En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options

L'Ajax lessive tout

En quelques jours, une crise de gouvernance s'est installée au sein de l'Ajax d'Amsterdam. La faute à un certain Johan Cruyff, qui n'a pas apprécié l'éventuelle arrivée de Louis Van Gaal dans la maison Ajacide. Depuis, les démissions s'enchainent et le club coule en silence...

36. C'est le nombre de trophées ramassés dans la besace par Johan Cruyff, Danny Blind et Louis Van Gaal à l'Ajax d'Amsterdam. Sur et en dehors du terrain. A priori, ce trio aime le club. Leur sang est rouge et blanc. Pourtant, ce threesome a foutu un sacré bordel au milieu de semaine au sein du blason le plus classe des Pays-Bas. Entre rancoeurs, crises d'ego et prise de pouvoir maladroite, le club Ajacide est en train d'imploser. Ou comment foutre le bordel dans l'une des plus belles institution du pays, voire d'Europe. On parle quand même d'un pays ou les coffee shop et les prostituées en vitrine font partie de la culture. Que s'est-il passé, concrètement ?

En novembre dernier, le Conseil des commissaires (grosso modo, l'organe décisionnaire du club) décide de nommer Louis Van Gaal au poste de directeur général du club. Sauf que, dans ledit Conseil siège un certain Johan Cruyff, et que ce dernier n'aurait pas été consulté sur cette future nomination. Scandale. Le Roi est vexé. L'ancien numéro 14 s'offusque et, soutenu par une quinzaine d'entraineurs du centre de formation, décide de porter l'affaire devant le tribunal. Mardi, le tribunal d'Amsterdam lui a donné raison et a tout simplement annulé cette nomination en motivant sa décision très simplement : «  En écartant délibérément Cruyff du processus de nomination de Van Gaal et Sturkenboom, les autres Commissaires avaient agi de manière inacceptable au yeux du tribunal » . Depuis, le club s'est transformé en bordel permanent. Au cœur de l'hiver, le Roi Johan s'était montré très direct sur cette histoire. «  Les entraîneurs du centre de formation sont tous des anciens joueurs du club. J'ai toujours été à 200% derrière ce projet, et je maintiens qu'il est très important pour le club  » , avait affirmé Cruyff. Avant de balancer un direct du droit: «  Van Gaal à l'Ajax ? Ils sont devenus fous  » .

Des finances dans le rouge

Oui, entre l'ancien coach du Barça et l'homme au cou de pélican, l'amour n'existe pas. Ils se haïssent. Oui, voilà, ils se détestent cordialement. Dans les bagages de Cruyff, De Boer, Bergkamp ou encore Jonk avaient récemment pris des responsabilités au sein du club. Cruyff craignait clairement que SA vision du club ne soit complètement chamboulée par l'arrivée de Van Gaal. On est clairement dans une lutte de pouvoirs entre deux personnages marquants du club. Un concours de phallus, en somme. Reste que Louis, ancien roi de Bavière, a, lui aussi, des alliés dans la place. A commencer par l'ancien libero de l'époque Van Gaal, Danny Blind, qui a démissionné mercredi suite à la décision du tribunal. «  J'ai une vision claire de l'avenir de l'Ajax, et la venue de Van Gaal en fait partie. Maintenant que sa venue n'est plus à l'ordre du jour, je ne peux et ne veux plus continuer » , a déclaré le vainqueur de la C1 en 1995. Dans son sillage, le fameux Conseil des commissaires (composé du président Steven ten Have, de Johan Cruyff, Marjan Olfers, Edgar Davids et Paul Römer) a également mis les voiles, laissant Cruyff seul aux manettes.


Au-delà du problème de gouvernance, l'Ajax a également un gros souci de trésorerie. Aujourd'hui, il faut rémunérer les démissionnaires. Et ça, ça coûte un rein. Le genre de problème que le club aimerait s'éviter. Pour preuve, le comportement du club avec son joueur marocain, Mounir El Hamdaoui, lors de la dernière fenêtre de transferts. Alors que l'attaquant était tricard depuis six mois, son transfert vers la Fiorentina semblait bouclé fin janvier. Mais les Lanciers ont exigé une caution en guise de garantie bancaire à quelques encablures de la deadline du mercato alors qu'un accord avait été trouvé entre les deux parties et que le Marocain avait déjà effectué sa visite médicale. Depuis, le lascar traine son spleen au sein du loft hollandais et son club continue de vivoter en Eriedivisie où le club est actuellement sixième. Mais pour le moment, le clan Cruyff savoure. «  Cette victoire n'est pas encore totale, mais me réjouit , a commenté Cruyff. J'espère qu'on va bientôt reparler football... » . Quand on regarde les soutiens de Maître Johan au sein du club (Wim Jonk, Dennis Bergkamp, Ronald de Boer, Jaap Stam, John Bosman, Bryan Roy, Dean Gorré, Orlando Trustfull, Michel Kreek et Marc Overmars), on se dit que l'avenir peut s'avérer souriant, en effet. En tout cas, on l'espère.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3