En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Qualifications
  3. // Compte-rendu

L'Allemagne tombe en Pologne, l'Albanie dans le bon tempo

Surprise dans le groupe D, avec la victoire de la Pologne sur l'Allemagne (2-0). Tenue en échec en Finlande (1-1), la Grèce rame dans le groupe F. L'Albanie, elle, confirme sa victoire au Portugal en accrochant cette fois le Danemark chez elle (1-1).

Modififié

Groupe D


Faut-il s'inquiéter pour l'Allemagne ? Sa victoire à l'arrachée contre l'Écosse n'avait pas convaincu. Mais on nous avait ressorti le coup du «  à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne » . Auparavant, le champion du monde avait pris une belle branlée chez elle par l'Argentine de Di María. OK, c'était un simple amical de reprise. Mais là, il n'y a plus d'excuse après cette défaite chez le voisin polonais (2-0). Ou si, les blessés peut-être : Özil, Khedira, Reus et Schweinsteiger étaient indisponibles à Varsovie pour Löw. Des absences qui n'ont pas empêché la Mannschaft de dominer très nettement la partie, sans jamais pouvoir concrétiser cette supériorité. La faute, entre autres, à un énorme Szczęsny, qui a tout sorti sur sa ligne. Les Polonais misaient sur Lewandowski pour créer l'exploit, ils ont finalement trouvé en Milik, l'attaquant de l'Ajax, un superbe héros. Devant leurs fans, les locaux ont résisté au quadruple champion du monde, et fait le break sur le finish, grâce à Mila, joliment servi par l'attaquant du Bayern.

La Pologne partage donc la tête du groupe avec la République d'Irlande. Les « hommes en vert » ont soigné leur goal average face à nos amis de Gibraltar, qui honorent leur première participation dans ces éliminatoires avec un deuxième 7-0 consécutif. Sans pitié, le légendaire Robbie Keane a inscrit les trois premiers pions des siens, portant son total de buts en sélection à 65. Chapeau. Après sa défaite « avec les honneurs » en Allemagne le mois dernier, l'Écosse s'est cette fois-ci imposée sans les honneurs, chez elle, face à la Géorgie. Une toute petite victoire 1-0, suite au csc d'un certain Khubutia. Suffisant pour se hisser à la troisième place du groupe, à égalité avec les champions du monde.

  • Résultats

    Pologne - Allemagne 2-0
    Irlande - Gibraltar - 7-0
    Écosse - Géorgie 1-0

  • Classement

    Pologne 6
    Irlande 6
    Écosse 3
    Allemagne 3
    Géorgie 0
    Gibraltar 0

    Groupe F


    L'Irlande est décidément à la fête : l'autre, celle du Nord, a confirmé sa victoire renversante face à la Hongrie lors de l'ouverture par un succès pépère à la maison contres les fidèles îles Féroé (2-0). Le 95e du classement FIFA est donc lui aussi en tête de son groupe, poursuivi par une Roumanie tenue en échec dans les dernières minutes par la Hongrie (1-1). Raul Rusescu, prêté par Séville au Steaua Bucarest, pensait avoir offert une deuxième victoire consécutive à son pays. C'était sans compter sur Balazs Dzsudzsac, un pote de Valbuena au Dynamo Moscou. 1-1, et un premier point pour les Hongrois.

    La Grèce, elle, est en difficulté. Battus à la maison par les Roumains il y a un mois, les hommes de Claudio Ranieri pensaient cette fois-ci tenir une bonne vieille victoire 1-0 en Finlande, mais les locaux ont égalisé et partagé les points avec les Grecs. Visiblement, le presque quart-de-finaliste du dernier Mondial, qui ne compte qu'un petit point au compteur, va devoir batailler pour terminer dans les trois premiers d'un groupe pourtant pas folichon.

  • Résultats

    Roumanie - Hongrie 1-1
    Finlande - Grèce 1-1
    Irlande du Nord - Iles Féroé 2-0

  • Classement

    Irlande du Nord 6
    Finlande 4
    Roumanie 4
    Grèce 1
    Hongrie 1
    Iles Féroé 0

    Groupe I


    L'Euro 2016 sera-t-il celui de l'Albanie ? La bande à l'immense Lorik Cana a l'air bien décidée à entrer dans la cour des grands. Et à participer pour la première fois de son histoire à la phase finale d'une grande compétition internationale. Le rêve avait commencé le mois dernier au Portugal, avec une énorme surprise : une victoire 1-0 sur les terres de Cristiano Ronaldo. Il s'est en partie prolongé, ce soir, à Elbasan. En partie seulement, car les Albanais pensaient faire tomber la deuxième tête du groupe, jusqu'à ce qu'un joueur de Göteborg, Lasse Vibe, n'égalise pour le Danemark à dix minutes du coup de sifflet final (1-1). Un score nul qui place les deux adversaires du jour en tête du groupe, avec 4 points chaucun.

    Derrière, la Serbie en a chié pour son entrée dans la compétition. Malmenée en Arménie, la formation de Dick Advocaat est allée arracher un petit nul dans les arrêts de jeu (1-1) à Erevan. L'œuvre de Zoran Tošić, vous vous souvenez, celui que Manchester United annonçait comme un diamant à polir en 2009, avant de le refourguer comme un malpropre à Cologne un an plus tard ? Son surnom ? Bambi. Quoi qu'il en soit, c'est dur pour la famille Djorkaeff et son Arménie chérie, déjà battue sur le finish au Danemark lors de la première journée.

  • Résultats

    Arménie - Serbie 1-1
    Albanie - Danemark 1-1

  • Classement

    Albanie 4
    Danemark 4
    Arménie 1
    Serbie 1
    Portugal 0

    Le compte-rendu de France-Portugal
    Le résumé de la soirée de vendredi
    Le résumé de la soirée de jeudi

    Par Léo Ruiz
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Hier à 19:11 Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner Hier à 12:38 Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis !
    Hier à 12:17 Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 Hier à 10:05 Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    mercredi 21 février Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 88 mercredi 21 février Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 20 mercredi 21 février 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 mercredi 21 février BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
    À lire ensuite
    La France sur sa lancée