En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. // Coupe des confédérations
  2. // Australie-Allemagne (2-3)

L'Allemagne bis a appris à souffrir

Modififié

Australie 2-3 Allemagne

Buts : Rogić (40e) et Jurić (56e) pour les Socceroos // Stindl (5e), Draxler (44e sp), Goretzka (47e) pour la Mannschaft

Les cadres laissés au repos, cette Coupe des confédérations ressemble à un vrai summer camp pour les réservistes de la Nation. Et pour convaincre Jojo Löw de les intégrer à la prochaine draft, il faut d'abord passer le test proposé d'entrée par une Australie coriace et expérimentée.

Pourtant, cinq minutes à peine seront nécessaires à cette Allemagne bis pour qu'elle se donne les moyens de ses ambitions. L'insouciant Julian Brandt déborde pour servir sur un plateau Lars Stindl. Le milieu de Gladbach inscrit là son premier but en sélection. Les Teutons ne se satisfont pas de ces débuts réussis, conscients d'avoir sur le torse une quatrième étoile de champion du monde à faire respecter. Pendant quinze minutes brillantes, à un rythme proche d'une action par minute, ils ne laissent aucun répit à des Socceroos au bord de l’asphyxie. Sandro Wagner frôle deux fois les poteaux de la tête (17e) puis du gauche (23e), les frappes lointaines de Rudy et Draxler fuient le cadre, alors que Goretzka et Brandt sont intenables sur le côté droit. Mais toutes ces tentatives sont inefficaces. Étonnés de ne pas avoir encore pris une valise, les Australiens commencent à croire en leur bonne étoile. Si bien que lorsque Tom Rogić s'avance tranquillement plein centre, Mustafi recule et se fait punir d'une balle dans le dos qui laisse une seconde chance à l'Australien, qui cette fois trompe Leno en force (40e). La Mannschaft rétablit l'ordre dans cette première mi-temps grâce à Draxler, qui transforme en bon capitaine un penalty faisant suite à une faute grossière de Luonguo (44e).

Les hommes de Löw reprennent les commandes dès la reprise, grâce à un indispensable Leon Goretzka. Le milieu de Schalke 04 transperce la défense jaune d'un appel en profondeur, avant de crucifier Mat Ryan, laissé à l'abandon (47e). Pourtant, les jeunes Allemands retombent dans leurs travers. Plutôt que d'affirmer leur supériorité technique, ils laissent les Australiens résister. Combatifs, ils reviennent au score grâce à Tom Jorić. L'avant-centre australien semble détourner du bras la lourde frappe de son compatriote Rogić, mais l'arbitre, après consultation de la vidéo, accorde ce but (56e). Derrière, les Socceroos continuent de pousser, mais il faut les interventions décisives de Leno et les incursions tranchantes de Werner pour que l'Allemagne s'impose, dans une douleur qu'elle aurait pu s'épargner vu le potentiel de ses jeunes talents.


En Allemagne plus qu'ailleurs, on sait qu'il n'y a pas que dans la défaite que l'on construit les futures victoires. MR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 9 heures 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 12 il y a 10 heures Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4 Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 86