1. //
  2. // Éliminatoires Euro 2016
  3. //
  4. // Résume de la soirée

L'Allemagne se balade, les Féroé étonnent

La Pologne et l'Allemagne ont cartonné et se détachent en tête du groupe D. Le groupe F reste toujours aussi pourri, les îles Féroé sont la meilleure attaque de la poule ce soir et refont le coup à la Grèce. Dans le groupe I, la Serbie a dit adieu à ses rêves d'Euro, tandis que le Portugal et le Danemark confirment leur domination.

Modififié
7 16

Groupe D


La Pologne est très costaude. Les coéquipiers de Robert Lewandowski se sont imposés tranquillement contre la Géorgie. Si la première période a été très terne, les Polonais n'ont jamais paru en danger, même s'ils ont laissé le ballon aux Géorgiens. Les hommes de Nawalka ont su attendre leur heure : l'heure de jeu et l'ouverture du score de Milik. Ensuite, la Pologne s'est contentée de gérer avant de mettre un coup d'accélérateur en fin de match, pour marquer les esprits. Robert Lewandowski plante trois pions en quatre minutes. Score final : 4-0, comme à l'aller. Du coup, les Polonais, toujours invaincus, restent solidement en tête du groupe D, malgré le carton des Allemands. Oui, parce que l'Allemagne, enfin son équipe B, est allée prendre les trois points cadeaux à Gibraltar. Après une première mi-temps tranquille marquée par le but de Schürrle et la sortie sur blessure de Götze, le rouleau-compresseur s'est mis en place gentiment. Schürrle et Kruse par deux fois, Gündoğan et Bellarabi viennent alourdir la marque. C'est la troisième fois de ces éliminatoires que Gibraltar s'incline sur le score de 7-0. Dans le dernier match de la poule, l'Irlande et l'Écosse nous ont livré un match très celtique. De l'intensité, des coups, des buts à l'arrache, et des limites techniques. Dominateurs dans une première période où ils auront été les plus agressifs, les Irlandais ouvrent le score à la 38e minute par l'intermédiaire de Walters, malgré une position de hors-jeu. Maloney, aidé par la malheureuse déviation de John O'Shea, permet à l'Écosse de recoller dès le retour des vestiaires. Le score ne bougera plus, pour un résultat équitable. Si les Irlandais ont dans l'ensemble eu plus d'opportunités, ils auraient largement pu, ou dû finir à 10. Irlandais et Écossais lutteront jusqu'au bout pour une place de barragiste. Avantage Écosse.

Résultats :


PologneGéorgie : 4-0
Buts : Milik (62e) et Lewandowski (89e, 92e et 93e) pour la Pologne

Irlande - Écosse : 1-1
Buts : Walters (38e) pour l'Irlande et Maloney (47e) pour l'Écosse

Gibraltar - Allemagne : 0-7
Buts : Schürrle (28e, 65e et 71e), Kruse (47e et 81e), Gündoğan (51e), Bellarabi (57e) pour l'Allemagne

CLASSEMENT


1. Pologne 14 pts
2. Allemagne 13 pts
3. Écosse 11 pts
4. Irlande 9 pts
5. Géorgie 3 pts
6. Gibraltar 0 pt

Groupe F


Ça va finir par devenir une habitude chez les Grecs de s'incliner contre les îles Féroé. En novembre dernier, les îles Féroé avaient déjà créé la surprise en s'imposant en Grèce (0-1), ce qui avait d'ailleurs valu à Claudio Ranieri d'être viré juste après. Le scénario s'est de nouveau répété avec une victoire parfaitement méritée des îles Féroé dans un match où les Grecs ont affiché de sérieuses lacunes. Incapables d'inquiéter la défense des îles Féroé, les Grecs ont même concédé l'ouverture du score d'entrée, sur une frappe à ras de terre d'Hansson. Un but qui n'a pas semblé réveiller des Grecs friables en défense et particulièrement maladroits offensivement. Et même s'ils ont appuyé un peu plus sur l'accélérateur au retour des vestiaires, avec notamment une frappe sur le poteau de Karelis, les partenaires de Mitroglou n'ont jamais semblé en mesure de renverser la vapeur. Pire, ils ont vu les îles Féroé doubler la mise sur une frappe bien placée d'Olsen. Et malgré un dernier sursaut d'orgueil, la messe était dite. Les îles Féroé reviennent à cinq points de la Hongrie, tombeuse plutôt dans la journée de la Finlande, et qui se rapproche, elle, de l'Irlande du Nord, accrochée par la Roumanie. Leaders de leur groupe, les Roumains n'ont pas montré grand-chose dans un match d'une grande faiblesse technique à tel point que voir l'une des deux équipes réussir plus de cinq passes d'affilée semblait relever de l'exploit. Si Claudiu Keserü a bien tenté de faire parler la poudre à plusieurs reprises, il était bien trop seul pour faire craquer la défense irlandaise. Avec ce point, la Roumanie reste en tête, mais reste toujours surveillée de très près par son adversaire du soir et par la Hongrie, en embuscade.

