1. //
  2. // Éliminatoires Euro 2016
  3. // Allemagne/Irlande (1-1)

L'Allemagne lâche encore des points

En manque d'inspiration et de leaders, l'Allemagne a été accrochée par l'Irlande, chez elle (1-1). Kroos, seul joueur au-dessus du lot, avait donné l'avantage aux siens, mais O'Shea a égalisé sur le dernier ballon.

Modififié
4 15
  • Allemagne/Irlande : 1-1

    Buts : Kroos (71e) pour l'Allemagne ; O'Shea (93e) pour l'Irlande

    Depuis son quatrième sacre, l'Allemagne se cherche. Ou plutôt cherche ses héros. Klose et Lahm ne sont plus là. Özil, Khedira, Reus et Schweinsteiger sont à l'infirmerie. Ça fait beaucoup. Face à de telles pertes, et après une historique défaite en Pologne, la bande à Low avait besoin d'un homme capable de prendre la situation en main. Cet homme, c'était Toni Kroos. À la Veltins-Arena de Gelsenkirchen, la recrue du Real Madrid a été le seul à inquiéter la vaillante Irlande. Son but, superbe, après tant de tentatives, aurait dû être celui de la victoire pour l'Allemagne. Mais au bout du temps additionnel, O'Shea, en bon capitaine, est allé offrir un nul inespéré aux siens (1-1). Et la première place de ce groupe D avec la Pologne. Les champions du monde sont au ralenti. Vivement le retour de ses hommes forts.

    Des étoiles sans brillant


    Une fois passées les hymnes et la présentation quatre étoiles un peu pompeuse, l'Allemagne, revancharde, se rue à l'attaque. La preuve, la demi-volée sur la barre de Durm, l'arrière-gauche de Dortmund, dès la cinquième minute de jeu. Faute de mieux, les latéraux sont les plus dangereux côté local : Rudiger élève son mètre 91 dans la surface, mais en pur défenseur, il vise le poteau de corner plutôt que le but. Avec ses dix « Anglais » et captain Robbie Keane, l'Irlande attend les champions du monde (ou ce qu'il en reste) avec deux rideaux verts positionnés très bas. Deux lignes de quatre que la Nationalmannschaft n'arrive pas à franchir, ce qui oblige Kroos à envoyer des pétards de 35 mètres. Qui n'atteignent pas leur cible. Sans aucune ambition offensive, mais avec beaucoup de cœur et des milliers de fans derrière leur but, les rouquins tiennent le coup sans trop de sueurs froides. Pourtant dans son jardin, Draxler n'apparaît pas sur l'aile gauche. Encore une fois, le maigre danger vient d'un homme du secteur défensif : coup franc de Kroos, coup de caboche de Ginter, toujours pas cadré. La dernière tentative du premier acte est pour Draxler, mais pas de quoi rassurer son sélectionneur, qui envoie illico Podolski à l'échauffement.

    O'Shea au bout du bout


    Pour faire de la place à l'attaquant gunner, le sacrifié de Low est Ginter, ce qui laisse Kroos seul devant la défense. Pas un problème pour l'Allemand de l'Est, qui se plaît à balancer des transversales chirurgicales de 40 mètres et à fusiller Frode à la moindre occasion. Le portier de Millwall sort la parade. Alors, le néo-Madrilène dépose son corner sur la chevelure de Hummels. Müller est à la réception et n'a plus qu'à foutre ça au fond, mais une jambe irlandaise sauve la nation. L'Allemagne est un poil plus menaçante, plus présente dans la surface adverse. Seulement, à l'heure du dernier geste, la précision d'un Klose ou d'un Özil fait cruellement défaut. À l'animation, Götze se fait marcher dessus physiquement. Müller enrage de ne pas recevoir une bille. Bellarabi est scotché sur sa ligne de touche. Non, décidément, pour sortir la Nationalmannschaft de ce traquenard, il n'y a qu'un homme : Toni Kroos, le vrai patron de cette Allemagne décimée. Le milieu du Real Madrid se pointe une nouvelle fois aux abords de la surface, arme son pied droit, tir croisé, poteau rentrant. Imparable. Le banc local respire. Le plus dur est fait. La tactique du 0-0 étant ratée, O'Neill envoie du sang neuf. Fébriles, les locaux sont d'abord sauvés in extremis par Durm. Mais quand ils pensaient tenir leurs trois points, O'Shea a surgi dans la surface, permettant à l'Irlande de ramener un courageux point de la Ruhr. Bravo à elle.

    Par Léo Ruiz
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Rien de bien inquiétant... On verra bien quand les bléssés feront leur retour!
    la berlinoise est douce en avril
    Les peuples se soulèvent enfin contre l'hégémonie allemande ça rappelle des choses.
    volontaire82 Niveau : Loisir
    Ton objectif serait-il de battre le record de vitesses du Point Godwin ?
    pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
    pfouah les allemands que c'est laborieux dans le dernier geste en ce moment...
    Lamottatamère Niveau : District
    "La précision d'un Özil"? Sérieusement?
    bergkamp-laudrup Niveau : CFA2
    dingue! sur l'article de Robbie Keane je parlais du match Allemagne-Irlande de la CDM 2002 avec égalisation irlandaise du bout du monde à la dernière minute, j'imaginais pas la moindre seconde un scénario similaire ce soir!
    Le Fighting spirit irlandais a encore de beaux jours devant lui!
    C'est moi ou vu le systeme de qualif hyper favorable les grosses nations jouent ces matchs là comme des matchs sans enjeu ? c'est hallucinant.... On dirait le psg en ligue 1
    Avec un Euro à 24, les qualifs semblent plus faciles pour les grosses nations qui se permettent d'aligner une équipe B ou des joueurs peu concernés par l'enjeu.

