Abräumer » (déblayeur), Sami Khedira se la joue Marcos Senna époque Espagne 2008. Pas très loin de lui, Bastian Schweinsteiger distribue à tout va. Vu qu’il ne sera pas là demain, ce sera sûrement son disciple Toni Kroos qui jouera à sa place. Le côté droit sied comme un gant à Thomas Müller, dit « l’homme sans muscles » . Mesut Özil fait ce qu’il veut, et à gauche, outre le paradoxal Lukas Podolski (qui ne sera pas de la partie), Löw peut se permettre d’aligner soit Mario Götze, soit Marco Reus. Des problèmes de luxe, quoi.

Devant, c’est évidemment Mario Gomez qui joue le rôle du crevard, avec Miro Klose en back-up, on ne sait jamais. Non, il n’y a pas à dire, cette équipe d’Allemagne est décidément sexy. Suffisamment en tous cas pour briller contre d’autres grandes nations en amical, comme face au Brésil (victoire 3-2) ou face aux Pays-Bas (victoire 3-0). La France est prévenue. La Mannschaft, elle, est à la croisée des chemins: concrètement, soit elle rafle tout dans les années à venir, soit elle risque de devenir aussi mythique (mais pour d’autres raisons) que les Pays-Bas des seventies…



Par Ali Farhat, à Bonn
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est pas un peu limite le titre? (Deutschland, Deutschland über alles...)
Antarcticdonkey Niveau : Ligue 1
Oui je pense c'est fait exprès: et c'est très bien trouvé!
tokouille Niveau : DHR
"tous les étudiants portent des sacs à dos avec les bretelles serrées au max et des poches extérieures pour transporter leurs bouteilles"

Oh Gott oh Gott Oh Gott Oh Gott, je confirme ! C'est tellement cheum !
klose peut le jouer ce role de leader... je pense qu'un leader n'a pas forcément besoin de gueuler mais d'inspirer le respect. so klose a cette légitimité pr moi...
sinon moi l'allemagne je la mets vraiment au dessus après avoir vu le match amical contre les pays-bas (3-0)... c t hard comme leçon...
On verra bien si l'Allemagne est "au dessus"... Super Mario VS OLIVIER Giroud -> Bundesliga VS Ligue1
DIMITRI-SUR-LE-DON-S04 Niveau : Ligue des champions
_se faire engueuler par un type qui a une dégaine à se faire voler son goûter pendant l’étude… _ Terrible la comparaison. Pour le titre, j'imagine que c'est fait exprès, et il n'a rien de choquant quand même...

Je suis assez inquiet pour ce soir, mais je garde espoir...
' il lui a donné un style. Ce qui, dans un pays où tous les étudiants portent des sacs à dos avec les bretelles serrées au max et des poches extérieures pour transporter leurs bouteilles, n’était pas forcément évident.'

Vous voulez dire, par opposition à une équipe dont un joueur se pointe sur un plateau de télé en flip-flop et chaussettes banches, au hasard (sans parler de sa grammaire)? Arrêtez de vous foutre de la gueule du monde, les Allemands n'ont pas moins de style que d'autres et certainement pas moins que les Français. Cette vanne, c'est du cassage minable, pas du journalisme gonzo, les gars.
Comme toujours, les articles d'Ali sont au top!

Le coup du sac à dos m'a tellement fait marrer, les allemands n'ont pas de style mais ça c'est le pire. Lerngruppe.
Antarcticdonkey Niveau : Ligue 1
Ah ouais le sac avec les bouteilles sur le côté! Ca m'avait choqué quand j'étais à la Ruhr-uni! Je me disais qu'en fait en France on foutait rien alors que ce n'est pas vrai...
C'est tellement tue-l'amour (ou le sexe au choix)...
Je met ma main à couper que la France va prendre une sacrée branlée. L'Allemagne est tout simplement imbattable et va dérouler face à une équipe de France qui se cherche. Score final 3-0 pour les Teutons !
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
1. Deustchland uber alles, c'est ni innocent de la part de l'auteur, ni scandaleux puisque je crois me souvenir qu'il s'agit tout simplement de la devise allemande (?)

