1. // Euro 2012
  2. // Quarts de finale
  3. // Allemagne/Grèce

L’Allemagne veut engloutir son grec

L’Allemagne affronte la Grèce en quarts de finale de cet Euro à Gdańsk, non loin de là où elle a posé ses valises. Les Allemands savent qu’ils doivent se méfier de ces Grecs qui aiment bien se déguiser point d’interrogation et ne laisseront rien au hasard. Déjà qu’ils leur ont laissé Otto Rehhagel…

0 19
Ce qui est dommage avec cet Euro, c’est qu’il aurait pu y avoir de belles histoires (pour certains). Par exemple, les deux pays organisateurs qui se qualifient pour le tour suivant. Ou encore une Pologne qui bat la Russie, histoire de rompre totalement le pacte. Ou encore cette même Pologne qui affronterait l’Allemagne ce soir à Gdańsk, pour là encore régler définitivement une autre histoire, de corridor cette fois. Mais finalement non, puisque Lewandowski, Shevchenko et compagnie ont préféré se barrer en vacances un peu plus tôt que prévu et ont donc laissé leur place à d’autres, comme la Grèce. Bon, heureusement, en affrontant l’Allemagne, les Grecs donnent la possibilité de dresser un parallèle avec l’actualité.

Rehhagel, le seul Allemand apprécié par les Grecs

Car, quand on pense Allemagne-Grèce, on pense forcément aux Hellènes et à Angela Merkel. Poussons le vice plus loin : Allemagne-Grèce, c’est aussi une opposition de style, le tzatziki contre le quark, le Gyros contre le Döner, le raki contre le schnaps. Sur d’autres terrains non plus, donc, les Grecs n’ont rien à envier aux Allemands. En fait, ils ne leur enviaient qu’une chose, à l’ancienne, à savoir comment faire pour gagner un titre. Et puis les Grecs sont allés chercher un Allemand, Otto Rehhagel. Un pro de la défense, des opérations commando. C’est simple, si Rehhagel avait fait la Guerre de Troie, il ne se serait jamais fait avoir par le coup du cheval et il aurait réussi à repousser l’assaillant (grec, cette fois) et à garder Hélène. Grâce à lui, la Grèce a connu l’extase en 2004. Bon, par la suite, elle s’est plantée en 2008, mais il se trouve qu’en survivant à ce groupe A, les Grecs, de par leur solidarité sur le terrain, font de nouveau peur (à leur manière) à toute l’Europe.

Éviter le bad beat

L’Allemagne doit-elle craindre quelque chose de cette équipe ? Peut-être. En attendant, en huit rencontres, la Nationalmannschaft ne s’est jamais inclinée face aux Grecs. Cinq victoires, trois nuls. La dernière rencontre a eu lieu il y a onze ans, pour les qualifs du Mondial 2002. L’Allemagne s’était imposée 4-2, et Miro Klose (entre autres) avait marqué. Une fois de plus, la Mannschaft se retrouvera donc sans surprise en position de favori. Mais pas question de se laisser surprendre pour autant. « L’équipe a mûri. […] Nous jouons de manière plus intelligente, nous sommes plus expérimentés et ne nous laissons pas envahir par la pression » , déclarait ainsi le capitaine Philipp Lahm. Aussi, tout sera calculé au poil de cul près face aux Grecs. À voir, donc...

En attendant, voici l’un des scénarios possibles de cette rencontre:
Youtube


Ali Farhat, à Gdańsk
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Mouhahahahaha!

EXCELLENT la référence aux Monty Pythons, j'y avais pensé dès que j'ai vu l'affiche des quarts.

"A witch, she's a witch"
C est pas turc, le raki????
Même pas j'imagine la tronche de Merkel si la Grêce sort l'Allemagne ! !
Hier soir, c'était mon anniversaire :
- 20000 mecs bourrés en bas de chez moi en train de jouer du jembé...
- je tente la grosse côte sur bwin pour déconner : victoire de la Rep Tchèque à 5,75...
- je me renseigne sur le résultat en rentrant du resto sur 100% euros...
- je tombe sur Norbert de Top Chef avec un T-Shirt fushia qui me file une conjonctivite direct...
- je ne peux pas m'endormir avant 6h00 du mat' vu que Jack Lang a interdit d'emprisonner les relous le 21 juin...
- c'est comme ça depuis 33 ans maintenant...

Vous avez dit VDM ?
La version grecque c'est l'ouzo non?
Non le Raki est aussi une boisson grecque mais c'est plus une eau de vie qui n'est pas forcément anisée ...
J'ai mis "Raki" parce qu'apparemment, c'est un terme également usité en Grèce (même si l'Ouzo est le produit le plus connu).

De même, j'ai parlé de Döner pour faire une grosse dédicace à la communauté turque outre-Rhin qui "nourrit" la population allemande et qui en tire environ 2,5 milliards d'euro/an. Suffisant pour que le Döner soit allemand (même s'il est vrai, à l'origine, c'est turc, bien sûr).

Ali F.
Le raki et le döner c'est Turc!!
Faut pas pousser. La Grèce ne rééditera pas son exploit de 2004. En fait, elle ne le rééditera probablement jamais. Un exploit, c'est un truc qu'on ne réussit qu'une seule fois dans sa vie.

Les allemands vont s'imposer, tranquilles. Sans se forcer.

Et retrouveront leur bête noire, l'Italie, en demies.

Qu'ils battront. Cet Euro est l'Euro de la fin des séries. Ainsi, l'Espagne va battre la France.

Parler foot c'est regarder dans sa boule magique.
labriquerouge Niveau : District
Inventé en Allemagne, par un turc
Le point d'interrogation n'existe pas, dans l'alphabet grec, on utilise le point virgule.

(Le Point-Virgule est une salle de spectacle dans le Marais. Je dis ça, je dis rien.)
Franchement l'enjeu est trop minime sur ce match. Ça aurait été plus sympa si les allemands avaient dit :"Si vous nous battez, on efface votre ardoise" et si les grecs avaient répondu :"si nous on perd on vous donne notre souveraineté"
Petit bras !
Si a 20h45 je suis pas encore bourré et que je fais pas mon gros relou avec la gente féminine de la soirée, je regarderai peut-être ce match.
Attention quand même pour les Allemands, la Grèce ouvre le score et c'est fini, c'est bien connu!
Mario,

La fin des séries, ça peut aussi vouloir dire que la France va mettre fin à la série de victoire de l'Espagne dans les compétitions officielles non ?

Bah quoi ? ça se peut hein !
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
Les grecs puis peut être les ritals derrière et l'Espagne en finale : l'Allemagne risque bien de dégrader la note de tout le monde

faut pas les chercher ^^

bon moi je materai ce match : en plus de la Nazionale, je kiffe la Manschafft et je signe tout de suite pour un remake 2006 au tour d'après.

Je suis complétement collabo en ce vendredi estival : j'arbore carrément mon maillot de la RFA 74 sans pudeur
Puisque Dédé Matos n'arrive pas, je la fais:

Gignac en Grèce ça aurait été marrant.

Voilà.
ThomasMüller13
Les grecs peuvent gagner les battle de philosophes, les Allemands se contentent du plus important: gagner sur le terrain.
La Grèce va finir par sortir de l'euro.
Pour s'éviter du surpoids, l'Europe doit se débarasser de sa Grèce. Et ça commence ce soir.

(c'était juste pour placer une vanne, j'ai absolument rien contre les grecs (mis à part que footbalistiquement c'est pire qu'une purge mais bon)).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Top 11 : Italie-Angleterre
0 19