L'Allemagne se soulève contre Viagogo

Le 9 juillet dernier, le FC Schalke 04 a mis un terme à son partenariat avec Viagogo, une semaine seulement après son entrée en vigueur. C'est le fruit du mécontentement d'un groupe de fans du club de la Ruhr qui ne pouvait supporter qu'un revendeur tiers se fasse un fric monstre sur le dos des gens. Un mouvement qui a été suivi dans toute l'Allemagne au cours de la saison dernière, et qui a touché sa cible à Gelsenkirchen. En attendant d'autres actions.

Modififié
88 26
La saison dernière, 13 039 267 spectateurs se sont rendus au 306 rencontres de 1.Bundesliga. L'année d'avant, ils étaient 13 805 496. De beaux chiffres, qui donnent naturellement envie aux clubs de « s'occuper » de tous ces jolis clients qui passent leurs samedis après-midis à gueuler pour encourager leur équipe, une pinte dans un gobelet en plastique dans une main, une saucisse dans un petit pain dans l'autre. Alors les mecs du service marketing se retrouvent à bosser, à plancher sur le meilleur moyen pour que les fans s'identifient au mieux à leur équipe. Toutefois, faut pas pousser. Si le père de famille fan du Bayern est prêt à refaire la garde-robe de son fiston pour lui transmettre son amour qui date du temps de Lothar Matthäus et Steffan Effenberg, il faut pas se foutre de sa gueule non plus. Il ne faudrait pas que la venue au stade devienne une tannée pour le porte-monnaie (en cuir, bien évidemment). Car avec le temps, tout augmente. Les contrôles à l'entrée, par exemple. Les prix, aussi. En automne dernier, les groupes ultras avaient observé des grèves de 12 minutes et 12 secondes au début de chaque match de 1. et 2.Bundesliga durant quelques journées pour protester contre une série de mesures que la Ligue allemande (DFL) voulait présenter aux différents clubs pros le 12 décembre. Quelques semaines après commençait un autre combat, celui contre le plus grand vendeur de billets pour spectacles et événements en tout genre au monde, Viagogo.

« La légalisation du marché noir »

C'est à Gelsenkirchen que tout a vraiment démarré. Offusqué de voir son club de cœur signer un contrat avec Viagogo, Michael Eckl, fan de Schalke 04 « depuis qu'[il est] en mesure de penser » a décidé de créer le collectif « ViaNOgo » en compagnie d'un autre fan des Knappen, Frank Zellin. Le but : obliger le S04 à rompre ce contrat le plus vite possible. « Cette décision a été communiquée le 19 décembre, et devait être effective le 1er juillet. On a réagi immédiatement » , raconte Eckl. Le deal est simple : pendant trois ans, Viagogo a 300 billets à sa disposition pour chaque match joué à domicile par Schalke, des billets qu'il peut revendre jusqu'à 100% de leur prix initial. « C'est purement et simplement la légalisation du marché noir, et nous sommes évidemment contre ça » , justifie Eckl. Il faut dire que la réalité de Gelsenkirchen est connue : une ville de la Ruhr où règne le chômage, et qui n'a pas sombré dans l'oubli uniquement parce que Schalke 04 est là. Du coup, Eckl, Zellin et les membres de ViaNOgo estiment que c'est tout simplement dégueulasse de faire du profit sur le dos de gens qui n'ont peut-être pas les moyens, mais pour qui le club est une religion. Alors ils décident de multiplier les actions, malgré les moqueries au sein du club : « Au départ, on était une vingtaine, et à Schalke, ils ne pensaient pas qu'on pourrait faire quoi que ce soit. Il y a eu des manifs à Hambourg, là où tout a commencé avec Viagogo, mais aussi à Wolfsburg, à Nuremberg. Mais c'était à Schalke qu'il y avait le plus grand potentiel. Nous, on a réussi à faire signer notre pétition à 7000 membres du club, soit 10% du total. Les dirigeants n'y croyaient pas. »

« Nous sommes des Schalker, et pas toi ! »

