1. // Top 50
  2. //
  3. // N°1

L’allégeance du blond

Meilleur Madrilène de tous les temps, Alfredo Di Stéfano aurait dû devenir un joueur du FC Barcelone. Un épisode polémique, rapidement éteint par la grande star merengue lors de son premier Clásico, fer de lance de la domination madrilène des années 1950 et 1960.

Modififié
Vingt ans, pour les plus vieux, c’est l’âge d’or de la jeunesse et de l’insouciance. Vingt ans, pour les plus jeunes, c’est le moment de prendre son indépendance, de tenir son avenir entre ses mains. Vingt ans, c’est aussi la durée de la plus grande période de disette pour le Real Madrid dans le championnat espagnol. De 1933 à 1953, et même si l’entre-deux guerres a empêché la tenue de trois éditions, le Real n’a jamais été sacré champion d’Espagne durant ce laps de temps. La faute aux deux clubs sévillans, tous deux sacrés une fois, au FC Valence, à l’Athletic Bilbao et à l’Atlético de Madrid. Mais surtout la faute au FC Barcelone, déjà sextuple vainqueur de la compétition et double tenant du titre au moment où démarre le marché estival pour la saison 1953-1954.


Avec son arme fatale tout droit débarquée de Hongrie, le buteur László Kubala, le Barça apparaît comme la grande équipe d’Espagne. Tellement grande qu’elle attire tous les grands noms du football, à commencer par le buteur des Millonarios de Bogotá, un certain Alfredo Di Stéfano. Un an plus tôt, l’avant-centre avait gâché la célébration du cinquantenaire merengue d’un doublé qui a marqué les esprits madrilènes... et surtout un cerveau catalan. Venu assister à la rencontre en tant que simple spectateur, le secrétaire technique du Barça, José Samitier Vilalta, tombe sous le charme du joueur et souhaite immédiatement l’enrôler. La suite, c’est un transfert avorté en Catalogne qui reste en travers de la gorge des Culés et qui débouche sur cette signature sous la pression au sein d'un Real Madrid instrumentalisé par Franco pour ses intérêts politiques personnels. Une transaction qui va changer à tout jamais l’histoire du football espagnol, tant l’aura de Di Stéfano va émerger au soir du 25 octobre 1953.

Duel de flèches dorées


« Quand je suis arrivé en Espagne, Laszi m’a invité chez lui et, à partir de ce moment-là, nous sommes devenus plus que frères. » Si Don Alfredo et son alter ego revêtissent durant trois rencontres amicales la tunique blaugrana avant que la Saeta Rubia s’engage à temps plein pour le Real, ce premier Clásico de la saison dans l’enceinte du nouveau stade de Chamartín prend l’ampleur d’un combat de titans. Qui de Di Stéfano ou Kubala va remporter ce premier duel ? Di Stéfano a-t-il les épaules assez larges pour supporter la pression d’un tel événement ? L'attente est immense à Madrid. « Au Real Madrid, il y avait une grande culture du football. Les gens en Espagne souhaitaient savoir ce dont j’étais capable, raconte Di Stéfano dans un documentaire diffusé par Canal + Espagne. Mon arrivée m’a permis de me faire des amis pour la vie entière. » Pour l’heure, Di Stéfano doit surtout satisfaire la volonté madrilène de vaincre le rival honni. Après six journées de championnat, le Real est leader, mais vient de s’incliner contre le FC Séville. En embuscade, le Barça est deuxième, un point derrière, mais toujours invaincu. Et quand l’arbitre, García Fernandez, lance la pièce en combo short-chemise blanche-veste de costard, Barcelone et Madrid déglutissent un dernier coup avant de se lancer dans l’arène.