Résultats :


Finlande - Hongrie : 0-1
But : Stieber (82e) pour la Hongrie

Îles Féroé - Grèce : 2-1
Buts : Hansson (32e) et Olsen (70e) pour les îles Féroé et Papastathopoulos (84e) pour la Grèce

Irlande du Nord - Roumanie : 0-0

CLASSEMENT


1. Roumanie 14 pts
2. Irlande du Nord 13 pts
3. Hongrie 12 pts
4. Îles Féroé 6 pts
5. Finlande 4 pts
6. Grèce 2 pts

Groupe I


Dans ce club des cinq, l'Albanie s'entraînait tranquillement contre l'équipe de France. Pendant ce temps-là, l'Arménie, le Portugal, le Danemark et la Serbie se livraient bataille. C'est l'Arménie et le Portugal qui ont ouvert les hostilités. Et comme au match aller (1-0 pour le Portugal), les coéquipiers de CR7 ont dû batailler pour se défaire de ceux de Mkhitaryan. L'Arménie a même ouvert le score, presque logiquement, au quart d'heure de jeu. Du coup, Cristiano Ronaldo a pris les choses en main. Un penalty, un but de renard, et une praline plus tard : le Portugal se met à l'abri (3-1) et s'assure de creuser le trou à la première place du classement. L'expulsion de Thiago et le deuxième but arménien de Mkoyan sont juste des péripéties pour entretenir le suspense. Le Danemark, relégué à cinq longueurs des Portugais, avait donc la pression. Mais pas autant que la Serbie, dans l'obligation de gagner, pour continuer à croire à la qualification. Totalement largués depuis le début des éliminatoires avec un seul point grappillé en quatre matchs, les Serbes se savaient attendus au Danemark. Mais à Copenhague, ils ont une nouvelle fois montré qu'avoir une défense composée notamment d'Ivanović, Kolářov et Nastasić n'était pas forcément gage de sécurité. La preuve, les Danois n'ont eu aucun mal à percer l'arrière-garde serbe dès l'entame du match et n'ont attendu que 13 petites minutes pour ouvrir le score par l'intermédiaire de Yussuf Poulsen, parfaitement servi par Lord Bendtner. L'addition aurait même pu être rapidement plus lourde si Agger avait transformé le penalty concédé par Nastasić. Un penalty sorti par Stojković, qui s'est rappelé au bon souvenir, ou pas, des supporters nantais. Un peu plus inquiétés en seconde mi-temps et surtout inquiets au moindre coup franc tenté par Kolářov, les Danois ont tout de même su conserver leur avantage sans trop de difficultés. Et ils ont même fait mieux en profitant d'un contre en fin de match pour doubler le score par un autre Poulsen, Jakob cette fois-ci. Avec cette victoire, les voilà toujours au contact de la première place, à deux points des Portugais. Ça sent en revanche très mauvais pour les Serbes. Avec six points de retard sur l'Albanie, troisième et qui compte un match en moins, et neuf sur le Danemark, Matić et les siens sont bien mal embarqués dans la course à la qualification.

