1. //
  2. // Gr. A
  3. // Roumanie-Albanie (0-1)

L'Albanie, une première de folie

Pour la première fois de leur histoire, les Rouge et Noir ont marqué et gagné dans un Euro. Un succès qui leur donne la troisième place du groupe et qui a enflammé le pays, persuadé de faire partie des repêchés qui iront en huitièmes. Le tout avec un Lorik Cana remplaçant mais heureux.

Modififié
166 9
« Je suis sûr que les Albanais dans le pays et partout dans le monde sont heureux. On était dans une situation difficile jusqu’ici, mais nous avons toutefois réussi à accrocher cette victoire historique. » À chaud, Gianni De Biasi semble ne pas y croire. Le sélectionneur vient d’assister à la première victoire de l’Albanie dans un Euro. En apparence bénigne, sa réaction ne l’est pas tant que ça. Car si elle vise juste avec des mots simples, elle parle surtout à tous ses compatriotes. Au vrai, la déclaration est sortie de sa bouche, mais ce sont plus de 2,7 millions de personnes qui l’ont pensée.

Le bon soir


L’Albanie a donc marqué le premier but de son histoire dans la compétition. Mieux : ce pion lui a permis d’empocher sa toute première victoire. Elle était espérée, presque rêvée. Elle est désormais réalité. C’est à la 43e minute de la rencontre, lorsqu’Armando Sadiku, l’avant-centre peu en réussite contre la France et la Suisse, place sa tête sur un centre de Ledian Memushaj, que tout un peuple a commencé à vraiment y croire. L’immanquable signé Ermir Lenjani quelques minutes avant l’avait pourtant frustré.

Mais ce soir était le bon, et Edi Rama, le Premier ministre bien conscient de l’impact populaire du foot sur le pays, pouvait tweetter « Goooooooooool  » en même temps que la place Mère Teresa de la capitale Tirana, occupée par des milliers de personnes devant un écran géant, s’embrasait. On passera sur le fait qu’aucun député, ministre ou représentant n’est venu au stade, contrairement aux deux premières journées… Leur présence porterait-elle la poisse à la sélection ?

Une belle enflammade


Deux heures à peine après le succès, le temps que klaxon, fumigènes, drapeaux et chants paradent dans la ville, le quotidien national Shkiptarja s’emballe sur son site internet en dressant les scénarios favorables à une qualification pour les huitièmes de finale. Et estime même que cette dernière est très probable, malgré la troisième place obtenue avec trois petits points et une différence de but de -2. Même son de cloche sur la version en ligne de l’autre quotidien Panorama. Au milieu des « victoires historiques » , le canard se penche sur les chances de figurer dans les meilleurs troisièmes.

Groupe par groupe, les journalistes envisagent les résultats qui permettraient de continuer l’aventure. Ainsi, l’Angleterre est encouragée à l’emporter au moins 3-0 face à la Slovaquie, l’Allemagne à crucifier l’Irlande du Nord 4-0, l’Italie et la Belgique à s’imposer devant l’Irlande et la Suède… Bref, une belle enflammade comme on les aime. Et côté joueurs ? Bah on kiffe tout autant. Pendant qu’Etrit Berisha, le portier de la Lazio, promet d’ « autres surprises » , son coéquipier Shkëlzen Gashi poste carrément une vidéo sur son compte Facebook montrant la bande albanaise célébrer comme il se doit la soirée dans le bus du retour.


Une nuit de festivités


Quid de Lorik Cana, le capitaine emblématique qui faisait son retour après son carton rouge face à la Suisse, mais qui ne figurait pourtant pas dans le onze de départ ? Que du plaisir, encore. Vu ses propos élogieux envers son remplaçant, le défenseur de Nantes a complètement digéré la décision de son coach. C’est d’ailleurs De Biasi qui en parle le mieux, en prenant son temps : « C’était un choix très difficile. Je lui ai communiqué ma décision aujourd'hui, après le déjeuner. Je ne voulais pas faire beaucoup de changements par rapport au match face à la France et j’ai donc sacrifié Lorik. Mais il est resté très généreux et un grand leader. C'est véritablement un homme qui se donne pour l’équipe. Avant le match, il a aidé les autres joueurs et les a motivés. Je veux lui dire mon chapeau pour son comportement. Parfois, quand vous mettez un joueur sur le banc, il commence à se plaindre, mais Lorik a continué à parfaitement remplir sa fonction de capitaine. »

Rien ne pouvait gâcher la fête. L’Albanie a beau avoir peu de chances de rallier le tour suivant, elle s’en fout. Une première victoire à l’Euro, ça vaut bien une nuit de festivités et le manque de lucidité qui va avec.


Par Florian Cadu
Modifié

Dans cet article

NikkoFromLyon Niveau : CFA
Grosse ambiance au Parc OL hier très agréablement surpris par les Albanais et leur organisation Ultra.
Des leaders en milie de tribune et autour des gars qui tournent dans les tribunes pour faire reprendre les chants par tous.
Aucune agressivité quand les stadiers venaient leur demander d'enlever les drapeaux à connotation politique ils le faisaient sans souci.
Quand l'hymne Roumain a été lancé tout de suite des signes pour faire en sorte que personne ne siffle et l'ont applaudis après et vocalement ils ont tenus tous le match à 5/6 chants avec de belles gueulantes et gestuelles.

Footbalistiquement eux y ont mis du cœur mais le niveau était pathétique preuve s'il en est qu'un Euro à 24 c'est un abaissement de niveau évident.
Pas 3 passes de suites, des contrôles à 5 mètres des frappes roumaines au second niveau du stade, ahurissant de médiocrité.

