1. // CM 2018
  2. // Qualifs
  3. // Zone Europe

L'Allemagne en balade, la Pologne gagne dans la douleur

Si l’Allemagne s’est baladée durant 90 minutes, la Pologne s’est fait très peur alors que Robert Lewandowski avait fait le plus dur. Sinon, Saint-Marin n’a toujours pas gagné un match officiel et la Slovaquie débute très mal ses qualifications.

Modififié
2k 5

GROUPE C

Irlande du Nord 4-0 Saint-Marin

Buts : Davis (26e), Lafferty (74e et 94e) et Ward (86e)

Si cette rencontre entre une équipe qui se permet de ne pas sélectionner Will Grigg et une autre qui n’a jamais gagné une rencontre en match officiel n’était pas la plus séduisante de la soirée, les supporters étaient eux au rendez-vous. Très bons lors de l’Euro en France, les soldats de la Green and White Army ont mis le feu pour le premier match dans le nouveau Windsor Park tout juste rénové. Les joueurs de Saint-Marin n’ont pas été ridicules, mais si vous leur demandez à quoi ressemble la moitié de terrain de l'adversaire, ils ne sauront pas quoi vous répondre. Ils ont d'abord provoqué un penalty transformé par Davis (26e) avant de prendre un carton rouge dès le retour des vestiaires. La deuxième mi-temps a donc été un très long attaque-défense, qui a vu Lafferty par deux fois et Jamie Ward marquer pour donner un peu plus d’ampleur au score en toute fin de match.

Allemagne 3-0 Tchéquie

Buts : Müller (13e et 65e) et Kroos (49e)

Quelques mois après avoir perdu en demi-finales de l’Euro 2016 contre la France, l’Allemagne redémarre la machine. Et il faut dire que le rouleau compresseur allemand fonctionne toujours aussi bien. Face à la Tchéquie, les hommes de Joachim Löw ont tout simplement confisqué le ballon et ont initié plusieurs actions de grande classe, comme ce joli une-deux entre Götze et Özil, qui trouve Müller pour l’ouverture du score (13e). Si en deuxième période, les Allemands ont laissé les Tchèques toucher quelques ballons, ils ont tout de même montrer que ce sont eux les patrons en marquant par Kroos et Müller, encore lui, toujours lui. Il n’y a pas de doute, en 2018, l’Allemagne sera bel et bien là.

GROUPE E

Pologne 3-2 Danemark

Buts : Lewandowski (20e, 35e et 48e) pour la Pologne // Glik (CSC 49e) et Poulsen (69e) pour le Danemark

Comment se faire peur en trois leçons. Premièrement, laissez le ballon à l’adversaire pour mieux le contrer derrière, avec la vitesse de Błaszczykowski et surtout d’un Grosicki très en jambes. Si tout cela est bien effectué, cela permettra à votre vedette Robert Lewandowski de mettre normalement votre équipe à l’abri en inscrivant un triplé, dont un penalty. Deuxièmement, dans la minute qui suit le troisième but de votre équipe, vous demandez à votre défenseur, Glik, de lober de la tête votre propre gardien de manière assez incompréhensible. Enfin, vous laissez sur un centre votre adversaire Poulsen seul pour réduire la marque à vingt minutes de la fin du match pour bien faire stresser vos supporters présents au stade, et qui n’ont toujours pas digéré votre première rencontre au Kazakhstan où vous faites 2-2, alors que vous meniez 2-0. C'est bon, vous êtes prêt à déguster.

GROUPE F

Slovénie 1-0 Slovaquie

But : Kronaveter (74e)

Srečko Katanec va s’endormir ce soir avec le sourire. Sélectionneur de la Slovénie, Katanec a permis à son équipe de remporter le derby des SLO-IE suite à un coaching gagnant. Dans une rencontre assez fermée où aucune des deux formations n’arrive à prendre l’ascendant, c’est la Slovénie qui s’est finalement imposée grâce à une jolie frappe de Rok Kronaveter tout juste entré en jeu deux minutes plus tôt. Dans la foulée, son homologue slovaque, Ján Kozák, a tenté lui aussi un pari en faisant trois changements d’un coup pour multiplier les chances. En vain. La Slovaquie de Marek Hamšík s’incline et compte deux défaites en autant de rencontres après celle contre l’Angleterre le mois dernier. Demain, c'est loin.

Écosse 1-1 Lituanie

Buts : McArthur (89e) pour l'Écosse // Cernych (59e) pour la Lituanie

Seule équipe du Royaume-Uni absente de l’Euro 2016, l’Écosse entend bien corriger cet affront en se qualifiant à la prochaine Coupe du monde. Après une victoire fleuve à Malte (1-5) lors de la première journée, les Écossais recevaient la Lituanie dans un Hampden Park toujours aussi plein, qui s’est régalé à reprendre en cœur le célèbre Flower of Scotland au rythme de la cornemuse. Malgré une domination certaine, les coéquipiers de Darren Fletcher se sont fait surprendre par Cernych qui ouvre la marque pour les visiteurs (59e). Les protégés de Gordon Strachan ont donc mis les bouchées doubles pour égaliser et ont été récompensés de leurs efforts dans les dernières minutes de la rencontre grâce à McArthur qui permet aux siens d’éviter la défaite et de garder la seconde place du groupe derrière l’Angleterre.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Match serein de l'Allemagne, les joueurs du Bayern notamment. Kimmich franchement intéressant au poste de latéral droit alors que c'est pas son poste à la base, de l'intelligence de jeu et une envie d'apporter offensivement. Boateng au sommet de son art, il distille longs ballons sur longs ballons avec une facilité épatante. Pareil pour Hummels qui défend bien et propose des remontées de balles surprenantes. Müller dans le dur jusqu'à ce qu'il surgisse et la mette au fond. Götze commence à revoir le jour, il semblait fit, son retour à Dortmund semble lui avoir fait du bien même s'il y a encore des progrès à faire. Draxler prometteur, Özil toujours juste dans ses passes (cette vista...).

Après, il faut relativiser cette victoire, les tchèques n'ont strictement rien apporté offensivement ou presque, éprouvant d'énormes difficultés à ressortir les ballons proprement, donc les deux centraux allemands se sont surtout fait remarquer pour leur jeu offensif.

Pendant 45 minutes j'ai un peu cru au piège de la possession, l'Allemagne dominait énormément mais ne faisait pas le break donc je sentais bien le retour de bâton. Ce ne fut pas le cas, tant mieux, quel but de Kroos pour le 2-0 d'ailleurs, seul lui peut les placer comme ça, c'est pas son premier de la sorte!

Cech a arrêté la sélection? Ca m'a fait bizarre de pas le voir aux cages.
medyassineabd Niveau : DHR
à propos de Pologne-Danemark
Les ligaments anterieurs de Milik sont touchés (retournera demain à naples) donc à peu pres 6 mois d'indisponibilité
plus de precisions demain
putainn fais chier, ce joueur etait tres interessant jusqu'à mnt (meme excellent)
Forza Milik
nononoway Niveau : CFA
L'application se ferme dès que je tente d'ouvrir un article (sur iPhone), j'ai déjà essayé de desinstaller/réinstaller, une idée de comment résoudre ce problème ?
Pour une fois, Müller a marqué 2 beaux buts !
Sinon, un but polonais entache de la plus flagrante main de Lewandowski, on en parle ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 5