1. // Coupe des confédérations
  2. // Demies
  3. // Allemagne-Mexique (4-1)

L'Allemagne déglingue le Mexique

Comme on se retrouve. Le 29 juin 2005, l'Allemagne éliminait le Mexique de la Coupe des confédérations après prolongation, au terme d'un match de dingues (4-3). Douze ans plus tard, les deux nations s'affrontaient ce soir au même stade de la compétition. Sauf que cette fois-ci, la Mannschaft bis n'était pas à domicile, et a giflé de pauvres Mexicains pas si revanchards que ça. Une 4-1, une vraie.

Modififié

Allemagne 4-1 Mexique

Buts : Goretzka (6e et 8e), Werner (59e) et Younès (90e) pour l'Allemagne // Marco Fabián (89e) pour le Mexique

Les relations germano-mexicaines n'ont jamais trop été à l'avantage des Centre-Américains, à l'image du télégraphe Zimmerman de 1917. Un bout de papier dans lequel l'Allemagne demandait au Mexique d'entrer en guerre contre les États-Unis, mais intercepté par les Anglais. Pas malin. D'autant plus que cela avait effectivement scellé l'entrée en guerre des Américains - qui ont vite écrasé les Allemands en Europe -, mais pas celle des Mexicains. D'un point de vue football, « El Tri » n'a jamais été beaucoup plus convaincant face à l'Allemagne. En quatre confrontations, la Mannschaft a gagné deux fois, contre deux nuls. Pire, deux matchs en compétition officielle se sont déjà tenus un 29 juin. 1998, huitième de finale du mondial : victoire allemande. 2005, demi-finale de Coupe des confédérations : victoire allemande. Une domination confirmée ce jeudi 29 juin, et pas qu'un peu...

Un réalisme allemand sans pitié


Une demi-finale de Coupe des confédérations, ce n’est pas le match de l’année. Même si une finale pour un titre international est en jeu, cet Allemagne-Mexique ne déchaînait pas les foules. Il n’y a qu’à jeter un coup d’œil à la composition allemande pour s’en rendre compte. Une équipe bis avec quelques surprises, comme la titularisation de Draxler dans un rôle de super latéral gauche, devant une arrière-garde qui a quand même de la gueule avec Ter Stegen dans les buts, Kimmich, Rüdiger et Ginter. Le tout mené par le duo de meilleurs buteurs de la compétition Stendl – Werner, grâce à qui l’Allemagne est la meilleure attaque de la compétition, devant son adversaire du soir. Une attaque mexicaine plutôt épicée avec Chicharito en pointe, mais sans Carlos Vela, sur le banc. Du beau monde donc chez les Aztèques qui, eux, sont venus avec leur équipe type : Ochoa dans les buts, Layún et Moreno en défense. Bref, du solide.

Mais en six minutes, les Allemands calment les ardeurs mexicaines. Joueurs, les Aztèques perdent un premier ballon très bas. Juste le temps pour Goretzka de faire un une-deux d’école sur toute la moitié de terrain avec Henrichs, avant de reprendre le ballon à l’entrée de la surface d’un plat du pied plein de maîtrise, malgré un petit rebond. Suffisant pour envoyer le ballon petit filet opposé, sous les yeux d’un Ochoa impuissant. Un ralenti plus tard, Goretzka plante son deuxième pion de la soirée sur la seconde occasion allemande (8e), au bout d'une merveille de passe dans l’intervalle de Werner plein axe, à faire rougir Éric Carrière. Tranchants, rapides et réalistes : les Allemands punissent d’entrée des Mexicains trop joueurs.

La Mannschaft privée de ballon


K-O, les joueurs de la Tri reprennent peu à peu un ballon délaissé par la Mannschaft, inarrêtable en contre. Brouillons et maladroits dans le dernier geste, les Mexicains finissent par se procurer plusieurs grosses occasions à la demi-heure de jeu, mais pêchent dans la finition quand ils ne butent pas sur un Ter Stegen intraitable. Tranquillement, les champions du monde gèrent leur match, donnant l’impression d’être plus nombreux sur la pelouse que leurs adversaires. Soutenus par le public russe de Sotchi, les Centre-Américains accentuent leur domination jusqu'à la mi-temps. Une occupation du camp allemand et une possession stérile, qui ont pour unique effet de fatiguer les Allemands, bien contents de rentrer aux vestiaires à la pause.