Bravo aux Albanais pour leur week end à Lyon. Lyon envahi d'Anglais depuis samedi, tous disant ne vouloir allez à Sainté que pour le match mais pas avant tellement la ville à une réputation pourrie, j'adore
Les supporters albanais m'ont laissé la même impression que Nikko mercredi à Marseille : bruyants, bien organisés pour encourager leur équipe, respectueux de l'adversaire. Même si c'est pas du foot champagne, je suis content pour eux, après le scénario des deux premiers matchs.

L'Euro à 24 rend la compétition moins impressionnante (fini les chocs incroyables en poules), mais ça s'avère être un sacré plus pour l'ambiance, malgré les débordements à l'égard desquels l'UEFA a décidé de sévir pour de bon.
Garrinchouille Niveau : District
Ouais, sauf que jamais l'Albanie doit gagner ce match... Le hors-jeu imaginaire sur l'action roumaine en fin de match m'a dégouté du foot.
gwynplaine76 Niveau : CFA2
Tout pareil que mes voisins à propos des Albanais à Lyon. C'est moins festif que les Irlandais, mais dans le genre "chaud balkanique" mais sans dépasser les bornes, c'était impec.
Je me souviens notamment d'un joueur roumain sorti sur blessure, et dont la civière à du faire le tour du terrain en passant devant le kop Albanais. Là un malin a cru bon de jeter un verre Coca en plastic, et il s'est fait rabrouer par tout ses voisins. A la suite de quoi, j'ai l'impression d'avoir vu les mêmes applaudir le joueur (bon sur ce point, je ne suis pas sûr à 100%, vu que j'étais situé de l'autre côté).

Sinon, dans la catégorie beauf, l'autre bonne surprise, c'était les Albanaises. Pas loin d'avoir vu parmi les les plus jolies supportrices de l'euro parmi leur contingent. Je connais très mal l'histoire de ce pays, mais il y a du avoir un métissage Balkans / Italie / Turquie pas dégueu.
Message posté par NikkoFromLyon
Grosse ambiance au Parc OL hier très agréablement surpris par les Albanais et leur organisation Ultra.
Des leaders en milie de tribune et autour des gars qui tournent dans les tribunes pour faire reprendre les chants par tous.
Aucune agressivité quand les stadiers venaient leur demander d'enlever les drapeaux à connotation politique ils le faisaient sans souci.
Quand l'hymne Roumain a été lancé tout de suite des signes pour faire en sorte que personne ne siffle et l'ont applaudis après et vocalement ils ont tenus tous le match à 5/6 chants avec de belles gueulantes et gestuelles.

Footbalistiquement eux y ont mis du cœur mais le niveau était pathétique preuve s'il en est qu'un Euro à 24 c'est un abaissement de niveau évident.
Pas 3 passes de suites, des contrôles à 5 mètres des frappes roumaines au second niveau du stade, ahurissant de médiocrité.

Bravo aux Albanais pour leur week end à Lyon. Lyon envahi d'Anglais depuis samedi, tous disant ne vouloir allez à Sainté que pour le match mais pas avant tellement la ville à une réputation pourrie, j'adore


j´ai servi tous les supporters d europe (à barcelone) et les plus chauds organisés et dangereux, meme si ils n etaient pas beaucoup, étaient les...chypriotes
si il y a bien un match ou je ne m attendais pas à être emmerdé c etait contre eux. bah ils rigolent pas
sinon dans toute l espagne aujourd´hui t avais la bonne blague : roumanie-albanie? t as pas besoin de fermer tes portes pendant 2h
Message posté par gwynplaine76
Tout pareil que mes voisins à propos des Albanais à Lyon. C'est moins festif que les Irlandais, mais dans le genre "chaud balkanique" mais sans dépasser les bornes, c'était impec.
Je me souviens notamment d'un joueur roumain sorti sur blessure, et dont la civière à du faire le tour du terrain en passant devant le kop Albanais. Là un malin a cru bon de jeter un verre Coca en plastic, et il s'est fait rabrouer par tout ses voisins. A la suite de quoi, j'ai l'impression d'avoir vu les mêmes applaudir le joueur (bon sur ce point, je ne suis pas sûr à 100%, vu que j'étais situé de l'autre côté).

Sinon, dans la catégorie beauf, l'autre bonne surprise, c'était les Albanaises. Pas loin d'avoir vu parmi les les plus jolies supportrices de l'euro parmi leur contingent. Je connais très mal l'histoire de ce pays, mais il y a du avoir un métissage Balkans / Italie / Turquie pas dégueu.


les albanais niveau mec c est bassin mediterranéen, pourraient etre libanais yougos turques ou croates, dur à dire. niveau nanas c est pas mal comme les ukrainiennes, sculpturales, avec des gros nibrds et de longs cheveux noirs
bon, après t as les ongles de 5 couleurs differentes et le glitter sur le mobile qui brisent pas mal le charme
j avais un coloc des environs de tirana, j y suis allé une semaine, c est vraimentun autre monde. c est pas l europe, pas le monde arabe. c est ni les gres ni les russes ni les turcs, c est assez à part niveau mentalité
mais tu rigoles bien et les gens sont souvent tres cultivés
ou alors il savent à peine lire, pour ma toute petite expérience
*grecs
et faut voir leur ligne maginot le long de la mer, surréaliste.
me rappelle avoir vu un documentaire la dessus en france il y a quelques années, un thalassa ou un racines et des ailes je pense.
c est à regarder

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
166 9