Résultats :


Arménie - Portugal : 2-3
Buts : Pizzelli (14e) et Mkoyan (72e) pour l'Arménie et Ronaldo (29e sp, 55e et 58e) pour le Portugal

Danemark - Serbie : 2-0
Buts : Y.Poulsen (13e) et J.Poulsen (87e) pour le Danemark

CLASSEMENT

1. Portugal 12 pts
2. Danemark 10 pts
3. Albanie 7 pts
4. Serbie 1 pt
5. Arménie 1 pt




Par Kevin Charnay et Rodolphe Ryo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

la Grèce veut sortir de l'Europe on dirait
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Note : 12
La justice divine a enfin trouvé une façon de punir les Grecs pour l'Euro 2004: les faire perdre contre les Iles Feroé. C'est mérité
Bien, Gibraltar!

Aussi bien que le Brésil l'été dernier. Ah non! Il manque un but!
bergkamp-laudrup Niveau : CFA2
Les grecs qui perdent deux fois contre Feroé, dernier du groupe avec 2 points, c'est une blague?

Putain déconnez pas je veux voir Samaras à l'euro!
Message posté par No_Pasaran
la Grèce veut sortir de l'Europe on dirait


Tant qu'à faire de mâcher le travail pour l'Equipe de demain, j'aurais proposé un "La grèce sort de l'euro" un poil plus précis...
Note : 7
Les Iles Féroés c'est pas nouveau, ça fait quand même un petit bout de temps qui'ils commencent à surprendre.. et ça me plaît bien!
C'est ce qui fait la beauté de ce sport: rien n'est acquis d'avance, les surprises sont nombreuses, félicitations aux îles moutons
"plutôt dans la journée" ... Les mecs j'veux pas faire mon Bernard Pivot mais la c'est quand même abusé.
Message posté par j'y suis giresse
La justice divine a enfin trouvé une façon de punir les Grecs pour l'Euro 2004: les faire perdre contre les Iles Feroé. C'est mérité


Tu es dur contre les grecs, ils ont fait un super mondial l'été dernier, avec une élimination imméritée en 8ème contre le paraguay! Cela dit on est d'accord, leur victoire à l'Euro 2004 était au mieux une anomalie incroyable, mais ça fait 11 ans putain, passons l'éponge ;)
Timorcheck Niveau : DHR
Les champions du monde reprennent confiance!
rolls-reus Niveau : DHR
Message posté par Oxmo-san


Tu es dur contre les grecs, ils ont fait un super mondial l'été dernier, avec une élimination imméritée en 8ème contre le paraguay! Cela dit on est d'accord, leur victoire à l'Euro 2004 était au mieux une anomalie incroyable, mais ça fait 11 ans putain, passons l'éponge ;)


Costa rica
Incroyable qu'une équipe championne d'Europe il y a 10 ans perde contre une sélection dont le pays compte autant d'habitants que Narbonne...
Note : 3
Les Îles Féroé, ça fait déjà plusieurs années qu'ils gagnent 1 ou 2 matchs dans leurs éliminatoires et qu'ils ne finissent plus fanny comme Saint Marin ou Andorre. Y a vraiment eu une progression assez spectaculaire (toutes proportions gardées) de leur équipe nationale. Ce serait intéressant que SoFoot se penche sur eux :)
Message posté par Pig Benis
Les Îles Féroé, ça fait déjà plusieurs années qu'ils gagnent 1 ou 2 matchs dans leurs éliminatoires et qu'ils ne finissent plus fanny comme Saint Marin ou Andorre. Y a vraiment eu une progression assez spectaculaire (toutes proportions gardées) de leur équipe nationale. Ce serait intéressant que SoFoot se penche sur eux :)


Je trouverais ca très chouette aussi!
Je pense qu'en plus petit, c'est lié a un super programme comme en Islande, des tas de terrains synthétiques, une envie dingue et un amour du maillot comme peu d'autres... Bref, je kiffe.
Dan_Petrescu Niveau : CFA
Le premier but de l'Arménie… quelle chiche !!

https://www.youtube.com/watch?v=46YtK7MJsOQ
La Serbie c'est assez incompréhensible quand même, quand tu vois l'équipe qu'ils ont, les Matic, Kolarov et compagnie... tout ca pour un petit point ridicule c'est fou quand même, je suis assez triste de ne pas voir cette équipe à l'euro.

Sinon, les Iles féroé à 6 points c'est fort je trouve ! bravo à eux !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
7 16