Une pause salvatrice, puisque l’Allemagne démarre la seconde période pied au plancher. Resserrés en défense, les champions du monde piquent en contre et étouffent le Mexique. Pourtant, c’est bien Chicharito qui a la balle du 2-1 au bout du pied à la 50e. Après une mauvaise passe allemande, le Petit Pois décale Jiménez qui frappe sur Ter Stegen. C’était la dernière opportunité pour le Mexique, qui craque une troisième fois à la 59e, à la suite d'une superbe ouverture de Draxler pour Hector, qui élimine Ochoa d’un centre en une touche aux six mètres où seul rode Werner. Une action limpide, classe et propre qui assomme la Tri. Les entrées de Marco Fabián et du légendaire Rafael Márquez n’y changeront rien. Malgré quelques escarmouches, les Mexicains ne parviennent pas à sauver l’honneur, et touchent même la barre à la 75e sur une belle tête de Jiménez. L’Allemagne gère et s’amuse, dans une timide ambiance entrecoupée de quelques coups de vuvuzelas russes. Tout un concept.

Marco Fabián, un bijou pour rien


Courageux, les Mexicains continuent de pousser en fin de match, et même si Ter Stegen dégoûte Rafael Márquez sur corner à la 83e, la Tri est récompensée. Sur un coup franc joué rapidement à deux à la 89e, Marco Fabián envoie une patate monstrueuse dans la lucarne allemande. Un sursaut d'orgueil aussi somptueux qu'inutile, puisque Younès, entré en jeu quelques minutes plus tôt, enfonce le clou dans la foulée pour l'Allemagne après un bon décalage de Can à la 90e. La tradition est respectée : l'Allemagne bat une nouvelle fois le Mexique en compétition un 29 juin. Jamais deux sans trois. Cent ans après le télégramme Zimmerman, qui avait signé la fin de sa domination mondiale, l'Allemagne est en pole pour aller chercher sa première Coupe des confédérations face au Chili, et donc pour perdre son titre de champion du monde... Puisque c'est bien connu, aucun vainqueur de confédérations n'a remporté le Mondial suivant. Encore la faute des Mexicains.

Par Adrien Hémard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Ce commentaire a été modifié.
Ce commentaire a été modifié.
bon ok c'était la rfa mais en 86 ils se sont affrontés en 1/4 au stade aztéque victoire aux pénos des allemands.. bon maintenant je vais lire la fin de l'article^^
Mountains made of steam Niveau : Loisir
Le problème des allemands, c'est qu'ils ont un vivier trop important, ce qui poussera obligatoirement Low à faire des conneries dans sa sélection pour la CDM.
A part le demi contre l'italie en 2012 je vois pas d'autres conneries.

Par contre ca va aussi forcer au Özil, Boateng, Müller et aux autres titulaires de se sortir un peu les doigts pck derrière y'a du lourd qui arrive.
Mountains made of steam Niveau : Loisir
Et sa sélection pour l'Euro, tu la trouves comment?
Pas de latéraux, un seul avant-centre.
BaB_KiLLeR2 Niveau : CFA2
La France avait le même problème. ..
Mountains made of steam Niveau : Loisir
Ah ouais?
Y avait un poste non pourvu en EDF à l'Euro?
Le gros problème de Low dans sa sélection de 2016 c'est la polyvalence des joueurs.
Für immer WS Niveau : DHR
Löw est très critiqué en Allemagne, beaucoup (et j'en fais partie) estiment qu'il n'exploite pas au maximum le potentiel à disposition, ses choix de joueurs sont parfois curieux, le système de jeu est fluctuant et mal défini, même en 2014 ses choix sur certains matchs (notamment l'Algérie) interpellaient. En 2016, après l'élimination en demi-finale, les médias allemands n'ont même pas trop épilogué sur l'arbitrage maison mais se demandaient comment Löw avait fait pour perdre un match jugé imperdable.
Hector, Kimmich sont pas des latéraux ?
Gomez n'est pas un avant centre ?

Qu'est ce tu racontes la !
Exagération mais il a raison.
Hector, seul latéral gauche de métier.
Kimmich a été un peu trimballé central/ latéral droit/ milieu def lors de la saison.
Derrière, il n'y aucun autre latéral de métier.

