1. //
  2. // Amical
  3. // Allemagne-Slovaquie

L'Allemagne, à la recherche du nouveau buteur

Dans la liste de la Nationalmannschaft, le poste le plus difficile à remplir était a priori celui de buteur. Depuis quelques années, la formation semble en panne et la tradition de la machine à buts plantée devant et qui récupère les centres semble être éteinte. Est-ce vraiment un problème pour Joachim Löw ?

130 19
« L'Allemagne manque d'un véritable grand buteur » pour gagner l'Euro. La pique est de Thierry Henry, interrogé par la Sky sur la Nationalmannschaft et les chances de victoire à l'Euro. Même si elle découle d'un manque évident dans la formation allemande des dernières années, elle montre aussi que l'ancien des Bleus n'a rien compris à la manière de voir de Löw et aux multiples possibilités offensives dans l'effectif de l'Allemagne.

L'Allemagne n'est plus celle au grand buteur qui pousse les ballons au fond pour faire gagner l'équipe sur des coups de raccrocs. Joachim Löw a même résumé l'affaire après le dernier match de qualif contre la Géorgie : « Il ne faut pas croire qu'on a besoin d'un grand joueur fort de la tête – d'un Horst Hrubesch. » Est-ce à dire que l'Allemagne avance sans buteur ? Il existe quelques candidats au titre de nouvel Hrubesch.

Candidat numéro 1 : Mario Gómez


Pour autant, Joachim Löw a cédé un peu de terrain sur l'angle Hrubesch. Un revirement préparé à l'époque du bilan – mitigé – sur les qualifications, après la difficile victoire contre la Géorgie. « Dans les faits, (…) je me réjouis de n'importe quel buteur qui marque régulièrement pour son club. Bien entendu, c'est une bonne chose d'avoir un buteur de la sorte, un joueur qui apporte de la qualité dans les seize derniers mètres. » Un clin d'œil appuyé à Mario Gómez et à sa saison lancée avec Beşiktaş.


De son côté, le grand brun ne doutait pas en novembre dernier, dans les colonnes de Kicker, du rôle qu'il pouvait jouer auprès de Löw. « L'Allemagne peut toujours avoir besoin d'un véritable buteur. Pas forcément un avant-centre, mais un joueur dont la première qualité est de marquer des buts. » Gómez en a planté 26 depuis, en championnat, avec Beşiktaş. Évidemment, Joachim Löw a ravalé sa fierté et l'a pris avec lui. Le principal buteur de l'Allemagne, ce devrait être lui. Chauffez dès maintenant le Mario Gómez Button. Et si besoin, les autres candidats se feront un plaisir de le suppléer. Pour marquer des buts, il y aura toujours du monde dans la Mannschaft.

Youtube

Candidat numéro 2 : l'équipe


Le danger pour les adversaires de l'Allemagne à l'Euro, ce serait de s'attendre à n'avoir qu'un grand buteur à surveiller. Au contraire. Il faut être attentif à toute l'équipe. L'idéal du faux 9 ? Pas seulement. Joachim Löw a nettement privilégié des profils plus variés et collectifs, pour composer ses équipes et son groupe. Ces joueurs, il les regroupe sous le nom global « d'attaquants » , faux 9 ou non. Leur qualité principale est de « bouger beaucoup » , le reste importe guère. Le point avait été nettement fait avant le dernier Mondial. D'ailleurs, Mario Götze l'avait annoncé en conférence de presse en 2014 : « Les positions n'ont pas d'importance. » Alors, pour les annonces des joueurs retenus, Jogi Löw ne s'embête plus et offre un méli-mélo milieu/attaque. Mario Götze, dans cette optique, joue un rôle primordial.