Du coup, les dirigeants n'ont pas trop fait les malins lorsqu'ils se sont présentés à l'assemblée générale annuelle du club, le 29 juin dernier. Si Clemens Tönnies s'est fait élire une nouvelle fois à la tête du conseil de surveillance par la majorité des 10 000 membres présents, Peter Peters, le président du club, et Alexander Jobst, l'homme du marketing, se sont fait huer comme jamais. « Nous sommes des Schalker, et pas toi ! » , ont même chanté des fans à l'encontre de Jobst, l'homme qui a ficelé le contrat avec Viagogo. Ça aurait pu être une belle opportunité pour le club, puisque ce sponsoring aurait pu rapporter 3,6 millions d'euros sur trois ans. Mais non, les fans en ont décidé autrement. Ils ont trop mis la pression sur le club, qui a fini par craquer et résilier son partenariat avec le revendeur de billets (avec effet immédiat), une semaine seulement après son entrée en vigueur. Viagogo est dégoûté, mais ne se laisse pas abattre pour autant. « Nous avons respecté chaque aspect de notre contrat et c'est vraiment dommage pour nous, pour le club, et plus important, pour les fans, que Schalke ait pris cette décision. Ce qui est bien pour nos clients, c'est que nous ne comptons pas sur des partenariats avec des clubs pour assurer notre position de "marketplace" de billets. La seule différence maintenant, c'est que le club ne va pas en profiter. Notre marché en Allemagne n'a de cesse de grandir, et nous nous réjouissons vraiment quant au futur » , justifie Steve Roest, chef du département « Business Development » en Europe pour Viagogo.

De son côté, Michael Eckl est content, mais sa joie est modérée : « Pourquoi avoir attendu une semaine de plus, une semaine de trop, s'ils savaient que ça allait se passer ainsi ? » Peut-être parce que les dirigeants de Schalke ont compris un peu tard à quel point il ne fallait pas blaguer avec leurs supporters. Des supporters plus que déterminés, qui ne comptent pas en rester là. « Maintenant que le club sait qu'on existe, on va travailler un peu avec eux, devenir une sorte de passerelle entre le club et les fans » , dixit le pensionnaire de la Nordkurve. Qui compte bien mener d'autres combats, plus acharnés, ceux-là. «  On veut expulser Viagogo de l'Allemagne. Ce qu'on fait pour les stades, on veut aussi le faire pour les concerts. Il y a des tas d'artistes qui sont contre ce principe. Die Toten Hosen, par exemple » . Car le supporter allemand a beau adorer la Wurst, il n'aime pas être pris pour un jambon.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Chris-Sheva92 Niveau : DHR
J'ai utilisé ce procédé la saison dernière au Parc quand je n'ai pas pu me rendre au stade et en vendant ma place 30 euros, le site empoche une très belle commission (environ 12euros).
C'est vrai que c'est dégueulasse de prendre autant mais moins que les mecs qui sont postés à la sortie de la 9 et quadruple les prix pour des matchs de merde!
Bah voila bien la preuve que des gens bien organisés et qui savent ce qu’ils veulent,peuvent faire bouger les choses dans le bon sens et dans l’intérêt des supporters…Ce serait bien qu’ils y arrivent pour les concerts.À quand un mouvement Européen anti racket des revendeurs de billets?
J'ai pas trop compris où est le problème... Ils vendent les places au même prix que la billetterie officielle, non? (Jusqu'à 100% du prix)
Message posté par Picou
J'ai pas trop compris où est le problème... Ils vendent les places au même prix que la billetterie officielle, non? (Jusqu'à 100% du prix)


100% = doubler le prix...

Prix facial = 100 € / prix de vente = 200 €
Très hypocrite ce truc... soit tu encadres le marché noir, soit tu laisses faire. Les allemands ont décidé de laisser faire, c'est le meme principe avec le nucléaire : on ferme les centrales mais achète en France (où la production est nucléaire) ou Pologne (ou c'est le charbon qui pollue plus)...
Bah, tu m'excuseras, mais quand on écrit "vente jusqu'à 100% du prix", c'est pas "jusqu'à obtenir une plus-value de 100%", si?

100% de leur prix initial, ça fait leur prix initial, hein. Pour doubler c'est 200%.
Le site prend peut être une commission ( ce qui n'est pas indiqué dans le texte) ou double le prix du billet (ce qui n'est pas non plus indiqué).
pedrolito19 Niveau : CFA2
Parce que vous croyez vraiment que grâce a Viagogo ca vend plus de places aux alentours du stade ? Ça facilite juste la vie des mecs qui n'ont pas envi de zoner près du stade juste avant le match. Perso j'ai encore le PSG Barcelone en mémoire et ca fout bien la rage.
Sochaux Stern des Ostens Niveau : Ligue 1
J'avais lu un énorme article sur une enquête d'un journaliste concernant Viagogo.

C'était pour un match à Dortmund contre Stuttgart, ils ont voulu voir ce qui se cachait derrière Viagogo et voir comment tout se déroulait.

À leur grande surprise ils n'ont pas reçu une place mais une Dauerkarte (un abonnement) à faire poiçoner au stade. Le problème c'est qu'ils les vendaient au prix de billets individuels et que si ils ne la rendaient pas, c'était 120€ de commission il me semble.
Et tout ça s'est déroulé dans un hôtel non loin du stade.

Enfin bref ils explosent les prix, squattent des abonnements et payent des étudiants pour faire les intermédiaires.