    D'un autre côté ça motive beaucoup les nations qui n'ont peu ou jamais participé à une grande compétition : Slovaquie, Islande, Irlande, Pologne, Irlande du Nord, etc.
    Ces dommages sur leur 90 premières minutes, leur match est bon, et même très bon en seconde mi-temps, étant l'adversaire regroupé... et les nouveautés dans l'effectif. Je suis pas d'accord avec les commentaires au dessus, qui disent que l'Allemagne à pas joué le coup à fond, ils ont juste oublié de jouer les arrêts de jeu.

    J'ai trouvé que Boateng et Kroos étaient les seuls à endosser un costume de leader (peut être Hummels, mais je le trouve moins serein en ce moment). Et une ligne d'attaque qui a beaucoup essayé, manquant parfois comme contre la Pologne de réalisme.

    Pour le reste le temps additionnel, c'était dingue: Kroos, excellent tout le match (ça me l'a presque fait regretter) qui fait deux passes en retrait à l'adversaire de suite, en engueulant le latéral gauche (Durm? trou de mémoire) sur la seconde... et déjà en voyant ça sa sent le roussi. (à noter que cette légèreté par moment , c'est pas la première fois qu'il l'a montre).
    Puis sur la dernière touche, ça se voyait gros comme une maison, les allemands ne se précipitent pas pour se replacer, genre tranquille c'est gagné.. résultat un 2 contre 2 sur la touche, un mec seul au second poteau, deux mecs qui jaillissent sans être suivi. ça pardonne pas.

    Je pense que de ce point de vue là, Lahm, Schweinsteiger peut être Khedira ont manqué en tant que leader mental. Cette nouvelle équipe d'Allemagne n'a pas encore la force mentale de l'Allemagne championne du monde. Mais il vaut mieux apprendre dès maintenant.

    Pour le reste magnifique but de Kroos, l'enchainement sur la frappe, mais également la préparation de l'action, qui permet enfin une petite faille dans la double muraille irlandaise.

    Enfin pour moi les 2 résultats de l'Allemagne montrent: une équipe toujours maitre des débats dans le jeu... mais qui a manqué cruellement de réalisme (Belarbi si il progresse de ce point de vue là, peut être un tueur), alors même qu'elle a beaucoup proposé (c'est pas stéréotypé, ça écarte le jeu, ça crée des espaces et ça peut frapper de loin) et surtout qui peut être plus consistante dans le replacement défensif.
    C'est pas aussi inquiétant que les Pays Bas, par exemple, qui eux ont un vrai problème dans le jeu et mentalement (de ce que j'ai pu apercevoir).
    Message posté par ILOVEBAYERN

    C'est pas aussi inquiétant que les Pays Bas, par exemple, qui eux ont un vrai problème dans le jeu et mentalement (de ce que j'ai pu apercevoir).


    Je suis bien d'accord avec toi. Car ils n'ont pas autant de blessé que compte l'Allemagne, il n'y a que Strootman comme joueur majeur il me semble actuellement, et encore ils ont atteint les demi du mondial sans lui ...
    Mais quand on voit rien que la prise de bec, assez virulente, entre RVP et Huntelaar lors du dernier match, car l'un aurait du faire la passe à l'autre, cela évoque bien un problème mental, comme tu dis.
    Rakamlerouge Niveau : National
    Message posté par stelap
    C'est moi ou vu le systeme de qualif hyper favorable les grosses nations jouent ces matchs là comme des matchs sans enjeu ? c'est hallucinant....


    Heu.. c'est juste toi.

    "On dirait le psg en ligue 1".

    T'as pas du regarder le match. Ca a été un fight constant. L'Allemagne a attaqué sans relache, maladradoite ok mais avec une grosse envie.

    Löw alignait plein de nouveaux qui normalement jouent des bouts de matchs, et là se retrouvaient titulaires avec la grosse pression à cause des 3 points laissés en Pologne: Durm, Rüdiger, Ginter, Bellarabi, Draxler... Ca manque d'automatismes, c'est un peu naif, et c'est normal.

    En plus il y a quasi un 11 type à l'infirmerie (Lahm et Klose bien sur, Schweini, Khedira, Özil, Reus, Schürrle, Höwedes, Kramer sans parler des Gündogan et Badstuber qui devraient être là un jour).

    Ajoutez à ca une grosse reussite irlandaise (égaliser à la 94ème sur la seule occase du match, sérieusement...).

    L'Allemagne avait la schoumoune sur ces 2 matchs de qualif (parce que contre la Pologne non plus il manquait pas grand chose pour ramener des points).

    @La berlinoise, balancer une allusion au nazisme des le 2eme commentaire... bref, j'ai presque vomi. Tu dois pas cotoyer beaucoup d'allemands à Berlin.

    Ah et l'Allemagne sera bien à l'euro, ne vous faites pas d'illusion!
    Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
    Game of drone
    Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
    Mauvais article. Bug de gsm
    Message posté par Rakamlerouge


    Heu.. c'est juste toi.

    "On dirait le psg en ligue 1".

    T'as pas du regarder le match. Ca a été un fight constant. L'Allemagne a attaqué sans relache, maladradoite ok mais avec une grosse envie.



    Non je n'ai pas regardé le match, je parlais des grosses nations en general.
    L'Irlande c'était pas 2 lignes de 4, mais une ligne de 5 défenseurs dans leur surface et une ligne de 4 milieux juste devant.
    Ceci dit ils ont réussi à s'arracher pour marquer un joli but à la fin (par un défenseur dans la surface adverse en plus), donc bravo à eux.
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Article suivant
    Moins Bleus que tes yeux
    4 15