Ensuite il dit qu'il n'y a qu'un seul Avant centre, soit gomez. Seul réelle pointe de la liste.
8 réponses à ce commentaire.
L'apprenti
L'Allemagne trop puissante en attaque et un super gardien. Dommage pour le Mexique, volontaire mais pas assez décisif et une défense dépassé
Ce serait tellement bon que ces u23 allemands (bonne chance à pas mal de clubs allemands ce mercato) remportent cette compet (pendant que les u21 sont en finale de l'euro sans certains joueurs...qui sont à cette coupe des confederations), le manque de respect à son meilleur (tout en envoyant un message clair pour 2018)!

Jean michel parenthese (attendue)
Für immer WS Niveau : DHR
Il n'aura pas fallu longtemps à cette équipe expérimentale pour se trouver sur le terrain, les quatre buts résultent de schémas limpides, c'est vraiment devenu la marque de fabrique de la Bundesliga, récupérer le ballon haut et envoyer un maximum de joueurs pour prendre les espaces en allant le plus vite possible vers le but, clairement un retour au Vollgas Fussball.
Il manque une quinzaine de cadres à la Mannschaft blessés ou laissés au repos (Neuer, Boateng, Hummels, Höwedes, Kroos, Khedira, Lars et Sven Bender, Gündogan, Götze, Reus, Schürrle, Gomez, Müller, Volland, Bellarabi...), pas de problèmes, ils envoient une équipe B, quelques juniors et ils sont en finale.
Du coup, l'équipe M-21 est décimée entre les blessures (Weigl, Sané, Tah, Weiser) et ceux qui ont été envoyés en Coupe des Confédérations (Ginter, Heinrichs, Kimmich, Süle, Brandt, Can, Goretzka, Werner) et ils montent quand même une équipe qui va en finale...
Il doit y avoir une cinquantaine de joueurs allemands qui ont prévu de passer leur prochain mois de juin en Russie, ils n'auront pas intérêt à foirer leur saison en club car Löw a l'embarras du choix, sauf pour le centre-avant où, paradoxalement au pays des Bomber, personne ne s'impose vraiment et ne paraît prêt à prendre la succession de Klose.
Werner est l'avant-centre que l'Allemagne cherchait depuis la retraite de Klose.
Für immer WS Niveau : DHR
Ce n'est pas le même profil, Werner n'est pas un vrai centre-avant, et pas la même personnalité, tout le monde adorait Klose, Werner est hué par les supporters allemands à chaque match de la Mannschaft, il lui faudra marquer beaucoup de buts pour se faire pardonner...
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
C'est quand même assez impressionnant ce réservoir...
Et dire qu'il y a une quinzaine d'années, l'Allemagne était aux abois.
Au début des années 2000, remise en question des cadres vieillissants, mise au ban des personnalités/égos toxiques, formation en s'inspirant de ce qui se faisait chez les nations les plus fortes à l'époque (France, Italie).

Ça a fini par payer et tout comme l'Espagne, et l'Italie voire la France dans une moindre mesure, pas de trou générationnel en vue. On a des nations qui vont dominer pour un "petit" moment. Les Anglais aussi ont de belles générations qui arrivent mais l'argent de la PL Disneyland va envoyer ces jeunes pourrir dans les divisions inférieures. Et il y a aussi les tirs au but.
l'Italie a quand même un gros trou d'air depuis 2012... Du moins offensivement c'est évident.
Rakamlerouge Niveau : National
Lars et Sven Bender (surtout Sven) ne font plus vraiment partie de la catégorie "cadres au repose".

Quant à Tah, il joue avec la U21 (apres une mauvaise saison pour cause de blessure, certes, alors qu'il était dans le groupe à l'Euro 2016).

Tu fais bien de souligner l'absence de Weigl et Sané qui auraient été les leaders (avec Kimmich) de cette équipe U23/Confed Cup.

Composer le groupe pour le mondial va être un vraie gageure. Des choix douloureux en perspective, en défense centrale, au milieu et sur les postes de MOF/Ailiers.

