L'affaire "Lemaire" rebondit

0 0
« Personne ne veut se rendre compte qu'il y a des homos dans le sport. Il y a des gays dans le football, c'est évident ! Pourquoi sont-ils obligés de se cacher ? Il y a un problème quelque part » , avait déclaré Yoann Lemaire la semaine dernière, sur les ondes de RMC.


Le 27 août dernier, il recevait une lettre du président de son club, le FC Chooz, lui affirmant qu'il ne pourrait plus rejouer avec son équipe. Motif ? Son homosexualité assumée... « Si ça avait été du racisme, ça se serait passé différemment » , précise-t-il.


Depuis, l'affaire a rebondi... Le Paris Football Gay a saisi le Conseil National de l'Ethique. « C'est comme s'il y avait une hiérarchie parmi les discriminations. Dans la société en général, il est plus grave d'être raciste qu' homophobe » , souligne Bartholomé Girard, président de SOS Homophobie, à nos confrères du Point.


Frédéric Thiriez, président le la Ligue de Football Professionnel, s'est montré solidaire de Lemaire en soutenant le recours du PFG.


La secrétaire d'Etat aux Sports entend elle aussi lutter contre ce fléau... Les débuts de l'affaire “Lemaire”, la polémique provoquée par le refus du Créteil Bebel de jouer contre le Paris Foot Gay, le “tarlouze” lancée par le président de Montpellier, Louis Nicollin, au joueur d'Auxerre Benoît Pedretti, avait poussé Rama Yade a annoncé un plan, le 17 mai dernier, lors de la journée contre l'homophobie.


Le cas Lemaire pourrait donc insuffler un nouveau souffle à la lutte contre l'homophobie dans le sport.


GD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
210M€ pour Bernard Tapie
0 0