Rappelons aussi que Die Toten Hosen est un groupe culte dont le chanteur, Campino, est un fan ultime du Fortuna Düsseldorf !
Pas compris les 100% non plus, j'imagine que c'est 200% sinon ça n'a pas de sens.

Message posté par JoséKarlPierreFanFan

Franchement dégueulasse cette société ou tout les liens sociaux font l'objet de spéculation. Par exemple, même sur les sites de covoiturage qui ont pour but à la base de promouvoir le partage, il faut payer des commissions...


Tu veux que les gens bossent gratuitement ? Les sites de covoiturage ou autres sont créés par des mecs qui font ça pour gagner leur vie. Si c'était l'Etat qui le faisait je pourrais encore comprendre ton point de vue, mais là tu reproches à des gens qui montent une boîte pour lancer un service pratique et bien foutu de se faire de l'argent avec ?

Ca me fait penser à ceux qui critiquent la pub sur SoFoot... C'est bien gentil les plug-in qui bloquent les pubs et tout, mais au bout d'un moment si plus personne ne gagne d'argent on fait comment ? Qui va payer les journalistes et l'hébergement du site ? Personne ne nous oblige à venir ici tous les jours, on le fait parce qu'on trouve difficilement mieux ailleurs, alors c'est quoi le trip de critiquer les brèves bidons et les pop-up ? Encore heureux que ce soit les annonceurs qui payent et pas nous, j'imagine même pas le scandale que feraient ces mecs si on leur demandait de payer 5€/mois pour avoir accès aux articles.
Note : 2
On est tous bien d'accord qu'il faille bien une rémunération à un moment donné pour payer les salaires de gens qui bossent sur la plateforme ! Mais c'est une escroquerie sans nom Viagogo, devrait le renommer rapidos en Viagogol aussi, ce serait plus clairement affiché. Les mecs voulaient me prendre 17 boules de commission pour la revente d'un pass des Vieilles Charrues, du très grand craquage de slip en fait.
Je connais pas trop Viagogo, je répondais surtout au message cité.

Pour l'exemple dont parle l'article, le modèle semble en effet être une belle carotte. Ca revient pour le club à faire du yield management, comme dans les avions, sur les 3000 dernières places. Je ne pense pas qu'un supporter puisse être traité comme un simple "client".

Par contre, ce qu'ils font sur les concerts et autres... J'ai envie de dire tant que ça marche, tant mieux pour eux. Si tu trouves que c'est une arnaque t'utilises pas la plateforme. Ca a l'air en effet d'être assez cher, mais si y'a vraiment un marché de mecs asssez cons pour lacher des grosses commissions comme ça, ils auraient tort de s'en priver.
Gareth Root Bale Niveau : Loisir
Je pense qu'il est maintenant clair, qu'on est plus que des vaches à lait ... Un jour, un boycott général sur tout un weekend devra s'imposer, pour imprimer que le foot c'est pas qu'à la tv et que des matchs sans supps, ça ne se regardera même pas ...
LIGA total! Niveau : Loisir
J'ai acheté un ticket sur ce site une fois. 65?. Et quand j'ai eu le ticket en main c'était écrit 25,50? dessus. Match à Dortmund en 2011.
viagogo,au moins ils ne se cachent pas .rien qu'avec le nom du site tu sens que ça pue l'arnaque.
Ils ont raison c vrmt des encules via gogo, j ai déjà acheté et vendu des places dessus pr le parc. Il y a une double taxation : le vendeur prend 88% de la somme affichée sur le site mais l'acheteur paye 30-40% de plus que le prix affiché
100% d'augmentation = double de la valeur initiale (200% triple, etc...) pas de doute là-dessus.

Pour le reste, ceci est un indice de plus qui montrerait que le foot allemand est un exemple à plusieurs niveaux : financièrement (notamment grâce à la législation d'après ce que j'en ai compris), sportivement (sans espagnols deutschland serait über alles), et son public fidèle et qui fait valoir ses droits à pas se faire entuber!! Le tableau est presque trop beau pour être vrai! Un exemple à suivre pour un système du foot qui ne fait que creuser des fossés...
@liga total : c est le vendeur qui choisit a quel prix il veut vendre sa place
Message posté par jaginho
Très hypocrite ce truc... soit tu encadres le marché noir, soit tu laisses faire. Les allemands ont décidé de laisser faire, c'est le meme principe avec le nucléaire : on ferme les centrales mais achète en France (où la production est nucléaire) ou Pologne (ou c'est le charbon qui pollue plus)...


Euh t'es sur de ça? http://www.20minutes.fr/economie/108509 … -allemagne

Apparemment c'est plutot le contraire...
GenzoLloris Niveau : DHR
Sinon y a toujours les places du stade Louis-II si Viagogo préfère le challenge....
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
« Pirlo est le football »
88 26