A moins que les blessures à répétition de certains (Reus, Gündogan, Götze) ne faciliten la tâche de Löw.
Für immer WS Niveau : DHR
C'est surtout que les frères Bender enchaînent les blessure depuis 2-3 saisons mais si la poisse veut bien les lâcher et qu'ils peuvent faire une saison pleine, ils pourraient redevenir éligibles avec la Mannschaft, la demi-finale de Pokal énorme d'Iron Manni à Munich montre qu'il n'a pas tout perdu.
7 réponses à ce commentaire.
Note : -2
Grosse rumeur sur Goretzka au Bayern dans un an et gratuit, ça me comblerait de joie (comme tout ce qui emmerde Schalke haha).
Für immer WS Niveau : DHR
Schalke va tout faire pour le vendre avant, comme ils l'avaient fait pour Holtby (le pauvre s'y est perdu). Et si Goretzka est un peu malin, il réfléchira avant de se précipiter au Bayern qui a tendance à prendre les joueurs gratuits pour éviter qu'ils ne partent ailleurs même s'ils n'ont pas l'intention de le faire jouer (jurisprudence Sebastian Rode et bientôt Sebastian Rudy qui a flingué ses chances de jouer la Coupe du Monde en allant au Bayern).
Depuis le début de la compet, Rudy est excellent! Et le pire c'est qu'on en parle jamais!

Il a largement une place à prendre au milieu avec le Bayern..
2 réponses à ce commentaire.
Luis suarez Niveau : DHR
Par contre l'article commence sur ce qui, pour moi, est un erreur.

Certes les deux pays se sont affrontés en 2005, mais pour la troisième place. Donc dire que l'Allemagne à éliminé le Mexique, ils sortaient aussi de la compétition dans la foulée.

Je me disais bien parce que je me rappelle encore du match en demi entre l'Argentine et le Mexique qui était tendu et d'un très bon niveau. On en parle pas mais le Mexique à cette époque c'était solide : Marquez, borgetti, Omar bravo, blanco, salcido...
Jean-Luc Assec Niveau : District
Bon les gars, est ce que l'Allemagne c'est du lourd ? Oui, complètement, il sont toujours présents et ne déçoivent jamais MAIS à un moment donné il va falloir arrêter de se tripoter sur une coupe dont tout le monde se tape. L'Allemagne ne roulera pas sur la coupe du monde parce qu'il auront fait une bonne coupe des confédérations. Ça ne veut pas dire qu'il ne cartonneront pas l'été prochain hein, ça veut juste dire que s'ils cartonnent ça ne sera pas à mettre en relief avec leurs performances de cet été.
L'été prochain ça ne sera pas le même contexte, les mêmes joueurs, les mêmes adversaires, bref, prenez cette coupe pour ce qu'elle est: Une coupe amicale qui fait passer le temps dans un été sans grande compétition.

Ils ont un vivier incroyable, mais ils ont aussi péniblement battu l'Australie et ont fait match nul contre un Chili qui est loin d'avoir forcément perdu la finale, donc on se détend ;)
Für immer WS Niveau : DHR
On est d'accord que c'est une coupe en carton qui ne signifie rien pour la Coupe du Monde, la France et la Brésil en savent quelque chose... Mais on peut quand même souligner que c'est impressionnant la qualité de ce que font les Allemands en Coupe des Confédérations et en M-21 avant autant d'absents. Pendant ce temps, la France n'est même pas qualifiée parmi les 12 meilleures nations aux championnats d'Europe M-21.
 //  08:19  //  Amoureux de Lyon
Note : 1
Ça fait plaisir de voir Isaac ici: on reconnaît les vrais masochistes
2 réponses à ce commentaire.
Plusieurs erreurs dans cet article :

Le télégramme Zimmermann était destiné à l'ambassadeur allemand au Mexique pour lui enjoindre de faire pression sur le gouvernement mexicain et d'attaquer les USA et avec comme promesse, si victoire, une aide financière allemande et la restitution du Texas, du Nouveau-Mexique et de l'Arizona au Mexique (perdus lors de la guerre de 1846-1848).

Le match de 2005 était un match de classement : victoire allemande après prolongations 4-3 à Leipzig.

L'auteur a oublié le fameux match de 1986 où le Mexique organisait la Coup du monde et se faisait sortir en quart de finale à Monterrey par une Allemagne brouillonne (0-0 a.p. et 4-1 aux t.a.b Schumacher ayant quasiment tout arrêté).

Pour reprendre Peter_North un contributeur hier sur le Live, le titre de l'Équipe en juillet 2018 est tout trouvé :

"La puissante Wehrmacht marche sur Moscou".
Ce commentaire a été modifié.
En 1/8èmes lors de la WC 1998, ce fut très serré : ouverture du score d'El Matador Hernandez, mais Klinsmann et Bierhoff avaient renversé la vapeur ... le tout en 2ème mi-temps.
1 réponse à ce commentaire.
Intéressante cette Allemagne bis. Certes cette compet a l'image d'une coupe en mousse où personne ne regarde mais on peut souligner le pari osé de Jojo Low, de se dire bon je récompense tous les joueurs qui ont fait une très belle saison bulli histoire de montrer s'ils ont les cojones de porter ce maillot.