2. Non désolé David V : j'adore les allemands, j'adore aller chez eux, je les considère comme très proches (plus?) de nous parmi les européens mais il faut avouer que leur style, c'est juste pas possible. La vanne est très bonne et bien sentie. Après oui, on a beau jeu de comparer Paris à Berlin et pas Paris à Mulhouse (désolé pour les gens de Mulhouse)

3. J'espère et je pense qu'ils vt marcher sur la gueule* des français sans peine et fermer quelques claques merde* un peu trop virulents à l'approche des nouveautés de printemps : nan, Giroud, ca reste cheap et non, Amalfitano ne peut pas tout faire.
Vont peler les Bochs !!!
Antarcticdonkey Niveau : Ligue 1
@ScotchOM

Oui cela fait partie de la première strophe de l'hymne allemand mais il est interdit de la chanter en Allemagne depuis la fin de la 2ème GM, ils ne chantent que la 3ème strophe (cf la polémique provoquée par une chaîne suisse à l'Euro 2008 qui avait mis en sous-titres les paroles de la première strophe pendant l'hymne allemand avant Autriche-Allemagne)...
sanmarcopsg Niveau : Loisir
Biensure qu'ils vont gagner l'allemagne pays de foot contrairement a la france . Franchement grand respect a cette nation
DIMITRI-SUR-LE-DON-S04 Niveau : Ligue des champions
Y avait aussi une polémique impliquant Pete Doherty, en festival à Berlin. Il avait chanté la fameuse strophe bannie de l'hymne allemand, et avait du être évacué sous escorte pour éviter les projectiles de la foule en "délire" Enfin un truc dans le genre, mais ce n'était pas voulu de la part de Doherty , il ignorait tout simplement qu'une partie de l'hymne allemand avait été amputé.

Je suis moins sur de ce que j'annonce là par contre, mais je crois que cet hymne, dans son intégralité, avec ce Deutschland über alles donc, existait bien avant l'apparition du nazisme, et c'est la reprise par les nazis de cette strophe à leur compte et comme hymne qui fait qu'aujourd'hui, cette partie est proscrite en Allemagne. Anecdote non vérifiée, je me trompe peut-être.
A Scotch_OMsoccer:

1) Presque, 'Deutschland über alles' est une phrase de l'hymne national allemand. Mais cette expression n'a pas la nuance que lui prête l'article et certains com' (l'Allemagne au-dessus de tout = plus forte que tout). Le sens est 'L'Allemagne avant tout' et c'était simplement le slogan des révolutionnaires qui voulaient mettre en avant l'unification allemande, fin 19eme. C'est patriotique, mais pas aggressif.
2) Bon, ben on va pas se friter sur des questions de goût. Je dis juste que décréter que les Allemands n'ont pas la classe par définition quand on se trimbale un Ribéry en équipe nationale, c'est risqué. Quant aux bouteilles sur le côté, il y en a, mais il y a autre chose, en Allemagne.

3) Ceci dit, ce soir, je suivrai Suisse-Argentine et je pars du principe qu'on va se faire friter, mais je tiendrai à l'oeil le score de France-Allemagne :-)
http://www.sofoot.com/deutschland-uber- … 26748.html

C'est marrant à l'époque ça n'avait bizarrement pas fait de vagues.

Les moralistes de base là, va falloir arrêter de s'outrer à chaque fois que l'on fait une référence, qui de plus permet de ne pas oublier ces tragédies.
Je me répète, mais là on est sur Sofoot, un site décalé qui tape dans le cliché, tout en ayant certaines références historiques.
Donc si vous ne voulez pas vous outrer devant tel ou tel cliché, c'est pas ici qu'il faut traîner.

Purée ça va finir par être l'Equipe ce site si on essaye de ne choquer la sensibilité de chacun. Plus de bénèfs mais moins de qualité.
de toute façon quand un type nommé Ali Farhat (dont je salue la qualité des articles au passage) se permet de faire cette référence "polémique", ça peut pas être autre chose que du second degré.

arrêtez de cherche la ptite bête, feriez mieux de parler foot
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 25