En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2012
  2. // Groupe B
  3. // Allemagne/Danemark

L’Allemagne doit faire gaffe

Deux victoires en autant de matchs, six points, mais la Mannschaft n’est pas encore qualifiée. Pire encore: par un incroyable concours de circonstances, elle pourrait même être éliminée. Face au Danemark, une défaite est interdite. Et quand on sait à quel point les Danois sont accrocheurs…

Achtung, Vorsicht, Pass auf : il existe plusieurs formules, plusieurs nuances pour exprimer l’idée de « faire attention, faire gaffe » en allemand. Joachim Löw a probablement dû toutes les utiliser au cours de ces derniers jours. Battre le Portugal lors du premier match, c’est bien. Se faire le rival néerlandais lors du deuxième, c’est mieux. Pour que l’Allemagne ne se réveille pas avec la gueule de bois en début de semaine prochaine, il faudra assurer lors du dernier match. Face au Danemark. Face à cette équipe qui a battu les Pays-Bas et qui ne s’est inclinée qu’en toute fin de rencontre face aux Portugais. Une équipe qui doit absolument gagner pour continuer l’aventure. Une équipe que l’Allemagne n’a pas battue depuis 16 ans. C’était le 27 mars 1996, victoire 2-0, grâce à un doublé d’Oliver Bierhoff.

L’effroyable scénario

« Nous n’avons encore rien réussi » , a insisté l’actuel manager de la Mannschaft. Comme pour le groupe A et C, tout est encore possible dans ce groupe B. Mais, comme il s’agit du « groupe de la mort » , la situation est encore plus tragique. L’Allemagne a remporté ses deux premiers matchs, mais n’est pas encore qualifiée. Les Pays-Bas ont beau avoir perdu leurs deux premières rencontres, il leur reste un infime espoir de voir les quarts de finale. Chose assez rare pour être signalée. Pour Mats Hummels, « c’est très agréable de savoir [qu’il n’y a] qu’un point à prendre. » Il ne faudra pas pour autant se reposer sur ces lauriers fictifs et mettre les bouchées doubles. Car une victoire 1-0 du Danemark combinée à une victoire 1-0 du Portugal et les Allemands feront leurs valises. Et le voisin danois est comme à son habitude : toujours sous-estimé, toujours coriace et il finit (presque) toujours par s’en tirer.

La 100e de Prinz Poldi


Bon, après, faut pas déconner non plus, il n’y a pas le feu dans la demeure teutonne. Bien entendu, Joachim Löw compte faire jouer ses titulaires. Non seulement parce qu’il veut assurer sa qualif’, mais aussi parce qu’il estime que ça y est, son équipe est au point. « Enfin, je sais comment mon équipe peut jouer et c’est pour ça que je suis relativement calme intérieurement » , a déclaré l’homme qui a imposé le port de la chemise cintrée à ses assistants. En principe, c’est la même équipe qui devrait être alignée que lors des deux précédentes rencontres et Lukas Podolski devrait, à 27 ans, fêter sa 100e cape (43 buts et 21 passes décisives, pour l’instant). Seul point à régler, celui concernant Jérôme Boateng : le géant du Bayern ne sera pas là pour occuper le flanc droit de la défense. Apparemment, c’est Lars Bender qui tiendrait la corde pour le remplacer. Au cas où, Benedikt Höwedes pourrait faire le job, ou encore Philipp Lahm pourrait glisser à droite et Marcel Schmelzer prendre sa place à gauche. Quoi qu’il en soit, les solutions sont multiples, cette équipe compte de nombreux talents. Dans les colonnes de Die Welt, à la question « Sommes-nous en train de voir la meilleure équipe d’Allemagne de tous les temps? » , Mesut Özil a répondu : « Je pense que oui. Nous sommes devenus plus constants, nous avons plus confiance en nous. » Soit. C’est bien de penser que son équipe est forte. Maintenant, il faut aller chercher les titres. Et commencer par ne pas se faire dynamiter par les Danois.

Ali Farhat, à Gdańsk
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 17 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 16 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 6