Pari gagnant, pari magique, ils sont en finale et deja quelques conclusions à mettre en évidence pour le futur.

Le réservoir de joueur : clairement là, nous sommes sur une VW Touran 2017 avec un coffre énorme et un réservoir énorme capable de longues distances et rarement fatigués.

L'âge : Le groupe le plus jeune de la compet' juste devant le Cameroun si je ne m'abuse. L'air de rien, Jojo Low nous prépare l'avenir et une base plus que solide pour le long terme ( euro 2020 et cdm 2022).

Méthode et tactique : pour avoir suivi de loin quelques matchs, groupe polyvalent où on peut moduler à sa guise la tactique et les reconversions rapides avec récup balle dans son camp à la sauce Bulli (ça j'avoue je kiffe vraiment) sont vraiment les 2 forces de ce groupe.

Maintenant faut pas s'emballer, tout est possible, tout peut changer en 1 an, et jusqu'à la dernière minute de la finale cdm 2018, ça reste difficile de désigner un vainqueur à l'avance.
Les moins de 17 ans joueront la finale sans gardien.
Ce commentaire a été modifié.
 //  10:46  //  Amoureux de la Bolivie
L'équipe B de la NM qui se qualifie en finale de la confédération en jouant 40 minutes à tout casser, à chaque fois qu'ils accéléraient le Mexique était à la rue. Ils ont même laissé le ballon aux mexicains une bonne partie du match, mais assez inefficace la Tri, et quand le Mexique poussait un peu plus, la NM décidait d'attaquer et ça faisait mal.

Et donc les U21 B sont aussi en finale de l'Euro espoirs... eh bien l'avenir est encore à eux

 //  10:54  //  Amoureux de la Bolivie
Je rajouterais que ce sera un vrai casse tête pour Low. autant pour choisir son onze que les remplaçants tant la qualité est dingue aux postes offensifs et au milieu.
1 réponse à ce commentaire.
Vert et lyonnais Niveau : Loisir
Une finale France-Allemagne en CM 2018... ça ferait tellement plaisir !!!
ça ferait plaisir aux Allemands surtout !
1 réponse à ce commentaire.
Pour moi l'Espagne et la France ont les deux plus gros viviers actuels. Avec tout le respect que j'ai pour la formation allemande qui est incroyable à n'en pas douter, il faut quand même admettre que la coupe des confédérations ne vaut rien et que leur présence en finale des U21 est due uniquement à l'aberration de la nouvelle formule de l'Euro(finir deuxième de son groupe et rencontrer l'Angleterre, pendant que l'Italie devait jouer l'Espagne, je n'ai toujours pas compris la logique).

Je ne vois pas en Allemagne des joueurs du niveau de Mbappé, Dembelé, Asensio, Saul Niguez, Rabiot, Pogba ou Kanté... Y a de bons joueurs c'est sûr, mais pas de mecs qui cassent la baraque. Je crois surtout qu'ils tirent leur épingle du jeu grâce au fond de jeu et aux mouvements que la formation allemande leur inculque. ça leur donne un énorme avantage sur les autres nations, c'est le même principe que la formation espagnole. Mais ça ne veut pas dire que leurs joueurs sont les meilleurs(Pour les espagnols par contre c'est le cas).

D'ailleurs si je peux me permettre d'en rajouter une couche, les U21 n'ont pas eu une seule occasion face aux italiens, j'ai donc des doutes sur leur capacités à battre les espagnols...
Hier à 18:38 Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) Hier à 16:30 La petite gourmandise de Callejón 2
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 11:44 Un but barcelonesque en D4 argentine 10
mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 17 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41 vendredi 30 juin Percuté par un scooter, il rattrape le chauffard grâce à ses coéquipiers 18 vendredi 30 juin Mariano Díaz s'engage avec Lyon 47 vendredi 30 juin L'énorme frappe de Wendel avec Fluminense 2 vendredi 30 juin Hulk suspendu après avoir soutenu Oscar 24 vendredi 30 juin Benayoun offre la victoire au Beitar en barrage de Ligue Europa 21