D'autres peuvent le remplacer sur le front. Schürrle ? Reus ? Volland ? Kruse ? Sané ? Le joueur d'Hoffenheim n'a pas été pris dans les 27 présélectionnés, Kruse s'est grillé par ses bêtises et ses parties de poker. Les trois autres y sont et peuvent espérer grappiller une place au soleil. Sané en particulier a un petit coup à jouer et pourrait profiter du match contre la Slovaquie pour se montrer à son aise dans un registre plus axial. Schürrle avait été bien plus décevant dans ce registre contre la Géorgie. Toutefois, on retrouve pour la dernière sélection de 27 joueurs trois attaquants mis à part. Ce sont Sané, Götze et... Gómez. On en revient donc à l'exilé turc, encore une fois, qui semble être le mieux placé pour une place de titulaire dans l'axe. Mais on oublie surtout un autre profil qui correspond aussi aux critères donnés et chamboule le reste du jeu : « Apporter de la qualité dans les seize derniers mètres. »

Candidat numéro 3 : Thomas Müller


Il porte le numéro 13 et le nom de famille de Gerd Müller. Le joueur du Bayern est aussi sûrement le meilleur des candidats pour le poste. L'Allemagne a un joueur hors norme, qui contraint aussi les possibilités de Löw et nécessite des ajustements. Avec Thomas Müller, le buteur est là. C'est aussi et surtout à partir de lui que les choix de Löw prennent sens. Son buteur qui a besoin des espaces, de se faufiler, de courir en permanence pour être au bon endroit, au bon moment. Une sorte de Pippo Inzaghi désaxé. Löw ne peut pas vraiment le placer devant, comme un plot qui attend. Müller a besoin d'autre chose, de mouvement, ce qui ne l'empêche pas d'être redoutable dans le dernier tiers, ni de s'appuyer à l'occasion sur un grand buteur – façon Lewandowski au Bayern, les deux ayant grandement prouvé leur compatibilité cette saison.


En bref, là où Henry fait fausse route, c'est que le grand buteur n'est pas forcément à chercher dans l'axe. Si Thomas Müller n'a pas marqué sur les trois matchs amicaux disputés par la Mannschaft depuis la qualification, il restait avant cela sur quatre buts et deux passes décisives sur les quatre matchs finaux du groupe de l'Allemagne. En 70 sélections, Müller cumule déjà 31 buts... sans n'avoir jamais marqué lors d'un championnat d'Europe. Dans quelques semaines, il sera temps pour lui de montrer qui est le grand buteur dans l'histoire.

Youtube


Par Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Thérèse je te retourne Niveau : CFA2
Quel maillot immonde ! ça déconcentre pour la lecture de l'article...
Pragmatique Niveau : CFA2
Le maillot extérieur est ignoble, contrairement à son homologue de 2014 qui était réussi, en plus d'être en adéquation avec les couleurs du pays.La présence du vert ne correspond à rien dans l'histoire de l'Allemagne, alors que le blanc évoque le Royaume de Prusse, par exemple.Heureusement qu'ils seront éliminés en huitièmes et ne l'arboreront pas.

Concernant cette histoire d'absence d'avant-centre,Sofoot étale une fois de plus son manque d'imagination en rabâchant pour la cinquantième fois ce sujet.Tout ça pour en arriver à la cinquantième fois à la même conclusion : lorsque il existe une carence dans un secteur, il est possible de contrebalancer en introduisant des profils virevoltants et offensifs sur les côtés, former des joueurs capables de tenter leur chance à distance et mi-distance...
Ce problème de buteur, ça doit donner envie aux Allemands d'envahir la Pologne.
ChaslesDean Niveau : DHR
Message posté par Pragmatique
Le maillot extérieur est ignoble, contrairement à son homologue de 2014 qui était réussi, en plus d'être en adéquation avec les couleurs du pays.La présence du vert ne correspond à rien dans l'histoire de l'Allemagne, alors que le blanc évoque le Royaume de Prusse, par exemple.Heureusement qu'ils seront éliminés en huitièmes et ne l'arboreront pas.

Concernant cette histoire d'absence d'avant-centre,Sofoot étale une fois de plus son manque d'imagination en rabâchant pour la cinquantième fois ce sujet.Tout ça pour en arriver à la cinquantième fois à la même conclusion : lorsque il existe une carence dans un secteur, il est possible de contrebalancer en introduisant des profils virevoltants et offensifs sur les côtés, former des joueurs capables de tenter leur chance à distance et mi-distance...


http://uneautrehistoiredufoot.blogs.leq … llemandes/
Sinon l'Espagne a gagné l'Euro sans 9, tout comme l'Allemagne à la coupe du monde...