Vidéo

Très vite mis sous pression, le Barça se rend compte qu’il débarque dans une fosse aux lions. Les 75 145 spectateurs de la rencontre basculent dans la folie populaire quand Di Stéfano, servi face au but vide, ouvre le score du pied droit (10e). Un temps revenu dans la partie malgré ce retard au tableau d’affichage, le Barça coule complètement avant la pause. Deux buts coup sur coup de l’Argentin Roque Olsen (34e, 35e), puis un service en retrait millimétré pour Luis Molowny (39e) mettent un terme définitif au suspense du résultat final. Le Real écrase le Barça, la dynamique des deux clubs s’inverse en l’espace de 45 minutes. En face, Di Stéfano fait partie de l’équipe en pleine possession de ses moyens, aussi bien sur le terrain qu’en tribune, où le président Santiago Bernabéu applaudit sa réussite à la venue de cette machine à marquer. Pour lui rendre la pareille, la recrue madrilène boucle cette démonstration collective par un ultime face-à-face remporté contre Juan Zambudio Velasco (5-0, 85e). Si cette manita peut apparaître comme une humiliation pour le Barça et une fierté merengue, les conséquences de cette claque où Di Stéfano plante un doublé iront bien au-delà du simple cadre sportif.

« Marquer des buts, c’est comme faire l’amour... »


Auréolé du titre de champion tant attendu en fin de saison, le Real Madrid d’Enrique Fernandez succède à lui-même l’année suivante. En coulisses, le Barça souffre. Victime d’une tuberculose, Kubala voit ses performances se réduire et l’impact du plus gros palmarès espagnol commence à battre de l’aile. La décision du Barça de répondre négativement à l’invitation du directeur de L’Équipe, Jacques Goddet, afin d’organiser la première édition de la C1 pour la saison 1955-1956 sera symbolique de sa phase de léthargie. Pendant ce temps-là, le Real Madrid en profite et Di Stéfano rayonne. « La grande qualité d’Alfredo, c’est qu’il était contagieux dans sa manière d’être, se souvient José Emilio Santamaría, coéquipier à partir de 1957. Si tu étais sur le terrain et que tu le voyais courir, alors tu allais te mettre à courir aussi. Si tu étais dans le vestiaire et que tu l’entendais sortir une blague ou chambrer un coéquipier, tu allais aussi te mettre à rentrer dans son jeu. Il faisait mieux que de participer aux sessions collectives, il les initiait. » La grande histoire du Real aussi.



Par Antoine Donnarieix Propos de Santamaría recueillis par AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

Je suis casi las du foot! Niveau : District
Un article en contradiction avec un précédent article sur le transfert de di Stefano, qui expliquait que le real a négocié avec un club et le Barça avec un autre. La solution proposée était que distefano fasse une saison avec le réal et une autre avec le Barça mais le Barça s'est retiré. Faudrait vous mettre d'accord.
Je suis casi las du foot! Niveau : District
Et le real n a été instrumentalisé par franco qu à partir de la fin des années 50, notamment grace à et à cause des titres en coupe des champions. C'était latletico le club de Franco auparavant. Aussi, son influence sur le foot me semble comique tant, comme le souligne l'article, le Barça est sextuple champion alors qu'on est en plein régime franquiste.
Allah Votre Niveau : Loisir
Exactement.

Ce transfert de Di Stefano voulu par Franco est une legende urbaine entretenue par les catalans qui n'aiment rien de moins que d'être dans la position de la victime eternelle.

C'est leur carburant, ça le barca seul contre tous.

Mais c'est factuellement faux bien sûr
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Lire son interview dans l'article d'à côté, pour en savoir plus.
3 réponses à ce commentaire.
C'est incroyable qu'on puisse parler d'instrumentalisation de Franco dans le transfert de Di Stefano au Real sans amener la moindre once d'un argument historique. Je ne dis même pas que c'est l'une ou l'autre chose qui est vraie mais au moins BORDEL faut amener un argument, une archive, quelque chose quoi!
L'article part comme s'il allait traiter le sujet de ce transfert et puis après avoir asséné une conclusion sans autre forme de procès, il nous raconte les débuts de Di Stefano au Real. Faire ça, c'est vraiment mauvais du point de vue journalistique.
Hier à 09:55 Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 4
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 09:16 Neymar claque un doublé contre la Juve 32 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 29 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 7 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 24 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 10
samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 14 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 10 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13