En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe G
  3. // États-Unis/Allemagne (0-1)

L'Allemagne et les USA passent, comme prévu

Dans un match qui ne restera pas dans les annales, comme on pouvait s'y attendre, l'Allemagne a battu les États-Unis (1-0) mais les deux équipes passent. Logiquement, elles se sont économisées. Et alors ?

Modififié

États-Unis - Allemagne
(0-1)
T. Müller (55') pour Allemagne.


Comme prévu, l'Allemagne et les États-Unis sont qualifiés pour les huitièmes de finale. Il n'y a pas eu de match nul, mais les deux équipes sont quand même qualifiées. Complot ? À l'heure où 87 footballeurs de Ligue 1 sont épinglés pour avoir parié, soit plus de 500 euros, soit sur des résultats négatifs de leur équipe, que des soupçons pèsent sur des matchs de Ligue des champions, que des groupes Facebook proposant de divulguer les scores exacts contre des versements Paypal fleurissent, il est facile de penser que les 22 acteurs de ce match ont pas joué le coup à fond, sans arrière pensée. Sauf que les deux équipes ont tout simplement le droit de penser à la suite, de s'économiser, notamment lors d'une partie disputée sous la flotte. Le Ghana et le Portugal n'avaient qu'à se mettre en position favorable avant. Il y avait deux matchs pour ça.

La lourde référence à 1982

Pas de Mario Götze, pas de Sami Khedira. Quand on jette un œil à la compo de Joachim Löw, c'est avant tout le banc qui est scruté. Il est donc question de continuité pour ce troisième match, avec le retour de Schweinsteiger dans le onze et un Thomas Müller positionné en pointe. Pour les États-Unis, la grosse équipe est de sortie. Au moins, si les spectateurs doivent se farcir de la passe à dix pendant 90 minutes, ça sera avec les meilleurs noms sur l'affiche. De toute façon, en début de match, les Allemands semblent décidés à montrer que c'est lourd, ces références à 1982. Bon, en même temps, les occasions ne sont pas non plus ce qui se fait de plus fou. Dès qu'on s'approche un peu trop du but, ça foire. Mais c'est tout de même mieux que dans le camp d'en face où un seul joueur semble vraiment y croire : Jermaine Jones, qui a aussi la nationalité allemande, et qui court dans tous les sens. Malheureusement, c'est peut-être la pluie, mais il se prend plus l'arbitre ou les adversaires que le ballon...

Müller meilleur buteur du Mondial en 2018 ?

Pour calmer les soupçons, Löw lance Klose et donc l'intérêt du match à la mi-temps : est-ce que c'est dans cette partie que le 16e but de l'Allemand en Coupe du monde (qui en ferait le numéro 1 incontesté) va tomber ? La Mannschaft ouvre le score en tout cas avant l'heure de jeu. Mais le buteur, c'est celui qui va accaparer ce record dans 4 ou 8 ans à coup sûr : Thomas Müller. Le joueur du Bayern se poste gentiment à l'entrée de la surface sur un corner. Il attend que la balle soit renvoyée pour enrouler et ne laisser aucune chance à Howard. Sur le coup, la frappe est tellement puissante qu'on se dit que les filets vont se trouer, c'est sûr. Derrière, les Américains ne semblent pas vraiment pressés d'égaliser. Beckermann (le rasta) multiplie les interventions sur Schweinsteiger, à croire qu'il a été payé pour ça. Jones change de registre et rentre lui dans... un coéquipier, Bedoya, qui venait de pénétrer sur la pelouse. Après tout pourquoi pas. Pour la forme, les États-Unis ont deux bonnes occases dans les arrêts de jeu. Mais Lahm et Neuer empêchent tout ça. Tant mieux. Un nul aurait poussé certains à se repasser les bandes...

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 8
il y a 3 heures Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 24 il y a 5 heures Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 47 Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 59