C'est un faux problème...
Pragmatique Niveau : CFA2
Message posté par ChaslesDean
http://uneautrehistoiredufoot.blogs.lequipe.fr/2012/02/28/le-blanc-le-vert-couleurs-allemandes/


C'est bien ce que je dis, ça vient de nulle part.Une lubie idéologique ne constitue pas une explication.
Dani de Melo Niveau : CFA
 //  16:37  //  Amoureux de Lille
Message posté par dieze
Ce problème de buteur, ça doit donner envie aux Allemands d'envahir la Pologne.


+1
Y a vraiment un probleme? Je veux dire ca inquiete vraiment en Allemagne ou c'est encore un delire mediatique? Parce que si c'est pour respecter la tradition des Bombers, Müller meilleur scoreur allemand cette saison en est un digne representant sinon comme dit plus haut avoit un buteur n'est plus obligatoire pour aller au bout d'un grand tournoi! Moi pas comprendre
Toon Eastman Niveau : National
Note : 1
PC'est un faux problème en soit. Pas un vrai numéro neuf à la Lewandowski certainement, mais à coté de ca ils ont suffisamment de talent offensivement pour aligner 3 ou 4 équipes différentes toutes aussi compétitives. Et puis Gomez fera surement l'affaire comme ca a déjà été le cas par le passé. Au final ca fait un bon moment que le mec qui joue en pointe est plus la pour mettre la tête sur les centres. La plupart du temps le danger vient des Muller, Ozil, Reus et compagnie.

Non le vrai problème des allemands est en fait le même que la plupart des sélections à l'heure actuelle : les latéraux. C'est assez dingue d'ailleurs quand on y pense, le nombre de pays qui n'ont pas ou plus de latéraux dignes de ce nom.

Bon cela dit quand tu peut te permettre d'aligner une défense centrale Hummels - Boateng... Ils peuvent voir venir
Note : 1
C'est juste un problème pour Côme Tessier, que je salue au passage...
Eomer fils d'Eomund Niveau : CFA2


C'est surtout que Low se considère comme un espèce de philosophe du foot, un mec qui touche a tout sans rien s'interdire et sa grande conviction c'est qu'il est possible et plus intéressant de jouer au foot et amrquer des buts avec tout le monde qu'en misant sur un joueur sensé conclure(je résume beaucoup mais depuis plusieurs années son discours va dans ce sens).

Grosso modo il vaut mieux laisser Reus, Ozil, Muller, Götze, Schurle... et les autres combiner créer des espaces et se retrouver en face à face avec le goal sans les enfermer dans un système
Ouais pas du tout un problème de riche quoi
LeoMessi DiCaprooney Niveau : District
C'était quoi leur ligne d'attaque à la CDM ? Il y avait déjà gotze dans l'axe en faux 9 ?
Plutôt Ozil-Muller-Kroos et le bon vieux Klose en pointe.
josip-illicite Niveau : DHR
Message posté par ChaslesDean
http://uneautrehistoiredufoot.blogs.lequipe.fr/2012/02/28/le-blanc-le-vert-couleurs-allemandes/


Venant de quelqu'un qui s'appelle Braun, c'est toujours édifiant ce genre d'article sur l'identité allemande.
Message posté par dieze
Ce problème de buteur, ça doit donner envie aux Allemands d'envahir la Pologne.


Ha ha!
La Mannschaft a des solutions offensives malgré le manque d'un pur avant centre. (J'espere que Sané aura une nouvelle chance dans l'axe même s'il n'est pas apparu à son avantage hier).
Ce qui est loin d'etre le cas du Portugal en quête d'un 9 depuis presque une décennie maintenant. Partir à l'Euro avec Eder en pointe ça mérite un crowfunding...
Ce maillot est un peu porte malheur. Ils ont perdu deux fois avec. Contre l'Angleterre et maintenant contre la Slovaquie.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
130 19