En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. // Eredivisie
  2. // J9
  3. // Feyenoord-Ajax (1-4)

L'Ajax se paye le Klassieker

Modififié

Feyenoord Rotterdam 1-4 Ajax Amsterdam

Buts : Toornstra(57e) pour le Feyenoord // Huntelaar(49e), Dolberg(71e, 89e), De Jong (88e) pour l'Ajax

Qu’importe qui, qu’importe comment, il fallait un vainqueur pour rattraper le PSV qui cavale seul en tête de l’Eredivisie. Dans un Klassieker intense, mais qualitativement pauvre, c’est l’Ajax qui tire son épingle du jeu et remonte sur la deuxième marche du podium.

Les conditions de jeu n’étaient pas des plus adéquates, la pluie ayant accompagné les vingt-deux acteurs pendant la majorité de la partie. Pas de quoi refroidir le Kuip plein à craquer et rugissant devant le nombre incalculable de ballons perdus des deux côtés. Le score est nul et vierge à la mi-temps, mais tant Huntelaar (31e) que Jørgensen (40e) auraient pu ouvrir la marque s’ils ne s’étaient pas heurtés à des gardiens pleinement attentifs.


Dans un match aux allures tennistiques, les deux camps se rendent coup pour coup en partant l’un après l’autre à l’attaque du but adverse. Tantôt freinés par un dernier geste raté, tantôt par le pressing défensif, c’est David Neres qui trouve la clé du verrou. Profitant d’une erreur de relance, le Brésilien sert Huntelaar qui tire en force et ouvre le score (0-1, 49e). Côté rotterdamois, Jørgensen se mord les doigts de manquer le penalty de l’égalisation (55e), avant de vite se rattraper en servant Jens Toornstra qui égalise en frappant comme Huntelaar (1-1, 57e). Mais Feyenoord faiblit, usé par sa défaite contre le Shakhtar (1-2) et le Klassieker tourne à l’avantage des Ajacieden, grâce à Kasper Dolberg (1-2, 71e) lancé de nouveau par Neres, qui aura été l’homme du match puisque c’est lui qui offre le break à Siem de Jong, entré au jeu cinq minutes plus tôt (1-3, 88e).

À l’entame du temps additionnel, Dolberg se paye un doublé – tout seul cette fois-ci (1-4, 89e) – et valide le Clásico pour un Ajax qui aura mis du temps à démarrer, mais tenu ses promesses en matière de spectacle. JD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18